chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
65 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Interviews »

Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse"

Interview

Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse" Entretien avec Raphaël Gloaguen – Batterie (2018)
Salut les gars et merci de m’accorder un peu de temps pour ces quelques questions, pour commencer du classique, pouvez-vous vous présenter et me raconter l’histoire du groupe ?

Salut ! Alors ANTAGONISM s'est formé sur la base de 2 projets indépendants. Dylan et Félix avaient le leur (SPEED HAMMER) et j'avais le mien (ZINTHAR) avec le bassiste de mon ancien groupe (UNREST FATALIST) Renan. Connaissant Dylan on a décidé de fusionner les projets car avec Félix ils avaient du mal à trouver un batteur et un bassiste, après ça Renan voulant se consacrer à ses études, Kévin l’a remplacé, le line-up était formé et ça date déjà d'il y a presque 2 ans !

Qu’est-ce qui vous a poussé à jouer du Thrash ?

On a tous commencé à écouter du Metal avec le Big 4, Dylan est un pur fan de Thrash des années 80-90 tandis que Félix, Kévin et moi on est portés sur des styles plus récents même si on adore aussi le Thrash ! Le style revient à la mode depuis quelques temps, nous on en joue parce que c'est un genre qui nous fait tous kiffer et dans lequel on peut vraiment laisser place à notre imagination en composant (en ajoutant quelques touches Death par exemple) chose que tu ne peux pas faire quand tu joues du Trve Bl4ck !

Vous êtes très jeunes mais vous possédez déjà une vraie expérience musicale et un fort bagage technique, êtes-vous autodidactes ou avez-vous pris des cours respectifs ?

Dylan, Félix et moi (Raphaël) avons pris des cours et sommes depuis plus ou moins longtemps autodidactes, j'ai pour ma part de l'expérience grâce à mon ancien groupe (UNREST FALALIST) avec lequel j'ai pu tourner avec ENTOMBED A.D en 2014, Kévin pour sa part est totalement autodidacte mais a déjà de l'expérience grâce à son autre groupe DROP YOUR PANTS.

Quels sont les groupes et albums qui font l’unanimité parmi vous ?

Je pense qu'on n’a pas tous les mêmes albums de références mais pour les groupes ce serait à peu près ça : METALLICA, MEGADETH, SLAYER, ANTHRAX, VEKTOR, WARBRINGER, HAVOK, CORONER, NERVOSA, LICH KING, GAME OVER, GOJIRA, ENTOMBED, SODOM, DESTRUCTION, SACRED REICH, EVILDEAD, ATHEIST, MALEVOLENT CREATION, DEVASTATION, SADUS, PESTILENCE, DEATH, MORBID ANGEL, DEFIANCE, HEATHEN, KREATOR, EXODUS, DEMOLITION HAMMER, DARK ANGEL, EXMORTUS.

On sent chez vous une grosse influence du Thrash américain, en particulier de MEGADETH et HAVOK est-ce exact ?

C'est totalement vrai ! Mais pas que, on a beaucoup d'influences comme celles mentionnées plus haut, sur « Thrashocalypse » on a essayé de montrer qu'on sait de quoi on parle sans pour autant avoir encore trouvé le truc qui fasse qu'on dise « Oh mais ça c'est ANTAGONISM » on compte bien l'avoir d'ici le premier album !

Quand on parle de Toulon on pense plutôt à sa scène Black qu’au Thrash, le genre est-il vivant dans la ville et aux alentours ? Il revient visiblement plutôt bien dans le sud de la France avec notamment HEART ATTACK. Que pensez-vous du renouveau du genre en France ces dernières années et l’arrivée d’excellents groupes comme HËXËCUTOR ou encore EXTRAVASION ?

Alors sur Toulon le Thrash n'existe quasiment pas, on a beaucoup de Death de Core et de Black, peut-être qu'on va donner envie à d'autres de commencer le Thrash dans notre ville ! Après dans le sud on a HEART ATTACK qui commence à avoir une grosse notoriété mais à part eux le Thrash n'est pas encore revenu à la vie dans le Sud (on compte bien remédier à ça !). En France et ailleurs le Thrash monte en puissance depuis quelques années notamment grâce à des formations comme HAVOK, EXTRAVASION, BLOODY ALCHEMY ou LOST SOCIETY... et ça, ça fait plaisir ! Ce serait cool de former notre alliance de groupes Thrash en France !

Venons-en à cet EP, comment s’est passé son enregistrement, tout était-il prêt lors du passage en studio ?

On a enregistré l'EP en 3 jours, c'était assez sport mais le résultat est là et on en est contents ! Quand on est entrés en studio il nous manquait la démo de « LxOxT » on a dût la refaire à l'arrache avant d'enregistrer le morceau, sinon Flo du Homeless Record Studio est vraiment à l'écoute et fait bien le taf, pour ceux qui ne le connaissent pas il est le pousseur de cris du groupes LANDMARKS.

La production est d’excellente tenue, à la fois chaude et naturelle, permettant ainsi aux instruments d’exprimer tout leur potentiel. Qui s’en est occupé ?

