chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
80 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Matriphagy - Prelude To Evisceration

Chronique

Matriphagy Prelude To Evisceration (EP)
Formé en 2016 à Boston ("Let’s Go Celtics !"), Matriphagy semble malheureusement vouloir enchaîner les revers de line-up. Une situation encore bancale aujourd’hui et qui se traduit notamment par une bien maigre discographie. En effet, après un premier single paru courant 2017, le groupe poursuit son petit bout de chemin dès l’année suivante avec la sortie d’une modeste démo live. Il va alors s’en suivre quatre années de silence radio (à l’exception du single "Legacy Of Infidelity" mis en ligne en novembre 2019) jusqu’à la sortie en mars dernier de ce premier EP auto-produit intitulé Prelude To Evisceration.

Pour illustrer celui-ci, le groupe originaire du Massachusetts a fait appel aux services de l’illustrateur suédois Patrik Tegnander connu sous le nom de Chainsaw Design (Flesh Crusher, Sentient Horror, Gods Forsaken, Gravestone...) et qui pour l’occasion signe ici une oeuvre plutôt sympathique puisque celle-ci a su me mettre sur le chemin des Américains. Au programme de ce premier EP bouclé en vingt-cinq minutes et disponible uniquement sous forme dématérialisée, six titres d’un Death Metal à tendance brutale dont certaines racines semblent s’étirer jusque du côté de New-York, de Baltimore et même de la Floride.

En effet, Matriphagy n’a strictement rien inventé puisque son Death Metal à l’ancienne va rappeler ce qu’il se faisait aux Etats-Unis au début des années 90 en alliant technique, brutalité, lourdeur, groove et rapidité dans une formule qui évoque autant Malevolent Creation que Suffocation ou Dying Fetus.
Ainsi du premier on va retrouver chez le groupe de Boston cette urgence et ce côté particulièrement vif, que ce soit lors de ces accélérations soutenues conduites bien souvent à coups de blasts comme c’est le cas par exemple sur "Matriphagy" à 1:42, "Paroxysm" à 0:43 ou bien lors des entames en fanfare de "Skulking Monstrosity" et "Legacy Of Infidelity", à travers ce riffing technique et particulièrement incisif qui enchaîne les différents patterns à un rythme pour le moins marqué ou bien lors de certaines séquences vocales sur lesquelles, tel un certain Brett Hoffmann, les mots s’enchainent à une vitesse frôlant l’hystérie ("Matriphagy" à 1:45, les premières secondes de "The Epitome Of Disgust" et "Skulking Monstrosity", "Katabasis" à 0:22). Toujours dans l’esprit des Floridiens, ces nombreux solos et autres leads qui ponctuent chacun des six titres de ce EP. Une touche mélodique naturellement bienvenue puisque celle-ci amène du caractère et de la nuance tout en permettant de développer un panel d’atmosphères moins frontales.
Des deux autres, on va retrouver ce groove urbain à la sauce new-yorkaise ainsi qu’un petit peu de cette brutalité sauvage, que ce soit une fois encore à travers certaines accélérations ("Matriphagy" à 1:42, "The Epitome Of Disgust" à 0:28 avec ces riffs qui fusent et tricotent, "Skulking Monstrosity" à 0:54) et transitions ("The Epitome Of Disgust" à 2:22) ou bien à l’inverse lors de ralentissements à la fibre "core" évidentes qui risquent de rendre certains d’entre vous complètement débiles ("Matriphagy" à 2:13 et 4:03, "The Epitome Of Disgust" à 0:48 ou encore à 2:53, "Skulking Monstrosity" à 0:16 et 1:10, les premiers instants de "Legacy Of Infidelity" ou un peu plus loin à 1:54). Saluons également une certaine expertise technique qui, outre cette basse qui n’hésite jamais à prendre quelques libertés expressives, se confirme également par ces enchevêtrements de riffs tout à fait digestes ou bien encore ces nombreux et parfois inattendus changements de rythmes. Bref, ça joue et ça ne fait pas semblant.

