chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Kirottu - Deity Embers

Chronique

Kirottu Deity Embers
Alors non, ne me dites pas que cet album a un son bien finlandais. Il a beaucoup de mélodies, mais personnellement je n’avais pas deviné sa nationalité tant elles ne sont vraiment pas employées comme chez les véritables représentants du pays. En fait, le premier groupe qui me soit venu à l’esprit en écoutant ce premier album de KIROTTU, c’est une formation culte norvégienne : COVENANT ! Mais le COVENANT des débuts, celui qui mettait tout le monde d’accord en 1997 et 1998 avec In Times Before the Light et Nexus Polaris.

En fait, la ressemblance n’est pas du tout flagrante sur le premier morceau. Ce « Towards the Black Horizon » sonne bien années 90, mais plutôt dans le style black « de base ». C’est à partir de « Soulless » que tout change et que la comparaison devient inévitable. La musique y est toujours agressive, mais relevée par des claviers aux ambiances de chaos joyeux. Comme chez COVENANT donc... Et c’est fou comme j’ai l’impression d’entendre la bande à Nagash et Blackheart ! Et bien entendu c’est une joie, car je ne fais pas partie de ceux qui crient au plagiat à la moindre similitude, d’autant plus lorsque le groupe référence n’est plus actif et ne risque donc plus de nous replonger dans son univers.

KIROTTU nous met bien la fessée le long de 7 morceaux, mais il ne nous la met pas suffisamment longtemps. Ses titres sont assez courts, et seuls deux dépassent les 5 minutes. Du coup Deity Embers ne totalise que 35 minutes. Alors c’est vrai que rien n’empêche de réappuyer tout de suite sur play et de s’en remettre une dose instantanément, mais tout de même, on n’aurait pas craché sur une dizaine de minutes supplémentaires. On en sort quoi qu’il en soit satisfait, heureux d’avoir pu replonger dans une période un peu perdue, car beaucoup des groupes qui se disent influencés par cette époque ne parviennent pas vraiment à la reproduire, ou alors seulement dans un style primaire, du trve black... En fait, beaucoup utilisent les claviers à mauvais escient, leur donnant trop d’importance ou les faisant sonner trop théâtral... Ici, ils sont bien équilibrés. Ils prennent de la place, mais ils n’en font pas trop non plus ! Ils n’effacent pas le reste tout en devenant indispensables !

Bravo alors au quatuor qui déboule avec réussite dans notre scène, tout en sortant de nulle part ou presque. Seul Kurja, le chanteur guitariste, s’était déjà fait un nom dans le metal, mais dans un style différent. Les amateurs de Heavy / Speed l’avaient peut-être croisé au sein de DOGTOR, groupe ayant sorti 3 albums depuis 2010. KIROTTU arrive à créer de la nostalgie, sans tomber dans le kitch que les claviers auraient pu entraîner ! J’adhère !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Jarl_Djevel citer
Jarl_Djevel
14/09/2021 15:53
note: 8.5/10
Oh le petit plaisir du jour !
Excellent petit retour aux sources

Tout y est calibré pour flatter l'amateur de black des 90's. Cela étant, j'ai peur de constater que mes goûts n'ont pas tellement évolué dans le genre.. c'est toujours le type de BM que je préfère... Merci pour la chro, ça va tourner quelques jours ici.

Et effectivement, il serait malvenu de vouloir y attribuer une étiquette finlandaise.
Jean-Clint citer
Jean-Clint
14/09/2021 09:16
note: 8/10
Très sympa comme découverte, ça sent bon les 90's sans jamais sonner kitch ! A la fois mélodique et agressif avec un vrai feeling derrière, du tout bon ! Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Kirottu
Black Metal Mélodique
2021 - Wolfspell Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (2)  8.25/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Kirottu
Kirottu
Black Metal Mélodique - Finlande
  

tracklist
01.   Towards the Black Horizon  (07:00)
02.   Soulless  (04:58)
03.   Triumphant Blackhordes  (04:30)
04.   The age of Lucifer  (03:23)
05.   Embraced by Flames  (03:41)
06.   Perpetual  (04:49)
07.   Ardent Passion for the Liquid of Life

Durée : 35:03

parution
10 Avril 2021

Essayez aussi
Mortifera
Mortifera
IV: Sanctii tristhess

2014 - Apparitia Recordings
  
Vreid
Vreid
V

2011 - Indie Recordings
  
Wintersun
Wintersun
Wintersun

2004 - Nuclear Blast Records
  
Panphage
Panphage
Jord

2018 - Nordvis Produktion
  
Asagraum
Asagraum
Dawn of Infinite Fire

2019 - Edged Circle Productions
  

16
Blaze of Incompetence
Lire la chronique
Ungfell
Es Grauet
Lire la chronique
Revenant Marquis
Below The Landsker Line
Lire la chronique
Pa Vesh En
Maniac Manifest
Lire la chronique
Rixe
Collection (Compil.)
Lire la chronique
Ashen
Godless Oath (EP)
Lire la chronique
Sermon Of Flames
I Have Seen The Light, And ...
Lire la chronique
Caverne
La Fin De Tous Les Chants
Lire la chronique
Turn Cold
Break Your Faith (EP)
Lire la chronique
Kirottu
Deity Embers
Lire la chronique
While Heaven Wept
Sorrow of the Angels
Lire la chronique
Killing
Face The Madness
Lire la chronique
Soul Devourment
Eternal Perdition (EP)
Lire la chronique
Kataxu
Ancestral Mysteries
Lire la chronique
Portal
Avow
Lire la chronique
Metal In Franche Comté
Metal rends toi, nenni ma f...
Lire la chronique
Uerberos
Stand over Your Grave
Lire la chronique
Paysage D'Hiver
Geister
Lire la chronique
Fluisteraars
Gegrepen door de geest der ...
Lire la chronique
Tentation
Le Berceau Des Dieux
Lire la chronique
Netherbird
Arete
Lire la chronique
Mortuary Spawn
Spawned From The Mortuary (EP)
Lire la chronique
Evoker
Evil Torment (EP)
Lire la chronique
Dead Congregation
Rehearsal June 2005 (Démo)
Lire la chronique
Leprous
Aphelion
Lire la chronique
Sewer Fiend
Echoes From The Cistern (EP)
Lire la chronique
Borgne
Temps Morts
Lire la chronique
Natürgeist
Reinvigorated Terror (Démo)
Lire la chronique
Nocturnal
Serpent Death
Lire la chronique
Seum
Winterized
Lire la chronique