chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
103 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Tentation - Le Berceau Des Dieux

Chronique

Tentation Le Berceau Des Dieux
Il aura quand même fallu neuf longues années pour que Tentation, fleuron de la scène Heavy Metal française, sorte enfin son tant attendu premier album. Celui-ci fait suite à un EP paru en 2015 (Tentation) et à un split partagé avec leurs copains pyrénéens d’Iron Slaught (- 665 - Les Hordes Metalliques). Deux sorties qui n’ont pas manqué d’enthousiasmer le public hexagonal amateur de Heavy Metal et qui ont également permis aux Français de se faire la main comme il se doit, notamment au niveau de ce chant qui était, au moins à l’époque du premier EP, un point largement perfectible.

Un détail qui n’a pas empêché le label Gates Of Hell Records de s’intéresser au cas du groupe de Torreilles qui après plusieurs collaborations avec quelques labels bien de chez nous (Impious Desecration Records, La Fin Du Monde, Forgotten Wisdom Productions) n’a pas manqué de répondre par l’affirmative à la sollicitation du label romain au roster particulièrement alléchant (Blazon Rite, Chevalier, Herzel, Meurtrières, Terrifiant, Traveler, Vultures Vengeance...). Le fruit de cette entente est ce premier album intitulé Le Berceau Des Dieux dont l’artwork plutôt sympathique a été confié à l’Argentin Carlos Palma Cruchaga peu habitué aux pochettes de Heavy Metal mais grand amateur de Fantasy.

Enregistré entre Perpignan et le home-studio des garçons de Tentation et bien évidemment aidé par le mixage et le mastering impeccables et testostéronnés de Javi Félez Rodriguez (Ataraxy, Conjureth, Galvanizer, Soulrot, Teitanblood...), Le Berceau Des Dieux bénéficie d’une production particulièrement soignée alliant lisibilité, impact et caractère. Bon, on aurait bien aimé que la basse se fasse un peu plus présente tout au long de l’album mais c’est bien là le seul petit reproche que je pourrais faire à l’adresse de cette production impeccable et assurément au service de ces dix nouvelles compositions.
S’il a en effet fallu neuf ans à nos Pyrenean Warriors pour accoucher enfin de leur premier album, trois ans "seulement" (oui, j’ai quand même mis des guillemets) séparent Le Berceau Des Dieux des quelques titres proposés par Tentation sur l’excellent - 665 - Les Hordes Metalliques. Un laps de temps suffisant pour que Patrice Rôhée affine sa technique de chant sans pour autant dénaturer ses spécificités. Si on a ainsi pu lui reprocher des défauts de justesse et certains placements quelque peu hasardeux par le passé (qui au passage apportaient tout de même un certain charme à leur musique), force est de constater que ce n’est plus le cas aujourd’hui. Ainsi, si le timbre demeure naturellement inchangé avec ce petit côté Jason Tarpey à la française loin d’être désagréable, on constate avec plaisir que notre homme est désormais bien plus à l’aise, autant dans ces lignes de chants que lors de ses rares montées dans les aiguës, gimmick essentiel a n’importe quel album de Heavy Metal digne de ce nom. Certaines lignes vocales continuent de surprendre comme par exemple sur "L’Exode" ou "Le Couvent" mais sans que cela soit gênant. À noter également que le monsieur n’est pas le seul à pousser la chansonnette ici puisqu’il est notamment rejoint sur le bien nommé « Heavy Metal » par Jey Deflagratör d’Hexecutor dont les connaisseurs reconnaitront le cri atypique, Patrice Le Calvez de Titan à la voix rugueuse et toujours bien en place et Iron Jeremy au chant toujours aussi arraché et revêche.

