chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
96 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Maléfice - Le dernier drapeau

Chronique

Maléfice Le dernier drapeau
[ A propos de cette chronique ]

Chose principale que m’a appris ce troisième album des Français de MALEFICE : les nazis, c’est trop cool ! Je vais m’attirer les soucis, mais si, si, c’est bien ce que je retiens à l’écoute du troisième album du groupe polémique à 5 têtes. 5 membres à part entière maintenant ! Les rangs ont gonflé et les partenaires se sont multipliés autour de Jochen Panthuss, qui à la base s’occupait de pratiquement tout tout seul ! Il est un peu plus peinard maintenant et ne fait plus que la plupart des vocaux et des guitares. Ses lieutenants sont Totenkopf aux guitares aussi, Faun de SOLEIL NOIR aux claviers, Rakshasa l’Australien de BRAHMASTRA à la basse et Ahrin à la batterie. Ce dernier est l’Italien à la réputation internationale, lié à GRAVELAND et MURUTH, et avant cela à ABHOR et VIA DOLOROSA.

Et donc, ces 5 énergumènes sont parvenus à me faire kiffer les nazis. Double choc ! Non seulement je ne m’attendais pas à utiliser le terme « kiffer » en écoutant du black metal, mais encore moins à propos de cette thématique ! Mais je me permets de le dire, parce que voilà, quoi qu’on essaie de vous faire croire, et même si le groupe lui-même vous le disait, MALEFICE n’est pas du NSBM. Rien à voir en fait avec ces vauriens qui se proclament néo-nazis et veulent appliquer cette idéologie passée à leur époque. Non. MALEFICE, c’est en fait une sorte de gros trip délirant qui détourne à l’extrême les nazis d’antan. En tout cas, moi, je le prends totalement comme ça ! Aussi bien la musique que les visuels, les paroles et le look des musiciens, tout donne l’impression de pénétrer un monde parallèle dans lequel les amis du Führer seraient revenus à la vie en tant que superhéros kitchs pour un comic book taré, coloré, décalé. C’est à la limite du bon goût ? Peut-être, mais c’est badant !

La musique black est totalement aspergé de claviers énergiques, de riffs heavy contagieux et d’ambiances quasi avantgardistes monstrueuses. C’est presque indescriptible comme résultat, mais c’est au final une belle réussite. Si les membres sont sérieux et véritablement motivés par des idées nazies, il faudrait qu’ils aillent consulter, mais cela n’empêche que le résultat est magique. Les nazis rencontrent Musclor et Fantomette pour sauver le monde ! Franchement, c’est classe. Les compositions dépotent et certains passages sont mémorables, jouissifs même ! Et le petit bonus, c’est la présence de guests vocaux sur la plupart des morceaux ! Les Français NokturN de DYSTER et AUTARCIE et Svarga de NEPTRECUS, l’Italien Krom de TRIFIXION et VON HEXE, l’Américain The Grand Owl de GHOSTS OF THE GASCHAMBERS, l’Allemand JFN qui a joué pour ABSURD et ENDSIEG et enfin l’autre Allemand Todesengel de STAHLFRONT... Bon, oui, quand on voit cette liste on se dit que Sakrifiss est bien naïf de douter des intentions réelles de MALEFICE, mais finalement... vraiment... quelles qu’elles soient... les 9 morceaux de ce Dernier drapeau sont un succès de folie. J’attends maintenant qu’une BD inspirée par ces ambiances voie le jour, ça pourrait être vraiment fun ! Politiquement incorrect, mais fun !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Goodnacht citer
Goodnacht
24/04/2021 16:33
Tu m'avais vendu du rêve avec ta chro d'ANGUIS DEI, pour finalement à l'écoute prendre une putain de douche froide, une grosse carotte ! (le blackjap c'est nul sauf KADENZZA !!!)

Autant là, je te fellationne de remerciements pour cette nouvelle sortie extraordinaire.

Certes c'est un style de black totalement anachronique, avec 20 ans de retard (comme le futur Seth !), des claviers kitschs au possible, mais putain que c'est bon, c'est mélodique, varié, ça poutre quand même, et ça gueule en français. Et le p'tit coté nostalgique pas dégueu qui fait son effet.

Top 3 de l'année direct (avec Blurr Thrower et Grima)

Dōmo arigatōgozaimasu !
Fabulon citer
Fabulon
22/04/2021 18:32
note: 8/10
Très bon album, la deuxième moitié est un sans faute.

Le groupe est en progression constante et les nouveaux arrivant semblent avoir fait du bien.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Maléfice
Black Metal Symphonique
2021 - Hass Weg Productions
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (1)  8/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Maléfice
Maléfice
Black Metal Symphonique - 1999 - France
  

tracklist
01.   Le dernier drapeau
02.   Pour Thulé
03.   Wolfszeit
04.   I ribelli
05.   Into Their Dungeon
06.   Der Erhenring
07.   Die letzte Odysee
08.   Le temple
09.   20000 lieues sous la Terre

Durée : 48:13

parution
16 Janvier 2021

Essayez aussi
Obtained Enslavement
Obtained Enslavement
Soulblight

1998 - Napalm Records
  
Anorexia Nervosa
Anorexia Nervosa
Redemption Process

2004 - Listenable Records
  
Anorexia Nervosa
Anorexia Nervosa
New Obscurantis Order

2001 - Osmose Productions
  
Little Dead Bertha
Little Dead Bertha
Age of Silence

2018 - Soundage Productions
  
Zdań
Zdań
Svietlaja pamiac, viecny spakoj

2017 - Zero Dimensional Records
  

Vipère
Sombre marche (Démo)
Lire la chronique
Sacramental Blood
Ternion Demonarchy
Lire la chronique
Wesenwille
II: A Material God
Lire la chronique
Obsessions maladives
Lire l'interview
Vitrail
Les pages oubliées
Lire la chronique
Chevalier
Life And Death (EP)
Lire la chronique
Abjection
Malignant Deviation (EP)
Lire la chronique
Cult Of Occult
Ruin (EP)
Lire la chronique
Skáphe
Skáphe³
Lire la chronique
Drastus
Venoms (Compil.)
Lire la chronique
Aussichtslos
Völlig aussichtslos
Lire la chronique
Biohazard
State Of The World Address
Lire la chronique
Cirith Ungol
Half Human Past (EP)
Lire la chronique
Cirith Ungol
Forever Black
Lire la chronique
Aria
Armageddon
Lire la chronique
Vreid
Wild North West
Lire la chronique
Endseeker
Mount Carcass
Lire la chronique
Sulk
Tennis Elbow (EP)
Lire la chronique
Eclipsus
Yûrei
Lire la chronique
13th Moon
Putridarium (EP)
Lire la chronique
Angrrsth
Donikąd
Lire la chronique
Vaamatar
Evil Witching Black Metal (...
Lire la chronique
Obvurt
The Beginning (EP)
Lire la chronique
Les Blackholics ANONYMES
Lire le podcast
Invultation
Unconquerable Death
Lire la chronique
Crypts Of Despair
All Light Swallowed
Lire la chronique
Aria
Baptizing with Fire
Lire la chronique
Mork
Katedralen
Lire la chronique
Tsatthoggua
Hallelujah Messiah (Compil.)
Lire la chronique
King Diamond
Abigail
Lire la chronique