chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
119 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Zwiespalt - Distanz

Chronique

Zwiespalt Distanz
Le verre est-il à moitié plein ou à moitié vide ? Ou plutôt dans le cas du groupe qui nous intéresse aujourd’hui : « est-il une pierre apportée à l’édifice ou vient-il encombrer le genre déjà bien pollué » ? La réponse variera selon chacun d’entre nous, mais ce qui est sûr c’est que c’est l’un ou l’autre. Difficile de dire que ZWIESPALT est une grosse sensation, mais injuste au contraire de dire qu’il est mauvais. Il est tout simplement banal, moyen, sans réelles particularités... oubliable en fait, mais il fait du black qui décrotte, qui nettoie bien par là où ça passe, et ça peut suffire.

Le groupe est allemand et composé de trois têtes : Fur au micro qui est déjà connu pour son travail dans ZEIT depuis 2010. Son comparse de ZEIT, Win, à la batterie, qui joue en plus chez les black thrashers de GOATFUCK. Et enfin Forest à la guitare, encore inconnu au bataillon. Distanz est leur deuxième album ensemble, sorti un an après Ambivalenz. Et tout ce qu’il y a à savoir, c’est que les 8 compositions sont du black, « du vrai » !

Effectivement, chacune d’entre elles officie dans un black très basique, très respectueux des anciens, et sans la moindre volonté de se démarquer inutilement. De « Firmament » à « Frost » en passant par « Brand » ou « Zenit », toutes bastonnent, mais sans non plus parvenir à exploser. On y sent la rage, on y sent la passion et l’envie de cracher la haine, mais sans que cela soit assez bien retranscrit pour faire vibrer. Par exemple le son est raw, mais il n’arrive pas à apporter de malaise, ni d’intensité, ni de sensations inquiétantes. Il est juste faiblard et c’est tout. Le raw doit servir des ambiances, il doit salir l’esprit… Ici, il n’y parvient pas. De même, les vocaux sont de bonne facture, mais comme tout le reste, ils ne vont pas plus loin. Ils offrent alors le service minimum : de bons vocaux black normaux…

Mais là où le bat blesse le plus, c’est dans la durée de l’album. J’ai dit qu’il y avait 8 pistes, mais elles durent toutes entre 2:17 à 3:45. Du coup, il n’y a que 23 minutes au total ! On a alors plutôt envie de parler d’EP, mais c’est présenté comme un full-lenght. Petite déception donc si on attendait quelque chose de plus consistant. Mais bon, les titres vont vraiment tout de suite au principal, et finalement c’est mieux ainsi que d’avoir des artifices qui n’auraient pas convenu au groupe. Donc ni d’intro bidon, ni de fin rallongée, ni d’intermèdes, ni même de break. Rien que des morceaux qui s’enchainent avec l’espoir de maltraiter l’auditeur et ses adorables petites oreilles.

On pourra d’ailleurs apprécier de retrouver l’esprit de DARKTHRONE, MOONBLOOD et d’autres excités qui aimaient aussi ajouter une pincée de punk dans leur BM. Mais sincèrement, j’ai des doutes sur ma capacité à reconnaître ZWIESPALT si on me le sortait dans un blind test ! Trop générique en fait.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Zwiespalt
Black Metal
2021 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 6/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Zwiespalt
Zwiespalt
Black Metal - Allemagne
  

tracklist
01.   Firmament
02.   Sturm
03.   Nebel
04.   Brand
05.   Momentum
06.   Rauschen
07.   Zenit
08.   Frost

Durée : 23:06

parution
7 Mai 2021

Essayez plutôt
Gris
Gris
Il était une forêt...

2007 - Sepulchral Productions
  
Faruln
Faruln
The Black Hole Of The Soul (EP)

2019 - Necrocosm / Battlesk'rs Productions
  
Urfeind
Urfeind
Þurisabloþa

2020 - Vamamarga Conjurations
  
Askeregn
Askeregn
Monumenter (EP)

2015 - Terratur Possessions
  
Vlad Tepes
Vlad Tepes
Celtic Poetry (Démo)

1994 - Indépendant
  

Cerebral Rot
Excretion Of Mortality
Lire la chronique
Slithering Decay
Aeons Untold
Lire la chronique
Arna
Dragged To A Lunar Grave
Lire la chronique
Pink Floyd
The Dark Side Of The Moon
Lire la chronique
Krallice
Demonic Wealth
Lire la chronique
Meth Leppard / Infanticide
Meth Leppard / Infanticide ...
Lire la chronique
Esoctrilihum
Dy'th Requiem For The Serpe...
Lire la chronique
Passéisme
Eminence
Lire la chronique
La Voûte #7 - Occult Rock
Lire le podcast
Solstice
Casting The Die
Lire la chronique
Zxui Moskvha
Descent into Torment (EP)
Lire la chronique
Oferwintran
Demo (Démo)
Lire la chronique
Hyperborée et Thulé ! Encore un thème Arisk ???
Lire le podcast
Coffin Rot
Reduced To Visceral Sludge ...
Lire la chronique
Nordjevel
Fenriir (EP)
Lire la chronique
Morbific
Ominous Seep Of Putridity
Lire la chronique
Werewolves
What a Time to Be Alive
Lire la chronique
Hideous Divinity
LV-426 (EP)
Lire la chronique
Indian
Slights and Abuse / The Syc...
Lire la chronique
Ildfar
Som vinden farer vil
Lire la chronique
Torche
Meanderthal
Lire la chronique
The Plague
Within Death
Lire la chronique
Baphomet
The Dead Shall Inherit
Lire la chronique
Zwiespalt
Distanz
Lire la chronique
Vanden Plas
Beyond Daylight
Lire la chronique
Antagonized
Intense perversion
Lire la chronique
Phantasmagore
Insurrection Or Submission ...
Lire la chronique
Sadistik Forest
Obscure Old Remains (EP)
Lire la chronique
Anthropophagous
Death Fugue
Lire la chronique
Odd Dimension
The Blue Dawn
Lire la chronique