chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
88 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Mons Veneris - Inversados d'Um Abismo de Podridão

Chronique

Mons Veneris Inversados d'Um Abismo de Podridão
Mais comment se fait-ce que c’est la première fois que je parle de ce groupe portugais dans une chronique, alors que je le connais déjà depuis plusieurs années ? D’autant qu’il existe depuis 2003 et qu’il a toujours été extrêmement actif... mais dans l’ombre. 20 démos, mais surtout 23 splits dont avec BLACK CILICE, MORTE INCANDESCENTE ou encore ORDEM SATÂNICA. Principalement avec des groupes de sa nationalité car il a véritablement un esprit « local » et même communautaire, ayant d’ailleurs participé au défunt collectif Black Circle, en compagnie de IRAE, RAINHA COLERA, VETALA et DECREPITUDE.

Côté album, le nombre est un peu moins impressionnant : le premier en 2008, les suivants en 2016, puis 2017, 2020 et enfin celui dont nous allons parler maintenant, en 2022. C’est un cinquième album qui reste évidemment fidèle à la « musique » du groupe au line-up mystère. Son black metal est à nouveau particulièrement influencé par les Légions Noires françaises, leur noirceur, leur folie, leurs ambiances suffocantes. Chaque morceau semble être improvisé tant les structures sont volontairement décousues et le chaos infini. Des odeurs d’oeufs pourris et d’enclos de boucs inondent constamment les narines le long des 8 pistes. Le son est raw, avec en plus des effets fragiles, comme si la bande sonore venait d’une autre époque et qu’elle pouvait céder à tout moment.

MONS VENERIS propose 43 minutes qui ne sont pas accessibles à tous. C’est un héritage d’un BM crasseux, naturellement malfaisant, désordonné et inquiétant. Les vocaux y sont très importants, puisqu’ils ajoutent à l’ensemble des ambiances tour à tour agressives, torturées ou malaisantes.

C’est finalement exactement ce qu’on attend et espère d’un label tel que Signal Rex, portugais qui s’en est fait une spécialité. Le charme opère, mais la formule est un peu trop classique, et ne permet pas non plus de s’extasier pleinement.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Mons Veneris
Black Metal
2022 - Signal Rex
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Mons Veneris
Mons Veneris
Black Metal - 2003 - Portugal
  

tracklist
01.   Crueza Lúgubre
02.   As Garras do Velo Escrito
03.   Urna da Virgem Desalmada
04.   Sê a Minha Morte
05.   O do Fosso da Vida
06.   Satanás Impera
07.   No Trono do Desconhecido
08.   Discípulo do Mal

Durée : 43:08

parution
20 Septembre 2022

Essayez aussi
Dissection
Dissection
Live Legacy (Live)

2003 - Nuclear Blast Records
  
Kladovest
Kladovest
Ignitiate

2016 - No Colours Records
  
Sombre Héritage
Sombre Héritage
Alpha Ursae Minoris

2020 - Sepulchral Productions
  
Sorcier Des Glaces
Sorcier Des Glaces
Un Monde de Glace et de Sang

2020 - Indépendant
  
Nusquama
Nusquama
Horizons Ontheemt

2019 - Eisenwald Tonschmiede
  

Caïnan Dawn
Lagu
Lire la chronique
Virgil
Acheron
Lire la chronique
Houle
Houle (EP)
Lire la chronique
Baron Fantôme
La Nuit Fantastique
Lire la chronique
Etat Limite
L'affrontement de l'intime
Lire la chronique
Sepulchral Zeal
Open (Démo)
Lire la chronique
Interview de HERESIE pour l'album "Par-Delà Les Vents"
Lire l'interview
Heresie
Par​-​Delà Les Vents
Lire la chronique
Molder
Engrossed In Decay
Lire la chronique
OTDHR
Maraud
Lire la chronique
Vananidr
Beneath the Mold
Lire la chronique
Triumvir Foul
Onslaught To Seraphim
Lire la chronique
Krisiun + Nile
Lire le live report
Doomsday
Depictions Of Chaos (EP)
Lire la chronique
Threshold
Dividing Lines
Lire la chronique
Autopsy
Morbidity Triumphant
Lire la chronique
Trouble
Run To The Light
Lire la chronique
Drudkh
Всі належать ночі (All Belo...
Lire la chronique
Ofdrykkja
After the Storm
Lire la chronique
Oaken Skull
L'excellence du vice
Lire la chronique
Ungfell
Demo(lition) (Démo)
Lire la chronique
Hadopelagyal
Nereidean Seismic End
Lire la chronique
Ellende
Ellenbogengesellschaft
Lire la chronique
Gohrgone
Fulgur Imperii
Lire la chronique
Qrixkuor
Poison Palinopsia
Lire la chronique
Zemial
To Slay With Silent Dagger ...
Lire la chronique
Waves Idle Symmetry
Thalassa (EP)
Lire la chronique
Darkthrone
Astral Fortress
Lire la chronique
Exhumed
To The Dead
Lire la chronique
Ensanguinate
Eldritch Anatomy
Lire la chronique