chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
94 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Eggs Of Gomorrh - Wombspreader

Chronique

Eggs Of Gomorrh Wombspreader
Maintenant que mon retard est enfin rattrapé, je vais pouvoir me pencher sur l’actualité des Suisses de Eggs Of Gomorrh dont, justement, le deuxième album vient de paraître. Alors j’aurai pu attendre encore quelques jours avant de vous en parler (c’était d’ailleurs ce qui était initialement prévu, notamment pour vous permettre de souffler un petit peu après ces deux chroniques (celles de Outpregnate et Encomium Of Depraved Instincts) publiées coup sur coup), sauf que le groupe vient d’annoncer la sortie d’un split en compagnie des Américains de Weregoat (vous la sentez la grosse finesse qui se profile à l’horizon ?). Intitulé Orgiastic Rape Of Resurrected Remains, cette joyeuse collaboration verra le jour an août prochain via Iron Bonehead Productions. Du coup, je préfère prendre les devants aujourd’hui plutôt que de me retrouver une fois encore à la bourre dans quelques semaines...

Intitulé Wombspreader, ce nouvel album marque en quelque sorte un nouveau départ pour le groupe puisqu’après deux sorties consécutives sur le label français Krucyator Productions, les Suisses sont allés trouver refuge chez les Polonais de Godz Ov War Productions qui derrière ses airs de labels de seconde zone, a tout de même produit ces derniers mois quelques sorties particulièrement recommandables (Persecutory, Azothyst, Phalanx Inferno, Kadavereich...). Ce changement de label s’accompagne également pour l’occasion d’une collaboration avec l’artiste indonésien Jenglot Hitam qui dans la lignée d’un Daniel Corcuera signe là une œuvre chargée de détails particulièrement charmants…

Sans trop de surprise, il s’agit là des seuls véritables changements recensés à l’écoute de ce nouvel album puisque pour le reste, Eggs Of Gomorrh marche ici dans les pas de ses précédentes réalisations. On va donc retrouver ce fameux Black / Death particulièrement sauvage et intense sur lequel la formation originaire de Genève a bâti sa solide réputation. Une approche toujours aussi radicale et bas du front qui derrière ce caractère jusqu’au-boutiste pouvant sembler quelque peu redondant, révèle surtout une efficacité extrême et un goût naturellement prononcé pour le chaos et la destruction.
Comme toujours avec les Suisses, cela se manifeste à travers des compositions explosives menées pour l’essentiel sous la barre des quatre minutes (à l’exception de "Wombspreader" et "Hateraped Oblivion" qui les dépassent de peu). Une approche frontale et dénuée de finesse où les riffs Black Metal incisifs (et plus tarabiscotés qu’il n’y paraît de prime abord) exécutés à toute berzingue et autres secousses à base de blasts effrénés et débilitants s’imposent par la force pour régner en maitres sur ces trente-cinq minutes particulièrement éreintantes. Une demi-heure des plus musclées lors desquelles les pauses vont se faire rares et finalement assez peu reposantes. En effet, on note ici ou là quelques baisses volontaires de régime ("Flail Of Obedience" à 2:01, "Disciples Of Terror" à 1:04, l’instrumental "Då Svartdöd Nalkas" ainsi que ces quelques courtes introductions et conclusions bruitistes signés des mains d’un certain Stigma Yuga, les premières secondes moins en tension de "Hateraped Oblivion" suivi de ce break entamé à 1:24, "Nefarious Incision" à 1:08...) qui vont notamment nous permettre de reprendre brièvement notre souffle et au passage apporter un petit peu de relief à une formule punitive et excessive aussi jouissive que fatigante. Cette démonstration de force et de violence exacerbée est mise en avant par une production toujours aussi impeccable qui laisse de côté la crasse, l’approximation ou l’aspect organique développés par d’autres groupes évoluant dans le même registre pour une approche plus froide et déshumanisée. Un parti pris qui confère au Black / Death de Eggs Of Gomorrh un petit côté synthétique (notamment sur le son des guitares, beaucoup moins sur celui de la batterie) et implacable qui sied à ravir à ce genre de formule radicale et sans compromis aucun.

