chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Bhleg - Fäghring

Chronique

Bhleg Fäghring
Parfois le hasard fait bien les choses et en 2022, pour le premier avril, le label suédois Nordvis Produktion propose un nouvel album de BHLEG ! Ah, la bonne BHLEG ! Mais non ! En fait c’est un mot qui signifie « Briller » et qui tire son origine du proto-indo-européen ! Du coup, c’est plutôt sérieux ! Et en plus je le savais. Si, si, je le savais parce que c’est déjà le quatrième album du groupe suédois, et que je le suis depuis le premier, de 2014. C’était déjà sur ce label d’ailleurs… Je suis ravi de pouvoir enfin aborder ses compositions parce que sa musique a toujours été d’un grand intérêt, et si je n’en avais pas parlé, c’était juste à cause de mauvaises circonstances et d’occasions manquées. Mais mieux vaut tard que jamais et voilà donc BHLEG dans nos pages, avec en plus un album encore meilleur que les précédents… et qui bénéficie enfin d’une pochette qui fait envie !

Deux personnes sont à l’origine du groupe, L., qui s’occupe de la majorité du chant, et S. qui est maître des instruments et fait quelques apparitions vocales (cris, chuchotements…). Ils se sont vite trouvés des points communs musicaux puis existentiels, et c’est ainsi qu’après leur premier album de 2014, ils ont eu l’envie de créer une œuvre spirituelle, conceptuelle, et étalée sur quatre opus : une tétralogie organisée autour des saisons, et plus largement autour de la nature et des forces cosmiques. Solarmegin (2018) était consacré à l’été, Äril (2019) à l’automne, Ödhin à l’hiver. Et nous voici donc arrivés à la fin du voyage, à la saison restante : le printemps. Fäghring et ses 7 pistes. Fäghring et ses 55 minutes. Fäghring et un accomplissement synonyme de renaissance, de nouveau départ. Le groupe le dit lui-même : « la plus radieuse des aurores vient après la nuit la plus noire, et l’étincelle de vie illumine tout ce qui a été englouti par les ténèbres. ». Très belle et très juste description, qui montre bien l’étendue du concept et pourrait même suffire pour décrire l’album.

Le printemps apporte la lumière, le réveil de la faune et de la flore, et à travers tout cela la renaissance et l’espoir. C’est alors une nouvelle fusion entre l’âme et le corps, mais aussi entre l’homme et son environnement qui semblent alors réalisables. Et la magie de cet album est de réussir à retranscrire toutes ces impressions en musique. Le fond et la forme se mêlent parfaitement et dessinent une magnifique fresque qui résonne dans la tête et dans le cœur de l’auditeur. Des images se forment à l’esprit, mais l’air aussi semble se réchauffer légèrement, comme si les premiers rayons de soleil du printemps étaient apparus pour caresser notre visage. Le black metal pur se pare alors sur chaque piste d’éléments pagan ou folks. Mais aussi et surtout d’influences shamaniques qui rendent cet album si unique, si pertinent. Ce sont des chœurs masculins ou féminins, des percussions, des instruments à vent et d’autres éléments encore qui se glissent dans les compositions, parfois superposés à des sons de la nature, et qui transcendent les ambiances.

Et alors que les albums précédents de BHLEG étaient bons, celui-ci est excellent. Il les surpasse tous, et surpasse également ce que font la plupart des groupes officiant dans ce style. Il propose une véritable évasion, mais une évasion qui réveille nos sens et nous guide vers nos racines, que l’on redécouvre même sans les connaître, parce que ces musiques parlent à ce qui est enfoui au fond de nous, au fond des Hommes.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

AdicTo citer
AdicTo
13/01/2023 10:31
note: 9.5/10
Découvert grâce à la grandiose cérémonie des Sacrif’Or, j’ai instantanément commandé un format physique. Ça fait du bien à la tête et au bide!

idem pour le Wedrujacy Wiatr..

Alors grand merci pour le temps passé à partager ta passion, ça nourrit bien comme il faut la mienne ;-)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Bhleg
Black Metal Shamanique
2022 - Nordvis Produktion
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (1)  9.5/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Bhleg
Bhleg
Black Metal Shamanique - 2013 - Suède
  

tracklist
01.   Vårdträdet
02.   Grönskande gryning
03.   Alyr i blom
04.   Befruktad jord
05.   Solvigd
06.   Frö
07.   Fagna sumrí

Durée : 54:19

parution
1 Avril 2022

Muvitium
Under Vemodets Töcken
Lire la chronique
Wolfnacht
Blutgebunden
Lire la chronique
Death Reich
The Final Plague (EP)
Lire la chronique
Les sorties de 2022
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Crusher
Corporal Punishment
Lire la chronique
Kamizol-K
Exile
Lire la chronique
Death Like Mass
Matka Na Sabacie (EP)
Lire la chronique
Kringa
All Stillborn Fires, Lick M...
Lire la chronique
Lacerated
The Vile Domain (EP)
Lire la chronique
Vrenth
Succumb To Chaos
Lire la chronique
Vanhävd
Vila
Lire la chronique
Maȟpíya Lúta
Wóohitike
Lire la chronique
Truth Decayed
Faded Visions I (EP)
Lire la chronique
Deströyer 666
Never Surrender
Lire la chronique
Grá
Lycaon
Lire la chronique
Trucido / Deterioration
Wet Brain / Smudge (Split-CD)
Lire la chronique
Suicidal Madness
Par-delà le bien et le mal
Lire la chronique
Nuclear Storm
Tales from the Depth
Lire la chronique
Medieval Demon
Black Coven
Lire la chronique
Dysmal
Gates To Apperception
Lire la chronique
Miscreance
Convergence
Lire la chronique
Hibernus Mortis
The Monoliths Of Cursed Slu...
Lire la chronique
Riverside
ID.Entity
Lire la chronique
Moonlight Sorcery
Piercing Through the Frozen...
Lire la chronique
Physiology of Darkness
Human Circle
Lire la chronique
Messe Mortuaire
Nocturnal Demonic Visitatio...
Lire la chronique
Appalling
Sacrilege
Lire la chronique
Helmet
Strap It On
Lire la chronique
Ebony Pendant / Lamp Of Murmuur
Plenilunar Requiems (Split-CD)
Lire la chronique
In Pain
The Thing From The Grave
Lire la chronique