chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Le Prochain Hiver - Hiver '96

Chronique

Le Prochain Hiver Hiver '96
Une chronique est-elle nécessaire quand on a dans ses rangs un grand nom tel que celui de Hylgaryss ? Rien que la présence du grand monsieur apporte l’évidence : LE PROCHAIN HIVER ne peut qu’être excellent. « Mais on sait jamais ! Il est peut-être devenu gâteux vu qu’il a au moins 200 ans le mec ! ». « Et moi je sais même pas qui c’est, alors je la veux la chronique, pour le découvrir ! ».

OK, OK… Alors on va y aller dans l’ordre. Déjà, pour les retardataires, Hylgaryss est lié à plusieurs noms incontournables du black metal français et des musiques sombres. Il a été membre de KRISTALLNACHT, il était proche de CHEMIN DE HAINE, il était à la tête du génialissime et pourtant un peu méconnu WINTER FUNERAL. Et... Et... Et il a été depuis presque les premières heures au sein de DARK SANCTUARY. Alors le CV, il est plutôt costaud de costaud ! Mais attention, parce que dans ce nouveau groupe, qui avait sorti un EP prometteur en 2017, il n’est pas seul. Il s’occupe des guitares et de vocaux, mais il est quand même accompagné par 4 autres personnes, dont deux bien connues puisqu’il s’agit de S.RV.F d’OSCULUM INFAME à la basse et d’Armathyss de CHEMIN DE HAINE à la batterie ! Et puis il y a un certain FRK aux claviers, et un Alys pour quelques vocaux.

Un groupe de 5 personnes mais véritablement le projet d’Hylgaryss, qui ne parvient à supporter les autres humains qu’en de rares occasions car le bonhomme est un solitaire. Il l’explique lui-même d’ailleurs, disant que depuis ce fameux hiver 1996 qui donne son nom à l’album, il a compris qu’il ne pourrait jamais s’accomoder de la présence des autres, des « discussions stériles » qu’il a tenté de comprendre à certaines périodes. Il a donc « décidé d’abandonner, de ne plus lutter contre (ce qu’il est). ». C’est d’ailleurs « dans cette vie, seul et loin des gens, qu’(il est) le plus heureux des hommes. ». C’est de cet état d’esprit que parlent ces 7 compositions, tantôt en français, tantôt en anglais. Les paroles sont ainsi très claires, à défaut d’être toujours audibles :

« Depuis le commencement, l’Hiver a grandi
Il a changé les saisons, puis la vie
Mais moi j’ai juste vieilli »
("Au commencement")

« Finally, everything is night
The wolf ate the sun
I’m finally appeased. »
("The Wolf and the Sun")

« Je reste seul à tout contempler
En attendant mon tour
Je reste seul au milieu des morts
A regarder la neige tomber »
("En attendant mon tour")

C’est aussi éloquent que la pochette.
Et musicalement, tout cela se traduit par un black metal au rythme envolé, rapide, et revanchard, mais également empli de mélancolie désabusée. Un sentiment qui se transmet par l’élément le plus personnel du groupe, celui qui est récurrent et crée la forte identité du PROCHAIN HIVER : des effets au clavier qui produisant des sonorités proches d’un chant féminin fantomatique. Cet élément est enchanteur. Cet élément transforme des morceaux déjà réussis en morceaux indispensables. Cet élément vient nous transpercer le coeur à chaque apparition ! Et du coup c’en est presque gênant, car tout le reste qui est pourtant suffisamment bon s’en trouve relégué au second rang ! Mais tant pis, c’est tellement efficace...

J’ai enchainé les écoutes pendant plusieurs semaines, et je suis resté sous le charme de cet album. Il parvient à se différencier parmi tout ce qui sort encore et encore, et qui malgré des qualités a tendance à se ressembler parfois un peu trop. Il faut tenter LE PROCHAIN HIVER, et si certains n’apprécieront pas son originalité, les autres fondront sans aucun doute comme moi !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Funky Globe citer
Funky Globe
10/12/2021 17:53
Je connaissais pas, j'adore Kristallnacht justement pour ce côté poignant.

J'écoute le Bandcamp et les deux morceaux qui s'y trouvent sont totalement déments.

