chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

The Funeral Orchestra - Negative Evocation Rites

Chronique

The Funeral Orchestra Negative Evocation Rites
The Funeral Orchestra n’est sans doute pas le plus connu des combos de funeral doom. Les suédois, qui existent depuis 2002, ont pourtant à leur actif un certain nombre de belles réalisations tels leur premier album, Feeding the Abyss et le EP ODO ainsi qu’une flopée de split et de single, ce qui est assez rare dans ce style pour être souligné.

Negative Evocation Rites, leur dernière offrande, s’inscrit dans la veine d’un funeral doom original, teinté de très fortes ambiances occultes où le drone n’est pas absent. Poisseux, extrêmement opaque, Negative Evocation Rites ressemble à une gangue abritant un joyau. De l’extérieur, la musique dresse un rideau impénétrable, dense, oppressant. L’artwork donne le ton : les 4 titres de l’album figurent un long tunnel – ou un chemin interminable au creux d’une caverne sans vie – le long duquel cheminent des prêtres invoquant quelque esprit malin, plongés dans une obscurité goudronneuse qui sature l’espace vital.

Negative Evocation traduit ce cheminement. Les boucles drone qui ouvrent le morceau augurent de la menace à venir et lui donnent corps. D’une extrême lenteur, ces boucles rampent, comme désarticulées, juste brisées dans le lointain par des chants incantatoires et un tambour rituel. La voix gutturale, littéralement abyssale, remonte des profondeurs, tranchée par instant par des riffs de guitares ultra lourd autant qu’incisifs. Minimaliste, la musique de The Funeral Orchestra semble l’être. En réalité, la recherche d’une forme d’hypnose, de transe impose une rigueur de jeu particulière, parfaitement retranscrite ici et qui n’est d’ailleurs pas qu’une figure de style systématique.

Flesh Infiltration et Negations I par exemple, plus ramassés, reposent sur une structure plus accessible, plus mélodique, avec leurs aspects rituels plus massifs, plus prononcés. L’arrière-plan presque drone, de nouveau, très hypnotique, rappelle les meilleures heures d’Evoken ou de Wormphlegm. Le propos demeure profondément obscur mais une certaine théâtralité s’installe. Negations I propose ainsi, dans son centre, des leads beaucoup plus rock’n roll, plus « ronds » dont la prouesse est de ne jamais dénaturer le morceau.

Mais surtout, on restera étonnés du son ici proposé. Non pas qu’il soit particulièrement original ou inédit mais simplement cadre-t-il parfaitement avec l’univers du combo suédois. Clair et lourd à la fois, sec et ample, le son déroute, souvent pour le meilleur. Alors que la batterie propose des rythmes clairs, relativement aériens, comptés, d’un seul coup, les notes s’alourdissent, la rythmique se tend et chaque coup porte, claque comme mille. Negative Evocation traduit cette ambivalence. Flesh Infiltration également où la batterie oscille sans cesse entre plan mélodique et frappe de marteau sur une enclume.

Negative Evocation Rites est une preuve supplémentaire du talent de The Funeral Orchestra. Amateur de funeral doom de grande qualité, tu trouveras ici ton bonheur.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

zoltar citer
zoltar
23/05/2021 10:12
C'est surtout le bébé de Nicklas de RUNEMAGICK qui, ici, met l'accent sur ses tendances les plus doomesques, rituelles presque même je dirais...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Funeral Orchestra
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  9/10

plus d'infos sur
The Funeral Orchestra
The Funeral Orchestra
Funeral doom - 2002 - Suède
  

tracklist
01.   Negative Evocations
02.   Flesh Infiltrations
03.   Negations I
04.   Negations II

Durée : 41:38

parution
1 Juin 2020

Essayez aussi
Evoken
Evoken
Antithesis of Light

2005 - Avantgarde Music
  
Evoken
Evoken
Quietus

2001 - Avantgarde Music
  
Shape Of Despair
Shape Of Despair
Angels Of Distress

2001 - Spikefarm Records
  
Shape Of Despair
Shape Of Despair
Shades Of...

2000 - Spikefarm Records
  
Wastes
Wastes
Into the Void of Human Vacuity

2017 - Aural music
  

Hyperborée et Thulé ! Encore un thème Arisk ???
Lire le podcast
Coffin Rot
Reduced To Visceral Sludge ...
Lire la chronique
Nordjevel
Fenriir (EP)
Lire la chronique
Morbific
Ominous Seep Of Putridity
Lire la chronique
Werewolves
What a Time to Be Alive
Lire la chronique
Hideous Divinity
LV-426 (EP)
Lire la chronique
Indian
Slights and Abuse / The Syc...
Lire la chronique
Ildfar
Som vinden farer vil
Lire la chronique
Torche
Meanderthal
Lire la chronique
The Plague
Within Death
Lire la chronique
Baphomet
The Dead Shall Inherit
Lire la chronique
Zwiespalt
Distanz
Lire la chronique
Vanden Plas
Beyond Daylight
Lire la chronique
Antagonized
Intense perversion
Lire la chronique
Phantasmagore
Insurrection Or Submission ...
Lire la chronique
Sadistik Forest
Obscure Old Remains (EP)
Lire la chronique
Anthropophagous
Death Fugue
Lire la chronique
Odd Dimension
The Blue Dawn
Lire la chronique
Carnal Tomb
Festering Presence (EP)
Lire la chronique
Blacklisted
No One Deserves to Be Here ...
Lire la chronique
Sorcier Des Glaces
Un Monde de Glace et de Sang
Lire la chronique
Vallendusk
Heralds Of Strife
Lire la chronique
Midnight Betrothed
Dreamless
Lire la chronique
Shadowspawn
The Biology Of Disbelief
Lire la chronique
Jerry Cantrell
Boggy Depot
Lire la chronique
Vanden Plas
Far Off Grace
Lire la chronique
The Devil's Blood
The Time Of No Time Evermore
Lire la chronique
Grave Miasma
Abyss Of Wrathful Deities
Lire la chronique
Impaled Nazarene
Eight Headed Serpent
Lire la chronique
Gärgäntuäh
Dödenlicht (Démo)
Lire la chronique