chargement...

haut de page
25 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Interviews »

Blacklodge : Le coeur e[s]t la machine

Interview

Blacklodge : Le coeur e[s]t la machine Entretien avec Saint Vincent (2012)
Le dernier Blacklodge "MachinatioN", sorti en Juin dernier chez Season Of Mist, était certainement la sortie Black Indus la plus attendue de l'année. L'occasion est donc belle pour parler avec St-Vincent (Chant, Guitare, Composition, Programmation, Concept et Paroles... Comprenez "quasiment tout dans Blacklodge") de "MachinatioN" et également du groupe en général, de ses goûts et de sa philosophie. Suivez le guide dans la loge noire...

1) Salut St-Vincent ! "MachinatioN" vient de sortir, première question : Comment te sens-tu? Fier du travail accompli, hâte de le défendre sur scène, pressé de retourner en studio, envie de lever un peu le pied pour te reposer ?

[Saint Vincent] Je ne sais pas me reposer. Jʼai perdu cette notion en commençant à écrire de la musique. Je suis fier, soulagé dʼavoir donné formes à des visions dont certaines me hantent depuis longtemps. Mais je suis impatient de les défendre sur
scène comme tu dis, et de retourner en studio. Je me reposerais une fois mort.

2) Je conçois personnellement "MachinatioN" comme un cocktail finalement assez subtil de tout ce que tu as pu faire avant : L'énergie de Login : Satan, la subtilité et la cohésion de Solarkult et en plus une petite touche expérimentale, comme sur T/ME. Comment s'est faite cette "fusion", avez-vous réfléchis sur ce point, ou est-ce venu naturellement ?

[Saint Vincent] Cʼest venu tout naturellement, et ceci reflète je pense assez bien la maturité du groupe et la profondeur de son concept et de sa ligne artistique. Tous les albums marquent une progression naturelle, sauf peut être T/ME dont le côté expérimental a été prémédité. En effet, lʼidée dʼune collaboration avec Abigor impliquait que chacun des groupes travaille sur une approche qui se démarque de nos discographies respectives. Le retour à un album à part entière a induit un retour aux sources du groupe et a surement permis cette fusion. Le sous titre de lʼalbum est «4th level Initiation : Chamber of Control». Cela est donc cohérent puisque le contrôle implique une connaissance de soi même et une compréhension globale de sa propre évolution.

3) J'ai également l'impression que les basses de ce disque sont beaucoup plus puissantes que ce vous aviez fait auparavant. Par moment sur "TridenT" ou "Indutrial Temple MysticA", ou encore "Neo.Black.Magic" il y a un rendu de basses et de boîte à rythmes proche de ce qu'on pourrait trouver dans le gabber ou la hardtek. Qu'est ce qui vous a poussé vers ce choix ?

[Saint Vincent] Oui, cʼest en tout cas une des lignes directrices qui a animé la composition. Nous lʼavons ainsi soumise à notre ingé son, Tore Stjerna, pour le rendu final. Il est très difficile de trouver un compromis entre la puissance de la hardtek et celle des guitares électriques, cela demande beaucoup de travail. Mais nous voulions plus de basse, pour donner plus de corps à lʼensemble. Cet album est un album incarné, dans la matière, une Vision mise en forme dans un mode aux trois lois, aux trois dimensions, régi par le TridenT. Cela implique au niveau fréquentiel de descendre vers des formes dʼondes plus longues. Cela implique de descendre du mental vers le corps. Dʼaller vers les basses. Je dis ça pour montrer que ce son est une conséquence directe de la cohérence de lʼétat dʼesprit de lʼalbum, et donc par exemple moins aérien que SolarKult, qui est lʼalbum mental de notre discographie.

4) Dans le livret, il est écrit que "TridenT" est inspirée par un trip aux champignons ? Chaque compo de Blacklodge est-elle liée a une expérience forte de ce genre ? Considères-tu que les expériences liées au repoussement des limites, aux "Portes de la perception" sont une des essences principale de Blacklodge ?

