chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
117 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Miseration - Black Miracles and Dark Wonders

Chronique

Miseration Black Miracles and Dark Wonders
Il fut un temps où Christian Älvestam enchaînait les groupes et les sorties metal extrême mélodique “svensk kvalitet” (petit coup d’oeil sur mes “vieilles chroniques” pour appuyer mes dires), mais depuis quelques années l’ex-boulimique se fait plus discret (famille et boulot j’imagine, comme beaucoup). De nombreuses personnes avaient oublié Miseration, pas étonnant vu que leur dernier album est sorti en 2012 ! Dix ans plus tard, le socle Älvestam/Jani Stefanović demeure mais le reste du line-up disparaît. Malgré une signature sur le label historique Massacre Records, le Covid est passé par là, l’industrie du disque en a pris un coup. La bande décide de créer un “crowdfunding” afin de payer les 6000€ de mixage et de mastering (toujours au sein du Panic Room), objectif atteint grâce aux 170 donneurs. Comme à chaque sortie depuis The Mirroring Shadow, vous reconnaîtrez aisément la patte (toujours aussi classieuse) de maître Pär Olofsson pour l’artwork.

Les membres (lead guitariste et bassiste) au background extrême (Inevitable End) n’étant plus là, Miseration revient à son duo d’origine et remet un pied dans son death mélodique des débuts. Un metal assez éloigné des standards melodeath et plutôt “couillu” pour le genre. Une dualité portée en grande partie par le chant guttural et clair à l’exécution hors pair (qui suit Christian depuis ses débuts)... Enfin presque. Je crois que c’est la première fois que ses lignes claires me crisperont les tympans, vraiment “too much” sur les refrains “Desecrate, Dominate, Eradicate” et “Fed by Fire / Led by Blood”. Mais capable aussi du meilleur, indubitablement l’indécrottable “Reign Of Fate”. On retrouve ainsi le style “rentre dedans” et “catchy” de Miseration (“Enuma Elish” archétype même) à la production imposante (toujours compressée malheureusement). Déjà sur Your Demons - Their Angels Miseration aimait placer des passages plus “ambiancés” sur certains breaks et quelques bribes “symphoniques” grand guignolesques, le groupe réitère (”Kingdoms Turned to Sand”, le final “Connector of the Nine Worlds”) mais peinera à donner quelconque saveur… Même si très carré, tout paraîtra assez générique (“Shah” ou appuyer sur la touche ‘random riffs’), sans réelles accroches et sans le coup de pied au cul des précédentes galettes. Bref quel ennui… Vous voyez mon regard ? On range dans le tiroir.

Miseration redevient un duo et renoue avec ses débuts mélodiques en y ajoutant davantage d'aspects ambiancés. Certes, mais ces derniers restent bien cosmétiques et ennuyeux, quant à leurs racines mélo, clairement pas les plus inspirées et mémorables... Un retour décevant du père Älvestam, qui agacera même parfois dans son chant clair. Prestation à corriger pour le prochain Cipher System. Un peu gonflé de faire un appel aux dons pour des compositions si maigres et un retour dix années plus tard. Pas de miracle ici.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Mitch citer
Mitch
28/04/2022 14:54
donvar a écrit : La note est faiblarde par rapport aux 3 sympathiques extraits. Ce sont clairement les mieux de l'album ?

Tout à fait ! Même si le refrain de "Desecrate, Dominate, Eradicate " me casse les oreilles. Le reste est plutôt "emmerdifiant".
donvar citer
donvar
28/04/2022 10:52
La note est faiblarde par rapport aux 3 sympathiques extraits.
Ce sont clairement les mieux de l'album ?
Content de revoir ce vieux copain Älvestam de retour en tout cas !
Mera citer
Mera
28/04/2022 10:00
La pochette me fait furieusement penser à un album des Chroniques de la Lune Noire.
(oui, c'est tout ce que j'avais à contribuer de constructif à cette chronique Mr Green )

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Miseration
Death Metal
2022 - Massacre Records
notes
Chroniqueur : 6/10
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  7.75/10

plus d'infos sur
Miseration
Miseration
Death Metal - 2006 - Suède
  

nouveaute
A paraître le 22 Avril 2022

tracklist
01.   The Seal of the Eight-Pointed Star  (04:00)
02.   Reign of Fate  (06:13)
03.   Desecrate, Dominate, Eradicate  (04:41)
04.   Enuma Elish  (04:53)
05.   Fed by Fire / Led by Blood  (05:01)
06.   Kingdoms Turned to Sand  (04:49)
07.   Shah  (04:46)
08.   Connector of the Nine Worlds  (07:13)

Durée : 41:36

line up
voir aussi
Miseration
Miseration
Your Demons - Their Angels

2008 - Lifeforce Records
  
Miseration
Miseration
Tragedy Has Spoken

2012 - Lifeforce Records
  
Miseration
Miseration
The Mirroring Shadow

2009 - Lifeforce Records
  

Essayez plutôt
Sepolcro
Sepolcro
Amorphous Mass (EP)

2019 - Unholy Domain Records
  
שְׁאוֹל
שְׁאוֹל
Sepulchral Ruins Below The Temple (EP)

2014 - Invictus Productions
  
Deteriorot
Deteriorot
In Ancient Beliefs

2001 - Repulse Records
  
Sedimentum
Sedimentum
Demo (Démo)

2019 - Autoproduction
  
Apocryphetic
Apocryphetic
Heir To The Cosmos

2020 - Sunshine Ward Recordings
  

Black Sabbath
Headless Cross
Lire la chronique
Remornia
Tales of the Abandoned Places
Lire la chronique
Concilivm
A Monument In Darkness
Lire la chronique
Zero Hour
Agenda 21
Lire la chronique
Demonical
Mass Destroyer
Lire la chronique
Svet
The Truth
Lire la chronique
Whitehorse
Raised Into Darkness
Lire la chronique
Gloson
The Rift
Lire la chronique
Meshuggah
Immutable
Lire la chronique
Spirit Adrift + Yob
Lire le live report
Black Sabbath
Technical Ecstasy
Lire la chronique
Seum
Blueberry Cash (EP)
Lire la chronique
Necrom
All Paths Are Left Here...
Lire la chronique
Candelabrum
Nocturnal Trance
Lire la chronique
(DOLCH)
Nacht
Lire la chronique
Helms Alee
Keep This Be the Way
Lire la chronique
Interview de DAWOHL pour l'album "Leviathan"
Lire l'interview
Misery Index
Complete Control
Lire la chronique
Dawohl
Leviathan
Lire la chronique
Nightfell
Never Comes the Storm
Lire la chronique
Funérarium
1692
Lire la chronique
Synesthésie #2 - Je vois blanc
Lire le dossier
Black Sabbath
Sabbath Bloody Sabbath
Lire la chronique
Big Scenic Nowhere
The Long Morrow
Lire la chronique
Mouflon
Pure Filth
Lire la chronique
Achelous
The Icewind Chronicles
Lire la chronique
Wolves' Winter
Qayin Coronatvs
Lire la chronique
Miseration
Black Miracles and Dark Won...
Lire la chronique
Talmas
A Call From The Forest (Com...
Lire la chronique
Abhorration
After Winter Comes War (Démo)
Lire la chronique