chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
22 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Interviews »

Al-Kamar

Interview

Al-Kamar Entretien avec Riuji Tsukisima (2015)
AL-KAMAR, on pourrait le présenter comme le fier représentant d'un post-black shoegaze à la japonaise. On entend tout de suite la passion de l'unique homme derrière les instruments pour ALCEST, mais il y a ajouté des vocaux féminins aigus, qui feront frémir certains de plaisir, qui feront hérisser les poils d'horreur les autres. J'imaginais que le cerveau qui avait pu pondre un tel mélange avait beaucoup de choses à dire, mais le gus n'est pas bavard. Il faudra se contenter du minimum, même si certains commentaires viennent expiquer les raisons de ces apports "Japon Moderne".

1. Bonjour, avant tout d’où vient le nom AL-KAMAR ? Pourquoi avoir choisi ce nom ?

En arabe ça veut dire « lune ». J’ai choisi comme ça...


2. Au Japon le black n’est pas très connu.

a. Pourquoi à ton avis ?


Parce qu’il n’a pas besoin de l’être. Le black c’est à la base un style d’initiés. Il est à sa place, en tant que subdivision.Et je pense que les gens qui sont vouées à en écouter y arriveront d’une manière ou une autre. Le black metal a une image de « tueurs » ou « d’antéchrist » mais au Japon il y a plusieurs divinités, donc le concept du Dieu unique est un peu dur à saisir. En japonais on a le mot « kami » pour parler des dieux. Il a aussi le sens de « au-dessus ». Ça vient du terme qui désigne une personne au-dessus de soi. Alors à mon avis, comme il y a beaucoup de divinités différentes, on ne peut pas être « anti-Dieu ».


b. Et toi, comment as-tu découvert le black ?

Avant le black, j’étais à fond dans le Power Metal. Je cherchais une musique rapide et mélodique et c’est de fil en aiguille que je suis arrivé au melodeath et au black metal. Et je me suis plus tourné vers le black. J’ai commencé avec EMPEROR puis SHINING et des groupes dépressifs et enfin j’ai découvert ALCEST.


3. C'est bien ce qu'on imagine donc... On sent une influence d'ALCEST et de leur musique black shoegaze. Est-ce que c’est un style qui a beaucoup d’adeptes au Japon. Il y a d’autres groupes japonais qui en jouent ?

Je suis fan du groupe. Je l’ai vu quand il est venu au Japon. Par contre je n’ai pas de groupes japonais de post-black qui me viennent à l’esprit. Moi, dans le style j’écoute énormément LANTLOS, et surtout leur 4ème album, énorme. Et sinon je me suis mis à des groupes des années 90, comme MINERAL, qui tourne en boucle.




4. Tsukisima, tu es tout seul dans AL-KAMAR. Pourquoi ? Plus facile à gérer ou problème de misanthropie ?

Parce que je peux jouer de tout sauf de la batterie. J’ai donc recours à la programmation.C’est vrai que c’est moins problématique de tout faire seul, mais je ne suis pas spécialement misanthrope. Si c’était le cas je ne ferai pas de concerts...


5. Je dirais que la musique de AL KAMAR est du Kawaï Mélancolic Black Metal. C’est une description qui te convient ?

C’est la première fois qu’on me dit ça. C’est marrant. Mais je pense pas vraiment que AL-KAMAR soit kawaï. Si on dit kawaï, je pense plutôt à NECRONOMIDOL. Je fais la composition des titres de ce groupe. Voici des liens.






6. Tes pochettes ont des visuels très « manga ». Tu as été influencé par les animés ? Tu en lis et regardes beaucoup ?

A la base j’ai sorti des CD dans le cadre de Dôjin (créations japonaises faites par des amateurs). J’en ai gardé une certaine influence, c’est sûr, parce qu’en plus les Dôjin sont indissociables des anime / manga... J’aime bien d’ailleurs. Mon préféré reste Gundam.




7. Quel genre de personnes viennent aux concerts de AL-KAMAR ?

Des otakus....


De quel genre ?

Des passionnés de metal, mais des otakus avant tout... Dans un sens large. Il y a surtout des jeunes, et ce ne sont que des mecs...


8. AL-KAMAR n’est pas signé sur un label. Il n’y en a pas beaucoup au Japon ? Ou alors tu penses qu’à notre époque un groupe n’a pas besoin de label pour faire sa promotion ?

Ouais, en plus il y a Bandcamp... Ça ne sert à rien de signer sur un label s’il est japonais. Si j’ai une proposition d’un label étranger je l’étudierais...


9. Les paroles d’AL-KAMAR sont tantôt en japonais, tantôt en anglais. Qu’est-ce qui te fait choisir telle ou telle langue ?

Comme ça... selon mon envie du moment... Je ne choisis pas le japonais dans le but de paraître patriote, amoureux de ma langue ou autre...




10. AL-KAMAR nous fait ressentir de la tristesse à travers sa musique et a des accents de dépressif. Qu’est-ce qui t’apporte ce sentiment ? On dit que le Japon est un pays agréable alors pourquoi « être triste » ?

J’écoute de la musique triste depuis longtemps. C’est pour ça que moi aussi j’en compose...


11. Comment crées-tu tes morceaux ?

Je ne sais pas trop non plus. Les idées viennent d’elles-mêmes. Quand ça ne vient pas, ça ne vient vraiment pas... Et parfois ça vient tout seul...

---
Traduction par Sakrifiss

3 COMMENTAIRE(S)

tasserholf citer
tasserholf
03/04/2015 14:16
Oups milles excuses mon clavier a fourché.
Sakrifiss citer
Sakrifiss
03/04/2015 12:14
Un monde avec lequel j'ai aussi du mal aujourd'hui après l'avoir bien connu...
Merci pour ton message même si tu as Gréquisé mon nom en Sarki au lieu de Sakri ^^
tasserholf citer
tasserholf
03/04/2015 14:16
"Dôjin (...) Gundam"
Ces deux mots proches l'un de l'autre me font remonter des souvenirs que j'occulte (une ex fan de dojin yaoï de Gundam). Traumatisme à vie.

Beau travail sinon Sakri, énorme boulot même. Merci bien pour toutes ces interview très instructives.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
AUTRE VERSION
plus d'infos sur
Al-Kamar
Al-Kamar
Black shoegaze - 2009 - Japon
  

Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique
Blitzkrieg
Judge Not!
Lire la chronique
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Gontyna Kry
Ignipoten
Lire la chronique
Cult Of Occult
Anti Life
Lire la chronique
Ulver
The Assassination of Julius...
Lire la chronique
Pryapisme
Epic Loon
Lire la chronique
NORTH OF THE WALL 2018
Abyssal + Bismuth + Bölzer ...
Lire le live report
Nervosa
Downfall of Mankind
Lire la chronique