Si les Américains de Matriphagy ne font aucun mystère de leurs influences, Prelude To Evisceration n’en demeure pas moins un premier EP particulièrement satisfaisant. Celui-ci passera t’il l’épreuve du temps ? Difficile à dire étant donné qu’il s’agit d’un format court sur lequel on a tout de même tendance à moins se pencher, préférant généralement les travaux de plus longue durée. Néanmoins, une chose est sûre, une fois lancée dans la lecture de celui-ci, il y a peu de chances pour que vous le regrettiez si les quelques groupes cités plus haut sont parmi ceux que vous appréciez. Il n’y a plus qu’à souhaiter que le groupe réussisse à stabiliser ses effectifs et ainsi avancer vers quelque chose d’un poil plus ambitieux, notamment en terme de chiffres (durée et nombre de titres).

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Matriphagy
Death Metal
2022 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Matriphagy
Matriphagy
Death Metal - 2016 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Matriphagy  (05:21)
02.   The Epitome Of Disgust  (03:28)
03.   Skulking Monstrosity  (02:12)
04.   Paroxysm  (04:39)
05.   Legacy Of Infidelity  (03:35)
06.   Katabasis  (05:36)

Durée : 24:51

parution
18 Mars 2022

Essayez aussi
Sonne Adam
Sonne Adam
Transformation

2011 - Century Media Records
  
Hate Eternal
Hate Eternal
Conquering The Throne

1999 - Wicked World Records
  
Revulsion
Revulsion
Revulsion

2021 - Transcending Obscurity
  
Hail Of Bullets
Hail Of Bullets
...Of Frost And War

2008 - Metal Blade Records
  
Witchrist
Witchrist
Curses Of Annihilation (Compil.)

2009 - Crush Until Madness
  

Hats Barn
Y.a.HW.e.H
Lire la chronique
Runespell / Forest Mysticism
Wandering Forlorn (Split-CD)
Lire la chronique
Interview de MISGIVINGS pour l'album éponyme
Lire l'interview
Soldier - Tower
Mars Exulte! (EP)
Lire la chronique
Blut Aus Nord
Disharmonium (Undreamable A...
Lire la chronique
Misgivings
Misgivings
Lire la chronique
Le Black Metal en français... C'est mal ?
Lire le podcast
The Third Eye Rapists
Deathtrip Transcendence / M...
Lire la chronique
Sick Sinus Syndrome
Rotten to the Core
Lire la chronique
Scumslaught
Knives And Amphetamines
Lire la chronique
Bergsvriden
Gastkramad
Lire la chronique
Burying Place
In The Light Of Burning Chu...
Lire la chronique
Gauntlet Ring
Tyrannical Bloodlust
Lire la chronique
Disiplin
Disiplin (Rééd.)
Lire la chronique
Desecresy
Unveil In The Abyss
Lire la chronique
Dodsferd
Suicide and the Rest of You...
Lire la chronique
Somme
Prussian Blood (EP)
Lire la chronique
Deathawaits
XX
Lire la chronique
Eggs Of Gomorrh
Wombspreader
Lire la chronique
Skaur
Reis te Haelvete
Lire la chronique
Somme
Somme (EP)
Lire la chronique
Shed The Skin
Thaumogenesis
Lire la chronique
Come to Grief
When the World Dies
Lire la chronique
Expression Of Pain
Expression Of Pain
Lire la chronique
Slipknot
We Are Not Your Kind
Lire la chronique
Destruction Ritual
Destruction Ritual (Démo)
Lire la chronique
Cult Of Luna
The Long Road North
Lire la chronique
Drudensang
Tuiflsrijtt
Lire la chronique
Shadow's Mortuary
Unohdettu Maa
Lire la chronique
Purgatory
Apotheosis Of Anti Light
Lire la chronique