Faut que je choppe ça au plus vite.
Vartruk citer
Vartruk
29/11/2021 14:22
Merci pour cette excellente découverte, d'abord désappointé, pour pas dire carrément rebuté, par ces claviers (j'ai l'impression qu'on a plutôt un mix de voix/clavier!?) j'ai persévéré et à ma grande surprise, on s'y fait, ça change, ça dérange c'est en tout cas toujours servi au bon moment, avec parcimonie! Pour le reste ça s'enfile comme ses chaussons fourrés en hiver.. C'est un florilège de bons riffs emportés, poignants, mélancoliques, avec une voix écorchée et un son typique, savamment dosé, entre crasse et clarté, parfait pour passer l'hiver; vivement le prochain ! (hiver) ahaha!
grintold citer
grintold
05/10/2021 13:41
Dommage que le chanteur est affilié au mouvement NSBM, sinon j'aurais acheté le Vinyle/Cd les yeux fermés. Au Commencement quel plaisir a écouter
crucifist citer
crucifist
30/09/2021 18:20
Séduit par l'album, je l'ai acheté les yeux fermés. Et puis, la déception... Ce clavier (ou ces voix féminines) passent pas du tout pour moi.

Et puis la font "black metal" donne un côté "rien à branler" au truc.
J'étais à deux doigts de me demander si ce disque était pas du foutage de gueule ...

Dommage parce qu'il y a quand même des putains de passage!
Raziel citer
Raziel
30/09/2021 17:45
Oui, excellent album, hors des sentiers battus, qui retrouve l'essence du BM. Tellement différent de la masse.

En revanche, tu es certain de cette histoire de claviers ? A l'oreille, c'est impossible de se dire qu'il ne s'agit pas d'une voix féminine. C'est très organique à l'écoute, assez éloigné de ce qu'un clavier peu produire en terme de texture sonore.

Si c'est bien le cas, c'est complétement bluffant en effet.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Le Prochain Hiver
Black Metal
2021 - Drakkar Productions
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (1)  8/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Le Prochain Hiver
Le Prochain Hiver
Black Metal - France
  

tracklist
01.   Au commencement
02.   Funeral
03.   Premier hiver
04.   Pure
05.   The Wolf and the Sun
06.   Solstice
07.   En attendant mon tour

Durée : 47:45

parution
4 Juin 2021

Essayez aussi
LVTHN
LVTHN
The Grand Uncreation (Compil.)

2014 - Amor Fati Productions
  
Sacrificia Mortuorum
Sacrificia Mortuorum
Railler l'Hymen des Siècles

2012 - Apparitia Recordings
  
Darkthrone
Darkthrone
Goatlord

1996 - Peaceville Records
  
Mork
Mork
Katedralen

2021 - Peaceville Records
  
Endstille
Endstille
Endstilles Reich

2007 - Regain Records
  

Découverte de l'année
Ayreon
The Human Equation
Lire la chronique
Primal Rage
Awakening The Masses
Lire la chronique
Deranged
Place Of Torment (Démo)
Lire la chronique
Cenotaph
Precognition to Eradicate
Lire la chronique
Dordeduh
Har
Lire la chronique
Pillars Of Ivory
The Biblical Scripturez (Co...
Lire la chronique
Wiegedood
There’s Always Blood At The...
Lire la chronique
Telluric Effluvium
Dissolution of the Threefol...
Lire la chronique
Pombagira
Baron Citadel
Lire la chronique
Occulsed
Crepitation Of Phlegethon
Lire la chronique
Wombbath
Agma
Lire la chronique
Lalu
Paint The Sky
Lire la chronique
Black Metal Awards 2022 (6ème édition)
Lire le podcast
Godflesh
Pure
Lire la chronique
Cadaveric Fumes
Echoing Chambers Of Soul
Lire la chronique
Zxui Moskvha
Bloody Remembrance of the N...
Lire la chronique
Significant Point
Into the Storm
Lire la chronique
Otargos
Xeno Kaos
Lire la chronique
Aorlhac
Pierres Brûlées
Lire la chronique
Wound
Serpent Crown
Lire la chronique
Bilan 2021
Lire le bilan
Thyrathen
Thanatopsis
Lire la chronique
Beneath the Sod
Beneath the Sod (EP)
Lire la chronique
Panopticon
...and Again into the Light
Lire la chronique
Just Before Dawn
In The Realm Of Ash And Sor...
Lire la chronique
Fluids / Pharmacist
Feeling Young (Split 12")
Lire la chronique
Bornholm
Apotheosis
Lire la chronique
Ossaert
Pelgrimsoord
Lire la chronique
Charnel Altar
Abatement Of The Sun
Lire la chronique
Pain of Salvation
Scarsick
Lire la chronique