chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
26 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Groupes »

Nocturnus

Groupe

Nocturnus Techno-death

A propos de Nocturnus

Source : Article Nocturnus de Wikipédia en français (auteurs)
Contenu soumis à la licence CC-BY-SA.
Cet article est une ébauche concernant le metal.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Nocturnus est un groupe de death metal américain formé en 1987 à Tampa en Floride.

Histoire

C'est le premier groupe de death metal à avoir utilisé le clavier en tant qu'instrument à part entière. C'est également le premier groupe à avoir abordé la science-fiction comme thème dans ses textes.Les albums The Key et Thresholds, sortis à la suite en 1990 et 1992, connurent un certain succès. Puis, face à des problèmes de stabilité, le groupe fut annoncé plusieurs fois comme séparé puis reformé jusqu'à la fin des années 90.Les chants sont souvent modifiés pour donner un aspect plus dur donnant ainsi une impression plus futuriste. Certaines parties ressemblent même à un robot qui parle, donnant une nette atmosphère futuriste.Un troisième album Ethereal Tomb finit par voir le jour en 2000 pour aboutir à une séparation officielle en 2002.Une réédition des premiers enregistrements est parue en 2004 sous le titre The Nocturnus Demos.

FormationDernière formation
  • Louis Panzer - Claviers (1988-1993, 2000-2002).
  • Mike Davis - Guitares (1988-1993, 2000-2002).
  • Sean McNenney - Guitares (1989-1993, 2000-2002).
  • Emo Mowery - Basse (1992-1993, 2000-2002) et chant (2000-2002).
  • Chris Bieniek - Batterie (2002).
Anciens membres
  • Mike Browning - Chant et batterie (1987-1992).
  • Gino Marino - Guitares (1987-1988).
  • Vincent Crowley - Guitares (1987).
  • Richard Bateman - Basse (1987).
  • Jeff Estes - Basse (1988-1991).
  • Jim O'Sullivan - Basse (1991).
  • Dan Izzo - Chant (1992-1993).
  • James Marcinek - Batterie (1992-1993).
  • Rick Bizarro - Batterie (2000-2002).
DiscographieAlbums studio
  • 1990 - The Key
  • 1992 - Thresholds
  • 2000 - Ethereal Tomb
EPs
  • 1993 - Nocturnus
Démos
  • 1987 - Nocturnus
  • 1988 - The Science of Horror
DVDs
  • 2004 - A Farewell to Planet Earth
Compilations
  • 2004 - The Nocturnus Demos


chroniques

Nocturnus
Thresholds
1992 - Earache Records

  • Chroniqué par cglaume : 9/10
  • Avis des lecteurs : 8.67/10
  • Avis des webzines : 7.55/10

  

Nocturnus
écoutez du Nocturnus
origine
Etats-Unis Etats-Unis

statut
Splitté

Année de formation
1987

Line up 1992
Thrashothèque
Sacroscum
Stillbirth (Démo)
Lire la chronique
Blood Stain Child
Epsilon
Lire la chronique
Witherscape
The Northern Sanctuary
Lire la chronique
Isgärde
Jag enslig skall gå
Lire la chronique
16
Lifespan of a Moth
Lire la chronique
Ghoul
Dungeon Bastards
Lire la chronique
La photo mystère du 27 Juillet 2016
Jouer à la Photo mystère
Ragnard Rock 2016
Forteresse + Graveland + He...
Lire le live report
Satyricon
Nemesis Divina
Lire la chronique
Wederganger
Halfvergaan Ontwaakt
Lire la chronique
Cobalt
Slow Forever
Lire la chronique
Baptism
V: The Devil's Fire
Lire la chronique
Profanatica
The Curling Flame of Blasphemy
Lire la chronique
Centinex
Doomsday Rituals
Lire la chronique
Starofash
Skógr
Lire la chronique
Hunok
Megrendíthetetlenség
Lire la chronique
Lacuna Coil
Delirium
Lire la chronique
Primalfrost
Prosperous Visions
Lire la chronique
Dark Funeral
Where Shadows Forever Reign
Lire la chronique
De Karl Sanders à Mark Greenway
Jouer à The Small Metal World Experiment
Karcavul
Intersaône
Lire la chronique
Vanhelgd
Temple Of Phobos
Lire la chronique
Mizery
Absolute Light
Lire la chronique
Au revoir Monsieur le chroniqueur ! La mort de VS Webzine ! Du pipi qui gicle !
Lire le podcast
Fistula
Longing for Infection
Lire la chronique
Hermóðr
The Darkness of December
Lire la chronique
Blut Aus Nord à l'occasion de la sortie de Codex Obscura Nomina
Lire l'interview
Alkerdeel
Lede
Lire la chronique
Sink
Ark of Contempt and Anger
Lire la chronique
Winterlore
Winterlore
Lire la chronique