chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Runespell / Forest Mysticism - Wandering Forlorn

Chronique

Runespell / Forest Mysticism Wandering Forlorn (Split-CD)
Travailleur forcené que rien n’arrête, même pas une pandémie mondiale, Nightwolf continuait en 2020 sont petit bout de chemin avec Runespell, ce one-man band particulièrement productif qui depuis 2017 et ses premiers balbutiements n’a encore jamais tiré à blanc (à chaque année sa sortie). Pour l’occasion, celui-ci est revenu accompagné du groupe Forest Mysticism, autre formation australienne menée là aussi en solo par un certain D. (Woods Of Desolation, Remete...). Intitulée Wandering Forlorn, cette collaboration qui n’en est pas vraiment une puisque chacun y joue ses titres de son côté, a vu le jour encore une fois sous l’étendard du label Iron Bonehead Productions. Une sortie qui pourrait sembler modeste mais qui du haut de ses six titres culmine tout de même a plus de trente-sept minutes.

Arborant un artwork lumineux qui semble vouloir s’éloigner des thématiques médiévales et viking chères à Nightwolf, Wandering Forlorn voit chaque entité nous offrir trois nouveaux morceaux parmi lesquels deux interludes instrumentaux intitulés "Streams Of Sorrow" (Runespell) et "Rivers Of Silver (II)" (Forest Mysticism).

Habitué jusque-là à revoir et à modifier légèrement sa copie à l’occasion de chaque nouvelle sortie, Nightwolf va se contenter pour une fois de reprendre les choses là où il les avait laissé précédemment sur le très bon Voice Of Opprobrium. Malgré cela, on pourra tout de même remarquer que la production, si elle conserve son aspect dépouillé et parfaitement lisible, diffère quelque peu de ce qui était proposé sur le troisième album du groupe en optant ici pour une approche plus feutrée et moins aérienne.
C’est avec "Wolfwoods", titre fleuve de plus de dix minutes que l’Australien lance les hostilités. Sur ce format particulièrement étiré, Nightwolf va faire la démonstration de tout son talent, alternant séquences instrumentales aux atmosphères nocturnes envoutantes (de la première seconde jusqu’à 0:48 puis de 6:50 jusqu’à 7:27), passages relativement rapides relevés par de superbes mélodies à la fois épiques et poignantes (à partir de 1:11 et ce pendant plus de trois minutes), moments plus en retenu qui à leur manière vont apporter un peu de contraste, autant d’un point de vue dynamique que d’un point de vue mélodique (de 4:53 à 5:26 puis de 5:45 jusqu’à 6:20) auxquels vont venir s’opposer quelques brèves accélérations particulièrement franches (de 5:26 à 5:45 puis de 6:20 jusqu’à 6:38). Cette formule, Nightwolf va l’appliquer ensuite plus ou moins partiellement sur les deux autres morceaux offerts ici. Ainsi avec "Streams Of Sorrow", l’Australien fait le choix d’un titre instrumental et acoustique qui va permettre naturellement de mettre l’accent sur ces atmosphères contemplatives, nocturnes et boisées évoquées un peu plus haut avant de reprendre finalement du poil de la bête le temps d’un "Fated In Blood" entêtant et épique à souhait avec notamment ses superbes mélodies aux forts accents Heavy Metal et cette dernière partie plus dynamique.

La suite, c’est Forest Mysticism qui s’en charge avec un Black Metal assez peu éloigné de celui proposé par Runespell. En effet, l’Australien originaire de la région de New South Wales verse également dans un Black Metal atmosphérique ayant quant à lui pour principaux thèmes la nature et la forêt dans ce qu’elle a d’apaisant, de mystérieux et de spirituel. Cependant, à la différence du projet mené par Nightwolf, la musique du one man band se caractérise par un degré d’agressivité un poil plus élevé. Un constat facile à dresser face à la proportion tout simplement plus importante de séquences menées pied au plancher et à des vocalises hargneuses dont émanent une âpreté ainsi qu’un certain sentiment de haine. Pour le reste, la formule demeure peu ou prou la même avec là encore un chouette travail mélodique effectué tout au long de ces trois compositions et qui permet notamment de faire planer sur ces dernières des atmosphères tour à tour épiques, contemplatives, mystérieuses et touchantes. Alors non, tout ça n’a rien de très original (surtout en passant après un Runespell qui évolue avec brio dans le même registre) mais ce n’est pas pour autant qu’il faut bouder ces morceaux de Forest Mysticism, groupe qui fait ici de l’excellent boulot et n’a surtout aucun mal à nous embarquer avec lui à travers ces paysages sylvestres et mystérieux qu’il dépeint en musiques et en paroles.

Si Runespell et Forest Mysticism, deux groupes pour le moins prolifiques (le premier a depuis sorti un nouvel album ainsi qu’un EP fraichement débarqué), continuent ici leur petit bout de chemin sans rien changer à leur formule et encore moins au genre qu’il pratique, force est de constater qu’ils le font avec toujours autant de talent et d'efficacité. Comme énoncé plus haut, tout cela ne bouleversera en rien le petit monde des musiques extrêmes et du Black Metal en particulier mais il faudrait vraiment faire la fine bouche (ou bien preuve de mauvais goût éhonté) pour ne pas tomber sous l’emprise de ces quelques morceaux dynamiques, variés, épiques et habités. Bref, c’est encore un sans faute pour Runespell qui n’en fini plus de convaincre et au passage une découverte intéressante avec un Forest Mysticism qui pourrait bien tirer son épingle du jeu s’il se décidait à passer un jour à la vitesse supérieure en sortant autre chose que des démos, des EPs ou des splits...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Runespell / Forest Mysticism
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Runespell
Runespell
Black Metal - Australie
  
Forest Mysticism
Forest Mysticism
2006 - Australie
  

tracklist
Runespell
01.   Wolf Woods  (10:11)
02.   Streams Of Sorrow  (02:51)
03.   Fated In Blood  (07:21)

Forest Mysticism
04.   Summon  (05:03)
05.   Rivers Of Silver (II)  (03:51)
06.   Ancient Tides Of War  (07:52)

Durée : 37:09

line up
  • Runespell
  • Nightwolf / Chant, Guitare, Basse, Batterie
  • Forest Mysticism
  • D. / Chant, Guitare, Basse, Batterie

parution
15 Mai 2020

voir aussi
Runespell
Runespell
Order Of Vengeance

2018 - Iron Bonehead Productions
  
Runespell
Runespell
Voice Of Opprobrium

2019 - Iron Bonehead Productions
  
Runespell
Runespell
Unhallowed Blood Oath

2017 - Iron Bonehead Productions
  

Essayez aussi
Endstille
Endstille
Endstilles Reich

2007 - Regain Records
  
One Tail, One Head
One Tail, One Head
One Tail, One Head (Compil.)

2011 - Terratur Possessions
  
Goath
Goath
III : Shaped By The Unlight

2021 - Ván Records
  
Amaguq
Amaguq
Occult Rituals Of Anthropophagous Worship

2017 - Impious Desecration Records
  
Isengard
Isengard
Vinterskugge

1994 - Deaf Records
  

Evergrey
The Atlantic
Lire la chronique
Belphegor
The Devils
Lire la chronique
Schauer
Roaring Thunder of Days Lon...
Lire la chronique
Sirin
V Pamäti
Lire la chronique
Laudanum
The Coronation
Lire la chronique
Soreption
Jord
Lire la chronique
Laudanum
The Apotheker
Lire la chronique
Aara
Triade II: Hemera
Lire la chronique
Kreator
Hate Über Alles
Lire la chronique
Rotten Tomb
Visions Of Dismal Fate
Lire la chronique
Svart Crown
Les Terres Brûlées (EP)
Lire la chronique
Knoll
Metempiric
Lire la chronique
Graf Orlock
Destination Time Yesterday
Lire la chronique
Intoxicated
Watch You Burn
Lire la chronique
Artificial Brain
Artificial Brain
Lire la chronique
White Ward
False Light
Lire la chronique
Besna
Zverstvá
Lire la chronique
Temple Of Void
Summoning The Slayer
Lire la chronique
Suffering Sights
When Sanity Becomes Insanity
Lire la chronique
Ritual Necromancy / Fossilization
Ritual Necromancy / Fossili...
Lire la chronique
Kvöl
In Similitude of a Dream
Lire la chronique
Bloodsoaked Necrovoid
Expelled Into The Unknown D...
Lire la chronique
Tzompantli
Tlazcaltiliztli
Lire la chronique
Entrails
An Eternal Time Of Decay
Lire la chronique
Infectious Grooves
Groove Family Cyco (Snapped...
Lire la chronique
Le SAXO dans le BLACK METAL
Lire le podcast
Fields of Mildew
The Complete Woes (Compil.)
Lire la chronique
Cathedral
Endtyme
Lire la chronique
Porcupine Tree
Closure / Continuation
Lire la chronique
Negative Plane
The Pact
Lire la chronique