chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
113 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Deathspell Omega - Si Monumentum Requires, Circumspice

Chronique

Deathspell Omega Si Monumentum Requires, Circumspice
C'est les mains tremblantes que je commence la rédaction de cette chronique. Comment arriver à coucher par écrit tout ce que Deathspell Omega nous propose avec cet opus ? Pour arriver à respecter cette ambiance, si poisseuse, si maléfique, une simple chronique risque de ne pas suffir. Pour preuve : 6 mois. Tel est le temps que j'ai mis à cerner ce cd. Deathspell Omega nous a délivré ici un album comme il y'en a eu peu, intense, riche, très riche même, et carrément chaotique. Il en découle une apparente imperméabilité, due à l'impressionnante richesse musicale sur laquelle le groupe a fait un effort extraordinaire, due à la noirceur et au malaise diffusé par la musique, et enfin due à un concept développé à son paroxysme.

Si Monumentum Requires, Circumspice est introduit par First Prayer, première des trois prières le parsemant. Une ambiance lourde, pesante, se propage petit à petit ; un homme chante une prière, son chant devenant au fur et à mesure obsédant, hypnotisant, et qui plus est appuyé par un arpège aussi lent et envoûtant que malsain. Soudain, la musique s'arrête, laissant l'officiant à son chant, toujours plus prenant, lorsqu'un son, un bruit étrange, signe d'une emprise mentale soudaine, monte en puissance, pour défaire le voile sur la musique de Deathspell Omega. Une voix grave, désincarnée, inhumaine appuie des guitares aux sonorités plus qu'horrible : riffs insalubres et arpèges dissonants sont légions pour créer l'ambiance nauséabonde, morbide de cet album. Bien que les instruments et la voix soient grandement responsables de cette atmosphère, des éléments non négligeables, cachés sous la masse sonore, contribuent énormément à faire valoir cet univers ; en effet, bien que peu perceptibles, des bruits étranges, des voix désespérées parsèment l'album et assombrissent l'atmosphère infernale dégagée par la musique.

Cet album peut en fait être considéré comme une incantation, une hymne au Malin. Dans ses paroles, le groupe entretient une vision très personnelle du Satanisme, entre la louange et l'exaltation, tout en étant aux antipodes de tous les stéréotypes du genre. Malheureusement, je ne peux détailler plus le concept ici, ayant peur de bafouer les paroles à cause d'une hypothétique incompréhension, les paroles étant écrites dans un anglais vieilli. Cette identité satanique se répercute fortement sur la musique : elle confère aux musiciens de Deathspell Omega cette force créatrice, celle qui leur a permit de créer une atmosphère si sombre, si poisseuse et nauséabonde, à tel point qu'elle en devient palpable de noirceur.

Revenons sur la musique. Au fur et à mesure que la lecture du disque avance, l'auditeur s'enfonce peu à peu dans les profondeurs de cet art noir proposé par le groupe. La musique révèle parfois un côté « raw », mais sait contourner les défauts du style : jamais la répétition ne sera de mise, la volonté de faire progresser leur musique, de la voir s'obscurcir n'a probablement jamais été aussi forte que dans cette réalisation. Les accélérations contrastent avec les passages plus mid-tempo, bien qu'étant tout aussi glauques, et persévérant dans la création de cette atmosphère si caractéristique. Une chose qui nous vient également à l'esprit à l'écoute ce l'album, c'est que Deathspell Omega possède un sens de la mélodie imparable : des riffs de tueur et petites mélodies bien senties parsèment l'album, et on les ressent véritablement, tant ils confèrent un sentiment de puissance à cette orgie musicale, à cette incarnation maléfique.

