chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
158 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Wraith - Undo The Chains

Chronique

Wraith Undo The Chains
Après le succès critique et public de l’excellent « Absolute Power » il était temps pour le combo de l’Indiana de revenir aux affaires afin (espérons-le) de confirmer toutes les bonnes dispositions aperçues sur cette galette, et ainsi voir s’il s’agissait juste d’un feu de paille ou d’une aventure partie pour durer. Ayant vu depuis cette sortie l’intégration permanente du soliste Jason Schultz (qui n’était que membre de session jusqu’à l’an dernier) et la signature chez ses compatriotes de Redefining Darkness, le désormais quatuor n’a en revanche pas changé son fusil d’épaule du côté de sa musique qui reste toujours aussi primitive et menée sur les chapeaux de roue. Car pratiquant une fois encore un Blackened Speed Metal largement influencé par le Thrash et le Punk le groupe ne s’est toujours pas embarrassé d’éléments inutiles et de longueurs briseuses de dynamique, afin de privilégier l’efficacité et l’envie instantanée d’en découdre.

En effet il ne faut pas longtemps pour s’apercevoir de tout cela tant « Dominator » qui enchaîne dans la foulée de l’introduction nous montre déjà tout le panel de son savoir-faire, tant ça remue de partout et mise sur l’alternance entre passages rapides endiablés et ceux plus lourds et brise-nuques proches du Heavy Metal. Porté par une production directe, granuleuse et puissante ce troisième album va conserver la plupart du temps une homogénéité à toute épreuve, où la variation est largement de mise à l’instar des tout aussi réussis et remuants « Gate Master » au mid-tempo plus prédominant ou encore le rampant et propice au headbanging « Cloaked In Black », qui laisse le temps à chaque rythme de s’installer et de se faire entendre sans forcément s’étirer trop en longueur. D’ailleurs si les compos sont pour la plupart rapidement expédiées certaines se montrent encore plus courtes et dépouillées comme le punkisant et énervé « Mistress Of The Void », qui en moins de deux minutes chrono balance la purée à fond la caisse sur fond de riffs ultra-basiques mais totalement en raccord avec la violence et l’ambiance voulue. Ce constat est d’ailleurs partagé sur les tout aussi radicaux et thrashy « Victims Of The Sword » (qui sert de parfait défouloir) et « Disgusting », celui-ci se permettant par contre le luxe de lever en partie le pied sans y perdre en accroche.

Néanmoins c’est quand elle densifie plus fortement son propos que la bande est la plus intéressante, car le grand-écart présent sur les excellentissimes « Bit Back » et « Time Wins » créé quelque chose de plus sombre et d’inquiétant, de par leurs moments au ralenti denses, suffocants et obscurs à souhait où les riffs toujours aussi primitifs se font cependant plus travaillés. D’ailleurs du côté des guitares il faut saluer le très bon boulot réalisé au niveau des nombreux solos à la fois rapides, énergiques et fluides, qui s’accordent à merveille à l’ambiance voulue, tout comme en mode rythmique où le résultat est là-aussi implacable et explosif comme via « Gift Of Death » qui joue les montagnes russes et mets l’accent sur des relents Hardcore bien foutus et entraînants. Alors certes on pourra pinailler sur les sympathiques mais répétitifs « Born To Die » et « Terminate », mais il n’en reste pas moins que le tout se digère facilement et à toute allure (à défaut d’être parfois franchement mémorable), même si on pourra avoir la sensation d’une construction générale assez semblable et de plans interchangeables. Si la lumière n’émergera du lot qu’en de rares occasions (tant le chaos et la violence qui règnent sur ce long-format offrent une opacité de tous les instants), l’absence de celle-ci n’est pas préjudiciable tant on est happé de bout en bout par cette boule de nerfs crasseuse, où la haine suinte par tous les pores. Réussissant sa confirmation haut-la-main la formation américaine nous renvoie vers un passé de plus en plus lointain, où seule la musique comptait et où l’attitude et le merchandising passaient au second plan, prouvant s’il y’avait besoin que la nostalgie de l’extrême est en vogue de l’autre côté de l’atlantique tant les noms intéressants et à suivre s’y multiplient à vitesse grand v.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Wraith
Blackened Speed/Thrash
2021 - Redefining Darkness Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  8.5/10
Webzines : (2)  7.5/10

plus d'infos sur
Wraith
Wraith
Blackened Speed/Thrash - 2016 - Etats-Unis
  

nouveaute
A paraître le 24 Septembre 2021

tracklist
01.   Undo The Chains
02.   Dominator
03.   Gate Master
04.   Mistress Of The Void
05.   Cloaked In Black
06.   Born To Die
07.   Bit Back
08.   Time Wins
09.   Gift Of Death
10.   Disgusting
11.   Victims Of The Sword
12.   Terminate

Durée : 32 minutes

line up
voir aussi
Wraith
Wraith
Absolute Power

2019 - Autoproduction
  

Essayez aussi
Vectis
Vectis
No Mercy for the Weak (EP)

2020 - Helldprod Records
  
Witches Hammer
Witches Hammer
Damnation Is My Salvation

2020 - Nuclear War Now! Productions
  
Bütcher
Bütcher
666 Goats Carry My Chariot

2020 - Osmose Productions
  

Momentum
Momentum
Lire la chronique
Kompost
Pallor Mortis
Lire la chronique
Carcass
Torn Arteries
Lire la chronique
Aussichtslos
Einsicht
Lire la chronique
Lamp Of Murmuur
Punishment And Devotion (EP)
Lire la chronique
Demolizer
Upgrade (EP)
Lire la chronique
Mythical Beast
Scales
Lire la chronique
Bishop
Bishop
Lire la chronique
Lamp Of Murmuur
Submission And Slavery
Lire la chronique
Aurvandil
Thrones
Lire la chronique
Nocturnal Nightmare
Abstrakt Sinne
Lire la chronique
Ghastly
Mercurial Passages
Lire la chronique
Hellsword
Cold Is The Grave
Lire la chronique
King Diamond
Conspiracy
Lire la chronique
Vile Apparition
Depravity Ordained
Lire la chronique
Necrofier
Prophecies of Eternal Darkness
Lire la chronique
Black Mass
Feast At The Forbidden Tree
Lire la chronique
Hexerei
Ancient Evil Spirits
Lire la chronique
Illum Adora
Ophidian Kult
Lire la chronique
Begräbnis
Izanaena
Lire la chronique
Igric
Svet svetlom stvorený
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Roughly Excised (Putrefindi...
Lire la chronique
Sépulcre pour la démo "Ascent Through Morbid Transcendence"
Lire l'interview
Dead Soul Alliance
Behind The Scenes
Lire la chronique
Venefixion
A Sigh From Below
Lire la chronique
Marduk
Dark Endless
Lire la chronique
L'Acéphale
L'Acéphale
Lire la chronique
Clandestine Blaze
Secrets of Laceration
Lire la chronique
Hooded Menace
The Tritonus Bell
Lire la chronique
Criminal
Sacrificio
Lire la chronique