chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
52 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Live reports »

Dark Tranquillity + Insomnium + Overload

Live report

Dark Tranquillity + Insomnium + Overload Le 08 Octobre 2010 à Lyon (CCO)
Voir Dark Tranquillity reste quoi qu'il arrive toujours un plaisir pour moi. Alors, bien que les ayant déjà vu pratiquement une dizaine de fois au total, c'est avec un empressement certain que j'ai acheté ma place in extremis en ligne la veille du concert, qui était très proche d'être complet.

Une fois sur place pas de doutes: l'affiche de ce soir a du succès auprès de la faune métalleuse lyonnaise. Le CCO est rempli à bloc, et le bar pris d'assaut; on ne remerciera jamais assez le Ninkasi d'abreuver les soirées Lyonnaises de leurs bières du coin, cela change de la kro coupée à l'eau! C'est justement pendant ma dégustation intensive d'une bière ambrée qu'Overload prit d'assaut la scène, aux alentours de 20h. Le groupe, en formation serrée, dégage une énergie communicative, notamment le chanteur qui harangue le public et se révèle un frontman de qualité. Malgré un temps de jeu bien court (une demi heure grand max), les Parisiens réussissent malgré tout à chauffer efficacement la salle (qui n'avait pas besoin de cela, il faisait déjà bien chaud!) et à séduire le public. Malgré un clavieriste aux abonnés absents (il joue, mais personne ne l'entend), j'ai reconnu les retranscriptions plutôt fidèles des titres de "The Imagery Process" ; l'absence de clavier fût justement une bénédiction car elle permit de mettre en avant le coté "punchy" des compositions du groupe. Une bonne mise en bouche donc, en attendant les choses sérieuses...

Insomnium débarque une petite demi heure plus tard. Visiblement très attendu par le public, je reconnais ne pas être un fin connaisseur du groupe, n'ayant en ma possession que leur second album ("Since the Day..."). Pour me rendre la tâche un peu plus compliquée encore, le groupe a décidé de ne jouer que des titres de leurs deux derniers albums, autant vous dire de suite de ne pas compter sur moi pour vous donner une set list, je n'en connaissais pas un seul. Cela m'a permis d'étudier avec un oeil neuf l'univers du groupe, qui me fait pas mal penser à du Sentenced un peu plus burné (grâce aux vocaux death notamment): du métal à minettes (non ce n'est pas péjoratif), qui a juste ce qu'il faut de mélodie, mais use et abuse un peu trop de rythmiques "modernes", là ou ce que je connaissais d'eux m'aurait davantage fait attendre des mélodies harmonisées et de longs solos sans fin. Visiblement, le groupe a un peu modifié sa recette depuis l'album que je connais; quoi qu'il en soit le public était aux anges ce soir là, et il faut bien reconnaître que le charismatique chanteur / bassiste savait s'attirer les grâces de la foule. Bonne prestation, je suis sans doute trop étranger au groupe pour avoir partagé l'enthousiasme ambiant, mais pas de doutes ces Finlandais savent tenir une scène.

