chargement...

haut de page
60 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Live reports »

Mercyless + Ketzer + Affliction Gate + Necros

Live report

Mercyless + Ketzer + Affliction Gate + Necros Le 31 Mars 2012 à Strasbourg (Molodoï)
Le concert de MERCYLESS à Paris il y a quelques semaines m'a tellement plu que j'ai décidé de faire le déplacement jusqu'à Strasbourg pour les revoir! Non, en fait si la présence des Mulhousiens est un peu la cerise sur le gâteau, c'est surtout pour KETZER que j'ai pris le TGV. Typiquement le genre de groupe que je n'aurais sans doute jamais la chance de voir sur Paris. Et puis ça faisait longtemps que je n'avais pas mis les pieds en Allemagne...

Après une petite visite des joyeusetés de la capitale alsacienne avec le guide local Ikea, qui s'exprime dans un français tout à fait correct malgré ses origines turques, et le dilemme du chapeau-cigogne, direction les bas-quartiers pour se rendre au Molodoï, salle strasbourgeoise fameuse située non loin de la non moins célèbre Laiterie, que je vais découvrir pour la première fois. Arrivé sur les lieux, deux bonnes surprises me font dire que je vais passer une bonne soirée: 6 pintes pour 10€ (bon ok c'est de la Pils mais quand même!) et une scène très en hauteur plus vaste que la fosse, raccourcie par un haut rideau! Ça va me changer du Glaz'art!

Une fois le merch dévalisé, il est temps d'aller voir NECROS qui ouvre la "Night Of The Living Death" vers 20h30. Le combo de Colmar vient nous présenter son nouvel EP, Procession Of Heretics dont la plupart des titres seront issus ("Procession Of Heretics" en ouverture, "Blasphemous Incantation", "Dawn Of Purgatory"). J'avais bien accroché à leur démo To An Endless Chaos... et j'étais curieux de voir ce que ça pouvait donner sur scène. Je n'ai pas été déçu malgré le manque de communication et la prestation statique du trio qui avait l'air un peu perdu sur cette grande scène. Le son n'était pas terrible non plus mais cela est venu s'ajouter au côté raw qui colle très bien à la musique des Français. Du death old-school evil, sale et brutal à la Incantation. Pile poil ce que j'aime. Blast-beats, riffs blasphématoires rapides, chants hargneux, ralentissements lourds, harmoniques sifflées, tous les ingrédients de ce genre délectable étaient présents pour instaurer une ambiance soufrée et nous faire passer une bonne demie-heure. Pas beaucoup de monde, pas encore de mouvement dans le pit mais des têtes se mettent à bouger frénétiquement, la mienne la première. NECROS clôturera son show sur une reprise d'"Immortal Rites" de Morbid Angel avec au chant un invité que je n'ai pas reconnu (Ikea me souffle Benoît Poelvoorde avec des rouflaquettes et les cheveux longs). Bref, la soirée commence bien!

On enchaîne ensuite avec AFFLICTION GATE que j'avais déjà vu à Paris en première partie de MERCYLESS. Pas vraiment un problème de les revoir puisque j'avais été conquis par leur prestation aux Combustibles. Là encore, les Sudistes évoluent sans batteur avec une boîte à rythme. Et comme à Paris, cela ne nuit en rien à l'appréciation du set. On reste ici dans du death metal à l'ancienne mais moins evil, crade et frontal que NECROS. AFFLICTION GATE sait aussi jouer vite mais ne blaste pas et se concentre davantage sur une ambiance sombre prenante rehaussée de quelques bons solos aériens. Prenante, le public semble du même avis puisqu'il commence à s'agiter, en réponse au quintette plus remuant que NECROS. L'imposant frontman Herastratos est d'ailleurs à nouveau à créditer d'une belle performance, non seulement par son jeu de scène convaincant et son chant growlé/arraché atypique mais aussi par ses introductions de morceaux plus philosophiques que d'habitude dans le death. Côté setlist, ne connaissant pas la discographie du groupe, je n'ai retenu que "The Worst Is Yet To Come", "Knights Of Scorn" et "Aftermath Curse". En ce qui concerne le son, il reste assez moyen malgré une petite amélioration mais sans que cela ne gâche un show efficace fort sympathique de près de trois quarts d'heure que l'on n'a pas sentis passer, signe qu'on vient de voir un bon concert. Et même si j'avoue moins adhérer à la musique d'AFFLICTION GATE qu'à celle de NECROS, je regrette de ne pas avoir pris un de leurs disques pour me faire un avis plus précis dessus.

