chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
62 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Live reports »

Uncover Train Festival

Live report

Uncover Train Festival Burden Of Grief + SuidAkrA + Avulsed + Coprofago + Dark Age
Le 19 Juin 2005 à Paris, France (Petite Locomotive)
Dégoûté, c’est l’état dans lequel j’étais en apercevant les portes de La Locomotive 2 minutes avant l’heure d’ouverture : il y avait 10 personnes qui attendaient pas plus. 10 personnes pour assister à un festival à 19 euros regroupant 5 groupes qui ne passent que très rarement en France (voir jamais pour certains). Alors c’est bien beau de télécharger sans vergogne les musiques créées par ces groupes, de ne pas acheter leur CDs car vous n’avez plus d’argent (c’est clair qu’on peut pas se passer de quelques bières ou cigarettes) et de ne même pas aller leur montrer votre support lorsqu’ils passent dans votre ville : faudra pas s’étonner qu’ils arrêtent de faire de la musique et vous pourrez retourner écouter du mainstream que vous jugerez « trop commercial » mais de toutes façon y aura plus que ça. Vous irez aussi pleurer car les groupes que vous écoutez sont super distants des fans (alors que vous aviez la possibilité de passer une soirée en compagnie de groupes que vous appréciez) etc…Au fait vous aimez The Crown ? Ben c’est bête car vous ne les verrez jamais plus en concert grâce à ce comportement, comme vous n’entendrez jamais plus de nouvelle composition de leur part. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres mais j’y repense tout le temps face à ce genre de situation…
Bref oui j’ai du mal à croire que dans tout Paris il n’y a que 100 personnes (nombres de places vendues) qui aiment les groupes que j’ai eu l’occasion de voir, autant en raison de la qualité de la musique que de l’éclectisme de la manifestation. Ok il y avait d’autres concerts et le Fury Fest dans les parages, mais bon ça ne change pas mon point de vue.

Bref mon coup de gueule étant passé, revenons au festival lui même. Je ne connaissais pas La Petite Loco (programmé à La Locomotive, il a été déplacé au sous sol à cause des ventes désastreuses…bon ok j’arrête) et la salle était très sympathique. Je me demande juste si un effort n’aurait pas pu être fait au niveau du son car j’avais du mal à entendre les voix de temps en temps et, malgré mes bouchons, je suis sorti avec des sifflements…Enfin ce n’était pas désastreux non plus. On remercie aussi l’organisateur de nous avoir indiqué par un planning les horaires de passages des groupes et leur présence pour d’éventuelles signatures…

Le premier groupe à entrer en scène fut Burden Of Grief et ses membres furent totalement représentatif de l’ensemble des groupes à venir (à l’exception d’Avulsed) : une bande de jeunes joyeux et motivés (malgré la chaleur qui semblait régner sur scène) et qui mettent tout leur cœur pour nous offrir un beau spectacle avec un bassiste faisant le pitre de temps à autres.
Le groupe jouera pendant 45 minutes des morceaux assez accrocheurs (puisque j’ai réussi à reconnaître la plupart), par contre désolé mais impossible de me rappeler des titres à part «Cold Fire», «Slowly Pass Out» et une reprise d’«Aces High» d’Iron Maiden. Une prestation bien sympathique.

Arrive ensuite le groupe pour lequel j’étais en grande partie venu : SuidAkrA : 45 minutes de bonheur intense. D’une part et heureusement le groupe n’a pas joué que des titres de Command To Charge («Reap The Storm», «Decibel Dance», «The Alliance») mais surtout des titres de … The Arcanum et Emprise To Avalon : quelle bonne surprise !! Nous avons eut le droit entre autres au fabuleux « Darkane Times » et au sublime «Gates Of Nevermore». Le groupe était dynamique au possible, Matthias (guitariste) nous offrant un chant clair superbe et s’approchant à 10 cm de nous (pas de barrière) pour qu’on puisse l’admirer jouer…Les mélodies ressortaient d’ailleurs assez bien. 45 minutes pour ne plus regretter une journée de congé et un déplacement assez coûteux. Merci !

Setlist approximative :

Pendragon's Fall
Reap The Storm
The Well Of Might
Darkane Times
Gates Of Nevermore
Decibel Dance
Loch Lomond (Scottish traditional)
Wartunes
The Alliance
Morrigan
A Vision's Demise


Les deux groupes suivant m’ont laissé de marbre car je n’adhérais pas au style. Concernant Avulsed je pourrais parler du chanteur assez charismatique qui est carrément allé chanter dans le public pendant un titre, le faisant participer entre deux bousculades. Pour Coprofago je pourrais décrire une fois de plus des jeunes très motivés et heureux de l’accueil qu’ils ont reçu – à noter qu’ils n’avaient pas de clavier en raison d’un problème technique.