Si la production et les progrès fait par Patrice Rôhée ont effectivement de quoi réjouir, ce n’est finalement pas grand chose comparés à ces compositions particulièrement dynamiques et accrocheuses que Tentation va délivrer tout au long de ces quarante-deux minutes. Bien sur, le groupe se contente de reprendre les choses là où il les avait laissé trois ans auparavant mais il le fait ici avec l’art et la manière grâce à des titres incroyablement racés, dynamiques et toujours aussi fédérateurs. On va ainsi retrouver tout un tas de séquences au caractère épique grâce notamment à ces nombreuses cavalcades ultra-entrainantes, ces riffs Speed sauvages et imparables ("Le Couvent", "La Chute Des Titans", "Conquérants", "Blanche", "Heavy Metal") et autres leads et solos mélodiques bourrés de feeling ("L’Exode" à 2:06, "Le Couvent" à 1:41 et 3:19, le très Maidennien solo de la "La Chute Des Titans" à 3:04, "Le Taureau D’Airain" à 2:22, "Heavy Metal" à 3:40...) imaginés par un Guillaume Dousse vraisemblablement touché par la grâce des Dieux. À cela viennent s’ajouter d’autres moments un peu plus loubards ("L’Exode", "Le Couvent", "Le Taureau d’Airain", "Heavy Metal") évoquant à leur manière la scène hexagonale du début des années 90 à laquelle Tentation reste naturellement très attachée. Le Berceau Des Dieux n’échappe pas non plus à sa ballade (dynamitée par une conclusion plus énervée) avec un "Baldr" que n’aurait clairement pas renié un Sortilège des années 80. Bref, ça déroule et on prend un malin plaisir à très vite scander nous aussi ces paroles qui nous rentrent dans la tête ainsi que tous ces refrains tubesques et fédérateurs auxquels il est inutile de résister ("Le Couvent", "La Chute Des Titans", "Le Taureau D'Airain", "Blanche", "Heavy Metal"). Seule petite ombre au tableau, le titre "L'Enfant De Gosthal" auquel je n’adhère pas du tout. Composé par Yann Parpaix du groupe Ponce Pilate, on se retrouve face à un morceau exécuté essentiellement au synthétiseur et dont les sonorités et la couleur définitivement rétro m’évoquent la bande-son d’un mauvais jeu vidéo tout droit sorti d’une piètre console des années 80... C’est dommage car jusque-là (et même après), il n’y avait absolument rien à jeter sur ce premier album de Tentation.

Bref, Le Berceau Des Dieux s’est fait attendre mais cela en valait clairement la peine. On retrouve ainsi tout au long de ces quarante-deux minutes tout ce qui a toujours fait le sel de Tentation dans une version néanmoins améliorée ++ et cela à tous les points de vue. Chant assuré et bien en place, compositions incroyablement bien ficelées, production impeccable et flatteuse, refrains absolument imparables, sensibilité mélodique exacerbée, harmonie générale et cette envie de jouer et de convaincre tout en se faisant plaisir à chaque seconde. Si les vieux de la vieille font pour la plupart de leurs retours (au moins sur les planches) des moments de réussites (ADX, Sortilège...), la jeune garde a su répondre présent afin de reprendre le flambeau d’une scène Heavy Metal hexagonale que l’on nous envie aujourd’hui et depuis longtemps au quatre coins du monde. Avec Le Berceau Des Dieux, Tentation frappe assurément un grand coup et s’impose sans mal comme l’une des références majeures en matière de Heavy Metal.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Caïn Marchenoir citer
Caïn Marchenoir
27/09/2021 20:04
Mera a écrit : Ça me fait penser au peu que j'ai écouté de Sortilège.
Mais de même, le chant et les textes ne passent pas chez moi, dommage.


