chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Mythical Beast - Scales

Chronique

Mythical Beast Scales
J’imagine qu’avec les années et les rencontres, on a tous une petite liste d’œuvres que l’on estime injustement oubliées, voire complètement passées inaperçues. Ces œuvres vers lesquelles on retourne pourtant régulièrement, malgré l’absence de rappels extérieurs. Des classiques personnels, encore plus attachants en raison de leur anonymat. Comme un secret que l’on voudrait ne garder que pour soi…

Ce fut pour moi longtemps le cas pour cet unique album de Mythical Beast. Rencontré par hasard durant mes pérégrinations sur le défunt site Slow End, il ne m’a jamais quitté depuis, s’éloignant de temps à autre pour revenir avec régularité dans mes écoutes. Une simple recherche sur internet montrera que peu d’informations circulent sur ce projet et ses membres, à peine évoqués par quelques articles, quelques critiques datant de l’époque de sa sortie, un bandcamp sommaire où écouter les créations de ce groupe parti dans un murmure, sans annonce ni indice sur une potentielle suite. Comme ces nombreux projets disparus dans un silence que leur existence avait déjà engendré, l’indifférence générale comme signe d’un repos mérité.

Pourtant, Mythical Beast m’a marqué, au point de regretter que Scales soit son unique album. Ce trio formé à la Nouvelle-Orléans en 2004, puis délocalisé suite aux ravages causés par l’ouragan Katrina en 2005, possède en effet sur ce disque tout ce qui rend un groupe marquant : la personnalité, l’exécution, l’émotion, tous réunies sous l’égide de musiciens pris par ce qu’ils jouent.

Sans doute a-t-on usé jusqu’à la moelle ces images de personnes en transe, possédées par leur musique, en particulier concernant le stoner et son versant le plus psychédélique. Difficile cependant d’y couper concernant pareil exploit : Scales est une expérience cathartique de ce genre... comme aucun genre ne l’a abordé jusque-là. Une expérience rituelle avant toute autre chose, ce qui fait sur le papier son style devenant vecteur pour s’enfoncer mentalement dans cette nuit scintillante d’étoile, cette chaleur qui nous enrobe, ce mysticisme d’une nature sauvage et américaine dans laquelle on se dissout. Bien sûr, on pourra parler de Black Sabbath à propos de ces mélodies vintage et groovy, de drone pour cette quasi-absence de rythme, le son devenant un flux à suivre, de Jex Thoth enfin, seul équivalent devant la prêtresse Rosethorn et sa voix grave qui nous invite à la suivre vers des contrées inconnues. Mais, comme les mots que l’on s’invente pour décrire ses états « autres », tout cela ne fait que tourner autour des émotions ressenties au travers de ces quarante-trois minutes minutes.

Il y a quelque chose de fantasmagorique dans Scales, comme la plongée dans un rêve que cette musique nous fait vivre de façon détaillée et concrète, dans un demi-sommeil enfiévré, léthargie et émois du cœur s’entremêlant. Un songe épicé d’opioïdes, langoureux dans ses volutes de guitare et emporté dans sa voix incantatoire, d’une expressivité soul. Ce chant est la face humaine d’un engagement total de chaque musicien, tel que le demande cette magie mystérieuse et sensuelle. Une voix qui sert de passeuse, faisant le pont entre les caresses de l’ombre et les fureurs du feu avec lesquelles converse cet album.

Vous l’aurez peut-être noté : aucune description précise de ce qui se déroule sur ce disque, aucune mention de passages, moments forts, baisses en qualité, sur un site qui a pourtant fait son habitude de disséquer, parfois à la seconde près, ce qui passe sous sa main. C’est qu’il y a des choses que je veux garder pour moi concernant Scales, cet album avec lequel j’ai développé un lien personnel au fil des ans. J’ai évoqué son existence, parlé brièvement de son aura, indiqué quelques coordonnées pour vous y rendre – et cela me semble déjà beaucoup trop en révéler. Il ne tient qu’à vous de l’explorer.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Dysthymie citer
Dysthymie
18/10/2021 11:30
note: 9/10
Magnifique album que je prends toujours plaisir à écouter ! Dommage qu'il n'y ait pas eu de suite...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Mythical Beast
Stoner / Rock psychédélique / Rituel
2008 - Not Not Fun / Language of Stone
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (1)  9/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Mythical Beast
Mythical Beast
Stoner / Rock psychédélique / Rituel - 2004 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Cycle / Circle  (4:10)
02.   Black Walls  (5:06)
03.   River Blindness  (6:08)
04.   Live to Live  (4:28)
05.   Eyes Into Space  (6:26)
06.   Light in the Maze  (3:47)
07.   Chaos Spinner  (5:48)
08.   Ready for Waste  (7:00)

Durée : 42:53

line up
parution
21 Octobre 2008

Essayez aussi
Blaak Heat Shujaa
Blaak Heat Shujaa
The Edge Of An Era

2013 - Tee Pee Records
  

Aara
Triade I : Eos
Lire la chronique
Deadspeak
Dissolve The Dreams (EP)
Lire la chronique
Dream Unending
Tide Turns Eternal
Lire la chronique
Proscriptor McGovern's Apsû
Proscriptor McGover’s Apsû
Lire la chronique
Hadal
December
Lire la chronique
Stabat Mater
Treason by Son of Man
Lire la chronique
Congealed Putrescence
Dissolved in Hyphae (EP)
Lire la chronique
Hanternoz
Au fleuve de Loire
Lire la chronique
Gràb
Zeitlang
Lire la chronique
Fosa
Demo MMXVI (Reedicion 2021)...
Lire la chronique
Zulu
My People​.​.​.​Hold On / O...
Lire la chronique
Frightful
Spectral Creator
Lire la chronique
Olio Tähtien Takana
Spectral Katharsis
Lire la chronique
Phrenelith
Chimaera
Lire la chronique
Tower
Shock To The System
Lire la chronique
Phaëthon
Sacrifice Doth Call (EP)
Lire la chronique
Haalbuaer
Mortal Ones Scream In Horror
Lire la chronique
Tardus Mortem
Armageddon
Lire la chronique
First Fragment
Gloire Éternelle
Lire la chronique
Warning
Watching from a Distance - ...
Lire la chronique
Concrete Winds
Nerve Butcherer
Lire la chronique
Gloomy Grim
Agathonomicon
Lire la chronique
Nächtlich
Satanas Solum Initium Est
Lire la chronique
Dungeon Steel
Bloodlust (EP)
Lire la chronique
Burial
Inner Gateways To The Slumb...
Lire la chronique
Verdun / Old Iron
Verdun / Old Iron (Split 12")
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Eyes Of Satan (EP)
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Deeds Without A Name (EP)
Lire la chronique
Morte Incandescente
Vala Comum
Lire la chronique
Muscipula
Little Chasm of Horrors (Dé...
Lire la chronique