C'est désormais au tour de KETZER, seul groupe non français de la soirée, de convaincre la foule. J'ai fait l'honneur de ma présence à Strasbourg surtout pour les Allemands, leur premier album Satan's Boundaries Unchained étant ce que je connais de mieux en matière de clone de Deströyer 666. Mais les Hérétiques avaient un nouveau disque à promouvoir, Endzeit Metropolis, que je me suis empressé de prendre au merch dès l'entrée. Leur set fera donc la part belle à celui-ci et si j'ai trouvé les morceaux moins mémorables que ceux du premier full-length (à vérifier sur CD tout de même), on ne pourra pas leur enlever une efficacité jouissive. Car dans le genre efficace, le gig de KETZER s'est posé là! Alors oui le son des guitares n'était pas des plus distincts, rendant difficilement discernables les mélodies sur les passages rapides, part pourtant importante de la musique des Teutons, et oui le groupe n'a pas été épargné par les aléas du direct avec un problème technique pour le pauvre soliste qui a dû laisser ses copains presque tout un morceau. Mais malgré cela, quelle tuerie ce fut mes amis! Et le public ne s'y est pas trompé. Pogos à gogo, quelques slams malgré la foule peu compacte (une affluence normale sur Strasbourg apparemment), headbanging frénétique pour tout le monde, le Molodoï sera d'accord avec moi: KETZER fut le groupe de la soirée. Son black/thrash prend toute sa dimension en live, impossible de résister à ce festival de tchouka-tchouka, de mid-tempos accrocheurs et de mélodies hypnotisantes. Le combo d'outre-Rhin montre en plus du plaisir à jouer et à être ici ce soir, ça bouge bien sur scène et le chanteur Infernal Destroyer, les yeux légèrement maquillés de noir (sur les premiers titres du moins car le maquillage s'effacera vite avec la sueur), fait preuve d'un bon charisme. Et pour mon plus grand plaisir, des titres de Satan's Boundaries Unchained ont été joués, entre autres "Warlust", "Satan's Boundaries Unchained" et le formidable "The Fire To Conquer The World". Inutile de dire que KETZER a été à la hauteur de mes attentes et que je n'ai pas regretté le déplacement. Du pur bonheur pendant 45 minutes!

On arrive déjà au dernier groupe de la soirée. Et pas des moindres bien sûr puisque la tête d'affiche de cette "Night Of The Living Death" n'est autre que MERCYLESS qui enchaîne les concerts depuis sa reformation l'année dernière et la sortie de la compilation In Memory Of Agrazabeth, indispensable pour tous les fans de vieux death bien énervé. Pas de surprise pour ceux les ayant vus à Paris le mois précédent, les Alsaciens jouent la même setlist centrée sur leur premier album Abject Offerings avec notamment "Abject Offerings", "A Message For All Those Who Died" (un de mes titres préférés du combo dont l'intro a été pompée par Sinister sur "Moralistic Suffering"), "Without Christ", "Burned At The Stake" et "Substance Of Purity" (dont un des riffs a lui été repris sans scrupule par Necronomicon sur "Face To The Wall" de son dernier opus). Toujours pas de titres du deuxième album Coloured Funeral pourtant excellent même si moins furieux que son grand frère. "Mirrors Of Melancholy", ça l'aurait fait! Pas grave, on se contentera de ce qu'on a et c'était amplement suffisant. On sent que le comeback de MERCYLESS ne sent pas le pognon. Les mecs ont la banane, sont ravis d'être là et s'éclatent à jouer leur death metal old-school à la Death, Pestilence, Morgoth et Morbid Angel alternant bourrinage thrashy et séquences casse-nuque qu'ils avaient délaissé pendant la deuxième moitié des années 1990 avec le peu de succès que l'on sait. Et les cordes vert fluo du bassiste, c'est la classe! J'ai toutefois trouvé Max Otero toujours aussi sympathique mais moins prolixe qu'à la capitale alors que MERCYLESS jouait presque à domicile. Notons au passage que les spectateurs sont moins nombreux que pour KETZER, constat décevant sans doute dû à l'heure tardive. L'une des plus vieilles gloires du death metal français avec Mutilated, Agressor et Massacra quittera en effet les planches à 0h30. Nous voilà donc le 1er avril mais ce qui va suivre ne sera pas un poisson d'avril: MERCYLESS va jouer en rappel un nouveau morceau, ce que la formation n'avait pas fait à Paris. Je ne me rappelle plus du titre (quelque chose avec "Hate" peut-être) mais ce que je peux vous dire c'est que le groupe n'avait pas menti. C'est dans la droite lignée d'Abject Offerings et ça promet pour le nouvel album qui devrait débarquer à la rentrée.

