chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
46 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Live reports »

METALDAYS 2017 - Vendredi 28 Juillet

Live report

METALDAYS 2017 - Vendredi 28 Juillet Death Angel + Equilibrium + Heaven Shall Burn + Pain + Sinister + Fit For An Autopsy
Le 28 Juillet 2017 à Tolmin, Slovénie
Dernier jour des concerts, et finalement la journée la plus chargée et la plus sympa, après un Jeudi faiblard, et une météo enfin clémente. J’avais une soif de concert à assouvir, et c’est donc une fois n’est pas coutume vers du Deathcore que je me suis tourné, en allant voir FIT FOR AN AUTOPSY vers 14h. Malheureusement, bien mal m’en as pris, car malgré une chronique élogieuse de notre idole à tous M. Mitch, je me suis fait chier à en mourir, ce groupe cumulant tout ce que je n’aime pas dans ce style : peu voire pas de blasts beats, des syncopes à n’en plus finir, et une attitude « we’re from the USA, motherfuckers » qui me passe complétement au dessus. Désolé mais sans moi, d’ailleurs l’ambiance n’était pas follichonne côté public.



Quitte à être sur la seconde scène, autant poursuivre avec SPASM, les copains de GUTALLAX avec qui ils ont fait un split CD. Je m’attendais à une prestation caca prout, c’était plus du Porn Grind ce coup ci, avec des zicos jouant à poil et un chanteur bien enveloppé en borat (miam). Tout comme pour GUTALLAX, ça m’a très vite saoulé par le cache misère que sont les « compos », mais par contre le chanteur, malgré sa dégaine WTF, a un beau panel de chants, et est passé de façon bluffante du pig squeal au growl en passant par le chant débouchage de chiotte. Mais bon, jamais je n’irai mettre un centime pour un groupe de ce genre, tellement pas ma came.



Les choses sérieuses commencent enfin avec EQUILIBRIUM, qui attaque son set sur la mainstage sous un soleil de plomb, pas évident pour les musiciens qui l’ont en plein visage. La foule est dense, énormément d’Allemands sont venus soutenir leur groupe du coin, et le chanteur ne s’adressera pratiquement qu’en Allemand durant tout le set. Pour ce qui est du concert, une bonne prestation mais je ne connaissais que « Sagas » et vaguement le premier, les quelques titres joués de cette période passaient bien. Par contre, tout ce que le groupe a fait depuis m’a paru un peu fade, un peu « NuclearBlastisé », autrement dit formaté pour plaire, et donc moins attrayant. Mais bon, ça joue, et ça tient amplement la route pour mériter de jouer devant autant de monde sur une telle scène.



Je reste sur la MainStage car il est temps de retrouver mon idole de toujours : Peter Tägtgren avec son combo d’Electro Metal PAIN. J’y allais sans grande conviction, étant plus assoifée de brutalité (SINISTER,, vite !) que de gros beats, mais quelle erreur ! Dès les premiers morceaux, l’énergie dégagée par les Suédois est phénoménale, avec un son proprement mamouthesque et une batterie extrêmement mise en avant. D’emblée, la sauce prend et la Mainstage voit son public démarrer pogo, headbangs et autres joyeusetés aux sons de « Suicide Machine », « A Wanabee », « Natural Born Idiot » et autres « Dirty Woman ». Peter est en forme, le reste du groupe aussi, et il pose des petites blagounettes entre les morceaux, ce qui ne rend le show qu’encore plus sympathique. J’ai passé un excellent moment, mais comme le set se chevauchait avec celui de SINISTER j’ai du faire l’impasse sur la fin du set pour me diriger vers la seconde scène…



…où je trouvais les Hollandais de SINISTER eux aussi en grande forme alors que leur Death Metal bien burné entamait l’énergie des festivaliers en ce début de soirée et après 5-6 jours déjà bien exigeants. Le frontman est en forme, le groupe envoie du pâté comme il faut, et ne connaissant qu’ « Afterburner », je suis ravi d’entendre « The Grey Race » jouée à vitesse grand V. Le pit s’anime, sans que le groupe n’ait pas besoin de réclamer quoi que ce soit. Seul bémol, un son bien trop brouillon, j’étais devant la scène et la double pédale ainsi que la basse couvraient les guitares, chose d’autant plus étonnante que la quasi-totalité des groupes vus sur cette scène avaient un son irréprochable. Mais cela n’enlève rien à la qualité du set de SINISTER, qui convainc que les vétérans du Death ont encore de l’énergie à revendre.



