chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
71 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Live reports »

Misery Index + Eyeless + ???? + G.T.I.

Live report

Misery Index + Eyeless + ???? + G.T.I. Le 09 Avril 2005 à Paris, France (Espace Curial)
Arrivé peu avant 18h sur les lieux, je vais finalement devoir attendre dans le froid hivernal (alors qu'on est censé être au printemps nom de dieu y'a plus de saisons bordel...) jusqu'à 19h, heure à laquelle les portes ouvrent enfin. Cette grosse heure d'attente m'a permis de remarquer que peu de monde attendait, ce dont je m'étonne vu la qualité de l'affiche et le petit prix (10 euros) et j'espère que ce n'est qu'une impression. Ce ne sera malheureusement pas le cas, mais j'y reviendrai.

Le concert tarde à démarrer, les gars de G.T.I. viennent à peine d'arriver apparemment et c'est un peu dans la confusion que les Nantais envoient la sauce. Quelques problèmes techniques retardent un peu la suite du concert et quelques sauts de mini disque gâchent un peu le show mais rien de trop grave. Il n'y a pas eu de balances mais le son est plutôt bon, on reconnait parfaitement les morceaux (pour peu qu'on les connaisse bien sûr!). Les guitaristes sont assez statiques, concentrés sur leur jeu, le batteur s'occupe des samples et de quelques parties de chants. Le bassiste remue bien mais c'est logiquement le chanteur qui se démène le plus, déchaîné, sautillant dans tous les sens, hurlant à pleins poumons. Ce qui est un grand mérite vu le peu de monde et surtout son apathie préoccupante! G.T.I. fait le tour de son très réussi premier album, "Utopia City": "Magic Brush", "Medef Metal", "To Be Happy Or Not To Be", "Child Of Human Sacrifice" "Yesterday Is The Day" et pour finir "Utopia" avec sa partie dance jouissive qui laissa pourtant le public complètement amorphe. Les Nantais ne sont pas rancuniers et ont malgré tout offert un nouveau morceau, dans la continuité et l'esprit de "Utopia City"". Une prestation sympathique donc mais j'étais désolé pour eux du manque d'intérêt du peuple parisien. Seul deux gars devant faisaient les guignols, ce qui était amusant sur G.T.I. mais un peu déplacé sur les autres groupes plus "sérieux".

20 minutes après, place à "????" (prononcez quatre points d'interrogation). Et là on se dit que ces petits gars excellent dans l'imitation sauvage. En effet je n'ai jamais vu un groupe en copier un autre aussi ouvertement, en l'occurence Meshuggah. Tout est pareil, le son, le chant hurlé et la stucture des morceaux avec ces contre-temps déroutants pour les headbangueurs (ils n'étaient de toute façon pas présents ce soir :p). Le chanteur m'a beaucoup amusé avec ses mimiques faciales. Le guitariste, qui ressemble au chanteur principal de Mastodon, bougeait bien la tête, tout comme le bassiste, pas trop pris par son jeu qui m'a semblé relativement simple. J'ai trouvé le batteur fort sympathique, en short-caleçon et avec son air abruti, la bouche ouverte. Le public ne sait pas réveillé, le style n'aidant pas forcément. Le premier album du groupe, "Alef" sort le mois prochain et les compos en sont évidemment (presque) toutes extraites. Les morceaux ne sont pas mauvais, loin de là, avec certains passages vraiment excellents mais un peu plus de personnalité ne serait pas un mal. Au bout d'une petite demi-heure, les Français se retire, pour passer le témoin à Eyeless, groupe plus connu et qui je l'espère va faire remuer un public décidément bien léthargique en ce samedi soir!