Attendu depuis près de trois ans par tous les amateurs de ce genre de petites douceurs, Wombspreader ne déçoit absolument pas. Certes, la formule reste peu ou prou identique d’une sortie à l’autre et l’effet de surprise s'est depuis longtemps totalement évaporé. Fort heureusement, il persiste néanmoins cette efficacité de tous les instants, cette dynamique brutale et intense ainsi que cette force chaotique et implacable à laquelle il est toujours aussi vain de vouloir résister. Bref, une nouvelle mise au point aussi sévère qu’implacable de la part d’un groupe qui n’a définitivement de leçons à recevoir de personnes. Bien joué messieurs. Une fois de plus.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Eggs Of Gomorrh
Black / Death Metal
2022 - Godz Ov War Productions
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Eggs Of Gomorrh
Eggs Of Gomorrh
Black / Death Metal - 2008 - Suisse
  

nouveaute
A paraître le 10 Juin 2022

tracklist
01.   Degrading Manifesto  (03:56)
02.   Flail Of Obedience  (02:57)
03.   Disciples Of Terror  (03:42)
04.   Wombspreader  (04:06)
05.   Då Svartdöd Nalkas  (02:29)
06.   Necrosadistic Chasm  (03:34)
07.   Execution Climax  (03:41)
08.   Eggomorph  (03:56)
09.   Hateraped Oblivion  (04:10)
10.   Nefarious Incision  (03:12)

Durée : 35:43

line up
voir aussi
Sarinvomit / Eggs Of Gomorrh
Sarinvomit / Eggs Of Gomorrh
Encomium Of Depraved Instincts (Split-CD)

2019 - Krucyator Productions
  
Eggs Of Gomorrh
Eggs Of Gomorrh
Outpregnate (EP)

2019 - Krucyator Productions
  
Eggs Of Gomorrh
Eggs Of Gomorrh
Rot Prophet

2016 - Vault Of Dried Bones
  

Essayez aussi
Impiety
Impiety
Versus All Gods

2019 - Shivadarshana Records
  
Suffering Hour
Suffering Hour
The Cyclic Reckoning

2021 - Profound Lore Records
  
Thron
Thron
Pilgrim

2021 - Listenable Records
  
Cadaver
Cadaver
Necrosis

2004 - Candlelight Records
  
Sacramentum
Sacramentum
Far Away From The Sun

1996 - Adipocere Records
  

Hats Barn
Y.a.HW.e.H
Lire la chronique
Runespell / Forest Mysticism
Wandering Forlorn (Split-CD)
Lire la chronique
Interview de MISGIVINGS pour l'album éponyme
Lire l'interview
Soldier - Tower
Mars Exulte! (EP)
Lire la chronique
Blut Aus Nord
Disharmonium (Undreamable A...
Lire la chronique
Misgivings
Misgivings
Lire la chronique
Le Black Metal en français... C'est mal ?
Lire le podcast
The Third Eye Rapists
Deathtrip Transcendence / M...
Lire la chronique
Sick Sinus Syndrome
Rotten to the Core
Lire la chronique
Scumslaught
Knives And Amphetamines
Lire la chronique
Bergsvriden
Gastkramad
Lire la chronique
Burying Place
In The Light Of Burning Chu...
Lire la chronique
Gauntlet Ring
Tyrannical Bloodlust
Lire la chronique
Disiplin
Disiplin (Rééd.)
Lire la chronique
Desecresy
Unveil In The Abyss
Lire la chronique
Dodsferd
Suicide and the Rest of You...
Lire la chronique
Somme
Prussian Blood (EP)
Lire la chronique
Deathawaits
XX
Lire la chronique
Eggs Of Gomorrh
Wombspreader
Lire la chronique
Skaur
Reis te Haelvete
Lire la chronique
Somme
Somme (EP)
Lire la chronique
Shed The Skin
Thaumogenesis
Lire la chronique
Come to Grief
When the World Dies
Lire la chronique
Expression Of Pain
Expression Of Pain
Lire la chronique
Slipknot
We Are Not Your Kind
Lire la chronique
Destruction Ritual
Destruction Ritual (Démo)
Lire la chronique
Cult Of Luna
The Long Road North
Lire la chronique
Drudensang
Tuiflsrijtt
Lire la chronique
Shadow's Mortuary
Unohdettu Maa
Lire la chronique
Purgatory
Apotheosis Of Anti Light
Lire la chronique