chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Gotmoor - Zonderlingen

Chronique

Gotmoor Zonderlingen
C’est pas mal, GOTMOOR. C’est pas mal, mais c’est pas non plus beaucoup plus… Finalement, c’est très belge GOTMOOR. Non, je ne suis pas en train de m’attaquer à la scène, et je sais très bien aussi qu’elle a engendré des légendes du black metal auxquelles tu es en train de repenser, comme ENTHRONED, ALKERDEEL, LUGUBRUM... Mais on s’en rend vite compte, les formations qui ont marqué le style se listent facilement. Et c’est normal vu que la Belgique n’a à la base pas autant de groupes à proposer que ses pays voisins. Et puis voilà, sa chance ne lui est pas vraiment donnée, à la Belgique. L’underground a beau y être vivace, il a du mal à faire entendre sa voix et il ne demande qu’à être plus mis en avant, à prouver qu’il n’est pas moins bon qu’ailleurs…
Et c’est donc de cette Belgique que ressurgissent de nulle part les petits vieux de GOTMOOR, après 16 ans d’absence. Le groupe existe depuis 1996 mais il a toujours voulu, ou dû, faire à son rythme. Deux demos en 1997 et 1998, une compilation en 2000 et enfin au bout de presque 10 ans d’existence le premier méfait en 2005… Il a été un tel effort que les membres ont d’ailleurs jeté l’éponge dans la foulée. 5 années. Jusqu’à un retour inattendu en 2010. Inattendu, dans le sens pas attendu du tout et par (quasiment) personne. Car effectivement, le plus gros coup réalisé par GOTMOOR depuis sa création n’est pas musical, mais a été d’être enregistré sur metal-archives l’année de la création du site de référencement. AMORPHIS, le premier groupe, a été ajouté en juillet 2002, les Belges en octobre de la même année. Belle performance… Mais donc, musicalement c’était plutôt le désert. Et même si le retour a été opéré en 2010, c’était juste pour faire acte de présence, parce qu’aucune sortie n’a vu le jour par la suite, avant 2021 et ce Zonderlingen.
Et ce qui est déjà certain, c’est que la formation a changé. Changé de line-up d’abord, puisque seuls deux membres d’origine sont encore là : Storm à la basse et aux guitares, et Nevel aux guitares et claviers. Et ce duo a été rejoint par le batteur Hammerman de HULDREFOLK et FRACTURED INSANITY, et le chanteur D'n Osschaert, Hollandais qui hurlait au début des années 90 pour la formation de thrash MORDANCY. Ensuite c’est aussi l’univers visuel qui a changé. Comparons les pochettes du premier album et du petit nouveau :

Ah non, ce n’est pas le même univers ! Mais il fallait bien s’adapter aux nouvelles envies musicales. Le black metal impitoyable est devenu bien plus nuancé. Et ainsi, les 9 compositions de GOTMOOR version 2021 se rangent dans le « dynamique avec ajouts raisonnables ». C'est-à-dire que les morceaux ont une base black metal très simple, et que sur celle-ci sont proposés selon les pistes : des riffs envolés, des chœurs, des claviers ou de l’acoustique. Ces éléments sont très bien intégrés, rien à redire, mais tellement prévisibles. Le groupe semble en fait très motivé et engagé dans sa musique, mais sans parvenir à transmettre des sensations. Certains éléments qui lassent trop vite en sont en partie responsables. Les vocaux et la batterie avant tout. Et si les premiers peuvent encore s’écouter, même sans jamais surprendre, cette dernière ne cesse de taper sur les nerfs. Elle veut tabasser, elle veut être agressive, mais au bout du compte elle n’y parvient même pas…

Les qualités du groupe sont du coup moins efficaces, gênées par des aspects synthétiques peu engageants. Il aurait fallu plus de puissance, plus de force, plus de craquelures par endroits pour mieux mettre en avant les bonnes mélodies ou les douces voix de chœurs en fond.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Gotmoor
Black Metal Mélodique
2021 - Headbangers Records
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Gotmoor
Gotmoor
Black Metal Mélodique - 1996 - Belgique
  

tracklist
01.   Gefluister des duister
02.   Tanneke Sconynckx
03.   Land van niets
04.   Den schimmenganger
05.   Aradia's geheim
06.   Eibor Neevik
07.   Verheft het vaandel
08.   Eeuwige winter
09.   Pagus Flandrensis

Durée : 43:02

parution
1 Février 2021

Essayez plutôt
Nakkiga
Nakkiga
Amerasu

2013 - Darkwood
  
Thy Serpent
Thy Serpent
Death (EP)

2000 - Spinefarm Records
  
Gestapo 666
Gestapo 666
Satanic Shariah

2019 - Drakkar Productions
  
Seth
Seth
Les Blessures de l'Âme

1998 - Season Of Mist
  
Fornication
Fornication
D N hAte

2007 - Rupture Music
  

16
Blaze of Incompetence
Lire la chronique
Ungfell
Es Grauet
Lire la chronique
Revenant Marquis
Below The Landsker Line
Lire la chronique
Pa Vesh En
Maniac Manifest
Lire la chronique
Rixe
Collection (Compil.)
Lire la chronique
Ashen
Godless Oath (EP)
Lire la chronique
Sermon Of Flames
I Have Seen The Light, And ...
Lire la chronique
Caverne
La Fin De Tous Les Chants
Lire la chronique
Turn Cold
Break Your Faith (EP)
Lire la chronique
Kirottu
Deity Embers
Lire la chronique
While Heaven Wept
Sorrow of the Angels
Lire la chronique
Killing
Face The Madness
Lire la chronique
Soul Devourment
Eternal Perdition (EP)
Lire la chronique
Kataxu
Ancestral Mysteries
Lire la chronique
Portal
Avow
Lire la chronique
Metal In Franche Comté
Metal rends toi, nenni ma f...
Lire la chronique
Uerberos
Stand over Your Grave
Lire la chronique
Paysage D'Hiver
Geister
Lire la chronique
Fluisteraars
Gegrepen door de geest der ...
Lire la chronique
Tentation
Le Berceau Des Dieux
Lire la chronique
Netherbird
Arete
Lire la chronique
Mortuary Spawn
Spawned From The Mortuary (EP)
Lire la chronique
Evoker
Evil Torment (EP)
Lire la chronique
Dead Congregation
Rehearsal June 2005 (Démo)
Lire la chronique
Leprous
Aphelion
Lire la chronique
Sewer Fiend
Echoes From The Cistern (EP)
Lire la chronique
Borgne
Temps Morts
Lire la chronique
Natürgeist
Reinvigorated Terror (Démo)
Lire la chronique
Nocturnal
Serpent Death
Lire la chronique
Seum
Winterized
Lire la chronique