chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
158 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Caveman Cult - Blood And Extinction

Chronique

Caveman Cult Blood And Extinction
Ça y est, Caveman Cult vient enfin mettre un terme à trois longues années d’absence avec la sortie imminente de Blood And Extinction, deuxième album très attendu du trio floridien annoncé cette fois-ci sous la bannière du label Nuclear War Now! Productions. Coupons court à tout suspens inutile, c’est bien là la seule véritable nouveauté à attendre de la part de ces trois sauvages enragés puisque pour le reste rien n’a vraiment changé. Enfin presque...

Faisant suite à un EP toujours aussi virulent bien qu’un poil frustrant à cause d’une durée particulièrement contenue (seulement onze petites minutes au compteur), ce deuxième album ne va pas nécessairement apaiser ce sentiment de frustration. Effectivement, si Blood And Extinction propose de s’enfiler neuf nouvelles compositions (soit déjà deux de moins que son prédécesseur paru en 2016), le fait que celui-ci soit expédié en moins de vingt deux minutes à de quoi nous laisser quelque peu sur notre faim.

Oui, c’est court, extrêmement court même, mais cette durée particulièrement réduite permet notamment de faire un petit peu oublier le fait que le Black / Death des Floridiens, aussi bestial et impitoyable soit-il, s’avère également très répétitif. Un détail qui aurait pu lui être préjudiciable si la durée de cet album s’était avérée trop élevée mais qui finalement réussi à être reléguée au second plan face à cette violence et à cette intensité dégagées une fois de plus tout au long de ces neuf compositions.

En effet c’est bien de ce cela dont il s’agit ici. Une démonstration de force menée comme à l’accoutumé à coups de riffs Punk à trois notes passés à la moulinette Black / Death et exécutés évidemment à toute berzingue par un Harold Bosch en grande forme, de blasts aliénants qui n’en finissent pas de pleuvoir si ce n’est le temps de quelques légères variations et autres petits changements de rythmes (notamment en guise d’introduction avant d’attaquer tête baissée) offrant de véritables bouffées d’air frais, de solos chaotiques à vous faire saigner les tympans ("Blood And Extinction" à 2:03, "Eternal Warfare" à 0:04, "Violencia Arraigada" à 1:36, etc) et de hurlements inhumains... Une approche pour le moins radicale et jusqu’au-boutiste qui évidemment ne plaira pas à tout le monde mais ne manquera probablement pas de réjouir tous les amateurs de la scène canadienne (Blasphemy, Revenge, Antichrist, Human Agony, Blasphamagoatachrist, Death Worship et compagnie).
Car comme toujours avec ce genre d’album mené effectivement le couteau entre les dents et la rage aux bords des lèvres, il faut naturellement laisser de côté toute notion d’originalité ou de personnalité qui n’ont pas franchement lieu d’être pour se concentrer sur l’essentiel. Ce que l’auditeur vient chercher avec Caveman Cult et tous ces groupes marchant à grandes enjambées dans les pas de Blasphemy et consort c’est cette déferlante de violence qui ne s’arrête jamais, ce sentiment d’être pris dans un puissant maelström qui inéluctablement nous entraine vers une mort certaine, c’est ce besoin viscéral de décharger certaines pulsions animales qui nous habitent. Non, il n’y a rien de très malin dans ce qu’exprime ici les Floridiens et pourtant cette musique en forme d’exutoire s’avère à sa manière particulièrement salvatrice.

Habitué en règle générale à remplir au moins une page Words lors de mes diverses chroniques, je vous avoue qu’on est là un peu loins du compte. En même temps, je ne vois pas vraiment quoi vous dire de plus à part que Blood And Extinction est un album dénué de toute finesse, de toute subtilité et finalement de toute forme d’intelligence (sauf si on considère ce genre d’excès comme une certaine forme de développement intellectuel). C’est bête et méchant, ça tape en continue ou presque (les variations et autres accalmies sont bien rares), c’est définitivement pas très original et certainement un poil répétitif mais cela à néanmoins le mérite d’être extrêmement libérateur et finalement particulièrement jouissif. Bref, vous savez où vous mettez les pieds, je n’ai pour ma part plus rien à vous dire sur le sujet. Arghhhhhhh !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Jessica Albator citer
Jessica Albator
06/10/2021 19:00
note: 8/10
Ouais c'est vrai que Human Agony et Profane Order (et surtout Goatpiss oui) sont pas mal, même si je trouve Caveman Cult plus extrême, plus ... euh... mieux. Mais on est dans le pur ressenti là.
Par contre, Warpvomit et Crurifragium, je trouve ça totalement générique. Les gars sont tombés dans tous les pièges à éviter si on veut faire quelque chose de bien dans ce style.
Deathrash citer
Deathrash
03/10/2021 18:40
Ça martèle toujours avec la bestialité et la même fureur.
Le format court à la Gods of War ne me dérange pas, ça va à l'essentiel. Excellente sortie, maintenant j'espère qu'ils vont le sortir autre qu'en format tape.