Retour par curiosité sur la MainStage pour le dernier concert du festival ici : HEAVEN SHALL BURN. Tout comme sur album, la magie a opéré un morceau puis plouf. Je trouve les compos soporifiques au possible, et même si l’énergie est là, les riffs pas dégueu, et le groupe donnant une prestation convaincante, je n’arriverai jamais à m’enfiler un album ou un set entier sans m’assoupir. Tout est trop similaire chez eux, rigueur Allemande et manque de folie peut être, toujours est-il que je les laisse rapidement à leur public pour le tout dernier concert des Metaldays 2017…

DEATH ANGEL. J’avais vu les Américains au Sylak Open Air l’année dernière avec un bon feeling, mais cette nuit, le groupe a donné un show exceptionnel. Supposé jouer 1h30, le groupe rajoutera 2 voire 3 titres à sa setlist et presque 15mn de rab, le public étant si chaud bouillant que la fosse ne sera que slam sur circle pit sur wall of death. J’étais un peu à l’extérieur de la fête, prenant le temps d’enfin manger quelque chose, mais on m’a raconté que le pit était de la grosse, grosse folie. Et à voir l’enthousiasme des musiciens sur scène, j’ai bien envie d’y croire. Bref, excellente prestation finale des Metaldays 2017 et une date des Ricains est déjà prévue sur Lyon en novembre prochain, j’y serai pour le second tour.


DOSSIERS LIES

METALDAYS 2017
METALDAYS 2017
Août 2017
  

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
METALDAYS 2017 - Vendredi 28 Juillet
plus d'infos sur
Death Angel
Death Angel
Heavy thrash - 1982 - Etats-Unis
  
Equilibrium
Equilibrium
Black/Death mélodique médiéval - 2001 - Allemagne
  
Fit For An Autopsy
Fit For An Autopsy
Brutal Death(core) - 2008 - Etats-Unis
  
Heaven Shall Burn
Heaven Shall Burn
Metalcore / Death mélodique - 1997 - Allemagne
  
Pain
Pain
Electro Metal - 1996 - Suède
  
Sinister
Sinister
Death Metal - 1988 - Pays-Bas
  

voir aussi
METALDAYS 2017 - Bilan
METALDAYS 2017 - Bilan
Du 23 Juillet 2017 au 29 Juillet 2017 à Tolmin, Slovénie
  
METALDAYS 2017 - Jeudi 27 Juillet
METALDAYS 2017 - Jeudi 27 Juillet
Le 27 Juillet 2017 à Tolmin, Slovénie
  

Poésique - MoM chronique Ustalost - The Spoor of Vipers
Lire le podcast
Ascension
Under Ether
Lire la chronique
Grimoire
A la lumière des cendres (R...
Lire la chronique
Tomb Mold
The Bottomless Perdition / ...
Lire la chronique
Balmog
Vacuum
Lire la chronique
Imindain
The Enemy of Fetters and th...
Lire la chronique
Target
Master Project Genesis
Lire la chronique
They Live | We Sleep
Self Harm (EP)
Lire la chronique
Mastodon
Emperor of Sand
Lire la chronique
Kalmah
Palo
Lire la chronique
Borgne
[∞]
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Warbringer - Woe to the Vanquished
Lire le podcast
Demonomancy
Poisoned Atonement
Lire la chronique
Visigoth
Conqueror's Oath
Lire la chronique
Skeletal Remains
Devouring Mortality
Lire la chronique
His Hero Is Gone
Monuments to Thieves
Lire la chronique
Ulsect
Ulsect
Lire la chronique
Antagonism
Thrashocalypse (EP)
Lire la chronique
Napalm Death
Mass Appeal Madness (EP)
Lire la chronique
Veiled
Black Celestial Orbs
Lire la chronique
Disembowel
Plagues And Ancient Rites
Lire la chronique
Black Witchery
Evil Shall Prevail (Compil.)
Lire la chronique
Napalm Death
Mentally Murdered (EP)
Lire la chronique
BLACK METAL Suisse ! (C'est une blague?)
Lire le podcast
Puteraeon
The Dunwich Damnation (EP)
Lire la chronique
Nocturnal Pestilence
Fire & Shade
Lire la chronique
Abigor / Nightbringer / Thy Darkened Shade / Mortuus
Abigor/Nightbringer/Thy Dar...
Lire la chronique
Target
Mission Executed
Lire la chronique
Monster Magnet
Mindfucker
Lire la chronique
Whoresnation
Mephitism
Lire la chronique