chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
160 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Earth and Pillars - Earth II

Chronique

Earth and Pillars Earth II
A l’instar de bien peu de groupes finalement, les italiens de Earth and Pillars ont conquis la scène metal en à peine deux albums. Earth I et Pillars I m’ont paru tout ravager sur leur passage, la faute à une musique extrêmement portée sur l’emphase, qui ne rechigne jamais à chercher – et à trouver – le parfait équilibre entre agression sonore permanente, tel un mur où l’auditeur se heurte constamment, et mélodie sylvestre imparable. A l’image d’un Paysage d’Hiver ou d’un Darkspace, ou encore d’un Wolves in the Throne Room ou d’un Panopticon, qui s’appuient sur des effets stylistiques ou des univers assez proches, Earth and Pillars dépeint la Nature dans toute sa puissance, relayant à grand coup de riffs tournoyant sa beauté comme son immensité. De ce point de vue, Earth I était juste bouleversant. Et si Pillars I avait semblé s’inscrire dans ce sillage, sans apporter de pierre nouvelle à l’édifice, Earth II, pour ma part, marque une nouvelle étape, peut-être plus atmosphérique, du moins très immersive.

Le Cascadian BM des italiens n’a pas changé ; il est toujours très beau, très pur, parfaitement immersif. Becoming et ses accords mélancoliques en attestent largement. La montée en puissance, signe d’authenticité des groupes de post-truc est encore de la partie. Le son, comme à l’habitude, est toujours suffisamment ample pour rendre compte de ce qui se passe, de la richesse de l’instrumentation comme de celle de la structure. Célébrant la venue de l’Automne, Becoming égrène ses accords sombres, symbolisant la mort du Soleil, le sommeil de la Nature et la venue de la pénombre. Magnifique, ce titre d’ouverture base l’essentiel de son propos sur un mid-tempo qui lui convient parfaitement, la voix en écho, presque murmurée, renvoyant l’idée d’un désespoir irréversible, mais presque « lumineux », comme une fuite consentie. Il faudra attendre près de 7’ pour que la batterie épileptique n’intervienne, mais sans jamais évincer la mélodie, les notes légères, ce qui renforce considérablement les contrastes et l’immersion dénoncée. Le son est ample, très profond et l’auditeur peut ressentir physiquement, dans son estomac, les descentes mélodiques, les aises prises par la musique.

A ce titre, même les enchaînements sont travaillés. Falling déboule ainsi comme une explosion dès la dernière note de Becoming à un rythme effréné pendant 11 minutes, mais sans jamais qu’une seule fois, le travail au synthé ne soit écarté ; la mélodie reste la trame principale, même lorsque la violence se déchaine. L’équilibre est juste remarquable entre la résignation, la tristesse de la fin des saisons claires et la traduction musicale de la brutalité de saisons froides et obscures à venir. Incroyablement profond et chaud, le son met en valeur chaque note, chaque phrasé et parvient, de nouveau, à toucher physiquement l’auditeur, embarqué sur des montagnes russes aux allures de monts enneigés et de canopées colorées. Il en ira de même entre la fin de Falling, portée par les vents, et le départ de Ascending, possédé, déchainé, qui déverse son tourbillon de notes, sans que la mélodie au synthé n’en soit affectée. Howling reprend encore et enfin ce schéma, la tempête de fin sur Ascending ouvrant sur des accords éthérés, des notes fines et légères à la guitare.

Il est finalement assez rare qu’un combo puisse traduire aussi fidèlement en musique ce que la Nature peut avoir de majestueux. Wolves in the Throne Room, Drudkh, Serment, Paysage d’Hiver… entre autres, y parviennent. Earth and Pillars est également de cette trempe. Sa musique présente le tour de force d’être non seulement extrêmement « lisible » mais sans jamais perdre ses atours immersifs et violents. L’impression de tout comprendre, de tout entendre, le dispute à celle d’être littéralement perdu, comme balloté par les vents.

Remarquable de bout en bout, Earth II asseoit la domination d’Earth and Pillars sans forcer.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Earth and Pillars
Black metal
2019 - Avantgarde Music
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  7.5/10

plus d'infos sur
Earth and Pillars
Earth and Pillars
Black metal - 2014 - Italie
  

tracklist
01.   Becoming
02.   Falling
03.   Ascending
04.   Howling

Durée : 1:00:27

parution
25 Octobre 2019

voir aussi
Earth and Pillars
Earth and Pillars
Earth I

2014 - Avantgarde Music
  
Earth and Pillars
Earth and Pillars
Pillars I

2016 - Avantgarde Music
  

Essayez aussi
Riivaus
Riivaus
Lyöden Taudein Ja Kirouksin

2017 - Wolfspell Records
  
Crystalium
Crystalium
Doxa O Revelation

2007 - Aura Mystique Productions
  
Funeral Mist
Funeral Mist
Maranatha

2009 - Norma Evangelium Diaboli
  
Rotting Christ
Rotting Christ
Thy Mighty Contract

1993 - Osmose Productions
  
Clandestine Blaze
Clandestine Blaze
New Golgotha Rising

2015 - Northern Heritage
  

Cerebral Rot
Excretion Of Mortality
Lire la chronique
Slithering Decay
Aeons Untold
Lire la chronique
Arna
Dragged To A Lunar Grave
Lire la chronique
Pink Floyd
The Dark Side Of The Moon
Lire la chronique
Krallice
Demonic Wealth
Lire la chronique
Meth Leppard / Infanticide
Meth Leppard / Infanticide ...
Lire la chronique
Esoctrilihum
Dy'th Requiem For The Serpe...
Lire la chronique
Passéisme
Eminence
Lire la chronique
La Voûte #7 - Occult Rock
Lire le podcast
Solstice
Casting The Die
Lire la chronique
Zxui Moskvha
Descent into Torment (EP)
Lire la chronique
Oferwintran
Demo (Démo)
Lire la chronique
Hyperborée et Thulé ! Encore un thème Arisk ???
Lire le podcast
Coffin Rot
Reduced To Visceral Sludge ...
Lire la chronique
Nordjevel
Fenriir (EP)
Lire la chronique
Morbific
Ominous Seep Of Putridity
Lire la chronique
Werewolves
What a Time to Be Alive
Lire la chronique
Hideous Divinity
LV-426 (EP)
Lire la chronique
Indian
Slights and Abuse / The Syc...
Lire la chronique
Ildfar
Som vinden farer vil
Lire la chronique
Torche
Meanderthal
Lire la chronique
The Plague
Within Death
Lire la chronique
Baphomet
The Dead Shall Inherit
Lire la chronique
Zwiespalt
Distanz
Lire la chronique
Vanden Plas
Beyond Daylight
Lire la chronique
Antagonized
Intense perversion
Lire la chronique
Phantasmagore
Insurrection Or Submission ...
Lire la chronique
Sadistik Forest
Obscure Old Remains (EP)
Lire la chronique
Anthropophagous
Death Fugue
Lire la chronique
Odd Dimension
The Blue Dawn
Lire la chronique