chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Ashen - Godless Oath

Chronique

Ashen Godless Oath (EP)
Et si le renouveau du Metal brutal australien provenait de Bitter Loss ? C’est une question qu’on peut légitimement se poser tant le jeune label local spécialisé dans l’extrême sous toutes ses formes ne cesse de signer de jeunes formations de qualité originaires de son pays, qui comptent bien montrer au monde entier que les antipodes n’ont pas dit leur dernier mot. Après avoir dégoté récemment THE PLAGUE c’est au tour d’ASHEN d’être mis en avant et il aurait été dommage en effet que le quatuor ne fasse pas parler de lui, tant sa musique matinée de gros Death qui tâche, de Groove remuant et d’ambiances pachydermiques montre de bien belles choses en à peine vingt minutes. Si l’on ne sait pas grand-chose du vécu de chacun de ses membres (hormis qu’ils ont joué dans d’obscurs combos régionaux) on sait en revanche que l’entité s’est formée à Perth en 2019 et qu’elle sort aujourd’hui sa première livraison composée de cinq morceaux puissants, au son moderne et qui donnent instantanément envie de headbanguer et de taper du pied de par son sens du riff imparable, ses titres courts et son entrain contagieux.

Car c’est effectivement ce dernier point qui va marquer d’entrée les esprits, tant le très bon « Godless Oath » va montrer une furieuse envie d’en découdre entre riffs écrasants et patterns tout aussi massifs qui alternent avec des parties en mid-tempo brise-nuques et quelques accélérations furibardes… même si la majeure partie de ce court-format va être basée sur une rythmique plutôt lente et bridée, où les ambiances rampantes prennent le dessus sur le reste. Porté par une production moderne et chaude où la basse bien présente dans le mixage joue un rôle important, ce disque va aussi montrer une technique importante mais jamais excessive où l’on se surprend à trouver quelques influences proches de PANTERA sur le tout aussi varié et agréable « Mass Cremation ». Se montrant encore plus écrasant que précédemment lors de son démarrage (où ça lorgne presque vers le Doom) l’ensemble de la composition va rester sur une vitesse très faible (seulement mise en avant par quelques courts blasts ici et là) afin de renforcer cette impression de suffocation et de lourdeur totale, vu qu’on pourrait croire qu’on a affaire à un des fameux Road Train qui sillonnent l’intérieur de l’île-continent. Si là-encore on s’étonne favorablement à remuer la tête avec « Ruins » cela va être plus flagrant encore, vu que ça monte légèrement en pression via une rythmique en medium impeccable qui ne cesse de jouer sur la variation avec celles plus faibles comme plus explosives, pour un rendu groovesque à mort où l’on tape du pied sans discontinuer.

Cependant si tout cela était pour l’instant très bon cela va être moins le cas pour la doublette de fin qui va souffrir d’une vision légèrement trop moderne, et aux accents Deathcore un peu trop prononcés. Car entre « Asphyxiant » qui reste calée en première et qui surtout se montre trop vite répétitive pour captiver sur la durée, et « Inferno » (aux accents tribaux affirmés et aux ambiances hypnotiques) qui malgré toute sa bonne volonté n’arrive jamais vraiment à décoller, on se retrouve du fait un peu déçu de cette conclusion en demi-teinte qui montre que la bande a du potentiel mais qu’elle doit encore travailler pour gagner en homogénéité. En effet la base stylistique et une certaine personnalité sont d’ores et déjà présentes et se font déjà aguicheuses, à ses créateurs désormais de garder cette relative sobriété ainsi que cette base dynamique jouissive et accrocheuse, en osant peut-être un peu plus et en misant plus sur la rapidité qu’aujourd’hui (on aurait aimé que les passages explosifs soient plus longs). Sans doute que la prochaine livraison gommera ses erreurs et défauts de jeunesse, du moins espérons-le car ça serait bête de gâcher une occasion de reconnaissance plus grande comme celle-ci, vu que les gars ont tout ce qu’il faut pour l'obtenir.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ashen
Death/Groove Metal
2021 - Bitter Loss Records
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Ashen
Ashen
Death/Groove Metal - 2019 - Australie
  

tracklist
01.   Godless Oath
02.   Mass Cremation
03.   Ruins
04.   Asphyxiant
05.   Inferno

Durée : 19 minutes

parution
6 Août 2021

Essayez aussi
Testament
Testament
Low

1994 - Megaforce Records / Atlantic Records
  
Bark
Bark
Like Humans Do

2017 - Sound Of The Hound Records
  
Truent
Truent
To End an Ancient Way of Life (EP)

2018 - Indépendant
  
Koldborn
Koldborn
The Uncanny Valley

2006 - Listenable Records
  

Hate
Rugia
Lire la chronique
Bryan Eckermann
Plague Bringers
Lire la chronique
Angel Witch
Angel of Light
Lire la chronique
The Ruins Of Beverast
The Thule Grimoires
Lire la chronique
The Body / Big Brave
Leaving None but Small Bird...
Lire la chronique
Dream Theater
A View From The Top Of The ...
Lire la chronique
BLACK METAL : Les 100 groupes les plus influents des origines à nos jours !?
Lire le podcast
À Terre
Notre Ciel Noir (EP)
Lire la chronique
Worm
Foreverglade
Lire la chronique
Destinity
In Continuum
Lire la chronique
Momentum
Momentum
Lire la chronique
Kompost
Pallor Mortis
Lire la chronique
Carcass
Torn Arteries
Lire la chronique
Aussichtslos
Einsicht
Lire la chronique
Lamp Of Murmuur
Punishment And Devotion (EP)
Lire la chronique
Demolizer
Upgrade (EP)
Lire la chronique
Mythical Beast
Scales
Lire la chronique
Bishop
Bishop
Lire la chronique
Lamp Of Murmuur
Submission And Slavery
Lire la chronique
Aurvandil
Thrones
Lire la chronique
Nocturnal Nightmare
Abstrakt Sinne
Lire la chronique
Ghastly
Mercurial Passages
Lire la chronique
Hellsword
Cold Is The Grave
Lire la chronique
King Diamond
Conspiracy
Lire la chronique
Vile Apparition
Depravity Ordained
Lire la chronique
Necrofier
Prophecies of Eternal Darkness
Lire la chronique
Black Mass
Feast At The Forbidden Tree
Lire la chronique
Hexerei
Ancient Evil Spirits
Lire la chronique
Illum Adora
Ophidian Kult
Lire la chronique
Begräbnis
Izanaena
Lire la chronique