C'est Florent du Homeless Record Studio à Marseille qui a tout géré de l'enregistrement au mastering !

Pourquoi ce choix de l’autoproduction ? Aucun label ne s’est montré intéressé par vous ?

On aurait bien signé chez Roadrunner ou Metal Blade ! A vrai dire on n’a pas démarché de label pour ce premier EP, on espère que pour l'album on pourra signer chez un bon label qui puisse nous faire progresser !

Au niveau de la promotion c’est Ellie Promotion qui s’occupe de vous, comment êtes-vous rentrés en contact avec Elodie Briffard ?

On est entré chez Another Management, comme Elodie y est aussi on l'a contacté et elle a accepté de bosser avec nous pour cette première production !

La force de cet EP est sa densité vu qu’on y trouve à la fois de la vitesse et de la lourdeur, comme des titres plus longs ou courts. Cette construction s’est-elle faite spontanément ou était-ce calculé afin de ne pas répéter les mêmes idées et plans trop rapidement ?

Merci pour les mots doux. Tout a été spontané, sauf l'ordre des morceaux sur le disque.

Avec le recul, y’a-t- il des petits détails que vous auriez aimé refaire ou retoucher, ou le résultat final vous convient-il à 100% ?

Le résultat nous convient, mais avec le recul et surtout vu qu'on est de gros perfectionnistes on a toujours quelque chose à dire, mais dans l'ensemble pour un premier disque on est vraiment heureux !

Les différents échos publics et critiques sont dans l’ensemble assez enthousiaste, cela vous met-il la pression pour le futur ?

On est super contents de tous les retours positifs qu'on a eu ! Au contraire même les critiques nous permettent d'évoluer et de parfaire nos prochaines compositions ! Bien sûr on aura toujours un peu la pression avant de présenter de nouveaux titres au monde, mais ça prouve qu'on est soucieux de l'avis de notre public !

Vous avez déjà joué sur scène de nouveaux titres, quand pensez-vous les mettre en boîte pour donner une suite à « Thrashocalypse » ?

Le premier album sera très certainement un 12 titres, dont nous avons déjà plus de la moitié, normalement il devrait arriver dans la première moitié de 2019.

Quels sont vos artistes ou groupes favoris dans d’autres styles musicaux ?

Pour ma part j'aime bien Danakil, Earth Wind & Fire, Orelsan, Amy Winehouse, Beethoven, Bach, Gorillaz, The Beatles. J'écoute beaucoup de styles différents donc on pourrait y passer encore longtemps.

Vous avez participé au 2ème tour de The Voice Of Hell (avec pour le gagnant la possibilité de se produire sur la Mainstage 2), avez-vous ressenti une pression particulière pour cet évènement ?

Pas du tout ! Si on avait gagné on aurait été les plus heureux de pouvoir envoyer nos tripes sur la mainstage ! Ce n'est que partie remise !

En parlant du Hellfest, sa taille gigantesque et son public très diversifié vous font-il rêver, ou préférez-vous les festivals locaux à taille plus humaine ou plus ciblés comme le Motocultor ou d’autres ?

On aimerait déjà pourvoir jouer dans des festivals qu'ils soient locaux ou gigantesques ! Après pour tout groupe jouer devant 150.000 personnes c'est un accomplissement en soit, mais je pense que je préférerais jouer devant 500 personnes qui sont à fond dans le concert plutôt que devant 100.000 qui s'en branlent total !

Quels sont vos prochains objectifs, notamment pour cette année ?

On compte s'exporter hors du sud ! Notamment à Paris, Nantes, Montpellier, Lyon, Clermont Ferrand et toutes les villes ou on pourra avoir des dates !

C’est l’heure de se quitter, je vous laisse le mot de conclusion…

Merci pour cette interview ! Venez nous voir en live on mord pas (sauf Kévin) et ce sera un plaisir de vous signer un EP et de boire un coup ensemble ! STAY FUCKING THRASH !

1 COMMENTAIRE(S)

MoM citer
MoM
26/05/2018 15:19
Ouais ils sont vraiment adorables Sourire
C'est vrai que le Sud de manière générale est orienté Black, mais le cas de Toulon est particulier : c'est pas une ville avec beaucoup de groupes qui tournent localement. La scène varoise également semble assez étendue et disparate, y a des groupes à Fréjus, Hyères, Toulon, mine de rien ça marque des distances.

Vivement le retour du Rat's pour à nouveau centraliser un lieu dédié au Metal qui permettra de putains de concerts dans le Var Gros sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
plus d'infos sur
Antagonism
Antagonism
Thrash - 2016 - France
  

Gutter Instinct
Heirs Of Sisyphus
Lire la chronique
Iron Angel
Hellbound
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 12 - Corrosion of Snippysnapeusnapisnap et le Paradis Perdu.
Lire le podcast
Wiegedood
De Doden Hebben Het Goed III
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Eximperitus - Projecting the Singular Emission...
Lire le podcast
Antimateria
Valo Aikojen Takaa
Lire la chronique
Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique