chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
144 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Fra Hedensk Tid / Infernal Necromancy / Mass Kontrol Genocide / Yvonxhe - Reliquiae Quaternion

Chronique

Fra Hedensk Tid / Infernal Necromancy / Mass Kontrol Genocide / Yvonxhe Reliquiae Quaternion
Oh la belle surprise venue du Japon ! Un split qui réunit quatre formations, dont deux qui font partie de celles que je préfère dans l’archipel ! Et en plus, il s’agit de morceaux inédits. Mais oui, c’est un miracle. D’autant que comme c’est souvent le cas avec le label nippon Zero Dimensional Records, la promotion n’avait pas été fofolle. C’est donc un peu un cadeau tombé du ciel cet album collaboration de 37 minutes.

Par contre, heureusement que je sais lire, parce que ce n’est pas le visuel qui m’aurait donné envie de me procurer cet album. C’est donc sur le site de l’écurie que j’ai lu qu’il s’agissait là d’un split réunissant mes chouchous INFERNAL NECROMANCY et YVXONHE accompagnés des très actifs sur scène FRA HEDENSK TID et des méconnus MASS KONTROL GENOCIDE. Aucun de ces noms n’apparaît sur la pochette. On saisit tout de même la référence intéressante des 4 symboles représentant chacun l’un des groupes, tournant tous autour d’un signe satanique. Ce sont bien 4 unités qui ne se distinguent pas les unes des autres mais se complètent et ont chacun la même importance.

L’ordre d’apparition des groupes sur l’opus a été choisi par ordre alphabétique. C’est donc FRA HEDENSK TID qui ouvre le bal avec deux morceaux. Il n’a jamais vraiment brillé pour ses compositions, mais il a toujours été très présent lors des quelques concerts organisés ici et là au Japon. C’est ce qui fait que son nom apparaît encore fréquemment alors qu’il n’a sorti qu’un seul album jusqu’à maintenant, en 2013. J’en avais déjà réalisé une chronique et j’expliquais à quel point le leader du groupe, Kawana, était respectueux du black à l’ancienne. Oui, le trve black assez sale et méchant qui lui a même fait choisir un nom de groupe en norvégien. Fra Hedensk Tid signifie « De l’époque païenne ». Ces deux nouvelles compositions ont cependant des titres en japonais. Le premier signifie : « La disparition du soleil et de la lune » et le second : « Seigneur de la potence ». Les qualités et les défauts de ces 8 minutes de participation se résument à ce que je viens de dire : c’est du trve black classique. Terriblement classique.

C’est ensuite l’un de mes groupes favoris du Japon qui enchaîne, avec deux morceaux lui aussi : INFERNAL NECROMANCY. Il a été fondé en 1998 et son avancée a été très lente et progressive, jusqu’à la sortie en 2008 d’un premier album phénomène. Mais malgré sa très bonne réputation et le respect qu’il s’est attiré autour du monde, le groupe porté par Psychoblaze n’a pas enfoncé le clou par la suite. Il a ressorti ses vieilles démos sous forme de compilations en 2011, il a fait un split avec KANASHIMI, il a sorti un album live… et c’est presque tout. Il vient pourtant prouver avec deux nouvelles compositions qu’il est toujours égal à lui-même. Il a toujours la même fougue et le talent pour cracher des riffs mélodiques saturés. Par contre, il a un son particulièrement horrible. C’est sans doute volontaire vu les influences de la vieille scène française qu’avoue notre homme, mais cela pourra en faire rager plus d’un de subir une production dégueulasse.

Le groupe suivant est celui qui apparaît le plus longtemps, avec 3 compositions et plus de 10 minutes de jeu. C’est MASS KONTROL GENOCIDE et j’avoue avoir fait l’impasse sur lui jusqu’à maintenant. Mais j’ai une bonne excuse ! Le visuel du premier album sorti en 2019 m’avait fait croire à tout sauf à du black metal. Et au lieu de lui laisser sa chance, je l’avais totalement mis de côté. Là, je n’ai pas eu le choix et j’ai donc découvert son univers musical grâce au split. Et heureusement ! Aïe aïe aïe, je vais tout de suite commander l’album que j’ai laissé passer. Les morceaux de ce groupe sont complètement fous. Comment les présenter… Ils sont très dynamiques et presque dansant dans leur rythme, mais comme si quelques substances illégales avaient été ingérées avant de se mettre à bouger son corps. C’est un black metal qui part d’une base très classique « trve », mais qui lui urine dessus avec des éléments inattendus. Fanfare, vocaux qui déclament en japonais, boite à musique… C’est très inattendu, et du coup c’est particulièrement efficace.

Et enfin la quatrième formation est YVONXHE, celle que j’ai toujours présenté comme une éventuelle relève mais qui n’a jamais conforté cette position. C’était déjà il y a 10 ans qu’ils sont apparus dans le paysage du black japonais, avec la particularité de faire des titres ridiculement courts. Le premier EP faisait 6 minutes 21 avec 4 morceaux, l’album faisait 23 minutes avec 13 morceaux, le deuxième EP faisait 7 minutes 15 avec 5 morceaux… Leur record de longueur était jusqu’à maintenant de 2 minutes 39 ! Eh bien ils ont failli dépasser cette durée avec les trois compositions présentées sur ce split. « Sublimated Contaminants » fait 2:06, « Disgusting Euphoria » en fait aussi 2:06, mais « Inorganic » en fait… 2:33. Et comme toujours on le regrette. On le regrette parce que c’est véritablement l’une des formations japonaises les plus carrées dans les Ténèbres. Ils sont ultra appliqués pour poser un décor sinistre en quelques secondes et le brûler en un instant. La destruction est complète, mais justement, elle ne dure pas assez longtemps pour assouvir notre soif… La petite nouveauté est que le groupe montre sur son troisième morceau un visage un peu moins surexcité. Il y reste démoniaque mais sa première partie est plus lancinante que d’habitude.

Alors quel verdict pour ce split ? Les groupes que je connaissais déjà ne se sont pas surpassés mais ils ont conservé leur univers, et leurs particularités. C’est donc déjà un énorme plaisir de les retrouver. Et puis il y a la surprise MASS KONTROL GENOCIDE qui m’a particulièrement bien tapé dans l’oreille. Ceux qui ne connaissent pas ou peu les formations qui jouent sur ce split peuvent y aller sans hésiter, ce sera une bonne introduction à leur univers et un bon retour dans le black metal inspiré par les années 90…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Fra Hedensk Tid / Infernal Necromancy / Mass Kontrol Genocide / Yvonxhe
Trve Black Metal
2022 - Zero Dimensional Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Yvonxhe
Yvonxhe
Trve Black - 2011 - Japon
  
Infernal Necromancy
Infernal Necromancy
Black - 1998 - Japon
  
Fra Hedensk Tid
Fra Hedensk Tid
Trve Black Metal - 2010 - Japon
  
Mass Kontrol Genocide
Mass Kontrol Genocide
Japon
  

tracklist
01.   Fra Hedensk Tid - 消え失せる太陽と月
02.   Fra Hedensk Tid - 絞首台の主
03.   Infernal Necromancy - 雪風
04.   Infernal Necromancy - 爾霊山
05.   Mass Kontrol Genocide - 腐乱シタ愛
06.   Mass Kontrol Genocide - 血ニ染マル結末
07.   Mass Kontrol Genocide - 絶望ガ眠ル惨劇ノ庭園
08.   Ψυονξηε - Sublimated Contaminants
09.   Ψυονξηε - Disgusting Euphoria
10.   Ψυονξηε - Inorganic

Durée : 36:46

parution
22 Février 2022

voir aussi
Infernal Necromancy / Kanashimi
Infernal Necromancy / Kanashimi
Hikari to Yami (Split-CD)

2012 - Zero Dimensional Records
  
Yvonxhe
Yvonxhe
Multicolored Libricide (EP)

2014 - Zero Dimensional Records
  
Yvonxhe
Yvonxhe
De Praestigiis Daemonum

2012 - Zero Dimensional Records
  
Fra Hedensk Tid
Fra Hedensk Tid
回帰への祈り
(Kaiki he no Inori)

2013 - Zero Dimensional Records
  
Yvonxhe
Yvonxhe
De lamiis et phitonicis mulieribus (EP)

2012 - Inquistio Records
  

Essayez aussi
Czarnobog
Czarnobog
Night of Uralic Storm

2021 - Astral Nightmare Productions
  
Deathcult
Deathcult
Cult Of The Goat

2017 - Soulseller Records
  
Dødsfall
Dødsfall
Inn i Mørkets Kongedømme

2012 - Obscure Abhorrence Productions
  
Plaga
Plaga
Trąby Zagłady / Pożeracze Słońc (Compil.)

2014 - Hellfire Records
  
Dark Fury
Dark Fury
Synningthwait

2014 - Lower Silesian Stronghold
  

Hats Barn
Y.a.HW.e.H
Lire la chronique
Runespell / Forest Mysticism
Wandering Forlorn (Split-CD)
Lire la chronique
Interview de MISGIVINGS pour l'album éponyme
Lire l'interview
Soldier - Tower
Mars Exulte! (EP)
Lire la chronique
Blut Aus Nord
Disharmonium (Undreamable A...
Lire la chronique
Misgivings
Misgivings
Lire la chronique
Le Black Metal en français... C'est mal ?
Lire le podcast
The Third Eye Rapists
Deathtrip Transcendence / M...
Lire la chronique
Sick Sinus Syndrome
Rotten to the Core
Lire la chronique
Scumslaught
Knives And Amphetamines
Lire la chronique
Bergsvriden
Gastkramad
Lire la chronique
Burying Place
In The Light Of Burning Chu...
Lire la chronique
Gauntlet Ring
Tyrannical Bloodlust
Lire la chronique
Disiplin
Disiplin (Rééd.)
Lire la chronique
Desecresy
Unveil In The Abyss
Lire la chronique
Dodsferd
Suicide and the Rest of You...
Lire la chronique
Somme
Prussian Blood (EP)
Lire la chronique
Deathawaits
XX
Lire la chronique
Eggs Of Gomorrh
Wombspreader
Lire la chronique
Skaur
Reis te Haelvete
Lire la chronique
Somme
Somme (EP)
Lire la chronique
Shed The Skin
Thaumogenesis
Lire la chronique
Come to Grief
When the World Dies
Lire la chronique
Expression Of Pain
Expression Of Pain
Lire la chronique
Slipknot
We Are Not Your Kind
Lire la chronique
Destruction Ritual
Destruction Ritual (Démo)
Lire la chronique
Cult Of Luna
The Long Road North
Lire la chronique
Drudensang
Tuiflsrijtt
Lire la chronique
Shadow's Mortuary
Unohdettu Maa
Lire la chronique
Purgatory
Apotheosis Of Anti Light
Lire la chronique