chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
84 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

The Smashing Pumpkins - Mellon Collie And The Infinite Sadness

Chronique

The Smashing Pumpkins Mellon Collie And The Infinite Sadness
Qui n'a jamais entendu parlé des Smashing Pumpkins ? Qui n'a jamais entendu "Bullet With Butterfly Wings", un des singles rock les plus marquant des années 90 ? "Mellon Collie And The Infinite Sadness" ou l'album de la dernière chance pour les américains. Le groupe sort son premier album "Guish" en 1991, à l'époque où l'ami Kurt Cobain déverse "Nevermind" sur la planète, faisant passer bon nombre de formations à l'arrière-plan. Après quelques années passées dans l'ombre, les Smashing Pumpkins auraient pu définitivement sombrer dans l'indifférence, mais ce double album dans lequel le groupe a mis toute son énergie, les propulsera au sommet.

On peut dire que le groupe est arrivé au bon moment, à l'époque où, vous vous en souvenez sûrement, on trouvait encore des radios rock comme Fun Radio ou Skyrock qui osaient prendre des risques pour nous faire connaître de nouvelles formations et grâce auxquelles j'ai pu découvrir des groupes comme Offspring, Nada Surf, Soundgarden, ... Le premier single extrait de cet album, "Bullet With Butterfly Wings", titre bigrement rentre dedans et efficace, les rendra célèbres. Suivront ensuite quelques tubes dans des registres moins violents comme "Tonight, Tonight" et "1979", mais ne marqueront pas autant les esprits.

"Mellon Collie And The Infinite Sadness" ne se résume heureusement pas à ces trois titres. Je dirai même que son principal intérêt se trouve dans tout le reste. Car malgré tout ce que l'on a pu entendre sur le groupe à cette période, leur musique n'est pas si violente et la moitié des titres propose des compositions enchanteresses, planantes. Mais loin des démarches commerciales de certains groupes que l'on peut entendre à l'heure actuelle, les Smashing Pumpkins se sont efforcés ici de créer une atmosphère tantôt douce et mélancolique, tantôt haineuse et rageuse dans lesquelles ils excellent tout simplement. J'ai toujours trouvé que ce groupe était à part, vraiment particulier. La voix de Billy Corgan est inimitable et immédiatement reconnaissable, véritable âme du groupe aussi efficace pour les passages doux que les hurlements primaires. Différent également sur le plan de la composition, capable d'écrire des morceaux d'une évidence déconcertante, mais d'une rare profondeur...

La durée totale de ces 2 CDs dépasse les 2 heures. Dès les premières écoutes, on s'accroche à certains titres, les suivantes nous en font découvrir d'autres et après bon nombre d'écoutes, on trouve encore quelque chose de nouveau à écouter, à croire que sa richesse est inépuisable... La répartition des titres entre les 2 CDs "Dawn To Dusk" et "Twilight To Starlight" (ce sont leurs noms) est assez judicieuse : le premier regroupe des titres assez conventiennels, parfois violents et parfois doux, mais globalement assez convenus. Par contre, le deuxième CD est plus "expérimental", comprenant des titres plus extrêmes dans la violence ("Where Boys Fear To Tread", "Bodies") et la douceur ("Thirty-Three", "In The Arms Of Sleep"), aux ambiances particulières et inabituelles pour le groupe ("Stumbleine", "Lily", "We Only Come Out At Night"). "Mellon Collie And The Infinite Sadness" se ressent progressivement, s'apprivoise avec le temps car sa durée exceptionnelle et toutes les émotions qu'il véhicule ne percent que si on leur laisse le temps.

