chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Laudanum - The Apotheker

Chronique

Laudanum The Apotheker
Derrière cette pochette, non pas un groupe de doom / death metal à tendance gothique mais… un groupe de sludge. Et pas n’importe lequel ! Sans être le premier nom venant à l’esprit, Laudanum parlera peut-être à ceux s’étant penchés sur ce petit renouveau qu’a connu le genre au début des années 2000, où des groupes comme Atavist, Unearthly Trance, Indian ou Graves at Sea prenaient à leur charge de faire évoluer le son typique des nineties pour l’emmener dans le nouveau millénaire.

À ce jeu, Laudanum n’est pas celui qui est allé le plus loin. Fermement inscrit dans les tables de la loi d’un sludge fricotant avec le punk, il pourra même évoquer Dystopia et ses élans crust dans sa manière de moderniser le style (« Transfusion » ou « Crawling the Wall » par exemple). Sans dénaturer ce qui fait l’attrait de cette musique déglinguée, rageuse et écroulée (ces samples typiques ponctuant l’écoute), il profite des armes de son époque pour mieux appuyer la force qu’elle contient en elle-même. Une réussite, tant ces trente-six minutes découpées en douze morceaux (ce qui dit à quel point les Ricains ne s’éternisent pas, l’objectif d’empiler les headshots à l’esprit) contiennent de nombreux passages où l’on a envie de serrer le poing, un regard fixe et un sourire sadique préparant l’arrivée d’un riff que l’on sait particulièrement jouissif. Il suffit d’écouter « Black Rain », « In A Hole » ou encore « Virus » » pour comprendre que The Apotheker a dévalisé l’ensemble de sa pharmacie pour offrir ce qui se fait de plus puissant, insensible à la douleur et enfiévré à la fois.

Pour autant, si cette grande efficacité – jusqu’à des alternances de voix jouant au ping-pong avec notre cervelle, cf. « Pig Farm » – est bien que ce qui fait revenir régulièrement vers The Apotheker, Laudanum commence déjà à montrer sur ce premier album des qualités propres préfigurant l’étrange The Coronation, par lequel la bande terminera sa courte carrière avec un beau point d’interrogation. Une bizarrerie propre à la formation qui se retrouve dans ce goût pour la mélodie triturée, vrillant les tympans, décelable dès « Virus » et montrant que le trio, sans délaisser d’un iota son optique d’y aller au bélier à chaque instant, prend des influences dans les scènes noise pour augmenter d’autant plus son pouvoir de soumission.

Bourré de qualités formelles (presque un manuel à suivre du disque sludge sur-accrocheur) soutenues par une production remarquable, lisible, enveloppante et grésillante, Laudanum parvient également à capter une ambiance durant le peu de temps qu’il s’accorde ici, grâce à des samples dépeignant une Amérique coincée entre bigoterie et tentation pour le mal ainsi que des riffs constamment dans le rouge, brûlants de ferveur, ce que le sludge peut avoir de plus impitoyable et direct. Injustement oublié aujourd’hui, sans doute en raison d’une sortie confidentielle sur le label quasiment mort-né Unknown Controller, il est à conseiller avant tout aux mordus du genre qui ne se sont pas encore laissés vampiriser par ce disque, tant ils y trouveront un ensemble d’éléments constitutifs de leur amour pour le style. Car à part un dernier tiers un poil en deçà – l’un peu longuette fin de « Reverse » , la conclusion un brin convenue bien qu’agréable qu’est « Thanatopsis » – ainsi qu’une suite qui montrera toute la personnalité d’un groupe ici majoritairement occupé à faire les choses du mieux possible, que reprocher à The Apotheker ?

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

lkea citer
lkea
07/08/2022 21:48
Merci ! Je te rejoins pour The Coronation, j'espère en parler rapidement... Mais ce premier album est pas mal tout de même, moins impressionnant mais faisant très bien le boulot (ces riffs ultra accrocheurs, comme dit).
BBB citer
BBB
07/08/2022 18:49
Ecouté rapidement parce que j'avais découvert le groupe avec le superbe The Coronation. Mais il ne m'avait pas trop marqué.
Comme dit le suivant est juste énorme, très "étrange" effectivement mais il m'avait complètement retourné. Et je l'ai beaucoup écouté à l'époque. Va falloir que je le ressorte d'ailleurs.
Très bonne chronique ceci dit.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Laudanum
Sludge / Noise
2004 - Unknown Controller
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Laudanum
Laudanum
Sludge / Doom / Dark Ambient - 2003 † 2013 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Burning South  (01:01)
02.   Virus  (04:16)
03.   Transfusion  (01:50)
04.   The Hanged Man  (03:16)
05.   Crawling the Wall  (02:21)
06.   Black Rain  (02:37)
07.   Wasted Mind  (01:33)
08.   In a Hole  (03:26)
09.   Reverse  (02:51)
10.   Pig Farm  (02:54)
11.   Dementia  (05:14)
12.   Thanatopsis  (04:34)

Durée : 35:53

line up
parution
12 Juillet 2004

voir aussi
Laudanum
Laudanum
The Coronation

2009 - 20 Buck Spin Records
  

Essayez aussi
Deveikuth
Deveikuth
0.∅ (EP)

2016 - Autoproduction
  
Thou / The Body
Thou / The Body
Released from Love (Coll.)

2014 - Vinyl Rites
  
Fange
Fange
Punir

2019 - Throatruiner Records
  
Fange
Fange
Poisse (EP)

2014 - Lost Pilgrims / Basement Apes Industries / Zugzwang / Ulterior Records / Cold Dark Matter
  
Keverra
Keverra
Keverra

2020 - Seeing Red Records
  

Wayward Dawn
All-Consuming Void
Lire la chronique
Bloodbath
Survival of the Sickest
Lire la chronique
Allocer Wolfe
A Man Made for Nowhere
Lire la chronique
Horror Within
Awaiting Extinction (EP)
Lire la chronique
Karmic Void
Armageddon Sun (Démo)
Lire la chronique
Wyrms
Sarkhral Lumænor - La lueur...
Lire la chronique
Kommand
The Demos (Compil.)
Lire la chronique
Phobophilic
Enveloping Absurdity
Lire la chronique
Miasmes
Vermines (EP)
Lire la chronique
Undr
Undr (EP)
Lire la chronique
Bones
Sombre Opulence
Lire la chronique
Mystic Circle
Mystic Circle
Lire la chronique
Cathartic
Through The Abysmal Gates O...
Lire la chronique
Broyeur d'Enfance
Suicide social
Lire la chronique
Trucido
A Collection Of Self​-​Dest...
Lire la chronique
Mineral Reflectance
Des chemins de vie
Lire la chronique
Proudhon
Social Tympanum
Lire la chronique
Prieuré
Nos prières (EP)
Lire la chronique
Egggore / Pharmacist
Paranoid Personality Disord...
Lire la chronique
Nuit Macabre
Chapitre III - Odeur de mort
Lire la chronique
Plague Patrol
Demo 2021 (Démo)
Lire la chronique
Sale Freux
Le corbeau clandestin
Lire la chronique
Innumerable Forms
Punishment In Flesh
Lire la chronique
Heresie
Poésie Noire (EP)
Lire la chronique
Hyperdontia / Septage
Hyperdontia / Septage (Spli...
Lire la chronique
European Tour MMXXII
Faceless Burial + Innumerab...
Lire le live report
Ritualization
Hema Ignis Necros (EP)
Lire la chronique
Herbstlethargie
Melancholie im Blattfall
Lire la chronique
Chat Pile
God's Country
Lire la chronique
Lacrima Mortis
Posthumous
Lire la chronique