Mes réserves d'enthousiasme étaient donc encore pleines pour accueillir les rois de la soirée. Première surprise, fini le backdrop, les Dark Tranquillity se paient maintenant le luxe d'un grand écran en arrière plan qui diffuse des images accompagnant leurs morceaux; on y verra des images d'un de leurs clips, la pochette (et l'ancien logo du groupe) de "The Gallery", les paroles du refrain de "Therein" entre autres...Bien que l'action se passe essentiellement sur scène, cet ajout avait l'utilité d'accompagner visuellement les titres plus torturés du groupe (notamment ceux du dernier album).
Mais parlons un peu de ce qui s'est passé sur la scène, plutôt que derrière; quiconque a déjà assisté à un concert de DT connait la recette magique qu'applique le groupe à tous ces concerts sans exception. Une section rythmique sans faille, pas très souriante ni mobile mais efficace au possible; le support vidéo que j'évoquais à l'instant, pour accompagner les passages qui s'y prêtent; et ... et...et... un frontman débordant d'énergie, de joie communicative et d'un incroyable charisme. Mikael Stanne, malgré les milliers de salles de concerts écumées, ne semble toujours pas blasé de son rôle d'icone, et reste porteur d'une énergie et d'une bonne humeur qui détonne dans le petit monde du métal, ou il est de coutume de tirer la gueule le plus possible pour paraître "evil". Ici, nous tenons un chanteur qui sourit à pleines dents de la première note jusqu'aux dernières secondes avant de quitter la scène, et dont l'énergie ne peut que ravir un public de toute façon conquis d'avance. Le stage diving étant ce soir là de la partie, la scène sera en quasi permanence envahi par une partie du public, parfois jusqu'à 3 personnes en même temps; surgi des coulisses un grand rasé se fera en début de concert le plaisir de les renvoyer directement dans le public d'un grand coup dans le dos, jusqu'à ce que Stanne lui fasse signe d'y aller plus doucement avec son public. Et histoire de montrer l'exemple, il slammera lui même pas loin de 4 fois au total, demandant au public de le porter jusqu'au fond de la salle, lui permettant de visiter le CCO la tête vers les étoiles, ne cessant pas de chanter notamment les 2 dernières fois. C'était à voir!!
On l'aura compris, Stanne a fait son show une nouvelle fois et rien que pour cela ce concert fut mémorable. Le public ovationnait jusqu'à plus soif le groupe entre les morceaux, et l'on eut même droit à une séance de "je chante la mélodie en coeur pendant que tu la joues" à la Maiden sur "Punish My Heaven" et "Therein". Question setlist, une grosse surprise: "The Gallery" (le titre), une rareté en live, fut joué et autant vous dire que j'étais aux anges; même si le sample de chant féminin sortait un peu de nul part. Le reste fût on ne peut plus classique; avec l'impasse faite sur "The Mind's Eye", un seul titre de "Projector" et 2 de "The Gallery" (l'autre étant "Punish my Heaven", indispensable), on aura compris que ce sont les albums des années 2000 qui ont eu les honneurs ce soir là. J'en viens à rêver que DT se décide à faire une tournée spéciale, revisitant ses classiques des 90's...parce que se farcir "Terminus (Where Death is Most Alive)", "Damage Done", "Lost to Apathy" ou bien encore "The Wonders at your Feet", malgré tout le bien que j'en pense, pour la dixième fois (hors visionnage des dvds), cela commence à lasser... Gros coup de coeur pour "Haven", un titre que j'adore au delà de toute raison, et qui fut excellemment interprété, quand même.
Grosse ambiance, setlist classique, mais interprétation sans faille et avec une véritable pile électrique en guise de chanteur, tous les ingrédients furent réunis pour que cet énième concert de DT soit un succès. Malgré les années, j'ai l'impression que ce groupe est intemporel, tant ses prestations sont toujours excellentes et sans baisse de régime; qu'on aime ou pas le genre sur album, je pense que DT fait réellement parti des incontournables de notre style musical, quand il s'agit de vivre une expérience scénique d'exception...Et ce ne sont pas les quelques 500 Lyonnais et Lyonnaises réunis avec moi hier soir qui viendront me contredire. DT est venu, et a vaincu, une nouvelle fois..

7 COMMENTAIRE(S)

Chris citer
Chris
11/10/2010 19:25
THUNDER a écrit : Petits points négatifs:: - Les 3 ou 4 morceaux de we are the void d'affilé, je me suis fait chier pendant 20 minutes (malgré les efforts de Stanne pour maintenir une ambiance de fou) -Les 2 boulets défoncés qui ont réussi a emmerder une trentaine de personnes pendant de passage de DT

Complètement d'accord avec toi, je me souviens d'un lancement énorme de Stanne, quand il annonce qu'il veut slammer jusqu'au fond de la salle, on sort d'un titre énorme et il annonce...Dream Oblivion, qui est juste l'un des plus mauvais titres du nouvel album, je m'attendais à Punish ou à The Wonders dans un moment aussi opportun! Idem, la pseudo balade avec bcp de chant clair passait assez moyen, j'aurais préféré "Inside the Particle Storm" quitte à choisir un titre calme..
Et je te suis sur les blaireaux de la fosse, j'étais dans le pit pendant Punish my Heaven jusqu'à la fin du concert, j'ai vite repéré les boulets en question qui sont apparus vers la fin du set..
THUNDER citer
THUNDER
11/10/2010 18:50
Excellent concert en effet Sourire
je connaissais pas Overload mais en live ça a de la pêche et c'est bien foutu; bravo à eux
Insomnium a fait une super prestation avec un son excellent et bonne ambiance