Hum, j'ai la hargne des tordus que de lire une telle comparaison entre Sortilège et cette formation. Est-ce le délire d'un fou? Je veux bien mourir pour une princesse que d'avoir de tels amalgames. En lisant ceci, sous moi la montagne saigne, et j'espère que ce n'est qu'un mauvais rêve d'un aveugle.
Mera citer
Mera
27/09/2021 13:58
Ça me fait penser au peu que j'ai écouté de Sortilège.
Mais de même, le chant et les textes ne passent pas chez moi, dommage.
Dantefever citer
Dantefever
26/09/2021 19:51
Comme toi, super album, mais la voix est très bof, d'autant plus que les textes sont... voilà
Sagamore citer
Sagamore
25/09/2021 08:38
note: 8.5/10
Découverte que je dois à Thrasho, merci pour ça ! Dommage que le chant me passe complètement au dessus (particulièrement sur le final de "Conquérants"), parce que le reste, c'est en effet vraiment du nectar !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Tentation
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (3)  8/10
Webzines : (7)  8.45/10

plus d'infos sur
Tentation
Tentation
Heavy Metal - 2012 - France
  

vidéos
Le Couvent
Le Couvent
Tentation

Extrait de "Le Berceau Des Dieux"
  

tracklist
01.   L'Exode  (04:12)
02.   Le Couvent  (04:28)
03.   La Chute Des Titans  (05:05)
04.   Interlude  (01:42)
05.   Le Taureau d'Airain  (03:53)
06.   Conquérants  (05:35)
07.   Baldr  (05:45)
08.   Blanche  (04:42)
09.   L’enfant De Gosthal  (01:58)
10.   Heavy Metal  (05:06)

Durée : 42:26

line up
parution
24 Septembre 2021

voir aussi
Tentation
Tentation
Tentation (EP)

2015 - Impious Desecration Records / Infernö Records
  
Tentation / Iron Slaught
Tentation / Iron Slaught
- 665 - Les Hordes Metalliques (Split-CD)

2018 - La Fin du Monde
  

Essayez aussi
Savage Master
Savage Master
Creature Of The Flames (EP)

2017 - Skol Records
  
Wytch Hazel
Wytch Hazel
II : Sojourn

2018 - Bad Omen Records
  
Yngwie Malmsteen
Yngwie Malmsteen
Magnum Opus

1995 - Music For Nations
  
Savage Master
Savage Master
Mask Of The Devil

2014 - Skol Records
  
Herzel
Herzel
Le Dernier Rempart

2021 - Gates Of Hell Records
  

Album de l'année
Saor
Origins
Lire la chronique
Veštac / Mäleficentt
Soul's Exhumation On The Py...
Lire la chronique
Escarnium
Dysthymia
Lire la chronique
Mourir
Disgrâce
Lire la chronique
Veštac
Ključ Na Nebu, Katanac U Moru
Lire la chronique
Megadeth
The Sick, The Dying... and ...
Lire la chronique
Innumerable Forms
Philosophical Collapse
Lire la chronique
Wayward Dawn
All-Consuming Void
Lire la chronique
Bloodbath
Survival of the Sickest
Lire la chronique
Allocer Wolfe
A Man Made for Nowhere
Lire la chronique
Horror Within
Awaiting Extinction (EP)
Lire la chronique
Karmic Void
Armageddon Sun (Démo)
Lire la chronique
Wyrms
Sarkhral Lumænor - La lueur...
Lire la chronique
Kommand
The Demos (Compil.)
Lire la chronique
Phobophilic
Enveloping Absurdity
Lire la chronique
Miasmes
Vermines (EP)
Lire la chronique
Undr
Undr (EP)
Lire la chronique
Bones
Sombre Opulence
Lire la chronique
Mystic Circle
Mystic Circle
Lire la chronique
Cathartic
Through The Abysmal Gates O...
Lire la chronique
Broyeur d'Enfance
Suicide social
Lire la chronique
Trucido
A Collection Of Self​-​Dest...
Lire la chronique
Mineral Reflectance
Des chemins de vie
Lire la chronique
Proudhon
Social Tympanum
Lire la chronique
Prieuré
Nos prières (EP)
Lire la chronique
Egggore / Pharmacist
Paranoid Personality Disord...
Lire la chronique
Nuit Macabre
Chapitre III - Odeur de mort
Lire la chronique
Plague Patrol
Demo 2021 (Démo)
Lire la chronique
Sale Freux
Le corbeau clandestin
Lire la chronique
Innumerable Forms
Punishment In Flesh
Lire la chronique