Ca devait faire quelques années que je ne l'avais pas réécouté et je le redécouvre avec une grande émotion. Bien sûr pour moi, cet album fait parti de ceux qui m'ont le plus marqué et beaucoup de souvenirs s'y rattachent mais il ne fait aucun doute que cet album possède quelque chose de plus, une certaine vision de la perfection que je ne saurais vous décrire, tout comme "Adore" celui qui suivra. Comme quoi en 1995, il n'y avait pas que "Slaughter Of The Soul" :D

DOSSIERS LIES

La 1000ième chronique !
La 1000ième chronique !
Janvier 2007
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

14 COMMENTAIRE(S)

Seb57 citer
Seb57
21/08/2007 23:53
note: 9.5/10
Un bijoux cet album, il me rapelle en plus quand j'etais au college, pfiou, ca date deja Gros sourire
Chri$ citer
Chri$
03/06/2005 15:33
note: 9/10
album cultissime
Niktareum citer
Niktareum
03/06/2005 10:23
note: 8/10
j'ai vachement écouté ct'album aussi y'a deja qqs années de ca...
c'est vrai qu'y a de très très bonnes chansons mais aussi pas mal de remplissage. Je sais ke certains diront que c'est aussi ca qui donne une ambiance particulière a cet album mais perso y'en a pas mal ke je zappe...
'fin c'est un très bel alboum qd même!!
Evil_Nick citer
Evil_Nick
02/06/2005 20:33
note: 8.5/10
Je suis partagé sur ce groupe et cet album : il y a des titres auxquels j'accroche à fond (les plus bourrins comme Zero (sic)) et d'autres que je peux pas sentir comme Tonight, tonight. Mais c'est vrai qu'ils avaient un style bien à eux Sourire
Backstaber citer
Backstaber
02/06/2005 16:21
note: 8.5/10
RAaaaaaah j'adore cet album ! Tellement envoûtant !

Headbang
toukene citer
toukene
01/06/2005 19:04
note: 10/10
Cet album n'est pas beau mais magnifique et par auilleurs tout ce que le groupe a fait est geantissime !!!
Arn0ld citer
Arn0ld
01/06/2005 18:30
note: 9/10
Je me demandais justement a partir de quand tu t'es mis au bourrin Déca, j'ai ma réponse !

Moi j'ai eu quasiment aucune éducation musicale, on ma filé cet album et Nevermind j'étais en seconde...
Deca citer
Deca
01/06/2005 17:55
Chri$ citer
Chri$
01/06/2005 17:33
note: 9/10
TheKrow a écrit : Jamais rien entendu des Smashings Pumpkins, mais tu me donnes bien envie !

putain y'a un vrai fossé générationelle là...
Krow citer
Krow
01/06/2005 17:07
Jamais rien entendu des Smashings Pumpkins, mais tu me donnes bien envie !
Arn0ld citer
Arn0ld
01/06/2005 16:51
note: 9/10
Une perle cet album, une perle, qui vaut bien les albums de Nirvana.


Despite all my rage, I am still just a rat in a cage !! (yeah)
Dead citer
Dead
01/06/2005 16:46
Keyser Söse a écrit : Dead a écrit : Qui n'a jamais entendu "Bullet With Butterfly Wings"

Moi, désolé. J'ai d'ailleurs jamais rien écouté de ce groupe...ta chronique est très jolie en tout cas on sent que c'est un album à part pour toi Sourire


Tu as sûrement du l'entendre comme ça sans savoir que c'était eux. En 1995, on entendait que ça à la radio Sourire
Keyser citer
Keyser
01/06/2005 15:21
Dead a écrit : Qui n'a jamais entendu "Bullet With Butterfly Wings"

Moi, désolé. J'ai d'ailleurs jamais rien écouté de ce groupe...ta chronique est très jolie en tout cas on sent que c'est un album à part pour toi Sourire
Grimoald citer
Grimoald
01/06/2005 15:06
note: 9/10
Tiens c'est marrant j'ai réécouté cet album y a pas deux jours. Ca faisait très longtemps que je l'avais pas écouté, ça m'a rapelé de bons souvenirs... toujours aussi sympathique et varié.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Smashing Pumpkins
notes
Chroniqueur : -
Lecteurs : (19)  9/10
Webzines : (5)  8.33/10

plus d'infos sur
The Smashing Pumpkins
The Smashing Pumpkins
Grunge - Etats-Unis
  

vidéos
Thirty-Three
Thirty-Three
The Smashing Pumpkins

Extrait de "Mellon Collie And The Infinite Sadness"
  