Quand à DT comme tu l'as dit c'était l'apothéose à tous les niveaux ça se voyait qu'ils étaient attendu (impossible d'atteindre au 1er rang même avec du forcing)
Petits points négatifs::
- Les 3 ou 4 morceaux de we are the void d'affilé, je me suis fait chier pendant 20 minutes (malgré les efforts de Stanne pour maintenir une ambiance de fou)
-Les 2 boulets défoncés qui ont réussi a emmerder une trentaine de personnes pendant de passage de DT
Dark Nico citer
Dark Nico
10/10/2010 10:43
Je suis dégouté, moi j'étais à Paris et Stanne n'a slammé que 2 fois :-)
Vraiment un super concert. Franchement point de vue ambiance et relation avec le public, à part Maiden j'ai pas vu mieux.
Insomnium était très bien également : un groupe d'avenir.
Une petite déception : Insominum vient d'enregister un titre avec Stanne en guest vocal additionnel mais bien qu'ils aient jouer le titre Stanne n'est pas venu chanter...snif
just gnu it citer
just gnu it
10/10/2010 08:27
NightSoul a écrit : Ouais mais à Rome il y a Lunarsea comme guest local ! C'est ENORME ! T'as une putain de chance mon veinard car c'est un des meilleurs groupes de la scène melodeath "moderne" ! Pour t'en convaincre (et les autres aussi) : http://www.myspace.com/lunarseaband T'as pas intérêt de les rater mec ! Ce groupe sera-t-il chroniqué un jour sur thrasho ? Le petit dernier "Route Code Selector" est une petite merveille !

En effet j'e suis allé faire un tour sur leur Myspace il y a quelques jours et j'ai été très agréablement surpris par leurs compos, m'attendant plus à petit groupe local sans grande envergure (une chro pourquoi pas s'ils ont un stand de merch et que je suis bien luné...)
NightSoul citer
NightSoul
09/10/2010 23:58
Ouais mais à Rome il y a Lunarsea comme guest local ! C'est ENORME ! T'as une putain de chance mon veinard car c'est un des meilleurs groupes de la scène melodeath "moderne" ! Pour t'en convaincre (et les autres aussi) : http://www.myspace.com/lunarseaband

T'as pas intérêt de les rater mec !

Ce groupe sera-t-il chroniqué un jour sur thrasho ?
Le petit dernier "Route Code Selector" est une petite merveille !
Chris citer
Chris
09/10/2010 23:16
just gnu it a écrit : Raah, moi ce sera lundi à Rome: mon premier concert ici, difficile de rêver mieux (hâte de voir Insomnium également, mais si ils jouent peu ou pas de titre de In The Halls Of Awaiting et Since the Day It All Came Down je risque d'être déçu...). D'après ce que j'ai lu ici et là, ils n'en jouent aucun...
just gnu it citer
just gnu it
09/10/2010 22:31
Raah, moi ce sera lundi à Rome: mon premier concert ici, difficile de rêver mieux (hâte de voir Insomnium également, mais si ils jouent peu ou pas de titre de In The Halls Of Awaiting et Since the Day It All Came Down je risque d'être déçu...).

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Dark Tranquillity + Insomnium + Overload
plus d'infos sur
Dark Tranquillity
Dark Tranquillity
Death mélodique sucré - Suède
  
Insomnium
Insomnium
Death Mélodique - Finlande
  
Overload
Overload
Death mélodique - France
  

Winterfront
Northwinds
Lire la chronique
Bring Me The Horizon
Suicide Season
Lire la chronique
Fen
Carrion Skies
Lire la chronique
Necrowretch
Bestial Rites 2009-2012 (Co...
Lire la chronique
Wolfkrieg
Another Battle
Lire la chronique
Thaw
Earth Ground
Lire la chronique
Mizery
Survive The Vibe (EP)
Lire la chronique
Jesus Chrüsler Supercar
Among The Ruins And Desolat...
Lire la chronique
Stallion
Rise And Ride
Lire la chronique
The Deathtrip
Deep Drone Master
Lire la chronique
Electric Wizard
Time to Die
Lire la chronique
Varathron
Untrodden Corridors of Hades
Lire la chronique
Mors Principium Est
Dawn Of The 5th Era
Lire la chronique
Pure
Kingdom of Wrath
Lire la chronique
Skelethal
Interstellar Knowledge Of T...
Lire la chronique
Bastard Sapling
Instinct Is Forever
Lire la chronique
Eternal Sex And War
Negative Monoliths
Lire la chronique
13th Moon
Abhorrence Of Light (EP)
Lire la chronique
Sacrificia Mortuorum / Orthanc
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Maybeshewill
Fair Youth
Lire la chronique
Ancient Crypts
Devoured By Serpents (Démo)
Lire la chronique
Overkill
White Devil Armory
Lire la chronique
Deathronation
Hallow The Dead
Lire la chronique
Pornography : interview à l'occasion de la sortie de leur compilation
Lire l'interview
Horrendous
Ecdysis
Lire la chronique
The Duskfall
Where The Tree Stands Dead
Lire la chronique
Khold
Til Endes
Lire la chronique
''Betty'' 20th Anniversary Tour
Helmet
Lire le live report
Absentia Lunae
Vorwärts
Lire la chronique
Mudvayne
L.D. 50
Lire la chronique