Il ne me faudra pas longtemps pour comprendre que mon souhait ne sera pas exaucé. Et ça énerve pas mal Fred, le chanteur de Eyeless qui vanne comme il faut la foule pour l'inciter à se bouger le cul. Un petit sursaut eût lieu grâce à votre serviteur, son acolyte et deux ou trois autres mais avouez qu'à cinq, un pogo est vite gonflant. Je me remets donc à headbanguer tout seul devant la scène. Un tough guy a fini par s'exercer à la pratique du Kung-fu mais j'évite de le rejoindre n'étant pas très adepte de KDS et autres moulinets! Les Montpellierains, bénéficiant d'un son adéquat, ni trop fort ni trop faible, assure magré tout, envoyant avec une bonne pêche les morceaux de leur dernier méfait "Path To The Unknown", pour la grande majorité: "Master Of Discord", "Proud", "Burning", "Deadly Sun", "Integrity" avec en vieux titre un petit "King Of The Serpent". Je pensais qu'Eyeless était un groupe plus brutal qui lorgnait ostensiblement vers le death mais pas trop finalement, les chants gutturaux étant assez peu présents et le chant clair de la partie (pas trop quand même!). J'ai trouvé, à tort ou à raison ,quelques similitudes avec Hatesphere (le chanteur portait d'ailleurs un sweat à l'effigie des Danois). On sent le groupe un peu dépité de la passivité des quelques pèlerins présents et entre chaque morceau, le chanteur ne se cache pas pour le dire, finissant même par traiter d'enculés les personnes assises au fond (et oui, pauvre France...) tout en remerciant "ceux qui foutent le bordel devant" (de rien!). C'est finalement avec soulagement pour eux que le show, qui ne restera pas dans les annales, se termine. Et comme le dit Fred, espérons que les gens se bougeront un peu plus pour Misery Index...

22h20, Misery Index fait péter les décibels sur "The Imperial Ambition" premier morceaux de l'EP Dissent. Et toujours rien niveau public, les gars sont debout les bras croisés, les mains dans les poches. Les plus vigoureux headbanguent légèrement, mouais c'est bon j'ai compris, personne ne fera de malaise dans le pit ce soir. Difficile de concevoir pareil scénario tant la musique des Américains envoie le bois. Mais rien n'y fait, les boissons vendus au mini-bar contiennent peut-être des somnifères... Le groupe se donne pourtant, Sparky Voyles headbangue comme un taré, le batteur, très puissant, maltraite ses pauvres fûts, Jason gueule tout ce qu'il sait et le deuxième guitariste, nouveau il me semble, harrangue la "foule". Bizarrement le son est un peu moins bon que pour les trois premiers groupes, un peu plus fort et plus brouillon et on entendait assez mal la voix par moments. Pas mal de titres de "Retaliate" sont joués, notamment les brutaux "The Great Depression" et "Demand The Impossible" tout en promouvant le dernier EP, "Dissent" avec "The Imperial Ambition" et "Defector" et en n'oubliant pas les premiers morceaux comme "Manufacturing Greed" issu du premier EP du groupe, "Overthrow". Si le public est toujours dans le coma, ce n'est pas le cas d'un petit quadragénaire en blouson de cuir clouté old-school et jean noir moule couille, très certainement bourré, qui finit par me péter les couilles! Un pogo en très petit comité se forme de temps en temps (avec un pic à six personnes!) mais les autres ne semblent pas vouloir nous rejoindre, tant pis. Les gars de Misery n'en tiennent pas rigueur, délivrent une bonne prestation, bien énergique et remercient le public pour sa présence (?!). Le concert s'achèvera après 45 minutes, assez court quand même.

Vous l'aurez compris, ce ne fût pas une grand soirée malgré la bonne performance de tous les groupes. C'est lamentable qu'une affiche comme celle-ci rameute si peu de monde un week-end, merde (il y avait une centaine de personnes grand maximum!)! Ca fait mal au coeur pour les organisateurs qui se démerdent pour nous proposer ce genre de soirée. Mais comme le dit le chanteur de G.T.I., le public parisien est peut-être blasé de voir toutes les semaines des concerts de grosses cylindrées.

