chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Wolves In The Throne Room - Primordial Arcana

Chronique

Wolves In The Throne Room Primordial Arcana
Je sais que tu connais bien Wolves in the Throne Room et tu sais que je ne vais pas te faire l’offense de te présenter ces ricains sylvestres. Tu ne sais peut-être pas et tu t’en fiches sûrement – que j’adore ce combo depuis ses tout débuts. La majesté de leur BM ultra ambiancé m’a transporté dès le départ, sans sommation. De Diadem of 12 Stars à Celestial Lineage en passant par les chefs d’œuvre Two Hunters et Black Cascade, le BM violent, aérien et totalement immersif du groupe ne m’a jamais amené à me poser la moindre question sur leur talent, immense.

Le doute s’est insinué, pourtant, dès Celestite. Il s’est atténué avec Thrice Woven, mais sans jamais vraiment me quitter depuis lors. Primordial Arcana débarque dans ce contexte. Il va vite remettre les pendules à l’heure tant le groupe, par un surprenant virage, revient aux racines du BM quand tout laissait à penser qu’il allait s’en éloigner subrepticement. De même, le retour en Cascadie est évident. Cette région préservée qui s’étend du nord de la Californie jusqu’en Alaska et qui inspire, notamment, le combo depuis ses débuts, revient au centre du propos, l’album évoquant de nouveau une esthétique sylvestre, accompagnée de touches de BM atmosphérique destinées à poser la majesté des lieux, à évoquer la grandeur de la Nature, sans renier la violence de l’environnement.

Moutain Magick ouvre les hostilités sur un schéma atypique pour le groupe. Simplifiant sa formule de composition, sans écarter les arrangements sublimes propres au groupe, le titre démarre à très vive allure, la rythmique dressant un mur sonore quand les guitares commencent à tisser leurs arabesques aériennes et sylvestres. Le chant, possédé, s’inscrit dans la droite ligne des premiers opus. Les mélodies nostalgiques autant que lumineuses transpercent littéralement les structures (Mountain Magick ; Spirit of Lightning ; le départ de Through Eternal Fields).

La production claire et puissante offre à l’auditeur d’entendre parfaitement tous les instruments et, surtout, l’ensemble des arrangements. Le jeu des cordes claires sur Spirit of Lightning, couplé à la voix habitée, la flûte printanière sur Eostre ou encore la présence d’effets au clavier sur une grande partie des morceaux, révèlent les atours majestueux d’un Primordial Arcana qui glorifie de nouveau la Nature. Comme à son habitude, Wolves in the Throne Room déploie de nombreuses informations sur des structures musicales fournies et denses. Lumineux, Primordial Arcana est aussi contemplatif et exalté. Il tend vers les cieux plus que vers les ténèbres. Il impose son exaltation plus que sa torpeur. Through Eternal Fields est ainsi très ample, puissant et impérial. Il domine de la tête et des épaules l’auditeur, lui imposant sa grandeur. De même, il est notable que l’album s’achève sur 3 titres « spatiaux », ultra contemplatifs, dans la veine des atmosphères que pouvait proposer Drudkh par exemple. Si Eostre est un instrumental mélodique, Underworld Aurora est sous-tendu de claviers ambiant profonds et méditatifs comme de bruitages forestiers immersifs ; quant à Masters of Rain and Storm, si le propos est plus violent et chaotique, le pont central acoustique coupe littéralement le titre pour apporter un contraste magnifique avec le jeu des guitares, qui se poursuit par ailleurs.

Wolves in the Throne Room, on l’a dit, n’a pas renoncé au BM de ses débuts. Through Eternal Fields est tribal et violent, en partie. Primal Chasms (Gift of Fire) l’est également, rempli d’une fureur guerrière qui s’accouple à merveille avec la structure symphonique et mid-tempo du morceau. La patte Emperor n’est pas loin, comme celle d’un combo comme Weakling. Masters of Rain and Storm est chaotique et foncièrement noir. Mais, de nouveau, les aspects symphoniques accompagnent parfaitement le titre et lui confèrent une emphase sublime. Moins prog’ que sur Two Hunters, ces morceaux en rappellent pourtant largement la magnificence.

Ce Primordial Arcana est une synthèse magnifique du meilleur du combo américain. Prenant dans ses passages les plus atmosphériques et mélodiques, il ne renie jamais la violence débridée propre à la Nature. Contemplatif, mystique et lumineux, ce nouvel album embarque l’auditeur dans un voyage sonore où se dessinent de multiples paysages sylvestres et animal.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Vartruk citer
Vartruk
04/01/2022 17:06
note: 9/10
Une des grosses sensations de l'année pour moi également, totalement en accord avec cette chronique.