Deathspell Omega, pour leur 3e album, nous a signé un coup de maître : le groupe a vraisemblablement tout compris au Black Metal, et nous le démontre en sortant Si Monumentum Requires, Circumspice.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

25 COMMENTAIRE(S)

Surt citer
Surt
08/06/2010 10:21
note: 9.5/10
Très bon album de black metal, l'écoute de l'album en entier est indispensable pour en saisir toute l'atmosphère.
citer
Kafka
28/05/2008 09:38
10/10 pour cet album qui aura définitivement bouleversé ma petite existence depuis sa découverte, à tel point que même deux ans après je ne m'en suis toujours pas remis, c'est vous dire...
DarkLord citer
DarkLord
08/02/2006 20:50
note: 9.5/10
Un album sublime, deathspell Omega capte l'essence du black. keñose est aussi une pure merveille, bientôt une chros??? lol
Borealis citer
Borealis
17/06/2005 15:49
Livré à la guardienne il y a quelques jours par DHL, je n'ai eu le temps de l'écouter qu'une fois. Difficile donc de donner un avis vraiment poussé mais je dois dire que la première écoute est... MONSTRUEUSE. J'espère que le soufflé ne retombera pas au fil des écoutes et que je suis bien en la possession de l'un des tous meilleurs albums de BM de ces dernières années.

En tout cas, 10000x meilleur que ces clones de Darkthrone pseudo-trou/rot qui fleurissent ces temps-ci et dont l'inutilité n'a d'égal que leur médiocrité.
Krow citer
Krow
15/06/2005 12:25
note: 9.5/10
_Taranis_ (invité) a écrit :
En tout cas celà présage du meilleur pour l'avenir. Kénôse, soit dit en passant, bien que n'atteignant pas les sommets de SRMC


Je crois que tu n'as pas finis ta phrase. Sourire
_Taranis_ citer
_Taranis_
15/06/2005 11:56
Un très très bon album mais qui ne mérite pourtant pas 10/10 selon moi. D'excellents titres (Sola Fide I & II), d'autres qui sont ultimes (Carnal Malefactor) et d'autres un peu plus moyens. Je regrette en faites que l'album soit un peu trop long.
En tout cas celà présage du meilleur pour l'avenir. Kénôse, soit dit en passant, bien que n'atteignant pas les sommets de SRMC

En ce qui concerne la chronique, attention au sens de tes métaphores, certaines ne veulent absolument rien dire. Le nom du label est incorrecte aussi. Gare aussi à ne pas trop chercher de "philosophie" dans leurs musiques. C'est bien de black metal dont on parle.

DsO et CB sont en effet stylistiquement assez proche, du moins sur leurs derniers albums. Et il y a bien un membre en commun (facile à découvrir si on tend l'oreille) et ce n'est pas si ininterressant que ça bien au contraire. Le split DsO/CB est très bon, celui SW/CB est carrément génial.
Backstaber citer
Backstaber
15/06/2005 11:05
Merci et non pas chercher ---> flemme.
narog citer
narog
14/06/2005 23:42
http://www.theajnaoffensive.com/NewsDetails.asp?NewsID=36

Je crois qu'il y en avait un autre assez intéressante mais je ne peux rien garantir. Cherchez.
Backstaber citer
Backstaber
14/06/2005 23:11
Hey narog balance les itw de DSO ça m'interesse.
Krow citer
Krow
14/06/2005 16:53
note: 9.5/10
A vrai dire, je ne connais pas du tout.
narog citer
narog
14/06/2005 15:47
T'en connais beaucoup, des membres de Clandestine Blaze ?
Krow citer
Krow
14/06/2005 12:38
note: 9.5/10
Maimaimai, s'toi qui t'en branle le membre ! (oui oui, elle était facile)
Backstaber citer
Backstaber
14/06/2005 2:30
Mais on s'en branle des membres, de ki couche avec ki et tout le bordel.

Bah en fait de CB je n'ai que le split avec DSO et SW c'est peut être pas représentatif et puis à vrai dire spas grave ce groupe m'attire pas plus que cela.
Krow citer
Krow
14/06/2005 0:28
note: 9.5/10
Lequel de membre ?
narog citer
narog
13/06/2005 22:48
Je ne trouve pas : CB propose une musique réfléchie, au même titre que DSO à ses débuts (je pense qu'on pouvait parler d'approche assez similaire — confirmé dans plusieurs interviews et par l'existance d'un membre commun aux deux formations, si je ne m'abuse).
Backstaber citer
Backstaber
13/06/2005 19:38
Bah le problème c'est la partie CB ... non en fait le problème tout entier c'est CB, chiant ce groupe.