[Saint Vincent] Si je nʼavais pas vécu ces expériences, je pense que je nʼaurais jamais eu la rage et la folie de me lancer avec tant dʼacharnement dans la composition musicale, la création dʼun groupe, et lʼentêtement dans un genre musical quasi inconnu et anti commercial. Le principe du groupe est une quête initiatique. Je ne compose pas après une balade en forêt ou parce que je me plains de pressions sociales, je traduis mes visions les plus puissantes et significatives. Lʼexpérience psychédélique est un traumatisme qui a besoin dʼêtre transmis, cʼest un carrefour entre le mystique, le prophétisme et lʼextase qui amène très naturellement à lʼexpression artistique.

5) Comment fais-tu pour composer en morceau, au sens technique maintenant ? Tu écris des riffs d'abord, ou tu commences par la programmation ? Quelle est en gros l'architecture et l'ordre dans lequel tu composes ?

[Saint Vincent] Je garde mes recettes. Il me faut une idée obsédantes au préalable, un souvenir fou, quelque chose de transcendant qui me donne lʼimpulsion monomaniaque de la création, comme je le sous entendais dans la réponse précédente. Sinon je ne fais rien. La musique pour la musique mʼennuie. Je pense que cʼest dʼailleurs le coté obsessionnel de la création qui force la cohérence globale de lʼoeuvre, dont les interactions et les connections cachées sont si nombreuses que nombre dʼentre elles échappent à lʼauditeur. Je ne dis pas ça par prétention ou pour qualifier notre musique dʼélitiste, je dis juste que par maniaquerie je mets plein de petits détails significatifs quʼon a pas forcément le temps de remarquer quand on achète un album. Cʼest le goût du travail bien fait.

6) J'aimerais bien savoir en quoi Satan est important dans Blacklodge ? Une entité, une union, un équivalent, une métaphore, une relation servitude/maître, un pur dévouement...bref, comment te positionnes-tu dans cette symbolique théiste ?

[Saint Vincent] SataN est tout ce qui mʼarrive depuis que je pense. Je dirais fascination face à une œuvre artistique totale, cosmique. La Loge Noire est un parcours initiatique de compréhension et dʼéveil à la nature de SataN. Je ne dirais pas pur dévouement. Je suis un musicien ayant le goût du prophétisme. Je dirais fascination. Je me sens comme Saint Jean qui vois surgir une Bête à plusieurs têtes, montée par la Grande Prostituée dans lʼombre de Babylone. Je suis à genoux, bouche bée, devant la gigantesque splendeur de lʼOeuvre finale. Je vois, et je parle. Je tente de comprendre, et jʼécris. Je transmets. Cʼest un travail de passerelle entre des limbes primordiales et éternelles, et ce monde limité soumis au joug du temps. Et ce flux informatif qui passe nʼamène quʼun seul message, le triomphe dans lʼavenir proche dʼune entité dʼune puissance fantastique que les textes sacrés désignent par SataN, Iblis, ou autre. Son règne et son emprise sur lʼhomme sont tels que cela ne peut que devenir obsédant. En plus simple, jʼimagine que cʼest comme être au bord dʼune plage et voir un tsunami arrivé au ralenti.... Je pense quʼil y a un moment ou on ne peut sʼempêcher de rester planter et immobile, hypnotisé par la folie du phénomène...on se surprend à penser que simplement en tendant nos mains vers la vague, et la touchant, on absorberait une partie de son Pouvoir...
En résumé, ce nʼest pas une métaphore, cʼest une force manifestée par un processus factuel authentique, quʼaucune autre divinité ou concept ne dépasse de nos jours en puissance et en gloire.

7) Le trident, c'est St Vincent/ Narcotic / Jess, mais c'est aussi Satan/Technologie/Drogue me trompe-je ? Tu peux nous en dire un peu plus sur ce symbole 100% Blacklodgien ?

[Saint Vincent] SataN / Technologie / Drogue dans le prisme du TridenT que présente le nouvel album cʼest : Puissance / Contrôle / Asservissement sous lʼoeil de CaesaR ou bien Destruction / Radiation / Addiction sous lʼoeil de MedusA ou bien pour finir Lumière / Passerelle / Illumination sous lʼoeil de LucifeR. Mais plus globalement cela désigne une volonté propre qui asservit lʼhomme, créature de Dieu dans nos traditions, par la raison toute puissante et la matière, et donc lʼexpérience mystique chimique permet la compréhension et la communion dans une forme de sabbat moderne.