J'avais un peu peur que ça fasse comme Thrice Woven, avec un premier morceau exaltant (Mountain Magick est comme son nom l'indique, magique!) et une suite assez morne voire insipide... et bien mes doutes ont vite été balayé! On retrouve clairement l'ambiance primaire, chamanique et très "forêt profonde", initié sur Thrice Woven, sauf que cette fois-ci, dès Spirit of Lightning, on comprend que l'intensité ne redescendra pas, et l'immersion est totale! Le choix de faire des pistes beaucoup plus courtes que d'habitude n'est à mon avis pas anodin et s'avère payant, l'ambiance "Cascadienne" si l'on peut dire, qui a fait tout le charme du groupe est de retour, et ça fonctionne très bien sur un format de 5-6 minutes!

Seul bémol, la voix, que je trouve quand même un poil plus faible que la période pré-celestite (et Eostre qui termine l'album un peu trop mollement pour moi) mais on tiens là un album magnifique, d'une grande cohérence, 10 ans après Celestial, les loups retrouvent (enfin!) leur trône, et on les remercie Gros sourire
Bras Cassé citer
Bras Cassé
04/01/2022 16:11
note: 9.5/10
Grandiose! Mon album de l'annee

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Wolves In The Throne Room
Black metal
2021 - Relapse Records
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (5)  8.1/10
Webzines : (4)  8/10

plus d'infos sur
Wolves In The Throne Room
Wolves In The Throne Room
Black metal - 2002 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Mountain Magick
02.   Spirit of Lightning
03.   Through Eternal Fields
04.   Primal Chasm (Gift of Fire)
05.   Underworld Aurora
06.   Masters of Rain and Storm
07.   Eostre
08.   Skyclad Passage

Durée : 49:36

parution
20 Août 2021

voir aussi
Wolves In The Throne Room
Wolves In The Throne Room
Black Cascade

2009 - Southern Lord Recordings
  
Wolves In The Throne Room
Wolves In The Throne Room
Thrice Woven

2017 - Artemisia Records
  
Wolves In The Throne Room
Wolves In The Throne Room
Two Hunters

2007 - Southern Lord Recordings
  
Wolves In The Throne Room
Wolves In The Throne Room
Celestial Lineage

2011 - Southern Lord Recordings
  

Essayez aussi
Horna
Horna
Kuoleman Kirjo

2020 - World Terror Committee Records
  
Arkha Sva
Arkha Sva
Gloria Satanae

2007 - Aura Mystique Productions
  
Stormkeep
Stormkeep
Tales Of Othertime

2021 - Ván Records
  
Autarcie
Autarcie
Epoque Révolue

2012 - Dernier Bastion
  
Monarque
Monarque
Jusqu'à La Mort

2019 - Sepulchral Productions
  

Lalu
Paint The Sky
Lire la chronique
Black Metal Awards 2022 (6ème édition)
Lire le podcast
Godflesh
Pure
Lire la chronique
Cadaveric Fumes
Echoing Chambers Of Soul
Lire la chronique
Zxui Moskvha
Bloody Remembrance of the N...
Lire la chronique
Significant Point
Into the Storm
Lire la chronique
Otargos
Xeno Kaos
Lire la chronique
Aorlhac
Pierres Brûlées
Lire la chronique
Wound
Serpent Crown
Lire la chronique
Bilan 2021
Lire le bilan
Thyrathen
Thanatopsis
Lire la chronique
Beneath the Sod
Beneath the Sod (EP)
Lire la chronique
Panopticon
...and Again into the Light
Lire la chronique
Just Before Dawn
In The Realm Of Ash And Sor...
Lire la chronique
Fluids / Pharmacist
Feeling Young (Split 12")
Lire la chronique
Bornholm
Apotheosis
Lire la chronique
Ossaert
Pelgrimsoord
Lire la chronique
Charnel Altar
Abatement Of The Sun
Lire la chronique
Pain of Salvation
Scarsick
Lire la chronique
Cepheide
Les Echappées
Lire la chronique
Whoredom Rife
Winds Of Wrath
Lire la chronique
Noothgrush
Noothgrush (Démo)
Lire la chronique
Ertéktelen
Mértéktelen
Lire la chronique
Avskräde
Det stora tunga sjuka
Lire la chronique
Portal
Hagbulbia
Lire la chronique
Pure
Seeds of Despair
Lire la chronique
Ossuaire
Triumvirat (EP)
Lire la chronique
Unanimated
Victory In Blood
Lire la chronique
Electric Wizard
Legalise Drugs & Murder (Si...
Lire la chronique
Archgoat
Worship The Eternal Darkness
Lire la chronique