Tonight, Tonight
Tonight, Tonight
The Smashing Pumpkins

Extrait de "Mellon Collie And The Infinite Sadness"
  

tracklist
Dawn To Dusk :
01.   Mellon Collie And The Infinite Sadness  (02:51)
02.   Tonight, Tonight  (04:13)
03.   Jellybelly  (03:00)
04.   Zero  (02:39)
05.   Here Is No Why  (03:44)
06.   Bullet With Butterfly Wings  (04:16)
07.   To Forgive  (04:15)
08.   An Ode To No One  (04:49)
09.   Love  (04:20)
10.   Cupid De Locke  (02:49)
11.   Galapogos  (04:45)
12.   Muzzle  (03:43)
13.   Porcelina Of The Vast Oceans  (09:20)
14.   Take Me Down  (02:50)

Twilight To Starlight :
01.   Where Boys Fear To Tread  (04:21)
02.   Bodies  (04:11)
03.   Thirty-Three  (04:09)
04.   In The Arms Of Sleep  (04:11)
05.   1979  (04:24)
06.   Tales Of A Scorched Earth  (03:45)
07.   Thru The Eyes Of Ruby  (07:37)
08.   Stumbleine  (02:53)
09.   X.Y.U.  (07:06)
10.   We Only Come Out At Night  (04:04)
11.   Beautiful  (04:17)
12.   Lily (My One And Only)  (3:30)
13.   By Starlight  (04:47)
14.   Farewell And Goodnight  (04:21)

Durée : 121:50

line up
parution
23 Octobre 1995

Essayez aussi
Alice In Chains
Alice In Chains
Facelift

1990 - Columbia Records
  
Alice In Chains
Alice In Chains
Rainier Fog

2018 - BMG
  
Soundgarden
Soundgarden
Badmotorfinger

1991 - A&M Records
  
Alice In Chains
Alice In Chains
The Devil Put Dinosaurs Here

2013 - Capitol Records
  
Alice In Chains
Alice In Chains
Black Gives Way To Blue

2009 - EMI
  

Horrendous
Idol
Lire la chronique
Prezir
As Rats Devour Lions
Lire la chronique
FINIS OMNIVM pour l'EP "Cercle"
Lire l'interview
Tribulation
Down Below
Lire la chronique
Totenmesse
To
Lire la chronique
Witchthroat Serpent
Swallow the Venom
Lire la chronique
Profanatica
Altar of the Virgin Whore (EP)
Lire la chronique
Sjukdom
Stridshymner og dødssalmer
Lire la chronique
The Lumberjack Feedback
Blackened Visions
Lire la chronique
Emigrate
Silent So Long
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 20 - Danger.
Lire le podcast
Ende
Goétie Funeste
Lire la chronique
Fantômas
Fantômas (Amenaza Al Mundo)
Lire la chronique
Candelabrum
Portals
Lire la chronique
Firtan
Okeanos
Lire la chronique
Nécropole
Solarité
Lire la chronique
Beherit
Drawing Down The Moon
Lire la chronique
Selvans
Faunalia
Lire la chronique
Mutilated By Zombies
Scripts Of Anguish
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Sinister, Or Treading The D...
Lire la chronique
Khragkh
ΓVΛΩ
Lire la chronique
Revocation
The Outer Ones
Lire la chronique
PPCM #2 - What'SUP ?! (Supuration et l'année 1993)
Lire le podcast
Daagh
Daagh (EP)
Lire la chronique
Mes hallucinations auditives : PANPHAGE
Lire le podcast
Danzig
Danzig
Lire la chronique
Satan's Satyrs
The Lucky Ones
Lire la chronique
Sleeping Peonies
Glitterghast
Lire la chronique
Cosmic Church
Täyttymys
Lire la chronique
1914
The Blind Leading The Blind
Lire la chronique