chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
30 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Groupes »

Sadist

Groupe

Sadist Techno-death

A propos de Sadist

Source : Article Sadist de Wikipédia en français (auteurs)
Contenu soumis à la licence CC-BY-SA.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2008).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Sadist est un groupe italien de death/thrash metal à orientation progressive, originaire de Gênes.

Le groupe avait cessé son activité en 2000 après la sortie de l'album Lego, mais s'est reformé en 2007 à l'occasion de la sortie de son album éponyme. Sa musique intègre des solos de guitare et de clavier, ainsi que des influences tirées du jazz et de musique orientale.

Histoire

Sadist a été créé en 1991 sous l'impulsion de Tommy (guitare, clavier) et de Peso (batterie) qui cherchaient d'autres musiciens pour compléter la formation. Quelques semaines plus tard, Andy (basse) et Fabio (chant) rejoignent le groupe. Sadist attire l'attention du label Obscure Plasma Record alors qu'il joue leur démo pendant des concerts locaux. La démo Black Screams sort en septembre 1991 et se vend à 2 500 exemplaires.

Le groupe signe ensuite un contrat avec Nosferatu Records pour deux albums et sort Above The Light en 1993. Andy est peu de temps après remplacé par Chicco à la basse tandis que Zanna prend la place de Fabio au chant. Fin 1993, le groupe paraît une vidéo pour le titre Sometimes They Come Back de l'album Above The Light et joue des concerts en France et aux Pays-Bas.

Sadist passe en première partie de Carcass début 1994 et ouvre quelque temps plus tard pour Samael en France. Pendant la tournée, le groupe travaille déjà sur le prochain album et entre en studio à Bidford-on-Avon en mai 1995. Tribe sort en février 1996, distribué par Toy's Factory au Japon et Sun Rising Records en Europe. Le groupe enchaîne avec une tournée en France, en Italie et aux Pays-Bas jusqu'en juin et sort sa seconde vidéo Tribe. Sadist participe ensuite à un album hommage à Iron Maiden en enregistrant une version de Wratchild. La fin de l'année est moins réjouissante : le batteur Peso quitte le groupe pour monter un projet solo (Oinos prend sa place) tandis que Zanna et Chico sont respectivement remplacés par Trevor et Andy.

Oinos ne reste pas longtemps puisqu'il est remplacé par Alessio avant l'enregistrement du troisième album Crust qui parait à la fin de l'année 1997 sur le label Displeased Records. La version japonaise contient deux titres supplémentaires qui sont des reprises de A-ha (Take On Me) et de Frankie Goes to Hollywood (Relax). Le groupe sort l'année suivante une vidéo Fools' And Dolts et joue au Wacken Open Air, le plus gros festival européeen de metal, une première pour une formation italienne.

En 1999, Sadist signe avec le label Impact/System Shock pour la distribution et produit lui-même son prochain album Lego au Nadir Recording And Mastering. Le succès n'est pas au rendez-vous et le moral de groupe s'en ressent. Les musiciens décident alors de faire une pause, mettant de côté Sadist durant un moment.

Ce n'est qu'en 2005 que Sadist se reforme. Le groupe s'associe au label Beyond Productions et réenregistre les deux premiers albums au Nadir Recording And Mastering. L'année suivante, la formation commence à enregistrer son cinquième album avec comme musiciens invités Claudio Simonetti et Dado Sezzi, ainsi qu'une vidéo Tearing Away. Sadist sort en février. La seconde partie de l'année est consacrée aux tournées et aux festivals. Sadist se rend notamment en Arménie pour le Highland Metalfest et le Rock The Borders.

FormationMembres actuels
  • Trevor - chant
  • Tommy - guitare, clavier
  • Andy - basse
  • Alessio - batterie
Anciens membres
  • Zanna - chant
  • Fabio - chant
  • Chicco - basse
  • Peso - batterie
  • Oinos - batterie
Discographie
  • 1991 : Black Screams (démo)
  • 1991 : Black Screams (EP)
  • 1993 : Above The Light
  • 1996 : Tribe
  • 1997 : Crust
  • 2000 : Lego
  • 2007 : Sadist
  • 2010 : Season In Silence


chroniques

Sadist
Sadist
2007 - Beyond... Productions

  • Chroniqué par von_yaourt : 7.5/10
  • Avis des lecteurs : 7.94/10
  • Avis des webzines : 8.28/10

  
Sadist
Tribe
1996 - Rising Sun Productions

  • Chroniqué par cglaume + von_yaourt : 9.5/10
  • Avis des lecteurs : 9.22/10
  • Avis des webzines : 7.08/10

  

videos

One Thousand Memories
One Thousand Memories
Sadist

Extrait de "Sadist"
  

Sadist
écoutez du Sadist
origine
Italie Italie

statut
Actif

Année de formation
1990

Line up 2007
Anciens membres
Thrashothèque
Hryre
From Mortality to Infinity
Lire la chronique
Enthroned
Towards The Skullthrone Of ...
Lire la chronique
Motörhead
We Are Motörhead
Lire la chronique
Ultha
Converging Sins
Lire la chronique
Stench Price
Stench Price
Lire la chronique
Caveman Cult
Savage War Is Destiny
Lire la chronique
1996-2016 20 Years Tours
Shining + Slegest + Taake
Lire le live report
Sentient Horror
Ungodly Forms
Lire la chronique
Diapsiquir
180°
Lire la chronique
Crimson Moon
Oneironaut
Lire la chronique
Dead Congregation
Sombre Doom (EP)
Lire la chronique
Venefixion
Armorican Deathrites (EP)
Lire la chronique
Okkultokrati
Raspberry Dawn
Lire la chronique
Les détournements de Dead : Sun Wars
Lire le podcast
Necronautical
The Endurance at Night
Lire la chronique
Earth and Pillars
Pillars I
Lire la chronique
Brame
Basses Terres
Lire la chronique
Deicide
Once Upon The Cross
Lire la chronique
Temisto
Temisto
Lire la chronique
Testament
Brotherhood Of The Snake
Lire la chronique
GxSxD (God Send Death)
The Adversary
Lire la chronique
Black Fucking Cancer
Black Fucking Cancer
Lire la chronique
Neurosis
Fires Within Fires
Lire la chronique
Cradle Of Filth
Dusk... and Her Embrace - T...
Lire la chronique
Bölzer
Hero
Lire la chronique
Ranger
Speed & Violence
Lire la chronique
Les détournements de Dead : Swallow the Rumor
Lire le podcast
Mortualia
Wild, Wild Misery
Lire la chronique
Esben and the Witch
Older Terrors
Lire la chronique
Hexecutor
Poison, Lust And Damnation
Lire la chronique