chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Passéisme - Eminence

Chronique

Passéisme Eminence
J’ai toujours eu une affection particulière pour Antiq Records, même lors de leurs débuts, où les moqueries sur leurs groupes, leur style, leur accoutrement parfois, faisaient florès sur VS ou d’autres webzines. Fort d’une image marquée, d’une authenticité qui ne s’est jamais démentie, j’ai toujours considéré que ce label faisait partie des courageux, de ceux qui tiennent dans la tempête et s’évertuent coûte que coûte à dénicher la perle rare dans la vase infâme.

Passéisme est de celle-là. De ces groupes pertinents venus de nulle part, dont l’univers médiéval et le nom de scène semblent annoncer un énième groupe issu de la campagne française. Sauf que Passéisme est russe. Mais ça ne change pas grand-chose à l’affaire car, de mon point de vue, l’estomac de son BM est français. Des influences à la teneur du propos, de l’univers graphique aux structures musicales, Passéisme pourrait bien avoir copulé avec Peste Noire, Aorlhac, Véhémence… qu’on y verrait que du feu. Mais là encore, peu importe car le combo soviétique n’est pas un clone. Il ne s’est pas contenté de s’abreuver à la source. Il a apporté à sa mixture de BM et d’ambiances médiévales des effluves de sa région, le côté hyper dense et brutal que l’on peut trouver chez Forest par exemple mais sans jamais écarter les mélodies épiques qui ont fait la valeur des scènes russe et ukrainienne, sans jamais se départir de la touche de nuances folk qui fait de son tableau sonore une réussite éclatante.

Réparti en 7 chants, pour autant de morceaux donc, Eminence en a dans le slip. Chant for Tribulation attaque pied au plancher, qui permet de découvrir d’emblée le chant monstrueux de KK, moins profond que chez Hate Forest mais très punk dans l’esprit, animé d’une urgence immersive, et les nombreuses digressions mélodiques qui habillent le morceau. Les cassures sont nombreuses, les reprises tout autant mais les titres ne perdent jamais le fil. Chant for Tribulation appuie sur ses ruptures pour relancer des lignes de basse très brutales et permettre aux mélodies de tricoter autour de ce mur de son ; Chant for Harvest est moins violent et plus folk mais les cassures ont un autre rôle, qui est surtout d’offrir des ponts rapides emballant le morceau, à l’urgence punk là encore ; Chant for Austerity débute sous des auspices très brutaux, très saccadés, la rupture mélodique centrale, presque heavy, assurant la relance de la dynamique élevée du titre dans une vision plus linéaire, plus classique.

Loin de se contenter d’une formule répétée à l’infini, Passéisme varie tout au contraire le propos. Chant for Insolence est par exemple très « pop » dans l’esprit, son riff principal est entraînant et tournoyant, comme la ligne de basse, ultra groovy, très ronde et chaude. Chant for Parade, de son côté, n’est qu’explosion punk/BM, sans trace de mélancolie mais dopé par une basse frénétique alors que Chant for Splendour (en français) lui offre le contraste parfait, ses atours intégralement acoustiques venant calmer la tempête.

Quant à Chant for Enlightenment, le morceau qui sert d’outro de plus de 10 minutes, sa structuration permet de conclure en synthétisant les 6 autres morceaux. Arcbouté sur des riffs destructeurs, rapides et tournoyants, ce dernier titre immerge l’auditeur dans un mur de son hyper dense que seul le pont central vient aérer en délivrant des phrasés mélancoliques typique de la scène slave.

Passéisme est un jeune loup slave aux dents longues. Son premier effort est tout à fait remarquable et mérite une pleine attention des amateurs de la scène BM. Synthétisant le meilleur des scènes slave et française, tout en apportant sa touche personnelle, Passéisme est promis à un bel avenir.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Sagamore citer
Sagamore
19/06/2021 11:09
Je plaide coupable, je faisais partie des moqueurs concernant le roster d'Antiq Label, que je suis depuis un petit moment (depuis le split Hanternoz / Ilbeltz / Anceisural Eritance, ça remonte). Force est de constater que l'écurie sort quand même de petites perles, ces derniers temps. Pas grand chose à reprocher à ce flamboyant premier album de Passéisme, si ce n'est ce chant qui me tape vraiment sur les nerfs (n'est pas Saenko qui veut, comme tu le soulignes). Belle surprise !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Passéisme
Black Metal
2021 - Antiq Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Passéisme
Passéisme
Black Metal - 2019 - Russie
  

tracklist
01.   Chant For Tribulation  (06:17)
02.   Chant For Harvest  (04:13)
03.   Chant For Austerity  (03:59)
04.   Chant For Insolence  (05:16)
05.   Chant For Parade  (04:14)
06.   Chant For Splendour  (01:14)
07.   Chant For Enlightenment  (10:21)

Durée : 35:54

line up
parution
10 Juin 2021

Essayez aussi
Seder
Seder
Sunbled

2020 - Northern Silence Productions
  
Furia
Furia
Marzannie, królowej Polski

2012 - Pagan Records
  
Goath
Goath
Luciferian Goath Ritual

2017 - Ván Records
  
Gardsghastr
Gardsghastr
Slit Throat Requiem

2019 - Profound Lore Records
  
Draugur
Draugur
By the Rays of His Golden Light

2016 - Naturmacht Productions
  

Gjoad
Samanōn
Lire la chronique
Aūkels
Raynkaym
Lire la chronique
Mourning Dawn
Dead End Euphoria
Lire la chronique
Mooncitadel
Onyx Castles And Silver Key...
Lire la chronique
Dodskold
Ödesriket
Lire la chronique
Steel Bearing Hand
Slay In Hell
Lire la chronique
Chotza
Plump u Primitiv (10 Jahr F...
Lire la chronique
Galvanizer
Prying Sight Of Imperception
Lire la chronique
Machine Head
The Burning Red
Lire la chronique
Ambush
Infidel
Lire la chronique
Stress Angel
Bursting Church
Lire la chronique
Ascendency
Birth Of An Eternal Empire ...
Lire la chronique
L'été dans le BLACK METAL
Lire le podcast
Steven Wilson
The Raven That Refused to S...
Lire la chronique
Vermineux
1337 (Démo)
Lire la chronique
Mannveira
Vitahringur
Lire la chronique
Astriferous
The Lower Levels Of Sentien...
Lire la chronique
Nine Inch Nails
The Downward Spiral
Lire la chronique
Hænesy
Garabontzia
Lire la chronique
Purification
The Exterminating Angel
Lire la chronique
Koldovstvo
Ни царя, ни бога
Lire la chronique
Goratory
Sour Grapes
Lire la chronique
Evoken
A Caress Of The Void
Lire la chronique
Unbounded Terror
Faith in Chaos
Lire la chronique
Profane Order
Slave Morality
Lire la chronique
Cathexis
Untethered Abyss
Lire la chronique
Gharmelicht
Gharmelicht
Lire la chronique
Khandra
All Occupied by Sole Death
Lire la chronique
Blind Guardian
Battalions Of Fear
Lire la chronique
Black Sabbath
Mob Rules
Lire la chronique