8) D'ailleurs cette thématique du triangle, du trident figure sur l'artwork ! Qui s'est occupé du visuel très riche en symbolisme ? Question plus annexe, mais je pense que beaucoup vont tenter la chose, est-ce que les "Flashcodes" marchent ?

[Saint Vincent] Jʼai écris les paroles, écris la musique, monté lʼartwork. Cʼest la seule condition pour que la pochette véhicule avec le plus de cohérence possible le message de lʼalbum. Pour ce qui est des flashcodes : oui, ils marchent.
Persévérance...

9) J'ai vu que vous aviez enregistrés à trois endroits différents : Hiroshima Studio, Running Studio et le Necromorbus que vous connaissez déjà bien par vos anciennes productions !
Peux tu nous dire pourquoi ces trois choix précis ?


[Saint Vincent] Non, nous avons enregistré à deux endroits différents : le Running Studio pour la basse, et les guitares ainsi que la voix au Hiroshima Studio. Le mixage et le mastering à été fait au Necromorbus, comme les albums précédents. Je voulais une pression perfectionniste et rigoureuse sur lʼenregistrement, et Arnaud Ménard du Hiroshima Studio avait toutes les qualités requises pour ce travail. Cela permettait également à Tore Stjerna de se concentrer exclusivement sur le mixage.

10) Une petite question qui me vient d'un collègue de Thrashocore (et qui est très intéressante !) : Blacklodge, Sun, walk with me... Tu dois être un sacré fan de Twin Peaks !
Qu'est ce que cette série représente pour toi ?


[Saint Vincent] Je ne mʼen cache pas, jʼai vu cette série en 1991 sur la 5 je crois. Et jʼai été profondément bouleversé. Jʼavais lʼimpression que toute la faible et peu fiable texture de la réalité retrouvait un sens, un gout plus vrai, plus évident. Le tout avec pudeur et élégance. Jʼavais enregistré la série, je lʼai alors vu en boucle plusieurs fois de suite. Des journées entières en me nourrissant à peine. Jʼai alors décidé que mon groupe sʼappellerait Blacklodge, terme du film qui désignait de façon brillante le Mal à mes yeux, avec bien plus de classe que les clichés adolescents qui pouvaient se trouver dans le black metal. De plus, après Login:SataN je me suis tatoué «le feu marche avec moi» sur le bras. Je suis donc un «sacré fan» comme tu dis. Toutefois, malgré des références cachées ici et là, il était important de séparer le groupe de lʼunivers de Lynch. Le groupe est né dʼun choc en visionnant «Twin Peaks», et le groupe ne traite nullement de la série, même si pour les connaisseurs plusieurs thématiques se croisent.

11) Quels sont tes goûts en cinéma, littérature, peinture ?

[Saint Vincent] Cʼest difficile de répondre à brûle-pourpoint. En cinéma jʼapprécie Lynch, Jodorowsky, Herzog, Argento...Mes films absolus, surement Lost Highway, El Topo, La dernière tentation du Christ, Aguirre ou la Colère de Dieu....mais je sais apprécier un «Eyes Wide Shut», un «Invasion Los Angeles»...

En littérature, lʼoccultisme occidentale du 19eme. Jʼadore lire et relire Oswald Wirth, Stanislas de Guaïta, pour leur étude de la Tradition. En poésie je place Baudelaire au dessus de tout. En matière dʼillumination jʼapprécie Huxley, Artaud, Castaneda...et lʼApocalypse de Saint Jean, évidemment.

En peinture je peux être sensible à Edvard Munch, prophétiquement en accord avec Giger, illuminé par des oeuvres dʼAlex Grey, admirablement confus devant Escher. Jʼaime les peintures noires de Goya, Dali, dans ses œuvres les moins loufoques et les plus exaltées. Jʼai horreur de la grande majorité des œuvres contemporaines et abstraites, qui pour moi confirment par leur mauvais gout triomphant une certaine idée de la fin des temps.

