chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
70 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Live reports »

ASIWYFA Tour 2015

Live report

ASIWYFA Tour 2015 And So I Watch You From Afar + Mylets
Le 03 Mai 2015 à Luxembourg, Luxembourg (Den Atelier)
Une fois n'est pas coutume, je suis de retour au Luxembourg ce Dimanche 3 Mai pour le live d'And So I Watch You From Afar. Il faut bien dire que c'est en train de devenir une habitude, tant le Luxembourg – et l'Est en général au vu du nombre de concerts passés et à venir - s'est surpassé cette année en terme d'affiches de qualité. C'est limite si je ne fais pas plus de concerts en ce moment que les quelques mois ou j'ai été à moitié basé sur Paris. Et après ça, j'en entends encore râler du genre « Il ne se passe rien ici ». Bougez-vous les gars... Bref, après ce micro-coup de sang, focalisons nous sur l'essentiel : le quartet Irlandais – du Nord – et l'Atelier, très bonne salle située à Luxembourg centre. Après une heure et quelque de trajet et quarante-cinq minutes de localisation géographique fort complexe qui m'aura causé beaucoup de problèmes nous arrivons enfin devant la salle.

Mylets :

C'est donc Mylets, un jeune américain (signé sur Sargent House également) qui a la charge d'ouvrir pour nos têtes d'affiches du jour. C'est sûr que ce gamin (20 ans actuellement, signé à 17 ans, tout va bien...) est carrément surprenant. Il manie la pédale de boucle comme un instrument à part entière. Et c'est donc en empilant des riffs Math-Rock et des boîtes à rythmes qu'il réussi sur scène à créer des titres qui n'ont pas grand-chose à envier à ceux d'un groupe « classique ». Malheureusement pour lui, l'homme sera pénalisé par son matos et se plantera sur une bonne partie de ses titres – décalages rythmiques omniprésents -, avant d'amputer son set. Dommage, il y avait clairement du potentiel mais il faut croire que la technique et la fatalité auront été plus forte que ce sympathique Sid Vicious version Math. Place donc à la tête de gondole, un peu plus tôt que prévu.

And So I Watch You From Afar  :

Moi et ma compagne, nous nous positionnons devant la scène et nous remarquons tout de suite un triple combo d'amplis Orange d'une taille franchement massive. Intriguant surtout que le groupe du jour n'est pas fondamentalement connu pour être le plus bourrin de la Terre. Grosse erreur, car quand les quatre garçons déboulent après une introduction et entament « Run Home », premier morceau de leur dernier album « Heirs », on comprend que les amplis ne sont pas là pour faire de la figuration. ASIWYFA est plus violent qu'un groupe de Hardcore lambda et envoie largement plus de basse qu'un groupe comme OM. D'ailleurs sans bouchons, j'aurais probablement du annuler ce report pour prendre un rendez-vous chez Audika.

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on est tout de suite dans l'ambiance puisque les lights du show prennent un malin plaisir à coller parfaitement aux teintes des pochettes d'album selon les titres. Du bleu pour « Heirs », du vert et du jaune pour « All Hail Bright Futures », etc... On notera aussi une grand sympathie de la part des membres du groupes, qui ont eu la petite attention très fun de coller un «:D  Come back later, we're playing :)» sur le stand de merch juste avant le show et ont bien communiqué avec le public. D'ailleurs, le guitariste (chauve) nous fera un show absolument faramineux ce soir-là tant il fut dynamique, techniquement irréprochable - même quand il a ruiné quelques unes de ses cordes et adapté son jeu pour sortir les notes justes - et véritablement habité par sa prestation. J'en ai vu des déglingués en concert mais ce type gagne haut-la-main la palme du furieux.

