chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
77 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Live reports »

IMMORTAL RITES 2018

Live report

IMMORTAL RITES 2018 Undergang + Disfuneral + Cadaveric Fumes + Krypts + Mercyless + Necrowretch + Ritualization + Sepulchral + Skelethal + Venefixion
Du 30 Mars 2018 au 31 Mars 2018 à Lyon, France (CCO)
Après l’excellente édition du Lead Us Into Hell 2017, place à l’Immortal Rites 2018 !

Je rappelle rapidement l’objectif de Forever Ripping Fast, l’asso organisatrice : une année consacrée au thrash, la suivante au death, en alternance, avec une programmation mettant à l’honneur une majorité de groupes français.

Cette année, le fest se déroulait sur deux jours :
- Le vendredi, un warm-up au Rock n’Eat (bar lyonnais),
- Le samedi, une journée complète au CCO de Villeurbanne.

VENDREDI 30/03 - ROCK N'EAT

Le Rock n’Eat est un bar très sympa, avec une carte de bières très impressionnante (la joie de trouver de la Boont Anderson Valley !) accueillant régulièrement des concerts. L’affluence est de très bon augure en ce vendredi soir et promet déjà la réussite de la journée suivante.

ENOKHIAN : groupe français dont c’est le premier concert ce soir. Difficile de se faire une idée avant, ils n’ont encore rien sorti. Set agréable de death, sympa pour une mise en appétit, avec une bonne grosse voix d’ours. Hâte d’écouter une version studio pour s’imprégner des compos qui me semblent cependant un peu basiques.

SEPULCHRAL : près de trente ans de carrière pour les nordistes et honte à moi, je ne les connaissais pas avant l’annonce du fest... Très impressionnée pendant les balances du groupe auxquelles j’ai assisté, la tendance se confirme pendant leur set. Les compos sont très intéressantes et originales, l’ensemble est grave, lourd et oppressant. Belle présence scénique des zicos dont le guitariste/chanteur au regard noir et perçant, contrastant avec le sourire et la bonhomie du second gratteux, tout à la joie d’être là (il a rejoint le groupe il y a une quinzaine de jours).

UNDERGANG : ce que je les aime ces Danois !!! Je ne me lasse pas de les écouter, je ne me lasse pas de les voir ! Vivement septembre et Copenhague pour les voir jouer à domicile ! Je gardais un souvenir impérissable de leur passage au Netherlands Deathfest 2016 (ma vieille carcasse aussi tant elle avait été secouée !) et je n’ai pas été déçue ! Ça brasse, ça tabasse, ça fracasse ! Véritable rouleau compresseur auditif, ambiance de folie dans un Rock n’Eat surchauffé, des musiciens totalement investis (on a gagné un second guitariste depuis) et très cools une fois mêlés à son public. Les morceaux du dernier album, Misantropologi, passent super bien en live. Une valeur sûre du genre, assurément.

VENEFIXION : ils n’avaient peut-être pas la bonne place dans le running-order (passer après Torturdod et sa bande), j’avais peut-être déjà trop puisé dans mes ressources physiques (je n’étais pas dans les meilleures conditions), je n’avais pas choisi la bonne place (devant la régie son avec le passage incessant du public allant s’abreuver au bar)... Je n’ai pas accroché plus que ça à leur prestation, avec des morceaux peut-être un peu trop thrashy à mon goût.

Félicitations à Exécution Publique pour ce warm-up de qualité, le Rock n’Eat pour son personnel très sympa (malgré l’affluence record), les équipes techniques pour le son de qualité (un poil trop bas ?) et les groupes pour le plaisir procuré !


SAMEDI 31/03 - CCO

DISFUNERAL : un début de journée bien sympa avec un set énergique : un chanteur aux allures de Bobby Liebling jeune, un unique guitariste très à l’aise au jeu très fluide, et des sonorités parfois rock’n’roll/punk assumées. Respect au jeune bassiste qui a remplacé au pied levé le membre officiel.

CADAVERIC FUMES : mes petits chouchous ! La jeune formation bretonne était venue nous régaler avec une set-list compilant leur courte mais brillante discographie. J’aurais encore plus apprécié avec l’intégralité de leur dernier EP Dimensions Obscure, mais je ne vais pas bouder mon plaisir ! J’ai particulièrement apprécié le jeu du bassiste, le son qu’il produisait. Cependant, le groupe gagnerait beaucoup en s’attachant les services d’un second guitariste en live.

RITUALIZATION : pas une grande fan du groupe, certains passages sont excellents, mais ça retombe assez rapidement dans le redondant. Même impression sur scène, mais on ne peut leur enlever leur indéniable qualité technique, c’est super carré malgré la rapidité et la densité des compositions. Excellent son par ailleurs.

