chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Mortuary Spawn - Spawned From The Mortuary

Chronique

Mortuary Spawn Spawned From The Mortuary (EP)
On vient de le voir, la scène Death Metal anglaise affiche actuellement tous les signes d’un regain d’activité particulièrement encourageant. Parmi ces quelques rejetons issus de la perfide Albion qui n’ont pas encore été abordés en ces pages (en tout cas parmi ceux qui méritent de l’être), je vous présente aujourd’hui Mortuary Spawn.
Originaire de Leeds, le groupe se forme dans le courant de l’année dernière et est composé pour l’essentiel d’un line-up d’illustres inconnus à l’exception de son chanteur George Wright que certains d’entre vous ont peut-être déjà croisé chez Ona Snop (Powerviolence) et The Afternoon Gentlemen (Grindcore / Powerviolence).

Intitulé Spawned From The Mortuary, la première sortie de ce EP s’est faite en avril dernier sur Chamber Of Emesis Records au seul format cassette avant d’être finalement pressé quelques semaines plus tard en CD(-R) par Sewer Rot Records (Celestial Sanctuary, Cryptum, Necrectomy, Sewer Fiend…) et Brutal Cave Records (Ataudes, Chestcrush, Paraphilia, Phthisis...). Pour la partie visuelle, Mortuary Spawn a fait appel à des gens du cru encore relativement verts dans ce genre d’exercice puisqu’à vrai dire les curriculum-vitae de Tombtower, responsable ici de l’artwork, et de Becky Peary, a qui a été confié la réalisation du logo, affichent l’un et l’autre très peu d’expérience en la matière... Au final, peu importe, car le résultat s’avère tout à fait probant dans un esprit particulièrement chargé et dégoulinant comme on aime !

Aussi il n’y a pas de tromperie sur la marchandise puisque Mortuary Spawn pratique un Death Metal à l’ancienne aussi putride et baveux que le suggère en effet cette illustration en noir et blanc signée Tombtower. Une formule qui à l’instar de ses compatriotes de Sewer Fiend n’a rien de bien nouveau à proposer mais dont l’efficacité n’est absolument plus à démontrer aujourd’hui si tant est qu’elle soit exécutée par des musiciens un minimum inspirés et naturellement en pleine possession de leurs moyens.
Pour le coup, Mortuary Spawn s’en sort les doigts dans le nez, déroulant avec force, agilité et conviction un Death Metal dont les influences vont autant de la scène new-yorkaise du début des années 90 que du côté de la scène floridienne à la même époque avec, cerise sur le gâteau, un peu de ces sonorités empruntées à tous ces groupes originaires de la région de l’Ohio. On va donc retrouver tout au long de ce petit quart d’heure pas mal d’éléments ayant contribué à leur manière au développement de certaines spécificités de ces dites scènes. De ces riffs diaboliques évoquant la frénésie et l’intensité d’un Morbid Angel ou d’un Deicide ("Crepuscular Imperilment" à 1:39, "Odious, The Charnel Miasma" à 0:08, l’implacable "Spawned From The Mortuary") à ces accélérations thrashisantes ultra dynamiques faisant naturellement écho aux premiers albums de Cannibal Corpse ("Thorax And Abdomen" à 0:58, "Spawned From The Mortuary" à 0:39, "Spawned From The Mortuary" à 0:58) en passant par ces décélérations lourdingues rappelant un groupe comme Brutality (la première partie de "Thorax And Abdomen" ainsi qu’à 2:22, "Odious, The Charnel Miasma" à 0:21,) ou bien encore ces quelques mélodies impeccables proches de celles illuminant à l’époque les albums de Brutality ou Monstrosity ("'Neath The Mound Of Murids" à 1:36, « Thorax And Abdomen » à 0:37, les toutes premières secondes de "Spawned From The Mortuary") sans oublier également cette brutalité ainsi que ce groove parfois un petit peu pataud typiques de ce qui se faisait du côté de New-York ainsi que dans l’Ohio il y a maintenant trente ans ("Crepuscular Imperilment" à 2:57, "'Neath The Mound Of Murids" à 1:34, "Thorax And Abdomen" à 1:28). Bref, Spawned From The Mortuary s’impose sans mal comme un joyeux petit condensé particulièrement bien ficelé de cette période qui a marqué le Death Metal.

Pour autant, ce premier EP reste résolument ancré dans son époque grâce notamment à quelques riffs plus denses et techniques pouvant par moment évoquer des groupes comme Blood Incantation (l’excellent "Odious, The Charnel Miasma") ainsi qu’une certaine lourdeur et un groove qui personnellement me font pas mal penser à ce que peuvent faire aujourd’hui des formations telles que Vastum ou Necrot (le début brise-nuque de "Crepuscular Imperilment" ou sur cette séquence entamée à 2:36, "'Neath The Mound Of Murids" à 0:36). Ajouté à ceci une production naturellement taillée pour le job avec ce qu’il faut de grain, de gras et de puissance et vous obtenez un premier EP particulièrement solide qui ne souffre d’aucun véritable défaut majeur si ce n’est effectivement un certain manque d’originalité.

Si Mortuary Spawn ne révolutionnera évidemment pas la scène Death Metal avec ces quinze petites minutes, il vient à n’en point douter insuffler un regain de vitalité plus que bienvenue à une scène anglaise quelque peu à la traine ces dernières années (à quelques exceptions près bien entendue). Ce souffle de fraîcheur et de "nouveauté" porté par plusieurs formations qui méritent toute votre attention (de Celestial Sanctuary à Sewer Fiend en passant par Vacuous ou Slimelord) donne lieu ici à une sortie peu originale mais de grande qualité. Des riffs à la productions en passant par l’atmosphère à la diversité de son contenu Spawned From The Mortuary s’avère être un excellemment EP et surtout une première sortie particulièrement encourageante qui, on l’espère, sera suivi d’un album tout aussi solide. À suivre de très près donc...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Funky Globe citer
Funky Globe
08/09/2021 12:41
Pas mal!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Mortuary Spawn
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Mortuary Spawn
Mortuary Spawn
Death Metal - 2020 - Royaume-Uni
  

formats
  • K7 / 23/04/2021 - Chamber Of Emesis Records
  • CD, Digital, K7 / 11/06/2021 - Sewer Rot Records
  • CD, Digital / 05/07/2021 - Brutal Cave Productions

tracklist
01.   Crepuscular Imperilment  (03:59)
02.   'Neath The Mound Of Murids  (02:06)
03.   Thorax And Abdomen  (03:03)
04.   Odious, The Charnel Miasma  (02:41)
05.   Spawned From The Mortuary  (03:22)

Durée : 15:11

line up
parution
23 Avril 2021

Essayez aussi
Angerot
Angerot
The Divine Apostate

2020 - Redefining Darkness Records
  
Unleashed
Unleashed
Across The Open Sea

1993 - Century Media Records
  
Bloodsoaked
Bloodsoaked
Sadistic Deeds...Grotesque Memories

2009 - Comatose Music
  
Tribulation
Tribulation
Down Below

2018 - Century Media Records
  
Venenum
Venenum
Trance Of Death

2017 - Sepulchral Voice Records
  

16
Blaze of Incompetence
Lire la chronique
Ungfell
Es Grauet
Lire la chronique
Revenant Marquis
Below The Landsker Line
Lire la chronique
Pa Vesh En
Maniac Manifest
Lire la chronique
Rixe
Collection (Compil.)
Lire la chronique
Ashen
Godless Oath (EP)
Lire la chronique
Sermon Of Flames
I Have Seen The Light, And ...
Lire la chronique
Caverne
La Fin De Tous Les Chants
Lire la chronique
Turn Cold
Break Your Faith (EP)
Lire la chronique
Kirottu
Deity Embers
Lire la chronique
While Heaven Wept
Sorrow of the Angels
Lire la chronique
Killing
Face The Madness
Lire la chronique
Soul Devourment
Eternal Perdition (EP)
Lire la chronique
Kataxu
Ancestral Mysteries
Lire la chronique
Portal
Avow
Lire la chronique
Metal In Franche Comté
Metal rends toi, nenni ma f...
Lire la chronique
Uerberos
Stand over Your Grave
Lire la chronique
Paysage D'Hiver
Geister
Lire la chronique
Fluisteraars
Gegrepen door de geest der ...
Lire la chronique
Tentation
Le Berceau Des Dieux
Lire la chronique
Netherbird
Arete
Lire la chronique
Mortuary Spawn
Spawned From The Mortuary (EP)
Lire la chronique
Evoker
Evil Torment (EP)
Lire la chronique
Dead Congregation
Rehearsal June 2005 (Démo)
Lire la chronique
Leprous
Aphelion
Lire la chronique
Sewer Fiend
Echoes From The Cistern (EP)
Lire la chronique
Borgne
Temps Morts
Lire la chronique
Natürgeist
Reinvigorated Terror (Démo)
Lire la chronique
Nocturnal
Serpent Death
Lire la chronique
Seum
Winterized
Lire la chronique