chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
190 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Unanimated - Victory In Blood

Chronique

Unanimated Victory In Blood
Quelle fin d’année 2021 ! Les “grosses sorties” de mon rayon (plutôt restreint) se suivent. Le côté positif du confinement qui aura poussé les groupes à composer et à sortir leurs galettes en même temps. Unanimated, bande oubliée de l’époque No Fashion Records (coucou Dissection) mais parmi les classiques du metal extrême mélodique suédois 90’s, commençait à s’effacer à nouveau de nos mémoires malgré un retour d’excellente facture (In the Light of Darkness) 10 ans après leur séparation. Bis repetita, il faudra quasiment une décennie de plus pour entendre parler d’eux. Amputé de son membre fondateur emblématique Peter Stjärnvind (remplacé par le frappeur vétéran d’Unleashed, Anders Schultz) mais bénéficiant d’un deuxième guitariste, Jonas Deroueche (ex-General Surgery, ex-Carbonized) et désormais sous l’aile de Century Media, Unanimated sortira un EP bien ficelé mais plutôt famélique et qui sera assez vite oublié. Trois années plus tard, voici enfin ce quatrième album à l’artwork classieux (le rouge et le noir fonctionne toujours aussi bien) de Daniele Valeriani (Dark Funeral, Lvcifyre, Mayhem, Mysticum).

Vous aurez certainement pu goûter à ce cru lors de la diffusion du premier extrait, le morceau éponyme ouvrant ce met musical. L’un des hits de cet album qui annoncera une musique très “frontale”, d’ailleurs le titre “guerrier” donné aurait pu se greffer sur une galette d’Unleashed. Des riffs virant ainsi plus côté “death” (aux accents thrashy) que black. Logique par des faux airs de feu Desultory (“The Golden Dawn of Murder” indubitablement) de Johan Bohlin, la résurrection de Dismember (côté Richard) et l’appétence “metal de la mort” de Jonas. Le jeu d’Anders up-tempo survitaminé (“The Devil Rides Out”, quinquagénaire le gaillard non ?) et des vocaux écorchés au sang de Micke, une puissance impressionnante balayant la concurrence. Pouce levé à la production exemplaire de Fredrik Folkare (connaisseur du style puisqu’il produit Necrophobic depuis 2006), qui posera un splendide solo sur “XIII”, à l’instar de l’ex-Dissection Set Teitan (déjà présent sur le précédent album) sur “As the Night Takes Us”.

Un démarrage canon qui malheureusement ne tiendra pas vraiment sur la longueur. Unanimated continuera pourtant sur sa tendance “directe” mais à l’inspiration trop inégale et peu mémorable. Des moments de flottement que l’on retrouvait déjà sur le précédent EP malgré des titres dans un format condensé (“Divine Hunger” ou le black/death du pauvre). A vrai dire on préfèrera lorsque la bande suédoise repartira dans ses escapades plus “ambiancées” et bien plus savoureuses. Constat fait sur ces morceaux aux allures bicéphales, je pense à la deuxième partie frissonnante de “Demon Pact (Mysterium Tremendum)”, “Scepter of Vengeance” débutant façon The Haunted pour revenir un black plus glacial (et intéressant) ou la conclusion “The Poetry of the Scarred Earth”. Quitte à oser le chant clair sur l’interlude “With A Cold Embrace” et “XIII”. Ce sont ces moments qui marqueront davantage nos esgourdes.

Victory In Blood où certainement l’album le plus “direct” de Unanimated, la balance penchera bien plus du côté death ici au détriment de l’atmosphère occulte malgré quelques très bonnes idées fraîches disséminées. Carré et à la production béton, la musique paraîtra bien moins mémorable qu’à l’accoutumé. Assez frustrant après tant d’attente (oui 12 ans) de la part des géniteurs du genre, des groupes “hommage” comme Thulcandra arrivent eux à délivrer une musique plus marquante et touchante. Si possible Messieurs, ne temporisez pas jusqu’en 2034. Prochaine grosse livraison No Fashion Records, le nouvel opus de Lord Belial pour mai.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Unanimated
Death/Black mélodique
2021 - Century Media Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (3)  8.56/10

plus d'infos sur
Unanimated
Unanimated
Death/Black mélodique - 1988 - Suède
  

tracklist
01.   Victory in Blood  (03:56)
02.   Seven Mouths of Madness  (03:30)
03.   As the Night Takes Us  (04:14)
04.   The Devil Rides Out  (03:13)
05.   With a Cold Embrace  (01:08)
06.   Demon Pact (Mysterium Tremendum)  (05:29)
07.   XIII  (06:12)
08.   Scepter of Vengeance  (03:58)
09.   Chaos Ascends  (02:00)
10.   The Golden Dawn of Murder  (04:20)
11.   Divine Hunger  (02:05)
12.   The Poetry of the Scarred Earth  (06:58)

Durée : 47:03

line up
parution
3 Décembre 2021

voir aussi
Unanimated
Unanimated
In The Light Of Darkness

2009 - Regain Records
  
Unanimated
Unanimated
Ancient God Of Evil

1995 - No Fashion Records
  
Unanimated
Unanimated
In The Forest Of The Dreaming Dead

1993 - No Fashion Records
  
Unanimated
Unanimated
Annihilation (EP)

2018 - Century Media Records
  

Essayez aussi
Black Sun Aeon
Black Sun Aeon
Routa

2010 - Cyclone Empire Records
  
Requiem Laus
Requiem Laus
The Eternal Plague

2008 - 666 Production
  
Sarcasm
Sarcasm
Within The Sphere Of Ethereal Minds

2017 - Dark Descent Records
  
Night Crowned
Night Crowned
Hädanfärd

2021 - Noble Demon
  
Martriden
Martriden
The Unsettling Dark

2008 - Candlelight Records
  

Lalu
Paint The Sky
Lire la chronique
Black Metal Awards 2022 (6ème édition)
Lire le podcast
Godflesh
Pure
Lire la chronique
Cadaveric Fumes
Echoing Chambers Of Soul
Lire la chronique
Zxui Moskvha
Bloody Remembrance of the N...
Lire la chronique
Significant Point
Into the Storm
Lire la chronique
Otargos
Xeno Kaos
Lire la chronique
Aorlhac
Pierres Brûlées
Lire la chronique
Wound
Serpent Crown
Lire la chronique
Bilan 2021
Lire le bilan
Thyrathen
Thanatopsis
Lire la chronique
Beneath the Sod
Beneath the Sod (EP)
Lire la chronique
Panopticon
...and Again into the Light
Lire la chronique
Just Before Dawn
In The Realm Of Ash And Sor...
Lire la chronique
Fluids / Pharmacist
Feeling Young (Split 12")
Lire la chronique
Bornholm
Apotheosis
Lire la chronique
Ossaert
Pelgrimsoord
Lire la chronique
Charnel Altar
Abatement Of The Sun
Lire la chronique
Pain of Salvation
Scarsick
Lire la chronique
Cepheide
Les Echappées
Lire la chronique
Whoredom Rife
Winds Of Wrath
Lire la chronique
Noothgrush
Noothgrush (Démo)
Lire la chronique
Ertéktelen
Mértéktelen
Lire la chronique
Avskräde
Det stora tunga sjuka
Lire la chronique
Portal
Hagbulbia
Lire la chronique
Pure
Seeds of Despair
Lire la chronique
Ossuaire
Triumvirat (EP)
Lire la chronique
Unanimated
Victory In Blood
Lire la chronique
Electric Wizard
Legalise Drugs & Murder (Si...
Lire la chronique
Archgoat
Worship The Eternal Darkness
Lire la chronique