On notera aussi la complémentarité exemplaire des deux guitares. Rien à dire, tant ASIWYFA est parfaitement au point rythmiquement et techniquement, ce qui est bien sûr indispensable pour le genre qu'ils pratiquent. D'ailleurs, je précise que le groupe prend un malin plaisir à jouer avec les crescendos et autres nuances, en alternant décharges de violence inouïes et moments planant où la formation joue si doucement que le silence se fait dans la salle. Du jamais vu, pour ma part. De même, je suis très satisfait de la set-list, puisant dans tous les albums du combo. Dans les moments forts nous retiendrons un « Gangs (Starting Never Stopping) », un « BEAUTIFULUNIVERSEMASTERCHAMPION », un « Search:Party:Animal » très groovy et un « Tryer, You » nettement plus convaincant que dans sa version studio. N'oublions pas non plus les classiques que sont la doublette « Eunoia » / « Big Thinks Do Remarkable » et la final tiré du premier disque enchaînant « Set Guitars To Kill » et « The Voiceless ».

Quelques défauts tout de même : des guitares assez peu audibles sur la première chanson (heureusement rectifiées par la suite), une batterie peut-être un poil trop réverbérée sur la grosse caisse et une assemblée franchement clairsemée. En même temps, il ne faut pas oublier que le concert avait lieu un Dimanche soir, ce qui n'aide pas...

And So I Watch You From Afar a confirmé ce soir-là qu'il est définitivement le groupe au top de la chaîne alimentaire du Math-Rock. « Rock » étant un terme franchement galvaudé car nos Irlandais étaient bien plus « Metal » que « Rock », notamment via leur son monstrueux qui a de quoi faire rougir de honte un bon paquet de groupes pourtant plus extrêmes. Une formation à aller soutenir en live, pour la puissance, la bonne humeur, la technique et l'aspect galvanisant. Carton plein pour Belfast, sans aucun doute.

Set-List  :


1. Run Home
2. These Secret Kings I Know
3. Wasps
4. BEAUTIFULUNIVERSEMASTERCHAMPION
5. Gang (Starting Never Stopping)
6. 7 Billion People All Alive at Once
7. Search:Party:Animal
8. Like a Mouse
9. S Is for Salamander
10. A Beacon, A Compass, An Anchor
11. A Little Bit of Solidarity Goes a Long Way
12. Tryer, You

Encore :

13. Eunoia
14. Big Thinks Do Remarkable
15. Set Guitars to Kill
16. The Voiceless

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
ASIWYFA Tour 2015
plus d'infos sur
And So I Watch You From Afar
And So I Watch You From Afar
Math-Rock / Post-Rock - 2005 - Royaume-Uni
  
Mylets
Mylets
Etats-Unis
  

Get The Shot
Infinite Punishment
Lire la chronique
Spaceslug
Eye The Tide
Lire la chronique
White Wizzard
Infernal Overdrive
Lire la chronique
Deafheaven
Ordinary Corrupt Human Love
Lire la chronique
Lofofora
L'épreuve du concert (Live)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
PPCM #1 - Faut être un peu pessimiste (Pessimist)
Lire le podcast
Mars Red Sky
Stranded in Arcadia
Lire la chronique
Beyond Carnage
Profane Sounds Of The Flesh...
Lire la chronique
Iskald
Innhøstinga
Lire la chronique
Regnat Horrendum
Heathenland
Lire la chronique
Diocletian + Fin + Funeral Desekrator
Lire le live report
Thou
Rhea Sylvia (EP)
Lire la chronique
Wombripper
From The Depths Of Flesh
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
No More Tears
Lire la chronique
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique
Black Sabbath
13
Lire la chronique
Blood Of The Wolf
II: Campaign Of Extermination
Lire la chronique
MoM Poésique - Saor / "La Colline sentant les thyms"
Lire le podcast
Torture Rack
Malefic Humiliation
Lire la chronique
Black Howling
Return of Primordial Stillness
Lire la chronique
Isengard
Høstmørke
Lire la chronique
Devastatiön
Drink With The Devil (EP)
Lire la chronique
Mortem
Deinós Nekrómantis
Lire la chronique
Animals as Leaders
The Joy of Motion
Lire la chronique
Moongates Guardian
Leave the Northern Mountains
Lire la chronique
Absolvtion
Gallow's Destiny (EP)
Lire la chronique
The Negation
The Sixth Extinction (EP)
Lire la chronique
Haunt
Burst Into Flame
Lire la chronique
JXV
Ritual
Lire la chronique