Human Agony je connaissais pas, j'irai écouter.
En très bonne sorties dans le genre cette année y'a le Gravesend (ok pas totalement War).
Et la démo de Goatpiss, un groupe très régressif avec un côté Sadomator couplé aux gros breaks d'Archgoat que je vous recommande.
AxGxB citer
AxGxB
02/10/2021 18:33
note: 7.5/10
Jessica Albator a écrit : Un des rares groupes actuel qui tienne encore la route selon moi dans ce style.

Ah oui, tu trouves ? Tu as écouté l'album de Human Agony paru en 2019 ? Sinon, j'aime beaucoup ceux de Profane Order, Warpvomit et Crurifragium dans ceux qui ont émergé relativement récemment Sourire
Jessica Albator citer
Jessica Albator
02/10/2021 18:10
note: 8/10
Un des rares groupes actuel qui tienne encore la route selon moi dans ce style.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Caveman Cult
Black / Death Metal
2021 - Nuclear War Now! Productions
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (2)  7/10
Webzines : (1)  10/10

plus d'infos sur
Caveman Cult
Caveman Cult
Black / Death Metal - Etats-Unis
  

nouveaute
A paraître le 1 Octobre 2021

tracklist
01.   Blood and Extinction  (02:32)
02.   Eternal Warfare  (02:27)
03.   Conquistador De Hierro  (01:52)
04.   Violencia Arraigada  (01:58)
05.   Plunder And Bondage  (02:15)
06.   Putrid Earth  (02:18)
07.   Instrumento De Ira  (02:56)
08.   Cannibal Feast  (01:44)
09.   Bestial Carnage  (03:40)

Durée : 21:42

line up
voir aussi
Caveman Cult
Caveman Cult
Savage War Is Destiny

2016 - Rotting Chapel Propaganda
  
Caveman Cult
Caveman Cult
Supremacía Primordial (EP)

2018 - Larval Productions
  

Essayez aussi
Winter Deluge
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)

2020 - Osmose Productions
  
Possession
Possession
Exorkizein

2017 - Invictus Productions
  
Arkhon Infaustus
Arkhon Infaustus
Passing The Nekromanteion (EP)

2017 - Les Acteurs de l'Ombre
  
Atomicide
Atomicide
Chaos Abomination

2015 - Iron Bonehead Productions
  
Knelt Rote
Knelt Rote
Trespass

2012 - Nuclear War Now! Productions
  

Momentum
Momentum
Lire la chronique
Kompost
Pallor Mortis
Lire la chronique
Carcass
Torn Arteries
Lire la chronique
Aussichtslos
Einsicht
Lire la chronique
Lamp Of Murmuur
Punishment And Devotion (EP)
Lire la chronique
Demolizer
Upgrade (EP)
Lire la chronique
Mythical Beast
Scales
Lire la chronique
Bishop
Bishop
Lire la chronique
Lamp Of Murmuur
Submission And Slavery
Lire la chronique
Aurvandil
Thrones
Lire la chronique
Nocturnal Nightmare
Abstrakt Sinne
Lire la chronique
Ghastly
Mercurial Passages
Lire la chronique
Hellsword
Cold Is The Grave
Lire la chronique
King Diamond
Conspiracy
Lire la chronique
Vile Apparition
Depravity Ordained
Lire la chronique
Necrofier
Prophecies of Eternal Darkness
Lire la chronique
Black Mass
Feast At The Forbidden Tree
Lire la chronique
Hexerei
Ancient Evil Spirits
Lire la chronique
Illum Adora
Ophidian Kult
Lire la chronique
Begräbnis
Izanaena
Lire la chronique
Igric
Svet svetlom stvorený
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Roughly Excised (Putrefindi...
Lire la chronique
Sépulcre pour la démo "Ascent Through Morbid Transcendence"
Lire l'interview
Dead Soul Alliance
Behind The Scenes
Lire la chronique
Venefixion
A Sigh From Below
Lire la chronique
Marduk
Dark Endless
Lire la chronique
L'Acéphale
L'Acéphale
Lire la chronique
Clandestine Blaze
Secrets of Laceration
Lire la chronique
Hooded Menace
The Tritonus Bell
Lire la chronique
Criminal
Sacrificio
Lire la chronique