chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
161 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Sarcasm - Stellar Stream Obscured

Chronique

Sarcasm Stellar Stream Obscured
Ne fuyez pas ! Oui encore (la troisième fois tout de même) un dessin grossier de Raúl González (niveau moyenne section de maternelle) bien loin du niveau musical proposé ici. Forcément pas très tentant pour ceux curieux de découvrir la bande… Pour rappel, Sarcasm fait partie de ces nombres groupes éphémères et maudits des années 90 : un album enregistré (Burial Dimensions) qui ne sortira que 20 ans plus tard et le décès de deux de ses membres… Le retour du groupe suédois ne sera pas si dithyrambique mais le potentiel se fait toujours sentir. Le line-up ici n’a pas bougé depuis Esoteric Tales of the Unserene mais il est désormais sous l’aile néerlandaise Hammerheart Records. Label historique qui ne se limite plus désormais aux rééditons, signant de plus en plus de gros calibres scandinaves (je pense à Lord Belial, Runemagick, Ereb Altor…).

Sans indication, un test à l’aveugle tromperait n’importe quel adepte (oui même votre vénéré chroniqueur expert). Un retour en arrière dans les glorieuses années 90 de death et black suédois où l’on retrouve cette candeur et froideur si touchante des prémices d’Eucharist, Unanimated, A Canorous Quintet, Vinterland ou Sacramentum. Vous savez, ces leads aigus qui vous accrochent à la fois les tympans et les tripes… Plutôt rare d’entendre des mélodies avec une telle aura, même de la part des quelques rescapés du genre. Mention toute particulière pour le morceau “Obsidian Eyes” ou le final “Let Us Descend”. Le chant de Heval manquera toujours clairement de coffre mais son timbre éraillé un peu bancal ajoutera au charme de “sincérité” de la galette. Un hommage exécuté de la plus belle des manières donc mais au niveau technique bien loin des références portées à l’époque par des musiciens lycéens. Constat fait dès l’ouverture alambiquée et méchamment directe (rythmique véloce et martiale) “Through the Crystal Portal” (aux faux airs des débuts d’Anata).

Des compositions léchées possédant une ambiance glaciale savoureuse et même des tentatives plutôt exotiques pour le style (l’introduction en “spoken word” et nappes façon Summoning de “Let Us Descend”). Déjà utilisé sur les précédentes galettes, on retrouve un aspect doom poussé à son retranchement sur le morceau “Ancient Visitors”. Encore raté, 8 minutes de de léthargie que l’on esquivera malheureusement à chaque écoute… Ce qui donne au compteur 32 minutes, quelque peu frustrant. Alors oui Sarcasm n’efface pas complètement ses déchets de surplus à certains moments (“The Spinning Tomb” moins prenant) mais le charme de “l’ancien” ou une mélodie/déferlante viendra vous titiller (ah ce break jouissif de “Apocalyptic Serenity” (3:03)) et vous redonner le sourire.

Sarcasm corrige le tir (excepté l’artwork, boulet à mon humble avis depuis sa reformation), comme si le groupe avait lu ma chronique de Esoteric Tales of the Unserene. Malgré ses tares de remplissage, la bande suédoise délivre certainement son album le plus abouti. Une ambiance et une accroche de l'ère No Fashion Records rarement atteintes parmi les groupes actuels “tributes” ou “exhumés”. Plus que quelques efforts supplémentaires avant que le groupe atteigne l’excellence et se fasse enfin reconnaître.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

coreandcoupdate citer
coreandcoupdate
08/02/2022 23:45
Tout pareil que le Mitchounet Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sarcasm
Death/Black mélodique
2022 - Hammerheart Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines : (4)  7.46/10

plus d'infos sur
Sarcasm
Sarcasm
Death/Black mélodique - 1990 - Suède
  

tracklist
01.   Through the Crystal Portal  (03:12)
02.   We Only Saw the Shadows of Life  (04:25)
03.   Ancient Visitors  (08:18)
04.   The Spinning Tomb  (03:39)
05.   Obsidian Eyes  (04:55)
06.   The Powers of Suffering That Be  (05:39)
07.   Apocalyptic Serenity  (05:40)
08.   Let Us Descend  (05:08)

Durée : 40:56

line up
parution
28 Janvier 2022

voir aussi
Sarcasm
Sarcasm
Within The Sphere Of Ethereal Minds

2017 - Dark Descent Records
  
Sarcasm
Sarcasm
Esoteric Tales Of The Unserene

2019 - Chaos Records
  

Essayez aussi
Swordmaster
Swordmaster
Postmortem Tales

1997 - Osmose Productions
  
Thulcandra
Thulcandra
Ascension Lost

2015 - Napalm Records
  
Withered Beauty
Withered Beauty
Withered Beauty

1998 - Nuclear Blast Records
  
Thulcandra
Thulcandra
Fallen Angel's Dominion

2010 - Napalm Records
  
Unanimated
Unanimated
In The Forest Of The Dreaming Dead

1993 - No Fashion Records
  

Plague Years
All Will Suffer (EP)
Lire la chronique
Hexing
Welcome To Salem
Lire la chronique
Evergrey
The Atlantic
Lire la chronique
Belphegor
The Devils
Lire la chronique
Schauer
Roaring Thunder of Days Lon...
Lire la chronique
Sirin
V Pamäti
Lire la chronique
Laudanum
The Coronation
Lire la chronique
Soreption
Jord
Lire la chronique
Laudanum
The Apotheker
Lire la chronique
Aara
Triade II: Hemera
Lire la chronique
Kreator
Hate Über Alles
Lire la chronique
Rotten Tomb
Visions Of Dismal Fate
Lire la chronique
Svart Crown
Les Terres Brûlées (EP)
Lire la chronique
Knoll
Metempiric
Lire la chronique
Graf Orlock
Destination Time Yesterday
Lire la chronique
Intoxicated
Watch You Burn
Lire la chronique
Artificial Brain
Artificial Brain
Lire la chronique
White Ward
False Light
Lire la chronique
Besna
Zverstvá
Lire la chronique
Temple Of Void
Summoning The Slayer
Lire la chronique
Suffering Sights
When Sanity Becomes Insanity
Lire la chronique
Ritual Necromancy / Fossilization
Ritual Necromancy / Fossili...
Lire la chronique
Kvöl
In Similitude of a Dream
Lire la chronique
Bloodsoaked Necrovoid
Expelled Into The Unknown D...
Lire la chronique
Tzompantli
Tlazcaltiliztli
Lire la chronique
Entrails
An Eternal Time Of Decay
Lire la chronique
Infectious Grooves
Groove Family Cyco (Snapped...
Lire la chronique
Le SAXO dans le BLACK METAL
Lire le podcast
Fields of Mildew
The Complete Woes (Compil.)
Lire la chronique
Cathedral
Endtyme
Lire la chronique