chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
189 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Trucido - A Collection Of Self​-​Destruction

Chronique

Trucido A Collection Of Self​-​Destruction
Malgré une pochette que seule une mère pourrait aimer, et un logo quelconque, il y a quelques bricoles alléchantes qui m'ont décidé à donner sa chance à ce premier long format de Trucido. Puisqu'une image vaut mille mots, autant laisser la magie du meme opérer - une fois n'est pas coutume, et l'enthousiasme progressif de Vince McMahon résume fort bien celui qui fut le mien.



Ceux qui savent, savent, et depuis longtemps : n'importe quel groupe comportant Bryan Fajardo au line-up est un immanquable en puissance. Chaque disque sur lequel il officie se transforme en bombe. Que ce soit au sein de P.L.F., de Gridlink, Kill the Client, Noisear ou plus récemment Triage, sa caisse-claire au ping caractéristique et ses tapis de blast-beats savent mettre l'assemblée d'accord. Le gus semble être l'ingrédient magique pour un disque de Grindcore réussi. Chez Trucido, il partage d'ailleurs la tête d'affiche avec l'un de ses compères, Irving Lopez, guitariste au riffing caractéristique, sorte de mélange réussi entre Sebastian Rokicki (Antigama), Rob Marton (Discordance Axis, NOKWTDT) et Takafumi Matsubara (Gridlink, entre autres). Technique sans jamais tomber tête première dans l'outrance, ses lignes tarabiscotées font tout le sel de Cognizant, formation de Grindcore intello dans laquelle Bryan Fajardo officie également, montrant toute l'étendue de sa palette de jeu.

Sans surprise donc vu le pedigree des deux affreux jojos, "A Collection Of Self​-​Destruction" tartine salement durant son petit quart-d'heure - court, très court ! Trucido produit un Grindcore somme toute assez classique, mais qui convoque les plus belles heures du genre. Rien de neuf sous le soleil de Dallas, mais nom de Dieu, que ça fait du bien ! Que ces quatorze titres sont jouissifs ! Et pour ne rien gâcher, la production est absolument parfaite pour le style - mis en boîte au studio Anomalous Mind Engineering... d'Irving Lopez. Cru sans être inaudible, suffisamment sale pour la caution street (et éloigner les curieux) tout en sachant rester lisible. Le contraire eut été un beau gâchis !

Mélange du côté "Dans ta gueule et du chant glaireux d'Insect Warfare, mais également des parties plus pensées, poussées d'un Cognizant, justement, ce premier album de Trucido saura satisfaire tous les amoureux du genre, sans exception, et peu importe ce que tu recherches dans le style. Tu aimes quand ça bourre sans interruption, pour agiter ta main en l'air comme un épileptique ? Il y a de la tartine de doigts en stock : L'incendiaire "Tokyo Grind" taillé pour retourner un pit; "Hate Spreader" qui rappelle furieusement le riffing Thrashisant de Dave Callier (P.L.F.); "Fell Off" et ses cuts de brute épaisse sur lit de chuintements vocaux... Au contraire, tu préfères déhancher ton petit corps sur des motifs redoutables de groove ? De l'ouverture du bien-nommé "Please Fuck Off" jusqu'à "Preyed Upon" qui monte en puissance pour mieux t'achever, en passant par l'exceptionnel "Cumbia Grind", qui en serait presque dansant, tu trouveras sans mal de quoi perdre du gras et détruire ton mobilier. Ou peut-être as-tu été alléché par la présence d'Irving au line-up ? Histoire de prendre un peu de rab' de son jeu en attendant le prochain Cognizant... Le presque chaloupé "Convenience < Humanity", les bends de "Diving Into War", et le mid-tempo "Final Defecation" t'aideront à patienter.

En bref, un disque de Grindcore comme on les aime, petit shot de brutalité en intraveineuse : parfait pour un Dimanche. Encore une pépite au palmarès de Bryan Fajardo, et une formation à suivre de près tant ce premier jet s'avère convaincant au fil des écoutes.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Trucido
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Trucido
Trucido
Grindcore - 2022 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Old World  (01:17)
02.   Please Fuck Off  (01:00)
03.   Convenience>Humanity  (01:17)
04.   Leaky Gut  (01:09)
05.   Diving Into War  (01:03)
06.   Tokyo Grind  (01:06)
07.   Hate Spreader  (00:58)
08.   Fell Off  (00:42)
09.   Preyed Upon  (01:01)
10.   Cumbia Grind  (01:08)
11.   Torcido  (01:06)
12.   Ripping Arms Off  (01:14)
13.   Final Defecation  (01:01)
14.   Super Spreader  (00:59)

Durée : 15:06

line up
parution
19 Août 2022

Essayez aussi
Infected Society
Infected Society
Get Infected (EP)

2012 - Kaotoxin Records
  
Warfuck
Warfuck
Neantification

2013 - Autoproduction
  
Napalm Death
Napalm Death
Utilitarian

2012 - Century Media Records
  
Jack / Yattai
Jack / Yattai
Unsheathe And Grind (Split-CD)

2009 - Kasamata Records
  
Gendo Ikari
Gendo Ikari
Unit 1 (EP)

2016 - Autoproduction
  

Wayward Dawn
All-Consuming Void
Lire la chronique
Bloodbath
Survival of the Sickest
Lire la chronique
Allocer Wolfe
A Man Made for Nowhere
Lire la chronique
Horror Within
Awaiting Extinction (EP)
Lire la chronique
Karmic Void
Armageddon Sun (Démo)
Lire la chronique
Wyrms
Sarkhral Lumænor - La lueur...
Lire la chronique
Kommand
The Demos (Compil.)
Lire la chronique
Phobophilic
Enveloping Absurdity
Lire la chronique
Miasmes
Vermines (EP)
Lire la chronique
Undr
Undr (EP)
Lire la chronique
Bones
Sombre Opulence
Lire la chronique
Mystic Circle
Mystic Circle
Lire la chronique
Cathartic
Through The Abysmal Gates O...
Lire la chronique
Broyeur d'Enfance
Suicide social
Lire la chronique
Trucido
A Collection Of Self​-​Dest...
Lire la chronique
Mineral Reflectance
Des chemins de vie
Lire la chronique
Proudhon
Social Tympanum
Lire la chronique
Prieuré
Nos prières (EP)
Lire la chronique
Egggore / Pharmacist
Paranoid Personality Disord...
Lire la chronique
Nuit Macabre
Chapitre III - Odeur de mort
Lire la chronique
Plague Patrol
Demo 2021 (Démo)
Lire la chronique
Sale Freux
Le corbeau clandestin
Lire la chronique
Innumerable Forms
Punishment In Flesh
Lire la chronique
Heresie
Poésie Noire (EP)
Lire la chronique
Hyperdontia / Septage
Hyperdontia / Septage (Spli...
Lire la chronique
European Tour MMXXII
Faceless Burial + Innumerab...
Lire le live report
Ritualization
Hema Ignis Necros (EP)
Lire la chronique
Herbstlethargie
Melancholie im Blattfall
Lire la chronique
Chat Pile
God's Country
Lire la chronique
Lacrima Mortis
Posthumous
Lire la chronique