chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
190 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Stress Angel - Bursting Church

Chronique

Stress Angel Bursting Church
De plus en plus régulièrement on voit débarquer de nulle part d’obscures formations bourrées de talent, qui ne demandent qu’à voir la lumière afin sortir de l’underground où elles sont confinées et qui souvent regorge de bonnes surprises, et de ce point de vue-là ce duo de Brooklyn est en total accord avec ce ressenti même si l’on ne sait rien ou presque sur lui hormis que cette sortie est son premier album. Finalement on se fout un peu de tout cela car ce qui compte c’est la musique et pour ça aucune déception n’est à prévoir, tant cet opus est une réussite totale de bout en bout qui nous fait faire un voyage jouissif et agréable dans un passé de plus en plus lointain. Car évoluant dans un Blackened Death Metal primitif à souhait et joué majoritairement à cent à l’heure le binôme va nous renvoyer autant vers les SLAYER des débuts quand il lâche les chevaux, que vers BLACK SABBATH quand il lève le pied et y ajoute une touche de synthé angoissant et d’une noirceur extrême. Si ce mélange des genres peut se montrer de prime abord assez casse-gueule on va se rendre compte dès la plage d’ouverture que les différents éléments proposés vont s’agglomérer à merveille les uns avec les autres.

En effet d’entrée avec « Flaming Kingdom » le combo va nous sortir tout un condensé de ses différentes rythmiques et influences, entre vitesse élevée (ponctuée de nombreux roulements de batterie et descentes de toms) et cassures Doom suffocantes d’où émerge des riffs ultra-simples et cradingues aidés par une voix en réverb’ qui donne la sensation que tout a été enregistré live et en une seule prise. Sous ses airs bas du front l’écriture des deux acolytes se montre cependant plus fine qu’il n’y paraît, gardant tout du long une fluidité imparable malgré une certaine redondance générale, un défaut difficilement évitable avec un genre si dépouillé. Néanmoins on va se rendre compte que tout cela n’est pas un souci majeur vu que les compos ne s’éternisent jamais vraiment en longueur afin de conserver leur force de frappe et leur entrain contagieux, tant ça donne envie de souvent remuer la tête et de pogoter comme un fou à l’instar des équilibrés et énergiques « Bursting Church », « Godless Shrill », « Angel Of Stress » ou encore « Final Doom » qui misent sur l’alternance des tempos tout en gardant une haute vitesse de croisière. Cependant malgré sa simplicité de façade la bande va aussi montrer qu’elle est capable de créer quelque chose de plus épais et consistant, comme avec le rampant et écrasant « Exposure To A Disease » où la violence augmente d’un cran ou le plus lent « Life Alert » qui met le pied sur le frein de façon plus présente afin de noircir un peu plus le sentiment global de ce disque. D’ailleurs pour y arriver correctement les américains vont ajouter du clavier par petites touches mais suffisamment pour y créer une ambiance plus occulte et quasiment religieuse, tant sur « Starving In A Closet » on a l’impression d’entendre de l’orgue à son début comme sur sa conclusion… cette ambiance théologique se retrouvant également sur le très bon « Providence » qui prend son temps avant d’exploser complètement et de revoir le tempo poussé au maximum.

Sentant l’humidité, la sueur et la crasse par tous les bouts ce long-format ne réinvente pas la roue mais fait passer un excellent moment, propice au défouloir et à la mise en sommeil du cerveau durant un peu plus de quarante minutes. Ne cherchant en aucun cas à être moderne ni politiquement correct (il suffit de voir cette pochette délicieusement rétro et parlante pour en être convaincu) l’ensemble balance la purée sans chercher plus loin, hormis rendre hommage aux pionniers du Metal extrême. Si quelques longueurs dues à une répétition des riffs et des patterns peuvent se faire entendre sur sa seconde moitié il n’en reste pas moins que cette galette a de nombreux atouts à faire valoir, et il est sûr que les amateurs de radicalité primitive vont être servis et ravis confirmant qu’ils ont tout intérêt à se pencher dessus, au risque pour eux de rater une excellente découverte que l’on appréciera réécouter régulièrement. Tout à fait le genre de truc parfait pour l’été et ses hautes températures qui feront d’autant plus ressentir le souffle du Démon et de ses légions qui ne sont jamais bien loin, tant ce disque sent le soufre en permanence pour un plaisir auditif intégral.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Stress Angel
Blackened Death Metal
2021 - Dying Victims Productions
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  8/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Stress Angel
Stress Angel
Blackened Death Metal - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Flaming Kingdom
02.   Bursting Church
03.   Godless Shrill
04.   Exposure To A Disease
05.   Starving In A Closet
06.   Life Alert
07.   Providence
08.   Angel Of Stress
09.   Mohel’s Kiss
10.   Final Doom
11.   The Human

Durée : 41 minutes

line up
parution
2 Juillet 2021

Essayez aussi
Insorcist
Insorcist
The Slaughter Of Divine Creed

2011 - Blasphemy Art
  
Embrace Of Thorns
Embrace Of Thorns
Atonement Ritual

2009 - Nuclear War Now! Productions
  
Requiem Laus
Requiem Laus
The Eternal Plague

2008 - 666 Production
  
Svart Crown
Svart Crown
Wolves Among The Ashes

2020 - Century Media Records
  
Into Coffin
Into Coffin
Unconquered Abysses

2019 - Terror From Hell Records
  

Caveman Cult
Blood And Extinction
Lire la chronique
Gargoyle
Hail to the Necrodoom
Lire la chronique
Melvins
Bullhead
Lire la chronique
Lingua Ignota
Sinner Get Ready
Lire la chronique
Hatemonger
The Vile Maxim (EP)
Lire la chronique
Superbloom
Pollen
Lire la chronique
Fates Warning
A Pleasant Shade Of Grey
Lire la chronique
Wyrd
Vandraren
Lire la chronique
Graveland
Hour of Ragnarok
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Pathogenesis Infest Phlegms...
Lire la chronique
Fleshdriver
Leech (EP)
Lire la chronique
Aborted
Maniacult
Lire la chronique
Haken
The Mountain
Lire la chronique
Chamber Of Unlight
Realm Of The Night
Lire la chronique
10 Code
Ride
Lire la chronique
Abandon
When It Falls Apart
Lire la chronique
Witch Vomit
Abhorrent Rapture (EP)
Lire la chronique
Malevolent Creation
Dead Man's Path
Lire la chronique
Árstíðir lífsins
Saga á tveim tungum II: Eig...
Lire la chronique
Archgoat
Heavenly Vulva (Christ's La...
Lire la chronique
Mr. Bungle
Mr. Bungle
Lire la chronique
Thy Light
Thy Light (EP)
Lire la chronique
Civerous
The Expedition Of Illness (...
Lire la chronique
Sacrifixion
Shower Me In Death (EP)
Lire la chronique
Vanden Plas
Christ Φ
Lire la chronique
Mourning Beloveth
Dust
Lire la chronique
French Black Metal : Les nouveaux sont-ils à la HAUTEUR ?
Lire le podcast
16
Blaze of Incompetence
Lire la chronique
Ungfell
Es Grauet
Lire la chronique
Revenant Marquis
Below The Landsker Line
Lire la chronique