C'est donc un sans faute ce soir pour les groupes présents qui ont tous assuré. Coup de chapeau également à la jeune association strasbourgeoise Destroyers Of Light dont l'organisation n'a souffert d'aucun maux. Seul le son et l'affluence auraient pu être meilleurs mais ça n'est pas de leur ressort. Une dernière soirée qui clôt en beauté un mois de mars bien chargé en bons concerts.
Notice: Object of class QueryTemplate could not be converted to int in /srv/www/deadEngine/class/Thrasho/StatPub/Collection.php on line 13

9 COMMENTAIRE(S)

Momos citer
Momos
06/04/2012 04:56
Ikea a écrit : L'esthétique germanique de Strasbourg a trompé notre Keyser, au moins autant que ma prétendue origine turque Moqueur
Je persiste à penser que tu es noir. Mes rêves ne peuvent me tromper.
Ikea citer
Ikea
05/04/2012 22:03
L'esthétique germanique de Strasbourg a trompé notre Keyser, au moins autant que ma prétendue origine turque Moqueur

Sinon, rien à dire de plus, Ketzer FABULEUX, Mercyless charisme de papa, un Necros bien cool... Bravo à l'association et présent pour Diocletian Headbang
Dead citer
Dead
05/04/2012 20:16
Keyser a écrit : Gradhlon a écrit : Merci pour ce live report l'ami. Juste pour dire, Strasbourg c'est pas en Allemagne.

Non, c'est vrai?!

C'était une boutade hein Clin d'oeil


Aller arrête Keyser, on sait que tu es une quiche en géo Mr Green
Keyser citer
Keyser
05/04/2012 20:14
Gradhlon a écrit : Merci pour ce live report l'ami. Juste pour dire, Strasbourg c'est pas en Allemagne.

Non, c'est vrai?!

C'était une boutade hein Clin d'oeil
Gradhlon citer
Gradhlon
05/04/2012 18:59
Merci pour ce live report l'ami. Juste pour dire, Strasbourg c'est pas en Allemagne.
Sinon niveau affluence, plus de 200 entrées payantes au Molodoï pour un concert de metal c'est plutôt un bon résultat Clin d'oeil
Vous aurez des nouvelles bientôt des groupes pour la date avec Diocletian.
Momos citer
Momos
05/04/2012 11:17
Putain, Necros! Je les avais quand j'étais au lycée, et je m'étais payé la démo.
Le concert était vraiment bon.
Keyser citer
Keyser
05/04/2012 11:09
Efelnikufesin a écrit : Celui qui a rejoint les Necros, sauf erreur, il me semble que c'est le chanteur de feu Bloody Sign...

Exact! Je les avais vus à Paris il y a quelques années avec Ritualization, c'est bien lui! Merci, ça me titillait!
Efelnikufesin citer
Efelnikufesin
05/04/2012 10:37
Et au passage, prochaine date Destroyers of Light : 26 Mai au Molodoi, avec DIOCLETIAN (Black death / Nouvelle Zélande) et NUCLEAR MAGICK (Black death / Allemagne) !
Efelnikufesin citer
Efelnikufesin
05/04/2012 10:33
Celui qui a rejoint les Necros, sauf erreur, il me semble que c'est le chanteur de feu Bloody Sign...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Mercyless + Ketzer + Affliction Gate + Necros
plus d'infos sur
Affliction Gate
Affliction Gate
Death Metal - France
  
Ketzer
Ketzer
Thrash Black - Allemagne
  
Mercyless
Mercyless
Death Metal - France
  
Necros
Necros
Death Metal - France
  

interview Interview
Machinae Supremacy pour l'album ''Phantom Shadow''
chronique Chronique
Unearth
Watchers Of Rule
chronique Chronique
Yob
Clearing the Path to Ascend
interview Interview
Thrashinterview : Julien de Gorod se dévoile
report Live report
Belenos + Melechesh
chronique Chronique
Goatmoon
Voitto tai Valhalla
chronique Chronique
Slipknot
.5: The Gray Chapter
chronique Chronique
Mysticum
Planet Satan
chronique Chronique
Rorcal / Process of Guilt
Split (Split 12")
chronique Chronique
Manes
Be All End All
report Live report
Beastmilk + Daniel Bay + In Solitude
chronique Chronique
Jean Jean
Symmetry
chronique Chronique
Acid Bath
Paegan Terrorism Tactics
chronique Chronique
Tarnkappe
Tussen Hun en de Zon
chronique Chronique
Kruger
Adam And Steve
chronique Chronique
Anaal Nathrakh
Desideratum
chronique Chronique
Le Pré Où Je Suis Mort
Le Pré Où Je Suis Mort (EP)
chronique Chronique
Dawohl
Potestas.Ratio.Iustitia (EP)
chronique Chronique
Loma Prieta
I.V.
chronique Chronique
Grave Digger
Return Of The Reaper
chronique Chronique
Thou / The Body
Released from Love (Coll.)
chronique Chronique
From the Vastland
Temple of Daevas
chronique Chronique
Velnias
Sovereign Nocturnal (Rééd.)
chronique Chronique
Koozar
Koozar / Bangi Vanz Abdul
chronique Chronique
Deathcult
Pleading For Death... Choking On Life (EP)
report Live report
Helvete Underground Festival
Bölzer + Darkspace + Rorcal
chronique Chronique
Omnihility
Deathscapes of the Subconscious
chronique Chronique
Auroch
Taman Shud
chronique Chronique
Interment / Brutally Deceased
Glory Days, Festering Years (Split-CD)
chronique Chronique
Jesus Cröst
1986