chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
37 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Groupes »

Nocturnus

Groupe

Nocturnus Techno-death

A propos de Nocturnus

Source : Article Nocturnus de Wikipédia en français (auteurs)
Contenu soumis à la licence CC-BY-SA.
Cet article est une ébauche concernant le metal.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Nocturnus est un groupe de death metal américain formé en 1987 à Tampa en Floride.

Histoire

C'est le premier groupe de death metal à avoir utilisé le clavier en tant qu'instrument à part entière. C'est également le premier groupe à avoir abordé la science-fiction comme thème dans ses textes.Les albums The Key et Thresholds, sortis à la suite en 1990 et 1992, connurent un certain succès. Puis, face à des problèmes de stabilité, le groupe fut annoncé plusieurs fois comme séparé puis reformé jusqu'à la fin des années 90.Les chants sont souvent modifiés pour donner un aspect plus dur donnant ainsi une impression plus futuriste. Certaines parties ressemblent même à un robot qui parle, donnant une nette atmosphère futuriste.Un troisième album Ethereal Tomb finit par voir le jour en 2000 pour aboutir à une séparation officielle en 2002.Une réédition des premiers enregistrements est parue en 2004 sous le titre The Nocturnus Demos.

FormationDernière formation
  • Louis Panzer - Claviers (1988-1993, 2000-2002).
  • Mike Davis - Guitares (1988-1993, 2000-2002).
  • Sean McNenney - Guitares (1989-1993, 2000-2002).
  • Emo Mowery - Basse (1992-1993, 2000-2002) et chant (2000-2002).
  • Chris Bieniek - Batterie (2002).
Anciens membres
  • Mike Browning - Chant et batterie (1987-1992).
  • Gino Marino - Guitares (1987-1988).
  • Vincent Crowley - Guitares (1987).
  • Richard Bateman - Basse (1987).
  • Jeff Estes - Basse (1988-1991).
  • Jim O'Sullivan - Basse (1991).
  • Dan Izzo - Chant (1992-1993).
  • James Marcinek - Batterie (1992-1993).
  • Rick Bizarro - Batterie (2000-2002).
DiscographieAlbums studio
  • 1990 - The Key
  • 1992 - Thresholds
  • 2000 - Ethereal Tomb
EPs
  • 1993 - Nocturnus
Démos
  • 1987 - Nocturnus
  • 1988 - The Science of Horror
DVDs
  • 2004 - A Farewell to Planet Earth
Compilations
  • 2004 - The Nocturnus Demos


chroniques

Nocturnus
Thresholds
1992 - Earache Records

  • Chroniqué par cglaume : 9/10
  • Avis des lecteurs : 8.75/10
  • Avis des webzines : 7.55/10

  

Nocturnus
écoutez du Nocturnus
origine
Etats-Unis Etats-Unis

statut
Splitté

Année de formation
1987

Line up 1992
Thrashothèque
Near
Own Sun
Lire la chronique
Glorior Belli
Sundown (The Flock That Wel...
Lire la chronique
Grave Miasma
Endless Pilgrimage (EP)
Lire la chronique
Lustravi
Cult of the Blackened Veil
Lire la chronique
Moongates Guardian
...And in the Glade a Light...
Lire la chronique
Darkestrah
Turan
Lire la chronique
Atheist
Elements
Lire la chronique
Malevolentia
Répvblique
Lire la chronique
Gutter Instinct
Age Of The Fanatics
Lire la chronique
Solothus
No King Reigns Eternal
Lire la chronique
European Thought Patterns Tour 2016
Bodyfarm + Death To All
Lire le live report
We Are a Young Team #5
Celeste + Jakob + Thisquiet...
Lire le live report
De Paul Bostaph à Gene Hoglan
Jouer à The Small Metal World Experiment
Cadaveric Fumes
Dimensions Obscure (EP)
Lire la chronique
Deveikuth + Full of Hell + The Body
Lire le live report
Skelethal
Morbid Revelations (Compil.)
Lire la chronique
Aborted
Termination Redux (EP)
Lire la chronique
Kawir
Father Sun Mother Moon
Lire la chronique
October Tide
Winged Waltz
Lire la chronique
Korpiklaani + Moonsorrow
Lire le live report
Putrevore
Tentacles Of Horror
Lire la chronique
Cantique Lépreux
Cendres Célestes
Lire la chronique
Asgrauw
Krater
Lire la chronique
Mistur
In Memoriam
Lire la chronique
Crematory
Denial (Compil.)
Lire la chronique
Antimatter
The Judas Table
Lire la chronique
Goatess
Purgatory Under New Management
Lire la chronique
The Foreshadowing
Seven Heads Ten Horns
Lire la chronique
Abhomine
Larvae Offal Swine
Lire la chronique
Ihsahn
Arktis.
Lire la chronique