SKELETHAL : so « swefrendish » old school death metal ! Encore une pépite française qui commence à se faire des fans jusqu’outre-Atlantique. Rapidité, énergie, bon gros son, je ne suis jamais déçue en sortant d’un de leurs concerts. Fans d’Entombed (le vrai, le seul, l’unique des débuts des 90’s) et autres joyeusetés suédoises, ne passez pas à côté de ce groupe !

KRYPTS : LE concert du jour !!! La grosse tarte ! Les Finlandais de l’étape m’ont emmenée très très loin dans leur univers lourd, sombre et oppressant. Les passages doom très lents succèdent avec aisance aux passages rapides ultra efficaces, les riffs sont dévastateurs, la voix d’Antti est caverneuse et puissante à souhait. Open the Crypt a mis tout le monde d’accord, je pense. Un seul reproche : j’aurais tellement voulu entendre Dormancy of the Anciens en live (j’ai pesté, longtemps...).

NECROWRETCH : set spécial 10 ans pour l’un des groupes phares de la scène française. Du death occulte et rapide, saupoudré de black pour ravir un public très dense devant Vlad et sa bande. Set-list balayant la discographie complète du groupe, show sous le signe des ténèbres, efficace, comme d’habitude, j’ai envie de dire.

MERCYLESS : les vétérans du death français clôturaient le festival. Alors oui, j’ai écouté MERCYLESS quand il n’y avait pas encore grand-chose à se mettre sous la dent au début des années 1990, mais j’ai toujours fini par m’ennuyer un peu, beaucoup. C’est encore le cas aujourd’hui, bien qu’il faille une fois de plus saluer le son excellent du CCO qui a relevé le niveau de la prestation. Je pardonnerais le bavardage un peu bidon du chanteur (j’aimerais lui dire au passage que la gente féminine répondait présente ce week-end, alors « les gars » par-ci « les gars » par là...) car il n’a rien perdu de cette voix éraillée à la Martin van Drunen.

En vrac et en guise de conclusion : bières artisanales excellentes, bénévoles au taquet, son de grande qualité, organisation tip-top, public pas casse-bonbons, une grande réussite pour un très jeune festival qui a fait sold-out avec une affiche pointue et de qualité !

Félicitations à Ulric, l'organisateur, et à toute son équipe !

4 COMMENTAIRE(S)

yog citer
yog
31/05/2018 11:22
Je n'y croyais pas des masses à Mercyless, au bout de 2 titres on s'est regardé avec un pote en mode "putain ils sont en train de tout défoncer là"...

Sinon oui, Krypts, et Undergang, grosse grosse ambiance !
Keyser citer
Keyser
31/05/2018 10:55
T'aimes pas Mercyless et Ritualization, tu commences mal Mr Green
Jean-Clint citer
Jean-Clint
30/05/2018 09:01
L'affiche au CCO avait de quoi satisfaire le Deatheux quel qu'il soit, en tout cas ça avait de l'allure et chouette report ! Bienvenue également encore une fois ! Clin d'oeil
AxGxB citer
AxGxB
30/05/2018 08:28
J'aurai bien aimé y aller mais avec le NDF quelques jours avant, pas possible de me libérer pour l'occasion. Ça avait l'air cool. Mais bon, vu les groupes et l'orga aux manettes, ça ne laissait aucun doute. Encore bienvenue sinon Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
IMMORTAL RITES 2018
plus d'infos sur
Cadaveric Fumes
Cadaveric Fumes
Death Metal - 2011 - France
  
Disfuneral
Disfuneral
Archaic Death Metal - 2015 - France
  
Krypts
Krypts
Death Metal - 2008 - Finlande
  
Mercyless
Mercyless
Death metal - 1987 - France
  
Necrowretch
Necrowretch
Death Metal - 2008 - France
  
Ritualization
Ritualization
Blackened Death Metal - 2006 - France
  
Sepulchral
Sepulchral
Death Minimaliste - 1989 - France
  
Skelethal
Skelethal
Death Metal - 2012 - France
  
Undergang
Undergang
Death Metal - 2008 - Danemark
  
Venefixion
Venefixion
Death Metal - 2013 - France
  

Le Canyon - Episode 12 - Corrosion of Snippysnapeusnapisnap et le Paradis Perdu.
Lire le podcast
Wiegedood
De Doden Hebben Het Goed III
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Eximperitus - Projecting the Singular Emission...
Lire le podcast
Antimateria
Valo Aikojen Takaa
Lire la chronique
Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique
Blitzkrieg
Judge Not!
Lire la chronique
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique