chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
43 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Groupes »

Coven

Groupe

Coven

A propos de Coven

Source : Article Coven_(groupe) de Wikipédia en français (auteurs)
Contenu soumis à la licence CC-BY-SA.

Coven est un groupe de rock psychédélique et de hard rock américain formé en 1968 à Chicago par Jinx Dawson (chant), Oz Osborne (basse), Chris Neilsen (guitare), Rick Durrett (clavier, remplacé plus tard par John Hobbs) et Steve Ross (batterie).

C'est l'un des premiers groupes à se détacher pour ses propos très anti-chrétiens, qui donneront naissance à la réputation satanique du metal. Ce serait aussi le premier groupe de l'histoire du rock et du metal à avoir fait usage du signe des cornes (comme on peut le voir sur leur premier album de 1969, Witchcraft Destroys Minds & Reaps Souls).

Biographie

Après la dissolution de leur précédent groupe Him, Her and Them, Jinx Dawson et Oz Osborne forment avec Steve Ross le groupe Coven à la fin des années 60. En 1967 et 1968 ils jouent en ouverture de Yardbirds, Alice Cooper ou Vanilla Fudge. Durant leurs prestations Dawson arbore le signe des cornes. Repéré par Mercury Records, Coven sort un premier album intitulé Witchcraft Destroys Minds & Reaps Souls en 1969.

L'album marque les esprits par son orientation sataniste. Il se conclut d'ailleurs par Satanic Mass, un morceau de treize minutes écrit par leur producteur mais présenté comme un enregistrement d'une messe noire. L'artwork de l'album fait aussi référence à l'occultisme, et met en scène une messe noire avec une jeune femme nue (une doublure de Dawson, cette dernière étant encore mineure à la sortie de cet album). En mars 1970, à la suite de la sortie d'un numéro de Esquire traitant de l'occultisme, le groupe est associé à tort à Charles Manson. A la suite de cette polémique, Mercury décide de retirer des bacs le premier album de Coven.

Échaudés par ces évènements, les musiciens sortent un album homonyme en 1972 sur lequel l'occultisme est plus discret et seulement illustré par un chat noir et un signe des cornes. Un troisième album, Blood on the Snow, sort en 1974.

En 2013 Jinx Dawson sort un nouvel album de Coven intitulé Jinx. Le Roadburn Festival annonce leur participation à leur édition 2017.

Discographie
  • 1969 : Witchcraft Destroys Minds & Reaps Souls
  • 1972 : Coven
  • 1974 : Blood on the Snow
  • 2008 : Metal Goth Queen - Out of the Vault
  • 2013 : Jinx
  • 2016 : Light the Fire (EP)
Références
  • (de)/(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu des articles intitulés en allemand « Coven (Rock-Band) » (voir la liste des auteurs) et en anglais « Coven (band) » (voir la liste des auteurs).


Coven
origine
Etats-Unis Etats-Unis

statut
Actif

Année de formation
1968

Dauþuz
Die Grubenmähre
Lire la chronique
Lutomysl
Firmament (EP)
Lire la chronique
Vexovoid
Call of the Starforger
Lire la chronique
Hegemon
Initium Belli (EP)
Lire la chronique
Sacred Reich
Ignorance
Lire la chronique
Beorn's Hall
Mountain Hymns
Lire la chronique
Bilan 2017
Lire le bilan
Bekëth Nexëhmü
De Urtida Krafterna (EP)
Lire la chronique
Blaze Of Perdition
Conscious Darkness
Lire la chronique
Stahlsarg
Mechanisms Of Misanthropy
Lire la chronique
Hell Militia + Watain
Lire le live report
Moenen Of Xezbeth
Dawn of Morbid Sorcery (Démo)
Lire la chronique
Inquisition + Septicflesh
Lire le live report
Iperyt
The Patchwork Gehinnom
Lire la chronique
Alder Glade
Spine of the World
Lire la chronique
Eraserhead
Holdout (EP)
Lire la chronique
Sheidim
Infamata (EP)
Lire la chronique
Greytomb
Monumental Microcosm (EP)
Lire la chronique
Cenotaph
Perverse Dehumanized Dysfun...
Lire la chronique
In Vain
Currents
Lire la chronique
Caronte
Yoni
Lire la chronique
Vargrav
Netherstorm
Lire la chronique
Assorted Heap
Mindwaves
Lire la chronique
Throane
Plus Une Main A Mordre
Lire la chronique
If I Could Kill Myself
Ballad of the Broken
Lire la chronique
War Possession
Doomed To Chaos
Lire la chronique
Solar Demise
Archaic War
Lire la chronique
Kartikeya
Samudra
Lire la chronique
Hyrgal
Serpentine
Lire la chronique
Exhumed
Death Revenge
Lire la chronique