12) J'ai également remarqué un petit côté fédérateur dans les paroles de "MachinatioN". Je me demande si tu as réfléchis, pour que les paroles soient simples et fédératrices, comme des hymnes ?

[Saint Vincent] Bien vu. En parallèle de cette volonté de descendre dans les basses, il y avait la volonté de descendre dans le cortex et dʼaller vers lʼanimal, vers le reptile. Non pas par mépris de lʼintelligence, mais pour se rapprocher dʼun vocable prophétique et forcément symbolique, primitif sans être primaire, pour aller vers lʼuniversalisme de la Vision. Tout ça pour dire que cʼest pas parce que jʼai écouté trop de heavy pendant la composition....

13) D'ailleurs, de quoi t'inspires-tu pour tes textes ? De voyages, de cultures particulières, d'écrits occultes particuliers, ... ?

[Saint Vincent] De tout ça....de voyages, dʼexpériences, de lectures, de conférences et de visions personnelles expérimentales....On peut toutefois reconnaître des influences majeures, dans la lecture des pensées dʼHuxley sur le sens réel de lʼaventure psychédélique, mes voyages en Bolivie et au Pérou sur les traces de la culture Inca, ma présence à lʼanniversaire des 100 ans dʼAlbert Hoffman, découvreur du LSD à Basel ou je lʼai rencontré avant sa mort (ainsi que le couple Shulgin, inventeurs de lʼecstasy) et au niveau occulte donc les écrits traditionnels de Stanislas de Guaïta et DʼOswald Wirth. Il est manifeste sur le dernier album que je mʼintéresse également au sens occulte de la franc maçonnerie (ce qui est dʼailleurs dans la continuité directe des oeuvres des occultistes cités précédemment). Jusquʼà son paroxysme dans «Order of the Baphomet» qui aborde lʼétrangeté de la «Ceremony of Care» pratiquée dans le Bohemian Grove, en Californie. Et peut être plus étonnant, de lʼactualité, tout simplement. Elle est incroyablement riche en signes mystiques, «The Signs are Here».

14) J'ai plusieurs petites questions "pratiques" ou "logistiques" ! Allez-vous re-presser un jour l'introuvable Login : Satan ?

[Saint Vincent] Plusieurs labels ont montrés de lʼintérêt. Nous sommes concentrés sur le nouvel album, nous verrons par la suite. Disons que cela me paraît très probable.

15) Les vinyles de MachinatioN sont-ils déjà Sold-out, ou alors sont-ils repoussés ?

[Saint Vincent] Il y a déjà de nombreuses pré-commandes, mais sʼils sont repoussés à mi août cʼest pour des raisons techniques.

16) Un T-Shirt, ce serait cool non ? D'ailleurs est-ce que la plate-forme "Darkness Dealer" va ré-ouvrir un jour ?

[Saint Vincent] Oui......et elle sera alors fiable et efficace.... J'espère en septembre.

17) Vas-tu reprendre un jour "The Arrival Of Satan", ton projet true-black ? Un nouvel opus est-il prévu ?

[Saint Vincent] Définitivement : Oui. Mais «The Arrival Of SataN» est un projet instantané, foudroyant. Il ne se commande pas, on sʼinquiète de son arrivée, inattendue, terrassante. Patience.

18) Blacklodge en live : Si oui, ou et quand ? Une affiche ultra-industrielle du genre Blacklodge + ADC + Pavillon Rouge, je peux rêver ou c'est techniquement réalisable ?

[Saint Vincent] Très prochainement. Rien dʼofficiel pour lʼinstant, il faut suivre notre actualité. Jʼai entendu plusieurs fois le projet dʼune affiche telle que tu la présente. Cela serait tout juste parfait. Nous avons joué avec ADC, excellente expérience à refaire. Et tu sais déjà je crois, que les membres de Pavillon Rouge ne nous sont pas inconnus, pour pratiquer lʼeuphémisme. Je me plais à rappeler à lʼoccasion que jʼai fais leur logo...

19) Quels sont tes groupes cultes et tes disques cultes ? Qu'est ce qui tourne chez toi en ce moment ?