Vlad Tepes c'est mieux ... en fait ! Gros sourire
narog citer
narog
13/06/2005 18:42
Les précédents c'est du black metal bien fait, rien de plus. Je viens d'ailleurs de revendre le split avec Clandestine Blaze (au demeurant pas mauvais mais pas indispensable pour autant).
Backstaber citer
Backstaber
13/06/2005 18:04
Sinon j'aime bien "Infernal Battles" ...

Mais y parait que ça n'a rien à voir, j'espère parce qu'en fait c'est très convenu comme style.
narog citer
narog
13/06/2005 13:30
Un MCD, Kénôse (aussi chroniqué sur LOW), appendice à ce premier album d'une trilogie dont il n'est pas le second volet, donc (du moins à ce qu'en disait le groupe dans une interview).
Chri$ citer
Chri$
13/06/2005 13:20
en tt cas votre passion commune pr ce disque me donne envie de m'y intéresser! y'a une chronique assez énorme sur LOW qui m'a convaincu pleinement...ils ont pas sortis un nouvel album récemment?
narog citer
narog
13/06/2005 11:13
Réponse à côté, domage. Je te parlais de fond, pas de forme.
Si j'ai appris quelque chose dans le supérieur, c'est à relativiser cette forme (que je te trouve bien culotté d'oser me reprocher, quand tu noies ta chronique dans la juxtaposition d'adjectifs prétentieux, convenus et maladroitement utilisés — un semblant de champ lexical ou une petite métaphore filée aurait pu éviter qu'on prenne cette chronique pour un patchwork —, et que tu multiplies les expressions douteuses dont il serait bien osé de nier le pédantisme larvé : "un concept développé à son paroxysme", " un sentiment de puissance à cette orgie musicale, à cette incarnation maléfique", "entre la louange et l’exaltation", "elle en devient palpable de noirceur", etc.) ; relativiser la forme, je disais, pour essayer de proposer au lecteur autre chose que : A - Ce disque est exceptionnel, B - Ce disque est malsain, C - Ce disque est "sataniste"
, D - Des fois c'est rapide, des fois non, des fois c'est mélodique, Conclusion : ce disque est très bien.

Ah, et je ne suis pas en fac. ;-)
Krow citer
Krow
13/06/2005 0:12
note: 9.5/10
Comme tu le dis si bien : *rires*

Désolé de ne pas avoir appris à cacher le fond vide de sens de mes chroniques par une multitude de mots distingués appris en fac de lettre, signe indéniable d'une masturbation intellectuelle certaine.
narog citer
narog
12/06/2005 13:41
Lol ouai tro for!!!
Komen T tro un gro fan de DSO et un bon kronikeur de thrashocore sa mtroulcul mDr!!!!

JV vit alé le d/l lol

Chronique plate et convenue ; redite de centaines d'autres, appliquable à des centaines d'autres albums. Et c'est justement ce que ce Si Monumentum Requires, Circumspice n'est pas, un album comme des centaines d'autres.
Ah, et oui, si tu tiens à faire référence au "concept" de cet "art noir" "satanique" et que les paroles te dépassent, je ne saurais que te conseiller de lire des interviews du groupe et de t'intéresser aux références proposées ; ça t'éviterait de traiter la chose comme on parle de la "philosophie" d'un groupe d'illettrés comme Gorgoroth.
toukene citer
toukene
11/06/2005 17:09
Putain ca c'est de la chro agréable et plaisante a lire !!
je connais pas du tout le groupe mais des que je peux je vais me jeter dessus !! (c'est ca la confiance vis a vis d'un chroniqueur de Thrasho lol)
ArktvrvS Dom SatanaS citer
ArktvrvS Dom SatanaS
11/06/2005 8:43
note: 8/10
Tres tres tres bonne chro'...En meme temps je n'en attendais pas moins d'un fan de DSO comme toi....Me donne envie de l'ecouter du coup...J'y fonce!!!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Deathspell Omega
notes
Chroniqueur : 9.5/10
Lecteurs : (51)  9.23/10
Webzines : (8)  8.53/10

