chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
50 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Live reports »

Kathaarsys

Live report

Kathaarsys Du 25 Septembre 2009 au 25 Septembre 2009 à Vichy, France (Le Dôme)
Véritable forçat de la route, KATHAARSYS, formation issue de la scène underground espagnole n'hésite pas à multiplier les dates et avaler les kilomètres pour promouvoir leur dark-black progressif. Ayant sympathisé avec eux lors d'un concert donné sur Clermont-Ferrand, je leur avais suggéré de venir partager une date avec mon groupe sur Vichy. Et c'est lors de la première date française de leur cinquième tournée européenne que nous avons pu mettre notre promesse à exécution, en leur laissant augurer un public plus fourni que lors de leur précédente venue sur Vichy en mai dernier.

Première satisfaction, c'est devant un Dôme bien rempli que KATHAARSYS entame son set. Si, pour ma part, je m'apprête (avec grand plaisir) à revoir les espagnols pour la 4ème fois sur scène (je suis donc en terrain connu), il n'en est pas de même pour la plupart de mes camarades. Et, n'ayant pas tari d'éloges à leur sujet auprès de mes amis, j'avoue être assez curieux de connaître leur réaction à l'issu de ce concert.

Contrairement à leur précédent passage en terres vichyssoises, ce n'est pas avec un morceau de leur premier album « Portrait Of Wind And Sorrow » (en l'occurrence l'excellent Perennial forest of winter) que le groupe entame son set mais avec Thoughts about worthless things and the future, titre d'ouverture de leur dernier album en date, « Anonymous Ballad », que le groupe promeut lors de cette tournée. D'entrée de jeu, le ton est donné avec ce morceau qui réunit tout ce qui fait le charme de la musique des espagnols : alternance d'arpèges mélancoliques et de passages black plus rugueux offrant de nombreuses variations d'ambiances, le tout appuyé par la voix très versatile de José (tout aussi à l'aise en chant black que dans les vocaux clairs ou les growls typés death). Les premières réactions ne se font pas attendre et je devine les guitaristes de l'assistance pantois devant les parties de gratte très techniques de José. Branché en stéréo dans 2 têtes d'amplis et baffles, le guitariste-chanteur envoie du gros son ce soir mais il faut bien ça pour couvrir la lourde frappe d'Adrian qui sait néanmoins faire preuve de subtilité lors des passages plus calmes. Quant à Marta, la bassiste, fidèle à son habitude, elle est en transe, vivant pleinement sa musique.

Comme sur « Anonymous Ballad », le groupe enchaîne avec Sadness and hopelessness. On se doute alors que le trio a certainement décidé de faire honneur à leur troisième album ce soir. Pari gagné, les espagnols joueront ce soir l'intégralité de « Anonymous Ballad » en respectant l'ordre de la tracklist, achevant le concert avec 2 morceaux issus de « Verses In Vain », leur second album. Un choix qui semble surprenant pour terminer un concert, cet album étant, selon moi, le plus difficile à assimiler de leur discographie car très chaotique.

Néanmoins, le public (pourtant pas composé à 100% de metalleux) semble visiblement conquis et joue pleinement le jeu lorsque José et Marta le sollicite. En tout cas, d'après les réactions recueillies auprès de mes camarades, KATHAARSYS a su séduire ce soir et conquérir de nouveaux fans. En ce qui me concerne, en fan die-hard du groupe, je n'aurais pas craché sur un petit Perennial forest of winter ou Gnostic Seasons. Mais ne faisons pas la fine bouche : se fut un plaisir de voir interprété ce soir ce qui est certainement leur meilleur album et, de surcroît, dans son intégralité.


Setlist :

1. Thoughts about worthless things and the future
2. Sadness and hopelessness
3. The advent of madness
4. No guide
5. Darkness
6. And all my existence in vain
7. The dawn leaves pieces of rotteness

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Kathaarsys
photos
Kathaarsys
Kathaarsys
16 photo(s)
  

plus d'infos sur
Kathaarsys
Kathaarsys
Dark-Black progressif - 2002 - Espagne
  

Limbonic Art
Spectre Abysm
Lire la chronique
Degial
Predator Reign
Lire la chronique
Rude
Remnants
Lire la chronique
Anatomia
Cranial Obsession
Lire la chronique
Dawn Ray'd
The Unlawful Assembly
Lire la chronique
Embittered Spunk Cadaver
The Final Throes of our Dyi...
Lire la chronique
Demolition Hammer
Epidemic Of Violence
Lire la chronique
Eldamar
A Dark Forgotten Past
Lire la chronique
Heir pour l'album "Au Peuple De L'abîme"
Lire l'interview
Mortuary
Nothingless Than Nothingness
Lire la chronique
The Faceless
In Becoming A Ghost
Lire la chronique
Necrovorous
Plains Of Decay
Lire la chronique
Impureza
La Caída de Tonatiuh
Lire la chronique
Loading Data
Double Disco Animal Style
Lire la chronique
Also Sprach Zarathustra
LAIBACH
Lire le live report
Paradise Lost
Medusa
Lire la chronique
W.E.B.
Tartarus
Lire la chronique
Havukruunu
Kelle surut soi
Lire la chronique
Demolition Hammer
Tortured Existence
Lire la chronique
Fretmiden
Omen
Lire la chronique
Air Raid
Across The Line
Lire la chronique
Les concepts dans le BM ! Pffffffffff.
Lire le podcast
Venere
Venere (Démo)
Lire la chronique
Foreseen
Grave Danger
Lire la chronique
Black Rainbows
Holy Moon (EP)
Lire la chronique
Spectrale
Lire la chronique
Cadaveric Incubator
Sermons Of The Devouring Dead
Lire la chronique
Satyricon
Deep Calleth upon Deep
Lire la chronique
Auðn
Farvegir Fyrndar
Lire la chronique
Taake
Kong Vinter
Lire la chronique