Arrive finalement le groupe que visiblement tout le monde attendait : Dark Age. Déjà je remercie une nouvelle fois Underclass de les avoir fait jouer 1h30 (j’avais un peu peur concernant les durées des sets à la base). Ensuite on peut vraiment dire qu’ils sont énergiques et qu’ils ont des fans : la fosses s’est tout simplement réveillée pour eux : nombreux slams (y compris le batteur de SuidAkrA qui s’est lancé de la zone « VIP ») et ça bougeait dans tous les sens. Le death mélodique assez spécial de Dark Age rend très bien sur scène (et je dis ça malgré le fait qu’ils n’aient rien joué de Remonstrations, album que je préfère). Le riff d’ Enter Sandman » est joué et le chanteur nous demande si on aime Metallica : pas assez de réaction à son goût il passe à autre chose. Bien que ceci était probablement totalement prévu, en fin de concert il nous demande si on aime Load, puis Black Album, puis Master Of Puppets, puis Ride The Lightning : bien entendu ils ont joué « For Whom The Bells Tolls » : rien d’original mais c’était quand même très sympa.
Voici une set list récupérée sur le forum d’Everdying :

Fix The Focus
Daily Combat
Zero
Storm
Suicide Crew
Know Me Strong
Last Words
Neokillers
Neurosis 404
The Silent Republic
Cut The Flesh
Return


Rappel:
For Whom The Bells Tolls
Dare To Collapse


Au final la soirée était géniale, en ce qui me concerne j’ai pu discuter un petit moment avec les membres de SuidAkrA et j’étais très touché par le fait que les artistes ne se la jouaient pas et au contraire se mêlaient au public comme de simple spectateurs : la zone VIP dont j’ai parlé n’était jamais beaucoup occupée je m’amusais à repérer le guitariste et le batteur de SuidAkrA dans la fosse, puis sur les parties surélevées….
Les organisateurs n’ont malheureusement pas l’intention de réitérer ce genre d’événement dans le futur donc si vous n’y étiez pas, tant pis pour vous : reste plus qu’à sortir vos mouchoirs et espérer arriver avant la fermeture de la première fosse des concerts grands publics qui seront tout se qui vous restera si les mentalités ne changent pas.

6 COMMENTAIRE(S)

Mikaël citer
Mikaël
24/06/2005 11:00
Mis à jour avec la setlist de SUIDAKRA. Setlist assez géniale en y repensant.
Keyser citer
Keyser
21/06/2005 20:12
Ouais ça m'étonne pas, le public parisien est souvent blasé avec tous les concerts sur la région. En ce qui me concerne je ne serai venu que pour Avulsed, les autres groupes m'étant indifférents...
Evil_Nick citer
Evil_Nick
21/06/2005 19:02
pas très cool pour les organisateurs apparemment. enfin ce qui est bien c'est que tu ais pu te faire plaisir en voyant et en discutant avec des groupes que tu apprécies.
Mikaël citer
Mikaël
21/06/2005 16:45
A noter que Terroristars était annulé

D'ailleurs voici le message d'Underclass suite au Festival (pris sur VS) :

"Le premier Uncover Train Fest à bien eu lieu devant une centaine de personnes (100 payantes à peu prés et une quarantaine d'invités), vous vous en doutez que de ce coté là c'est un échec cuisant.
Les cotés positifs ce cette soirée sont pourtant nombreux.
1/ Les groupes sans exception ont joués le jeu dans une ambiance amicale, festive, tout le monde étaient content d'être là, on était bien ensemble, on a passé du bon temps et bien profité.
2/ La qualité des groupes, tous trés bons dans leur style respectif, mention spéciale à tout le monde même si Avulsed (terrible), Coprofago (monstrueux), Dark Age (des seigneurs) ont été à la hauteur de nos espérances.
3/ Toute la team Underclass/Uncover (on va se lancer des fleurs) qui à été à la hauteur, on était grave carré pour gérer 5 groupes internationaux (Espagne, Chili, Allemagne), et cette organisation plus compliquée qu'à l'accoutumée. On à été "professionnel" jusqu'au bout sans prétention aucune.
Nous remercions du fond du coeur Ludo (Madthrash), Anissa (Shelly) qui à illuminé et gérer parfaitement le catering , Yves, Harris, Seb (la Luciole) qui ont rendu cette soirée posssible et super facile à gérer, c'était bon et cela à donner je me répète une soirée d'Enfer.
4/ Le public qui est venu, qui s'est éclaté dans une ambiance géniale, qui a pu discuter avec les groupes tranquillement, boire une bière .... (...)
Pour finir sur une note négative, Nous ne vous cachons pas que c'est le premier concert que l'on organisait sur Paris et cela sera certainement le DERNIER, sans regret aucun, faire une soirée comme celle là pour des indés comme nous, c'est trop de risques et d'implications (financiers, temps,
etc...) pour un résultat plus que décevant, voir nul, on est dégouté même si tout le monde va trouver 3 tonnes de raisons (trop de concerts, le bac, il faisait chaud, la télé, on a pas de thunes et j'en passe et blablabla), vous irez voir les concerts de chez Garance, de chez Drouot à 30/40/45/50 euros mais nous on arrête les dégats, le public Parisien "trendy" ne nous mérite pas (ouarf ouarf...), de toute façon, le "vrai" public il n'existe plus ou si peu, on va pas insister.
Et que personne nous donne de leçon sur "les jeunes groupes ils ne passent jamais, c'est toujours les mêmes, y a pas de places pour les groupes talentueux et pas connus, fallait pas prendre de risques, y avait pas de têtes d'affiches, je savais pas, la promo nananananana " et je sais pas quoi encore en tout cas y a un malaise quelque part.
Un remerciement final à Kriss (Sekhmet rec), on l'a fait cette date Kriss, et le reste finalement on s'en bats les couilles, on s'en souviendra longtemps de cette date, bah oui on n'en fera plus" Lionel/Underclass team."
Mikaël citer
Mikaël
21/06/2005 16:44
N’ayant pas eu assez de question à poser à SuidAkrA je poste ici un semblant d’interview qui est en fait un résumé des discussions que j’ai eu avec les membres du groupe :

