chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Carnal Tomb - Festering Presence

Chronique

Carnal Tomb Festering Presence (EP)
Si depuis leurs débuts les Berlinois nous ont habitué à être particulièrement productifs, la tendance s’est encore accélérée depuis la sortie de l’excellentissime « Abhorrent Veneration » il y’a quasiment deux ans, vu que depuis cette date ce ne sont pas moins de deux Split et le même nombre d’Ep qui ont vu le jour. Dernier né en date ce « Festering Presence » fait suite au très réussi « Descend » publié l’année dernière, mais à la différence de celui-ci qui était un réenregistrement de vieux titres ici c’est de la vraie nouveauté qui y est proposée avec cette doublette d’à peine plus de huit minutes, mais qui montre là-encore toute l’étendue du talent du quatuor. Ayant vu l’arrivée officielle d’un nouveau bassiste en fin d’année dernière le trio restant n’a pas changé son fusil d’épaule et propose toujours un bon gros Death Metal à l’ancienne, glauque, gras et putride au groove et à la puissance imparable.

Car oscillant désormais à cheval entre son versant plus primitif avec celui plus massif et rampant le combo livre ici tout un panel de ces deux influences pour un rendu qui va passer comme une lettre à la poste. En effet dès les premières secondes du morceau-titre on ne va pas être dépaysé tant on y retrouve la patte des Teutons qui jouent sur l’alternance entre les différentes parties où le tabassage est de rigueur et celles où le tempo ralentit au maximum, afin de créer une grosse densité et une accroche comme d’habitude immédiate. Si la vitesse est majoritaire ici elle ne cesse de jouer les montagnes Russes tant la rythmique change à tout bout de champ passant du tabassage primitif et dépouillé à une lourdeur étouffante et suffocante, qui alourdit le sentiment d’oppression présent. Ce point est encore plus mis en avant sur le tout aussi redoutable « Dust » qui mise ici sur le penchant plus actuel des Allemands, même si les explosions de violence ne sont pas absentes loin de là. Néanmoins il est vrai qu’ici les relents Doom qu’on trouvait déjà en grande quantité sur le dernier long-format en date sont mis plus sur le devant de la scène et se mêlent à merveille aux blasts et passages endiablés menés tambour battant, le tout avec un vrai dynamisme même sur les parties lentes qui donnent l’impression d’un volcan près à exploser à tout moment. N’hésitant pas à intégrer à cette compo un solo légèrement mélodique et en finesse dans la droite ligne du dernier album, l’entité joue ici l’équilibre des forces en présence toujours avec puissance et fluidité et en gardant cette relative simplicité technique (entre les riffs putrides et dépouillés et la batterie tout en sobriété) qui permet ainsi d’adhérer immédiatement à la musique.

Du coup il n’est pas étonnant que cette nouvelle livraison soit du même niveau que les anciennes et il n’y a rien à lui reprocher hormis sa durée beaucoup trop courte, vu qu’on en aurait bien repris une rasade supplémentaire. En espérant désormais que les gars se concentrent sur un opus pour son prochain cru, car c’est bien gentil de multiplier les réalisations sous les formats les plus éphémères et disponibles uniquement en digital ou cassette, mais rien ne remplace le vrai support physique au temps d’écoute suffisant. Mais après ce petit et léger coup de gueule il faut cependant reconnaître la qualité constante de la bande qui se bonifie avec l’âge, et montre là-encore toute l’étendue de son potentiel qui a atteint une vraie maturité et fera du plus en plus de mal à l’avenir. Espérons-le en tout cas car elle mérite bien mieux que la notoriété et visibilité qu’elle possède actuellement, vu qu’elle est à l’heure actuelle dans le haut du panier au sein de son pays, où le Metal de la mort retrouve vraiment des couleurs après une longue période de vaches maigres et de creux de la vague.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Charon Del Hadès citer
Charon Del Hadès
08/06/2021 20:14
Je connaissais de nom mais je pense que je vais creuser un peu de ce coté là !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Carnal Tomb
Death Metal
2021 - Lycanthropic Chants
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Carnal Tomb
Carnal Tomb
Death Metal - 2014 - Allemagne
  

tracklist
01.   Festering Presence
02.   Dust

Durée : 8 minutes

line up
parution
26 Mars 2021

voir aussi
Carnal Tomb
Carnal Tomb
Rotten Remains

2016 - Memento Mori
  
Carnal Tomb
Carnal Tomb
Abhorrent Veneration

2019 - Testimony Records
  
Carnal Tomb
Carnal Tomb
Descend (EP)

2020 - Fucking Kill Records / Final Gate Records
  

Essayez aussi
Puteraeon
Puteraeon
Cult Cthulhu

2012 - Cyclone Empire Records
  
War Master
War Master
Blood Dawn (EP)

2013 - Torture Garden Pictures Company
  
Demonic Oath
Demonic Oath
Crypt Of Mournful Summoning (Démo)

2012 - Impious Desecration Records
  
Bolt Thrower
Bolt Thrower
Realm Of Chaos (Slaves To Darkness)

1989 - Earache Records
  
Mordbrand
Mordbrand
Wilt

2017 - Carnal Records
  

Cerebral Rot
Excretion Of Mortality
Lire la chronique
Slithering Decay
Aeons Untold
Lire la chronique
Arna
Dragged To A Lunar Grave
Lire la chronique
Pink Floyd
The Dark Side Of The Moon
Lire la chronique
Krallice
Demonic Wealth
Lire la chronique
Meth Leppard / Infanticide
Meth Leppard / Infanticide ...
Lire la chronique
Esoctrilihum
Dy'th Requiem For The Serpe...
Lire la chronique
Passéisme
Eminence
Lire la chronique
La Voûte #7 - Occult Rock
Lire le podcast
Solstice
Casting The Die
Lire la chronique
Zxui Moskvha
Descent into Torment (EP)
Lire la chronique
Oferwintran
Demo (Démo)
Lire la chronique
Hyperborée et Thulé ! Encore un thème Arisk ???
Lire le podcast
Coffin Rot
Reduced To Visceral Sludge ...
Lire la chronique
Nordjevel
Fenriir (EP)
Lire la chronique
Morbific
Ominous Seep Of Putridity
Lire la chronique
Werewolves
What a Time to Be Alive
Lire la chronique
Hideous Divinity
LV-426 (EP)
Lire la chronique
Indian
Slights and Abuse / The Syc...
Lire la chronique
Ildfar
Som vinden farer vil
Lire la chronique
Torche
Meanderthal
Lire la chronique
The Plague
Within Death
Lire la chronique
Baphomet
The Dead Shall Inherit
Lire la chronique
Zwiespalt
Distanz
Lire la chronique
Vanden Plas
Beyond Daylight
Lire la chronique
Antagonized
Intense perversion
Lire la chronique
Phantasmagore
Insurrection Or Submission ...
Lire la chronique
Sadistik Forest
Obscure Old Remains (EP)
Lire la chronique
Anthropophagous
Death Fugue
Lire la chronique
Odd Dimension
The Blue Dawn
Lire la chronique