plus d'infos sur
Deathspell Omega
Deathspell Omega
Black Metal - 1998 - France
  

tracklist
01.   First Prayer
02.   Sola Fide I
03.   Sola Fide II
04.   Second Prayer
05.   Blessed Are The Dead Whiche Dye In The Lorde
06.   Hetoïmasia
07.   Third Prayer
08.   Si Monumentum Requires, Circumspice
09.   Idium Nostrum
10.   Jubilate Deo (O Be Joyful In The Lord)
11.   Carnal Malefactor
12.   Drink The Devil's Blood
13.   Malign Paradigm

line up
voir aussi
Deathspell Omega
Deathspell Omega
Paracletus

2010 - Season Of Mist / Norma Evangelium Diaboli
  
Deathspell Omega
Deathspell Omega
Diabolus Absconditus (EP)

2011 - Norma Evangelium Diaboli
  
Deathspell Omega
Deathspell Omega
The Synarchy Of Molten Bones

2016 - Norma Evangelium Diaboli
  
Deathspell Omega
Deathspell Omega
Kénôse (EP)

2005 - Norma Evangelium Diaboli
  
Deathspell Omega
Deathspell Omega
Veritas Diaboli Manet In Aeturnum (MCD)
(Chaining The Katechon)

2008 - Norma Evangelium Diaboli
  

Essayez aussi
Grimoire
Grimoire
A la lumière des cendres (Rééd.)

2011 - Eisenwald Tonschmiede
  
Odraza
Odraza
Esperalem tkane

2014 - Arachnophobia Records
  
Horna
Horna
Askel Lähempänä Saatanaa

2013 - World Terror Committee Records
  
Cripta Oculta
Cripta Oculta
Lost Memories

2017 - Signal Rex
  
Tümëur
Tümëur
Gangrène

2015 - Les Créations Clandestines
  

Profanatica
Altar of the Virgin Whore (EP)
Lire la chronique
Sjukdom
Stridshymner og dødssalmer
Lire la chronique
The Lumberjack Feedback
Blackened Visions
Lire la chronique
Emigrate
Silent So Long
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 20 - Danger.
Lire le podcast
Ende
Goétie Funeste
Lire la chronique
Fantômas
Fantômas (Amenaza Al Mundo)
Lire la chronique
Candelabrum
Portals
Lire la chronique
Firtan
Okeanos
Lire la chronique
Nécropole
Solarité
Lire la chronique
Beherit
Drawing Down The Moon
Lire la chronique
Selvans
Faunalia
Lire la chronique
Mutilated By Zombies
Scripts Of Anguish
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Sinister, Or Treading The D...
Lire la chronique
Khragkh
ΓVΛΩ
Lire la chronique
Revocation
The Outer Ones
Lire la chronique
PPCM #2 - What'SUP ?! (Supuration et l'année 1993)
Lire le podcast
Daagh
Daagh (EP)
Lire la chronique
Mes hallucinations auditives : PANPHAGE
Lire le podcast
Danzig
Danzig
Lire la chronique
Satan's Satyrs
The Lucky Ones
Lire la chronique
Sleeping Peonies
Glitterghast
Lire la chronique
Cosmic Church
Täyttymys
Lire la chronique
1914
The Blind Leading The Blind
Lire la chronique
Life Of Agony
Ugly
Lire la chronique
Barús
Drowned
Lire la chronique
Evoken
Hypnagogia
Lire la chronique
Necrot
Blood Offerings
Lire la chronique
Panphage
Jord
Lire la chronique
Pillars
Onward To Nothingness
Lire la chronique