21 COMMENTAIRE(S)

Raoul citer
Raoul
29/05/2005 22:47
ouais, t'en fais pas, j'avais compris, c'était juste une vanne. Clin d'oeil
Keyser citer
Keyser
29/05/2005 21:49
Cyd a écrit : Keyser, dans la review, a écrit : Et toujours rien niveau public, les gars sont debout les bras croisés, les mains dans les poches.

Ouais cette phrase porte à confusion c'est vrai, en fait y'avait des gens les bras croisés et d'autres les mains dans les poches. J'aurai du mettre un "ou" au lieu d'une virgule...
Raoul citer
Raoul
29/05/2005 21:28
Keyser, dans la review, a écrit : Et toujours rien niveau public, les gars sont debout les bras croisés, les mains dans les poches.

ça doit pas être super confortable.
les bras croisés avec les mains dans les poches, tu m'étonnes qu'ils bougent pas! Moqueur

sinon nous on a eu un concert un peu moins amorphe, surtout sur Eyeless et MI (d'ailleurs Sparky m'a confié que ce fut le meilleur concert de leur tournée, jusque là), et j'ai énormément ri en voyant "????", je comprend même pas comment on peut encenser un tel groupe, ils explosent même Dagoba niveau pompe sans vergogne, c'est dire!
Omnious citer
Omnious
29/05/2005 19:23
Claire on a abusé lol
Keyser citer
Keyser
29/05/2005 16:42
Hé les gars vous vous croyez sur MSN ou quoi?!
Omnious citer
Omnious
29/05/2005 16:33
Pas exactement OmniouS c'est le groupe qui baise les infirmier qui aime ac dc et greenday . ;-). Faut vraiment avoir le physique de raffarin pour jouer de la bass au mediator avec des cordes qui frise
slit your guts citer
slit your guts
26/05/2005 7:13
omnious c pas le "groupe" de gay qui sencule apré chak concert
Omnious citer
Omnious
25/05/2005 19:03
Ecoute moi bien S.Y.G tu dois surment etre le sosie de Raffarin avec un pseudo pareil alors parle pas trop de boitaison (contortioniste a la mairesalie ) de plus je suis sur que tes riffs son brouillon et que dans tes influences tu as mis slayer comme un petit suce boule rajoute Mindlag Project aussi PéDé defequement votre
slit your guts citer
slit your guts
25/05/2005 17:37
pour répondre a omnious(c koi ce nom de gay) g en effet un groupe de grindcore mais le chanteur est assez moche de plus il boite et a une tandance a la zoophili infantile. de ce fait nous ne devons pas parler du meme groupe.prout
Omnious citer
Omnious
25/05/2005 13:12
Merci Slit Your Guts (toi tu dois avoir un groupe de grindcore avec un beau gosse au chant non?) et Keyser de votre soutien les gars un pit amorphe c'est une insulte a la limite headbangue c'est pas parceque ta mere est une moule que j ai son cul i fecalement votre
Keyser citer
Keyser
25/05/2005 9:40
Ouiais Lmkt, pas la peine d'être insultant envers ceux qui aiment pogoter, tu as le droit de pas aimer ça mais n'insulte pas ce pour qui c'est un défouloir. En tout cas, un public amorphe n'est jamais un bon public pour un groupe même si celui ci regarde attentivement! Mais c'est une question de point de vue comme tu dis, mais n'insulte pas 80% des metalheads Clin d'oeil
slit your guts citer
slit your guts
25/05/2005 7:40
j'écris pour répondre a lmkt(pqdgfr). je comprend que tu veuille pas pogoté ( personne n'est parfait) mais de la a nous insulté nous les gars qui donnent envient au groupe de se bougé le cul tu y vas un peu fort. si la musique n'arrive pas a faire vivre ton petit corp de molusque tant pis pour toi mais ne vien pas nous fair la morale. amicalement
citer
Lmkt
23/05/2005 8:55
Hmm, je vois pas trop en quoi ca gêne ?
Enfin ca doit etre une question de point de vue... Perso quand je vais a un concert c'est pour écouter du bon son et surtout VOIR ce qui se passe, ce qui est généralement gaché par des enculés de pogoteurs qui moi, me font chier plutot qu'autre chose (désolé pour le langage). Bref c'est pas parce que tu ne te conduis pas comme une personne possedant le quotient intellectuel d'une semi-moule (comprendre : pogoteur) que tu n'apprécies pas le show.
Omnious citer
Omnious
17/04/2005 19:24
J ai oublie mention tres bien a indust avec la reprise de raining blood ca ca reveille du pit
Omnious citer
Omnious
17/04/2005 19:24
Putain hier j ai vu le concert au Korigan (pres de marseille) memes constat accamblant a part 2 pogo ca a pas bouger des masses mais on etait la pour les soutenirs nous autres headbanguer et ils repassent l an prochain donc ratrapé vous
Keyser citer
Keyser
14/04/2005 0:30
Nihilist (invité) a écrit : Salut ! Je faisais partis des (faibles) pogoteurs de la soirée ! J'était le gars aux lunettes bleux Moqueur

