chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
50 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Live reports »

Kathaarsys

Live report

Kathaarsys Du 25 Septembre 2009 au 25 Septembre 2009 à Vichy, France (Le Dôme)
Véritable forçat de la route, KATHAARSYS, formation issue de la scène underground espagnole n'hésite pas à multiplier les dates et avaler les kilomètres pour promouvoir leur dark-black progressif. Ayant sympathisé avec eux lors d'un concert donné sur Clermont-Ferrand, je leur avais suggéré de venir partager une date avec mon groupe sur Vichy. Et c'est lors de la première date française de leur cinquième tournée européenne que nous avons pu mettre notre promesse à exécution, en leur laissant augurer un public plus fourni que lors de leur précédente venue sur Vichy en mai dernier.

Première satisfaction, c'est devant un Dôme bien rempli que KATHAARSYS entame son set. Si, pour ma part, je m'apprête (avec grand plaisir) à revoir les espagnols pour la 4ème fois sur scène (je suis donc en terrain connu), il n'en est pas de même pour la plupart de mes camarades. Et, n'ayant pas tari d'éloges à leur sujet auprès de mes amis, j'avoue être assez curieux de connaître leur réaction à l'issu de ce concert.

Contrairement à leur précédent passage en terres vichyssoises, ce n'est pas avec un morceau de leur premier album « Portrait Of Wind And Sorrow » (en l'occurrence l'excellent Perennial forest of winter) que le groupe entame son set mais avec Thoughts about worthless things and the future, titre d'ouverture de leur dernier album en date, « Anonymous Ballad », que le groupe promeut lors de cette tournée. D'entrée de jeu, le ton est donné avec ce morceau qui réunit tout ce qui fait le charme de la musique des espagnols : alternance d'arpèges mélancoliques et de passages black plus rugueux offrant de nombreuses variations d'ambiances, le tout appuyé par la voix très versatile de José (tout aussi à l'aise en chant black que dans les vocaux clairs ou les growls typés death). Les premières réactions ne se font pas attendre et je devine les guitaristes de l'assistance pantois devant les parties de gratte très techniques de José. Branché en stéréo dans 2 têtes d'amplis et baffles, le guitariste-chanteur envoie du gros son ce soir mais il faut bien ça pour couvrir la lourde frappe d'Adrian qui sait néanmoins faire preuve de subtilité lors des passages plus calmes. Quant à Marta, la bassiste, fidèle à son habitude, elle est en transe, vivant pleinement sa musique.

Comme sur « Anonymous Ballad », le groupe enchaîne avec Sadness and hopelessness. On se doute alors que le trio a certainement décidé de faire honneur à leur troisième album ce soir. Pari gagné, les espagnols joueront ce soir l'intégralité de « Anonymous Ballad » en respectant l'ordre de la tracklist, achevant le concert avec 2 morceaux issus de « Verses In Vain », leur second album. Un choix qui semble surprenant pour terminer un concert, cet album étant, selon moi, le plus difficile à assimiler de leur discographie car très chaotique.

Néanmoins, le public (pourtant pas composé à 100% de metalleux) semble visiblement conquis et joue pleinement le jeu lorsque José et Marta le sollicite. En tout cas, d'après les réactions recueillies auprès de mes camarades, KATHAARSYS a su séduire ce soir et conquérir de nouveaux fans. En ce qui me concerne, en fan die-hard du groupe, je n'aurais pas craché sur un petit Perennial forest of winter ou Gnostic Seasons. Mais ne faisons pas la fine bouche : se fut un plaisir de voir interprété ce soir ce qui est certainement leur meilleur album et, de surcroît, dans son intégralité.


Setlist :

1. Thoughts about worthless things and the future
2. Sadness and hopelessness
3. The advent of madness
4. No guide
5. Darkness
6. And all my existence in vain
7. The dawn leaves pieces of rotteness

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Kathaarsys
photos
Kathaarsys
Kathaarsys
16 photo(s)
  

plus d'infos sur
Kathaarsys
Kathaarsys
Dark-Black progressif - Espagne
  

16
Lifespan of a Moth
Lire la chronique
Ghoul
Dungeon Bastards
Lire la chronique
La photo mystère du 27 Juillet 2016
Jouer à la Photo mystère
Ragnard Rock 2016
Forteresse + Graveland + He...
Lire le live report
Satyricon
Nemesis Divina
Lire la chronique
Wederganger
Halfvergaan Ontwaakt
Lire la chronique
Cobalt
Slow Forever
Lire la chronique
Baptism
V: The Devil's Fire
Lire la chronique
Profanatica
The Curling Flame of Blasphemy
Lire la chronique
Centinex
Doomsday Rituals
Lire la chronique
Starofash
Skógr
Lire la chronique
Hunok
Megrendíthetetlenség
Lire la chronique
Lacuna Coil
Delirium
Lire la chronique
Primalfrost
Prosperous Visions
Lire la chronique
Dark Funeral
Where Shadows Forever Reign
Lire la chronique
De Karl Sanders à Mark Greenway
Jouer à The Small Metal World Experiment
Karcavul
Intersaône
Lire la chronique
Vanhelgd
Temple Of Phobos
Lire la chronique
Mizery
Absolute Light
Lire la chronique
Au revoir Monsieur le chroniqueur ! La mort de VS Webzine ! Du pipi qui gicle !
Lire le podcast
Fistula
Longing for Infection
Lire la chronique
Hermóðr
The Darkness of December
Lire la chronique
Blut Aus Nord à l'occasion de la sortie de Codex Obscura Nomina
Lire l'interview
Alkerdeel
Lede
Lire la chronique
Sink
Ark of Contempt and Anger
Lire la chronique
Winterlore
Winterlore
Lire la chronique
Disincarnate
Dreams Of The Carrion Kind
Lire la chronique
Dawn Of Disease
Worship The Grave
Lire la chronique
Thrasho en interview sur Horns Up
Lire le podcast
Allobrogia
Sonnocingos
Lire la chronique