chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
199 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Vermineux - 1337

Chronique

Vermineux 1337 (Démo)
One man band ricain mené par Spectre, Vermineux revient à nous avec 1337, sa seconde demo après… 1315. Sans que l’on sache à quoi correspond ce chiffre (début de la Guerre de Cent Ans ?, code secret ?, le bonhomme ayant l’air d’être porté sur l’Histoire, notamment de la France, la référence à la bataille de Crécy, dans ces années proches, tendant à le laisser penser), la musique à l’appui de son propos tient pour l’essentiel dans un BM à forte teneur médiévale, comme en atteste de suite le très bel artwork qui enrobe le produit.

Huit titres pour plus de 50 minutes de musique. Vermineux ne se moque pas de l’auditeur. De nouveau, la qualité de sa musique en atteste. Dès Valois, qui sert autant d’intro que de morceau « explicatif », le son est excellent, juste acéré et puissant comme il faut, mais véritablement bluffant, même si le passage par un label a sans doute permis d’arrondir les angles de ce point de vue. Très mélancolique et mélodique, baigné d’atmosphères médiévales et antiques, ce premier titre donne le ton de ce qui va suivre : un BM axé sur les ambiances, ultra affuté, sans gras, tendu comme chez Ende, et pour lequel l’emphase sert de fil rouge heureux et pertinent, comme chez Serment par exemple. Bloodlines et Cotereaux sont bourrés de reverb’, qui offre une profondeur et un sentiment d’immensité aux morceaux, comme si l’auditeur se perdait dans ces structures ultra chargées, gonflées d’emphase et très mélodiques. Tel un tourbillon sonore, ces premiers titres emportent l’auditeur dans un maelstrom de couleurs sépia, de temps révolus et de Nature démesurée.

La vitesse n’est jamais privilégiée en dehors de sa stricte utilité, pour marquer des contrastes. Le mid-tempo, au contraire, occupe l’essentiel du terrain, comme ses soli de rêve, noyés dans la masse, bourrés de réverb’, qui aèrent autant qu’ils enjolivent les structures comme autant d’enluminures (le pont central de Bloodlines ; les envolées sur Cotereaux en pont central également ; le départ fait de lead aériens sur Crécy). Chaque titre est fondé sur une ligne mélodique très forte que le mid-tempo identifie de suite (ces arabesques magnifiques sur le départ de Cotereaux et qui sous-tendent le titre par la suite ; l’emphase sur le départ d’Oriflamme). Les cassures sont également la règle, mais tout en douceur, très naturelles, qui relancent les titres vers d’autres directions mélodiques ou mélancoliques (la cassure nette sur Cotereaux, qui dirige le morceau vers des sentiments plus tristes ; de même sur Crécy, quelques minutes après le départ du morceau, avec un passage très ambiant, très field- recording, contemplatif à souhait puis, quelques minutes après de nouveau, un passage à la guitare sèche qui casse la contemplation et relance la dynamique).

Un soin particulier est aussi apporté aux enchaînements, souvent imperceptibles (le lien Crécy / Chevalerie par exemple), qui s’axe essentiellement sur une continuité du thème mélodique, mais joué différemment, ralenti ou accéléré. Précisément, sur Chevalerie par exemple, la poursuite de la mélodie de guitare sèche permet d’enchainer sur le morceau le plus rapide de l’album, l’accélération venant créer un relief très fort sur ce titre. Les mélodies échevelées le disputent à la batterie épileptique. Le chaos n’est pourtant pas la règle : le tout reste très maitrisé et les solis viennent de nouveau trancher la structure de leurs riffs acérés, aérant le propos.

Si tu ajoutes à ça le fait que Spectre a bon goût jusqu’en dehors de la sphère metal puisqu’il reprend un morceau de Sol Invictus, A ship is burning, tu tiens là une sacré demo, soignée jusque dans son artwork, magnifique. Un produit rare à ce stade qui redonne, comme d’autres, foi dans le BM de qualité, un peu trop abandonné par ses leaders présumés ces derniers temps. Buy or buy.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Vermineux
Black metal
2021 - Purity Through Fire
notes
Chroniqueur : 4.25/5
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  3.5/5

plus d'infos sur
Vermineux
Vermineux
Black metal - 2014 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Valois
02.   Bloodlines
03.   Cotereaux
04.   Oriflamme
05.   Crécy
06.   Chevalerie
07.   A Ship Is Burning (Sol Invictus cover)
08.   Plantagenet

Durée : 50:37

parution
31 Janvier 2021

Essayez aussi
Seigneur Voland
Seigneur Voland
Consumatum Est (Compil.)

2003 - Warspirit
  
Cirith Gorgor
Cirith Gorgor
Bi Den Dode Hant (EP)

2017 - Hammerheart Records
  
Archgoat
Archgoat
The Luciferian Crown

2018 - Debemur Morti Productions
  
Autarcie
Autarcie
Epoque Révolue

2012 - Dernier Bastion
  
From the Vastland
From the Vastland
Temple of Daevas

2014 - Non Serviam Records
  

Caveman Cult
Blood And Extinction
Lire la chronique
Gargoyle
Hail to the Necrodoom
Lire la chronique
Melvins
Bullhead
Lire la chronique
Lingua Ignota
Sinner Get Ready
Lire la chronique
Hatemonger
The Vile Maxim (EP)
Lire la chronique
Superbloom
Pollen
Lire la chronique
Fates Warning
A Pleasant Shade Of Grey
Lire la chronique
Wyrd
Vandraren
Lire la chronique
Graveland
Hour of Ragnarok
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Pathogenesis Infest Phlegms...
Lire la chronique
Fleshdriver
Leech (EP)
Lire la chronique
Aborted
Maniacult
Lire la chronique
Haken
The Mountain
Lire la chronique
Chamber Of Unlight
Realm Of The Night
Lire la chronique
10 Code
Ride
Lire la chronique
Abandon
When It Falls Apart
Lire la chronique
Witch Vomit
Abhorrent Rapture (EP)
Lire la chronique
Malevolent Creation
Dead Man's Path
Lire la chronique
Árstíðir lífsins
Saga á tveim tungum II: Eig...
Lire la chronique
Archgoat
Heavenly Vulva (Christ's La...
Lire la chronique
Mr. Bungle
Mr. Bungle
Lire la chronique
Thy Light
Thy Light (EP)
Lire la chronique
Civerous
The Expedition Of Illness (...
Lire la chronique
Sacrifixion
Shower Me In Death (EP)
Lire la chronique
Vanden Plas
Christ Φ
Lire la chronique
Mourning Beloveth
Dust
Lire la chronique
French Black Metal : Les nouveaux sont-ils à la HAUTEUR ?
Lire le podcast
16
Blaze of Incompetence
Lire la chronique
Ungfell
Es Grauet
Lire la chronique
Revenant Marquis
Below The Landsker Line
Lire la chronique