Moi : Pas trop déçu du public ?
Marcus (basse) : Bah, on nous avait dit qu’il y aurait plus de monde mais le concert s’est bien passé, ça va…

Moi : Pourquoi ne pas jouer plus de passage lents / acoustiques
Arkadius (chant / guitare ) : Car les réglages pour les guitares acoustiques sont encore plus compliqués

Moi : Et en les jouant à l’électrique ?
Marcus : En fait déjà on a pas assez de temps (45 minutes) pour jouer ce genre de morceau (j’avais pris l’exemple de « Serenade To A Dream »), ensuite on ne se souvient plus de la plupart (les membres du groupes ont changés) et on a pas trop envie de les réapprendre pour le moment. Peut être que si un jour on est la tête d’affiche on y réfléchira

Moi : Que penses tu des téléchargements de musique ?
Marcus : Je trouve que c’est à double tranchant. On met tellement d’énergie à composer la musique que ça dégoûte un peu de voir que les gens téléchargent et n’achètent pas, surtout quand tu vois ton album sur le net 1 mois avant la sortie. En plus les gens se disent qu’on ne gagnent rien sur les CDs vendu, ce qui est vrai, mais ils oublient que sans les ventes le label n’a plus envie de nous soutenir et on galère à continuer…
D’un autre côté y a tellement de choses qui sortent qu’on ne peut pas se permettre d’acheter pour tester. C’est clair qu’écouter un album en mp3 puis l’acheter s’il nous plait est une pratique qui ne me dérange pas du tout.

Moi : Mais bon au final vous êtes un peu coupable pour les fuites sur le net : envoyez vos promos plus tard non ?
Marcus : le problème c’est qu’on a besoin que tout le monde parle de l’album au même moment, juste avant la sortie, donc on est obligé de faire comme ça.

Matthias (guitare / chant - dans la fosse à coté de moi) : Alors tu as aimé Command To Charge ?
Moi (un peu embarrassé quand même) : En fait je préfère The Arcanum et Emprise To Avalon, je trouve Command To Charge pas assez intense…
Matthias : Ouais c’est vrai qu’on nous dit souvent qu’en live ça passe mieux.
Moi : En effet les morceaux que vous avez jouez étaient très sympa en live.
Mikaël citer
Mikaël
21/06/2005 16:42
J’hésitais à raconter ça là mais de toutes les façons je l’aurais raconté quelque part alors : avant leur dernier titre Matthias pose sa guitare et demande au public quelque chose que j’ai compris comme : « Qui veut venir en backstage avec nous ? » : déjà c’était un peu bizarre puisque les groupes étaient censés revenir pour une session d’autographe après leur concert. La ou ça devient marrant c’est que c’est à moi, tout timide, que Matthias demande de venir sur scène. Me voilà donc sur scène sans savoir ce qu’il attendait de moi (le reste du premier rang n’avait pas l’air de savoir non plus vu les regards intrigués qu’on me lançait…). Les autres membres du groupes se sont alors mis à jouer (je ne sais même pas quoi) et Matthias se jeta dans le public…me laissant seul sur scène. Forcement ça commençait à devenir assez critique pour moi et après avoir tenté un headbang minable j’ai décidé de me jeter aussi dans ce qui restait du public (il n’y avait pas du tout assez de monde pour 2 « slams »). Matthias me confirmera par la suite que c’était ce qu’il attendait de moi.
Bref je me suis senti quand même un peu bête un moment mais après tout ça fait des choses à raconter Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Uncover Train Festival
plus d'infos sur
Avulsed
Avulsed
Death Metal - 1991 - Espagne
  
Burden Of Grief
Burden Of Grief
Death mélodique - 1994 - Allemagne
  
Coprofago
Coprofago
Thrash jazzy technique et brutal - 1993 - Chili
  
Dark Age
Dark Age
Death Mélodique - 1994 - Allemagne
  
SuidAkrA
SuidAkrA
Death Mélodique Médieval - 1994 - Allemagne
  

Gutter Instinct
Heirs Of Sisyphus
Lire la chronique
Iron Angel
Hellbound
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 12 - Corrosion of Snippysnapeusnapisnap et le Paradis Perdu.
Lire le podcast
Wiegedood
De Doden Hebben Het Goed III
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Eximperitus - Projecting the Singular Emission...
Lire le podcast
Antimateria
Valo Aikojen Takaa
Lire la chronique
Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique