chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
163 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Nirvana - Unplugged In New York

Chronique

Nirvana Unplugged In New York (Live)
Aujourd'hui, pas de brutal death, pas de blast-beats sauvages, pas de vocaux gutturaux aboyant du gore ou blasphémant sur le petit Jésus et pas de mosh-parts de tueurs. Non, pour fêter cet événement interplanétaire que constitue la 1000è chronique de votre webzine préféré (Thrashocore oui, faîtes un effort!), nous allons nous intéresser à des albums non métal qui ont marqué vos chroniqueurs préférés (ceux de Thrashocore suivez un peu bon sang!). Pour ma part, le groupe qui m'a le plus touché est Nirvana, le dernier génie du rock comme il est souvent présenté à juste raison. Mais au lieu de discourir une énième fois sur Nevermind, mon choix s'est porté sur le très controversé Unplugged In New York. Début de l'exploitation morbide du mythe Nirvana pour les uns, chef-d'oeuvre absolu pour les autres, cet album fait toujours débat mais pour moi c'est incontestablement une des plus grandes réussites du groupe. Je ne vais pas parler de l'aspect purement commercial de cette sortie ni du fait que cet enregistrement est plus dû à une histoire de contrat et de gros sous qu'à une rélle volonté de Nirvana de couper le jus. Je vais simplement me concentrer sur ce qui restera toujours le plus important, la musique.

Ce Unplugged fait partie d'une série d'albums dont l'idée, à savoir inviter des groupes rock pour qu'ils interprètent leur répertoire en acoustique devant un public restreint, vient de la chaîne américaine MTV. En voyant Nirvana à cette place on ne peut malgré tout s'empêcher de tilter tant il semblait impossible pour des punks de base de participer au star-système, et on n'oublie pas que MTV a longtemps méprisé le groupe de Seattle, avant de s'apercevoir qu'il devenait un phénomène de société et qu'il serait donc judicieux pour son image d'en parler. Pitoyable! Ah merde j'ai dit que ne parlerai pas de ça, tant pis c'est raté!

Passons donc à la musique et là, c'est vraiment le pied intégral. Je ne suis normalement pas un adepte de l'acoustique (ou alors quelques passages par ci par là) mais il faut bien avouer que les morceaux s'en trouvent sublimés. Cela peut paraître paradoxal car l'intérêt de Nirvana résidait notamment dans l'intensité de ses compos, la hargne, la colère qui s'en dégageaient. En fait ici la palette d'émotions ressenties est bien plus large: mélancolie, tristesse, désespoir, douleur et j'en passe, confirmant, s'il en était encore besoin, le talent de songwriter de Kurt Cobain. Cobain tiens, parlons-en. Le concert a été enregistré en novembre 1993 et est sorti en octobre 1994, soit 6 mois après la mort de la tête pensante du groupe (délai maximum qu'on dû définir les magnats de l'industrie du disque pour éviter de se faire traiter de charognards!). La mort de Kurt est évidemment présente à l'esprit à chaque note jouée, chaque parole prononcée, et les morceaux prennent donc une autre dimension, symbolique et tragique, dimension qui n'aurait pas existé si Kurt ne s'était pas donner la mort. Sa voix véhicule à merveille les émotions et le fait qu'elle ne soit pas toujours juste (comme l'interprétation, parfois bancale) rend le tout encore plus vrai, plus authentique. Entre les morceaux, le bonhomme blague avec Chris Novoselic et Dave Grohl et s'amuse avec le public, comme si tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, alors que tout ce succès dont il ne voulait pas était en train de le dévorer. Le public est d'ailleurs un des seuls éléments qui me gênent. J'aurai préféré une relation plus intimiste avec le groupe, ne pas l'entendre applaudir et partager toutes ces émotions en une sorte de tête à tête posthume. Un caprice égoïste mais d'autant plus justifié que la plupart des spectateurs, sans doute triés sur le volet, ne devaient pas être de vrais fans. Kurt en a parfaitement conscience, les premières paroles qu'il prononce (après un rapide "good evening") pour introduire la magnifique chanson "About A Girl" en témoignent: "This is on our first record, most people don't know it".

Autre pied de nez et pas des moindres, la setlist. On s'attendrait à une avalanche de tubes mais pas du tout, seul le culte "Come As You Are" était prévisible. Pas de "Smell Like Teen Spirit", de "Rape Me", de "Lithium" ou de "Heart-shaped Box". Au lieu de cela des titres moins connus mais néanmoins excellents: "About A Girl", "Dumb", "Something In The Way" (et son sompteux violon) et "All Apologies". Seuls "Pennyroyal Tea" (un peu massacré au chant malheureusement) et "Polly" sont en dessous, sans doute parce ce que je n'aime déjà pas les versions originales. Mais le plus étonnant reste la présence de 6 reprises (sur 14 morceaux) et de groupes méconnus (à part Bowie) qui plus est. Chose amusante, ce sont ces reprises, ou devrais-je plutôt dire ces interprétations, tant Nirvana les a personnalisées, qui me touchent le plus. "Jesus Don't Want Me For A Sunbeam" (la version originale est de The Vaselines et s'intitule "Jesus Wants Me For A Sunbeam") est bouleversante, grâce à la voix très douce de Kurt et à l'apport d'un accordéon (instrument qui m'énerve d'habitude au plus haut point!) joué par Chris Novoselic. Le morceau final, "Where Did You Sleep Last Night" (reprise de Leadbelly) est aussi excellent avec un Kurt qui pousse la gueulante sur la fin, énorme! Mais la meilleure reste sans conteste la reprise de David Bowie, "The Man Who Sold The World". Magnifique, bouleversant, d'une mélancolie et d'une tristesse infinie, les mots me manquent pour décrire ce que je ressens à chaque fois que j'écoute ce morceau (notamment ce passage fabuleux de 2'45 à 3'28). A y réfléchir on est quand même con hein? Quand on est triste on écoute toujours quelque chose de triste alors que pour nous remonter le moral on devrait plutôt se passer en boucle le best-of de Patrick Sébastien! Les trois autres reprises (qui se suivent), "Plateau" (très bon), "Oh Me" (magnifique) et "Lake Of Fire" (moyen) ont été écrites par les Meat Puppets et sont l'occasion de les inviter sur scène. C'est assez "comique" de voir ce groupe inconnu interpréter trois de leurs morceaux avec LE groupe à la mode. Clin d'oeil à une scène underground que Kurt n'a au fond jamais quittée?

Certains vous diront que cet album est une injure à Nirvana, une prestation lamentable ou la mise en scène macabre d'un groupe à l'agonie. Pour moi c'est une page de l'histoire de la musique qui se tourne, un témoignage inestimable d'un groupe qui aura marqué son époque, grâce à un personnage aussi attachant que perdu au milieu de toute cette folie, un songwriter hors pair. Pour tout ce que Nirvana a apporté, à moi et à la musique, pour Kurt, je mets la note symbolique de 10/10.

DOSSIERS LIES

La 1000ième chronique !
La 1000ième chronique !
Janvier 2007
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

25 COMMENTAIRE(S)

citer
an-ki
19/02/2009 17:22
Ah ah ah, lire Keyser -le chronikeur spécialiste de brutal death du site - mettre 10/10 à un disque acoustique de Nirvava, c'est super !
!
Ca met vraiment en valeur ses autres chroniques comme cella de Blustery Caveat, Devourment ou Visceral Bleeding
ahaha ...
citer
la_girondelle
18/02/2009 21:51
Jester a écrit : bon, pour expliquer un truc a notre ami Lmkt qui visiblement n'a rien compris a la musique...
pour parler de la vie de Cobain et ses activités, tu as du surement voir last days, et bien c'était juste une fiction qui n'a rien a voir avec sa vie.
ensuite, pour ce qui est de l'esprit fort et resistant, je vois pas le rapport, a ce moment la, hendrix, morisson et les autres sont des nazes aussi, et puisque tu parles de poesie, saches que baudelaire aussi s'est suicidé... ensuite, non ce n'était pas un guitar hero, mais il n'y pretendait pas du tout, nirvana était avt tout un groupe de basse et batterie (dave grohl est vraiment balèze), c'était juste un excellent compositeur, faire des tubes avec 3 accords c pas donné a tout le monde..


Vrai sauf que Baudelaire est mort de la syphilis et ne s'est jamais suicidé.
lkea citer
lkea
08/03/2008 12:02
note: 4.25/5
Je n'ai jamais vraiment accroché à Nirvana (même à mes 14 ans hinhin) mais ce Unplugged est très bon, le reprise de Bowie fout des frissons !
maxxx19 citer
maxxx19
18/01/2008 21:20
note: 5/5
NIRVANA groupe culte excelent dommage que Kurt soit mort aussi jeune

Dave Grohl dechire dans Foo Fighters
citer
Lmkt (invité)
17/06/2005 10:44
note: 1.5/5
-J'ai pas vu Last Days et je compte pas le voir (honnetement, ce film je m'en bats les couilles d'une force assez faramineuse).
-On va arreter la, c'est un debat inutile, j'aime pas Nirvana ni Kurt Cobain (enfin c'est pas que j'aime pas, mais c'est que je vois pas en quoi on peut les vénérer a ce point-la), et j'aurai pas du poster ca. Cyd, ton dernier post est peut-etre vrai en fait.
:haussement d'epaules:
:check: les potos Sourire
baille Clin d'oeil
Jester citer
Jester
12/06/2005 14:31
note: 4.5/5
ah bin moi j'aime bien son style, il martèle bien comme il faut, ça me suffit Gros sourire
Arn0ld citer
Arn0ld
12/06/2005 12:57
note: 5/5
Ben ce qu'il faisait dans Nirvana est pas super technique à 2-3 choses près, mais maintenan c'est un très bon batteur de rock (pas le meilleur, mais sa performance sur Songs for the deaf des Queens of the stone age est pas mal, je trouve)
Raoul citer
Raoul
12/06/2005 12:41
bah, le Lmkt essaye juste de se faire remarquer en faisant son grognon intégriste, pas de quoi en faire un plat.

par contre, Jester, dire que Grohl est balaise... oO
Jester citer
Jester
12/06/2005 12:17
note: 4.5/5
bon, pour expliquer un truc a notre ami Lmkt qui visiblement n'a rien compris a la musique...
pour parler de la vie de Cobain et ses activités, tu as du surement voir last days, et bien c'était juste une fiction qui n'a rien a voir avec sa vie.
ensuite, pour ce qui est de l'esprit fort et resistant, je vois pas le rapport, a ce moment la, hendrix, morisson et les autres sont des nazes aussi, et puisque tu parles de poesie, saches que baudelaire aussi s'est suicidé... ensuite, non ce n'était pas un guitar hero, mais il n'y pretendait pas du tout, nirvana était avt tout un groupe de basse et batterie (dave grohl est vraiment balèze), c'était juste un excellent compositeur, faire des tubes avec 3 accords c pas donné a tout le monde..
Arn0ld citer
Arn0ld
12/06/2005 11:55
note: 5/5
Dans mes bras ma poule (bien que, sans les trouver à chier, les paroles de Nirvana m'impressionnent pas plus que ca).
Et puis pour les émotions, ben oui, ce CD en est la preuve vivante (et puisqu'on en parle, Alice In Chains (dont le chanteur était aussi camé que Cobain) a aussi sorti un unplugged de folie).
Keyser citer
Keyser
12/06/2005 10:59
note: 5/5
Putain mais on s'en bat les couilles que Nirvana c'est pas technique. Kurt n'était pas non plus un guitariste de génie et alors, Cavalera l'est t-il? Et puis si t'as quelque chose contre les drogués, je sais pas ce que tu peux écouter comme groupes de métal alors parce que 90% de ces mecs sont soit alcooliques soit défoncés comme c'est pas permis. Ah et je suis pas du tout d'accord, les paroles de Nirvana sont très bien écrites, tu n'as simplement pas dû les comprendre Lmkt! Et encore plus important ce mec savait faire passer des émotions, ce dont peu de personnes peuvent se vanter. Kurt était quelqu'un de fragile psychologiquement c'est sûr mais ne lui enlève pas son talent. Un mec sans talent ne peut pas changer la face du paysage musical!
Arn0ld citer
Arn0ld
12/06/2005 9:46
note: 5/5
Ouais, c'est sûr, c'est pas ultratechnique, Nirvana. C'est pas non plus Jonas Renske et encore moins Anders Friden qui ont écrit les paroles.

...

Je dois vraiment être très con (ou alors c'est toi (ou les 2)), car je me suis jamais focalisé sur ces détails.
Et s'il s'est tué, c'est parce que on parlait trop de lui.


citer
Lmkt (invité)
12/06/2005 2:55
note: 1.5/5
Prout
Alexis citer
Alexis
09/06/2005 11:43
"Kurt Cobain était une rock-star camée jusqu'aux yeux, inintéressante, qui se contentait de caser 3 pauvres accords dans une chanson en gueulant des paroles de merde insensées. Les gens parlent de lui parce qu'il est mort, rien de plus ; il n'était qu'une pauvre victime. "

Au niveau du débit de conneries par minute, tu n'es pas loin du summum ! Continue comme ça...
citer
Lmkt (invité)
05/06/2005 1:24
note: 1.5/5
Oui enfin tu as compris ce que je voulais dire ^__^
Arn0ld citer
Arn0ld
04/06/2005 17:01
note: 5/5
Cours. Vite.


Oui bon, je déconne, chacun son avis, mais on parlait déjà de Nirvana avant 1994.
citer
Lmkt (invité)
04/06/2005 13:25
note: 1.5/5
Kurt Cobain était une rock-star camée jusqu'aux yeux, inintéressante, qui se contentait de caser 3 pauvres accords dans une chanson en gueulant des paroles de merde insensées. Les gens parlent de lui parce qu'il est mort, rien de plus ; il n'était qu'une pauvre victime.

Nirvana, c'est moisi et c'est chiant.

Sourire
Alexis citer
Alexis
03/06/2005 11:39
Excellent live pour excellent groupe !

Nirvana, C'EST ma jeunesse...
Keyser citer
Keyser
03/06/2005 10:29
note: 5/5
Chris et Nico, z'êtes que des brutes sans coeur Moqueur
Niktareum citer
Niktareum
03/06/2005 10:26
mouais...j'aime bien Niravana mais vraiment sans plus...comme Chris ca m'a jamais vraiment touché.
Evil_Nick citer
Evil_Nick
02/06/2005 20:28
note: 5/5
ta chro est excellente. le coup des reprises, c'était un gros fuck à MTV qui s'attendait pas à écouter du The Vaselines, du Meat Puppets ou du Leadbelly. Elles sont excellentes en tout cas ces covers. Et puis, à mon avis, ce unplugged a fait découvrir à bcp de monde cette super song qu'est "about a girl". un excellent témoignage live de Nirvana.
toukene citer
toukene
01/06/2005 19:06
note: 5/5
Rho Nirvana....rien a dire de plus...
Rho cet unplugged....rien a dire de plus...
Arn0ld citer
Arn0ld
01/06/2005 16:44
note: 5/5
Raaaaaaaaaaahhh putain !!
Dead citer
Dead
01/06/2005 15:02
note: 4.5/5
KKKUUUUURRRRRRTTTTTTT !!!!!

Live génial, groupe culte. J'adore Sourire
Chri$ citer
Chri$
01/06/2005 14:57
hé keyzer on t'a pas dit?.... il est MORT Kurt niark niark niark

(vieille blague que je recycle depuis des années qd je vois des groupies d'un groupe qui ne m'a jamais touché plus que ça) Moqueur

bonne chronique sinon, la mienne arrive ce soir Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Nirvana
notes
Chroniqueur : 5/5
Lecteurs : (22)  4.45/5
Webzines : (6)  4.22/5

plus d'infos sur
Nirvana
Nirvana
Grunge - 1988 † 2012 - Etats-Unis
  

vidéos
All Apologies
All Apologies
Nirvana

Extrait de "Unplugged In New York"
  
Lake Of Fire
Lake Of Fire
Nirvana

Extrait de "Unplugged In New York"
  

tracklist
01.   About A Girl  (03:37)
02.   Come As You Are  (04:13)
03.   Jesus Don't Want Me For A Sunbeam (The Vaselines Cover)  (04:37)
04.   The Man Who Sold The World (David Bowie Cover)  (04:20)
05.   Pennyroyal Tea  (03:40)
06.   Dumb  (02:52)
07.   Polly  (03:16)
08.   On A Plain  (03:44)
09.   Something In The Way  (04:01)
10.   Plateau  (03:38)
11.   Oh Me  (03:26)
12.   Lake Of Fire  (02:55)
13.   All Apologies  (04:23)
14.   Where Did You Sleep Last Night (Leadbelly Cover)  (05:08)

Durée : 53:50

line up
parution
1 Novembre 1994

Essayez aussi
Pearl Jam
Pearl Jam
Yield

1998 - Epic Records
  
Jerry Cantrell
Jerry Cantrell
Degradation Trip Volumes 1 & 2

2002 - Roadrunner Records
  
Soundgarden
Soundgarden
Down On The Upside

1996 - A&M Records
  
Soundgarden
Soundgarden
Screaming Life / Fopp (Compil.)

1990 - Sub Pop Records
  
Temple Of The Dog
Temple Of The Dog
Temple Of The Dog

1991 - A&M Records
  

Wyrd
Vandraren
Lire la chronique
Graveland
Hour of Ragnarok
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Pathogenesis Infest Phlegms...
Lire la chronique
Fleshdriver
Leech (EP)
Lire la chronique
Aborted
Maniacult
Lire la chronique
Haken
The Mountain
Lire la chronique
Chamber Of Unlight
Realm Of The Night
Lire la chronique
10 Code
Ride
Lire la chronique
Abandon
When It Falls Apart
Lire la chronique
Witch Vomit
Abhorrent Rapture (EP)
Lire la chronique
Malevolent Creation
Dead Man's Path
Lire la chronique
Árstíðir lífsins
Saga á tveim tungum II: Eig...
Lire la chronique
Archgoat
Heavenly Vulva (Christ's La...
Lire la chronique
Mr. Bungle
Mr. Bungle
Lire la chronique
Thy Light
Thy Light (EP)
Lire la chronique
Civerous
The Expedition Of Illness (...
Lire la chronique
Sacrifixion
Shower Me In Death (EP)
Lire la chronique
Vanden Plas
Christ Φ
Lire la chronique
Mourning Beloveth
Dust
Lire la chronique
French Black Metal : Les nouveaux sont-ils à la HAUTEUR ?
Lire le podcast
16
Blaze of Incompetence
Lire la chronique
Ungfell
Es Grauet
Lire la chronique
Revenant Marquis
Below The Landsker Line
Lire la chronique
Pa Vesh En
Maniac Manifest
Lire la chronique
Rixe
Collection (Compil.)
Lire la chronique
Ashen
Godless Oath (EP)
Lire la chronique
Sermon Of Flames
I Have Seen The Light, And ...
Lire la chronique
Caverne
La Fin De Tous Les Chants
Lire la chronique
Turn Cold
Break Your Faith (EP)
Lire la chronique
Kirottu
Deity Embers
Lire la chronique