chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
190 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Θλίψις​ (Thlipsis) - Θλίψις

Chronique

Θλίψις​ (Thlipsis) Θλίψις (EP)
La pochette illustrant cette réalisation est une photo d'une mère pleurant la mort de son fils, l'ouvrier Tasos Tousis, tué par les forces de l'ordre du régime dictatorial de Metaxas lors d'un mouvement ouvrier qui s'était déroulé à Thessalonique au mois de mai de l'année mille neuf cent trente six. Cette photo aura inspirée le poète Yannis Ritsos et sera l'objet de son recueil de poèmes intitulé Epitafios. Pourquoi ce petit laïus introductif, c'est tout simplement parce que le choix des images n'est parfois pas anodin et nous renseigne quelque peu sur la teneur de cette réalisation. Peu d'informations filtrent quant à la genèse de Θλίψις, si ce n'est que le trio nous provient de l'Ouest de la Grèce centrale, qu'il s'agit ici de leur première réalisation et que cette dernière est dédiée à la mémoire de Míkis Theodorákis, décédé en septembre dernier, et qui aura, entre autre, mis en musique le recueil de Yannis Ritsos évoqué plus haut. L'on notera, pour être complet, que Θλίψις signifie tristesse en grec.

Et il est clair qu'avec un tel patronyme, l'on ne va pas avoir ici un recueil de titres à la gloire de la Grèce Ancienne et de sa mythologie, ou bien encore l'apologie de certaines factions ou de certains régimes politiques. Non, Θλίψις se veut la voix des opprimés, des persécutés, des vaincus et oubliés de l'Histoire. De ceux dont les noms sont les plus souvent oubliés dans les livres ou que l'on n'ose regarder lorsque l'on les croise dans la rue. Ce sont donc ces sentiments que les Hellènes expriment fièrement sur ces trois compositions où l'on entrevoit tout aussi bien ce poids des tragédies du passé plus ou moins récent de leur pays que la volonté de relever fièrement la tête et de ne plus subir certaines fatalités. Cela se ressent bien évidemment par le biais de ce black metal mélodique, aux relents épiques même, et assez incisif, qui, pour le coup ne sonne pas comme l'on pourrait s'attendre de la part d'un groupe grec, mais qui renvoie plutôt par son mélodisme et par sa froideur à la scène norvégienne des années quatre vingt dix, et je ne peux m'empêcher à certains moments d'y voir des rapprochements avec Taake. L'on y retrouve cette même science du riff à la fois entraînant, mélodique et efficace, avec une certaine simplicité, et surtout une certaine frénésie dans la manière de jouer et d'agencer les compositions.

Mais qui dit simplicité ne veut pas dire forcément amateurisme et rusticité, même si l'on peut noter un côté un petit plus chaotique sur le titre Nix, dans cette absence de transitions par moment sur certains riffs, mais qui rend justement ce titre plus rentre-dedans, - c'est aussi cette facette qui m'a fait pensé à la formation de Hoest. Il y a ici un bon balancement entre une certaine fougue, pour ne pas dire une certaine fierté poussant à lever le poing gauche, et je pense surtout au titre Nix pour cette facette, et une certaine nostalgie, pour ne pas dire une certaine solennité dans cette forme d'hommage à ceux qui ne sont rien. Nostalgie que l'on retrouve aussi bien dans le premier titre éponyme, où l'on y trouve une forme de désespoir, mais bien plus encore dans le poignant Love's Blood qui n'est autre qu'une réinterprétation du célèbre Της αγάπης αίματα - Tis Agapis Emata - composé par Míkis Theodorákis, rappelant par là la démarche de leurs compatriote d'Aherusia sur leur dernier album Nostos. Le chant bien écorché et, parfois, désespéré cadre vraiment bien à l'ensemble, lui donnant ce supplément d'âme, avec une bonne concordance avec les textes.

Évidemment, à peine douze minutes c'est très court, mais l'on a ici une réalisation assez intéressante de la part de Θλίψις, qui, sans évidemment rompre avec certains codes et en faisant preuve d'un côté scolaire, parvient toutefois à bien faire passer son message, message qui s'accorde et s'entremêle très bien à la musique, et qui ne vient aucunement prendre le dessus. Tout est cohérent sur ce premier EP, et l'on ressent bien une certaine ardeur inhérente à la jeunesse, supposée, de cette formation, et qui laisse entrevoir de bonnes choses pour la suite: l'on attend donc assez impatiemment ce qu'il va suivre de cette aube rouge annoncée dans le titre éponyme.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Θλίψις​ (Thlipsis)
Black Metal
2021 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Θλίψις​ (Thlipsis)
Θλίψις​ (Thlipsis)
Black Metal - 2021 - Grèce
  

tracklist
01.   Θλίψις  (03:50)
02.   ΝΙΧ  (04:16)
03.   Love's Blood  (03:23)

Durée : 11:29

line up
parution
14 Août 2021

Essayez aussi
Enthroned
Enthroned
Tetra Karcist

2007 - Napalm Records
  
Ascension
Ascension
The Dead Of The World

2014 - World Terror Committee Records
  
Sale Freux
Sale Freux
Vindilis

2017 - Les Créations Clandestines
  
Dikasterion
Dikasterion
Demo MMXVIII (Démo)

2018 - New Era Productions / Darkness Attack Records
  
Blood Red Fog
Blood Red Fog
Fields of Sorrow

2020 - Deviant Records
  

Aara
Triade I : Eos
Lire la chronique
Deadspeak
Dissolve The Dreams (EP)
Lire la chronique
Dream Unending
Tide Turns Eternal
Lire la chronique
Proscriptor McGovern's Apsû
Proscriptor McGover’s Apsû
Lire la chronique
Hadal
December
Lire la chronique
Stabat Mater
Treason by Son of Man
Lire la chronique
Congealed Putrescence
Dissolved in Hyphae (EP)
Lire la chronique
Hanternoz
Au fleuve de Loire
Lire la chronique
Gràb
Zeitlang
Lire la chronique
Fosa
Demo MMXVI (Reedicion 2021)...
Lire la chronique
Zulu
My People​.​.​.​Hold On / O...
Lire la chronique
Frightful
Spectral Creator
Lire la chronique
Olio Tähtien Takana
Spectral Katharsis
Lire la chronique
Phrenelith
Chimaera
Lire la chronique
Tower
Shock To The System
Lire la chronique
Phaëthon
Sacrifice Doth Call (EP)
Lire la chronique
Haalbuaer
Mortal Ones Scream In Horror
Lire la chronique
Tardus Mortem
Armageddon
Lire la chronique
First Fragment
Gloire Éternelle
Lire la chronique
Warning
Watching from a Distance - ...
Lire la chronique
Concrete Winds
Nerve Butcherer
Lire la chronique
Gloomy Grim
Agathonomicon
Lire la chronique
Nächtlich
Satanas Solum Initium Est
Lire la chronique
Dungeon Steel
Bloodlust (EP)
Lire la chronique
Burial
Inner Gateways To The Slumb...
Lire la chronique
Verdun / Old Iron
Verdun / Old Iron (Split 12")
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Eyes Of Satan (EP)
Lire la chronique
Cultes Des Ghoules
Deeds Without A Name (EP)
Lire la chronique
Morte Incandescente
Vala Comum
Lire la chronique
Muscipula
Little Chasm of Horrors (Dé...
Lire la chronique