[Saint Vincent] Mes disques cultes ? Il y en a beaucoup, mais je dis dʼhabitude : la discographie de Traumatic Voyage, «Peace Sells» de Megadeth, «Deicide» de Deicide, Transylvanian Hunger de Darkthrone, les deux premiers Aborym en souvenir de notre folle tournée commune en 2004, 666 International de Dodheimsgard....
En ce moment jʼécoute Adorior, Igorrr, Misanthropic Art (Russie), Hooded Menace et le premier Sacramentum...

20) Merci beaucoup pour cette interview ! Si tu as un dernier mot pour Thrashocore et ses lecteurs, les dernières lignes sont pour toi !

[Saint Vincent] Merci à toi.

Photos : ©www.levetchristophe.fr
Notice: Object of class QueryTemplate could not be converted to int in /srv/www/deadEngine/class/Thrasho/StatPub/Collection.php on line 13

4 COMMENTAIRE(S)

FleshOvSatan citer
FleshOvSatan
20/07/2012 13:49
Merci Shining, c'est corrigé !
Momos citer
Momos
18/07/2012 17:57
Belle interview.
Je note juste deux fautes:
-«enregistrer» au lieu de son participe passé dans ta question 9.
-«écouter», là encore au participe passé, dans la réponse de St Vincent à la question 12.

Comme on s'en doutais, on a bien à faire à une démarche solide et sérieuse. Et que l'on aime ou non, ça fait plaisir de voir quelqu'un d'aussi impliqué dans son Art.
citer
(ancien membre)
17/07/2012 18:43
Une interview qui donne vraiment envie de découvrir le groupe Flesh'
Geisterber citer
Geisterber
17/07/2012 18:35
Excellente interview l'ami, questions pertinentes et réponses de fait très poussées. Merci beaucoup pour la question sur Twin Peaks, au passage.
Sinon BLACKLODGE en live reste pour moi une bonne expérience, à la fois du point de vue du public et de l'organisation! Il me tarde tout de même de les revoir dans d'autres circonstances que le Surrender To Death Fest, je vais donc suivre les nouvelles!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

plus d'infos sur
Blacklodge
Blacklodge
Black Industriel - France
  

chronique Chronique
Erebus Enthroned
Temple Under Hell
chronique Chronique
Luror
The Iron Hand of Blackest Terror
chronique Chronique
Lifelover
Dekadens (EP)
chronique Chronique
Darkspace
Dark Space II
chronique Chronique
Ormgård
Ormblot
chronique Chronique
Gravehill
Death Curse
chronique Chronique
Aborym
Dirty Remix (Compil.)
chronique Chronique
Seven Sisters of Sleep
Seven Sisters of Sleep (EP)
chronique Chronique
Sarke
Aruagint
chronique Chronique
Terra Tenebrosa / The Old Wind
The Disfigurement Bowl / Serpent Me (Split 7")
chronique Chronique
Castevet
Summer Fences
chronique Chronique
Om
Pilgrimage
chronique Chronique
Sacrilege
Behind The Realms Of Madness
chronique Chronique
Merkabah
Moloch
chronique Chronique
Blut Aus Nord
Debemur MoRTi (EP)
chronique Chronique
Bestia Arcana
To Anabainon Ek Tes Abyssu
chronique Chronique
Mass Infection
For I Am Genocide
chronique Chronique
Abraham
The Serpent, the Prophet & the Whore
chronique Chronique
Rauhnåcht
Urzeitgeist
chronique Chronique
Vanhelga
Längtan
chronique Chronique
Cultes Des Ghoules
Henbane
chronique Chronique
Behemoth
The Satanist
chronique Chronique
Debauchery
Germany's Next Death Metal
chronique Chronique
Head of the Demon
Head of the Demon
chronique Chronique
Urfaust
Die erste Levitation (Single)
chronique Chronique
Necrohell
Possessed by Nocturnal Grimness
chronique Chronique
Babymetal
Babymetal
chronique Chronique
Portal
Swarth
chronique Chronique
Clutch
Earth Rocker
chronique Chronique
Kriegsmaschine
Enemy of Man