Malgré effectivement la passivité enervante de ce concert, j'ai prit un certain plaisir avec les minis pogos. En gros, j'ai bien aimer taper sur la gueule du chroniqueur ! Gros sourire

A bientot !


je ne te remets pas! pourtant y'en avait si peu de pogoteurs!! et personne ne m'a taper sur la gueule personne, non mais! tu dois confondre (moi j'étais le petit avec le t-shirt Cannibal Corpse) huhu!
citer
Nihilist (invité)
13/04/2005 21:18
Salut ! Je faisais partis des (faibles) pogoteurs de la soirée ! J'était le gars aux lunettes bleux Moqueur

Malgré effectivement la passivité enervante de ce concert, j'ai prit un certain plaisir avec les minis pogos. En gros, j'ai bien aimer taper sur la gueule du chroniqueur ! Gros sourire

A bientot !
Chris citer
Chris
11/04/2005 10:16
très sympa la review, je croise les doigts pr que le public Lyonnais soit moins amorphe... j'ai une vidéo live de MI, c tellement énorme que comme Merufo je vois difficilement comment on peut rester statique...en tt cas perso je compte bien la faire bouger la fosse Moqueur
et nous on aura Eyeless et Psychofagist (du death je crois) je ferais une review aussi..
Alexis citer
Alexis
10/04/2005 22:37
"son acolyte" merci de l'appelation l'ami :op
MeRuFo citer
MeRuFo
10/04/2005 17:57
Je dois dire qu'avec une affiche comme celle la je vois mal comment on peut rester amorphe bordel...?????????
toukene citer
toukene
10/04/2005 17:18
La phrase du chanteur de GTI est sans doute trés vraie...
Le principal reste quand meme que les groupes ont fait de leur mieux....mais ne pas savoir profiter d'une telle affiche est vraiment dommage c'est clair !!
M'enfin les gens ne savent pas profiter de la chance qu'ils ont...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
plus d'infos sur
????
????
2000 † 2009 - France
  
Eyeless
Eyeless
Deathcore - 1999 - France
  
G.T.I.
G.T.I.
Deathcore décalé - 2001 † 2008 - France
  
Misery Index
Misery Index
Death Metal - 2001 - Etats-Unis
  

Gutter Instinct
Heirs Of Sisyphus
Lire la chronique
Iron Angel
Hellbound
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 12 - Corrosion of Snippysnapeusnapisnap et le Paradis Perdu.
Lire le podcast
Wiegedood
De Doden Hebben Het Goed III
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Eximperitus - Projecting the Singular Emission...
Lire le podcast
Antimateria
Valo Aikojen Takaa
Lire la chronique
Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique