chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Broyeur d'Enfance - Suicide social

Chronique

Broyeur d'Enfance Suicide social
Au cours de ces deux dernières années, nous sommes certainement nombreux à avoir été interpellés par le nom de cette nouvelle formation de black metal français, BROYEUR D’ENFANCE, ou encore par l’artwork des deux LPs déjà parus : « Suicide sentimental » et le dernier en date « Suicide social ». Le premier présentait une poupée qu’on croirait celle d’« Issues » (KORN) après avoir passé six mois dans une décharge publique, le second des Mickey qui te laissent à penser qu’après leur passage, ton fion ressemblera au tunnel du train fantôme. Une ambiance plutôt morose donc, rehaussée d’un logo made in Funeral Tower Arts, aussi illisible qu’attrayant.

Si Zémus semble être le seul maître à bord, il a néanmoins pu compter par le passé sur les services de Déhà au chant et à la batterie, ce dernier n’étant cependant pas crédité pour le disque qui nous intéresse. Alors, ce « Suicide social », que vaut-il ? Car, certes, l’homme est jeune (à peine 24 ans) mais il a déjà une bonne expérience des musiques extrêmes du fait de ses rôles au sein d’UNSEEN ABYSS ou encore WITCHCRAFT ECSTASY. Zémus ne sort donc pas de nulle part et son talent lui permet d’être soutenu par Black Shadow Legions ainsi qu'Acid Vicious.

Musicalement parlant, le rendu est quand même assez déstabilisant. Si j’allais au bout de mes intuitions, je dirais que nous sommes là au croisement de certains aspects raw et nihilistes de K.F.R., du souillage verbal de WORHS, du sens du dépouillement de SALE FREUX, tout ça vu à travers le prisme de l’enfance / adolescence, thématique chère à STUPEFLIP dont je perçois l’ombre.

Au travers des huit titres qui composent cet album, le musicien se raconte via des textes simples, sans emphases ni effets littéraires, extériorisant voire exorcisant ses angoisses :
« Une année entière à tourner en rond
A m'isoler chez moi tel un cafard
Je me saoule alors tel un pochtron
Cette vie devient mon cauchemar
Tu es attiré par ce qui te détruit
Tu as constamment peur de regretter
La dépendance est ton choix de vie
L'ivresse, une banalité
» (« Zémus ou les 365 jours d’ivresse).

D’ailleurs, Zémus le dit lui-même : « Je ne suis pas un artiste, je suis juste un énième mec paumé qui a besoin de s’exprimer… » (« Mourir sur Seine »). Mais pourtant, peut-être à son corps défendant, c’est bien de l’art qui jaillit de ce « Suicide social » : de la volonté de coller à une certaine esthétique black metal vouée au détournement de mineur à l’effort indéniable qui est fait pour écrire des textes construits, en passant par une musique homogène et structurée, on entre dans une mécanique de pensée où le cri primal reste encore trop frustrant, le riff agressif trop sommaire et où l’expectoration des démons intérieurs ne peut passer que par une mise en scène réfléchie, une narration porteuse de sens, aussi juvénile soit-il.

Alors c’est vrai qu’avec BROYEUR D’ENFANCE, nous sommes relativement loin des thématiques black metal auxquelles nous sommes habitués et que le public le plus « adulte » (tout du moins celui ayant réussi à s’extirper de son mal-être de jeunesse) aura peut-être du mal à s’identifier tant à l’imagerie qu’aux paroles. Cependant, si je fais abstraction de cela pour me concentrer uniquement sur la musique, alors « Suicide social » a de sérieux arguments à faire valoir. « Tu peux pas test lapin, je vous déteste » (King Ju).

Même si BROYEUR D’ENFANCE n’a que peu de chances d’accéder aux premières places du podium, je lui souhaite néanmoins de parvenir à dépasser ses traumatismes afin de pouvoir y porter un regard plus détaché et analytique car, avec un style pareil, les textes qui verront le jour n’en seront que plus forts.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Broyeur d'Enfance
Depressive Black Metal
2022 - Acid Vicious
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Broyeur d'Enfance
Broyeur d'Enfance
Depressive Black Metal - 2020 - France
  

formats
  • Digital / 11/07/2022 - Acid Vicious
  • CD / 11/07/2022 - Acid Vicious (Limité à 500 copies)

tracklist
01.   De retour dans le broyeur...  (01:05)
02.   Liberté, egalité & suicide assisté  (08:53)
03.   Zémus ou les 365 jours d'ivresse  (05:25)
04.   Funérailles de ma blonde  (02:03)
05.   Les larmes de Christine  (06:59)
06.   Amis de la mélancolie  (07:52)
07.   Mourir sur Seine (Ode à la solitude)  (01:30)
08.   Suicide social  (07:49)

Durée : 41:36

line up
parution
11 Juillet 2022

Essayez aussi
Coldworld
Coldworld
Autumn

2016 - Cold Dimensions
  
Totalselfhatred
Totalselfhatred
Apocalypse In Your Heart

2011 - Osmose Productions
  
Tiil Sum
Tiil Sum
In Articulo Mortis

2013 - Dark Omens Production
  
Nortt
Nortt
Endeligt

2017 - Avantgarde Music
  
Gateway To Selfdestruction
Gateway To Selfdestruction
Death, My Salvation

2016 - Northern Silence Productions
  

Wayward Dawn
All-Consuming Void
Lire la chronique
Bloodbath
Survival of the Sickest
Lire la chronique
Allocer Wolfe
A Man Made for Nowhere
Lire la chronique
Horror Within
Awaiting Extinction (EP)
Lire la chronique
Karmic Void
Armageddon Sun (Démo)
Lire la chronique
Wyrms
Sarkhral Lumænor - La lueur...
Lire la chronique
Kommand
The Demos (Compil.)
Lire la chronique
Phobophilic
Enveloping Absurdity
Lire la chronique
Miasmes
Vermines (EP)
Lire la chronique
Undr
Undr (EP)
Lire la chronique
Bones
Sombre Opulence
Lire la chronique
Mystic Circle
Mystic Circle
Lire la chronique
Cathartic
Through The Abysmal Gates O...
Lire la chronique
Broyeur d'Enfance
Suicide social
Lire la chronique
Trucido
A Collection Of Self​-​Dest...
Lire la chronique
Mineral Reflectance
Des chemins de vie
Lire la chronique
Proudhon
Social Tympanum
Lire la chronique
Prieuré
Nos prières (EP)
Lire la chronique
Egggore / Pharmacist
Paranoid Personality Disord...
Lire la chronique
Nuit Macabre
Chapitre III - Odeur de mort
Lire la chronique
Plague Patrol
Demo 2021 (Démo)
Lire la chronique
Sale Freux
Le corbeau clandestin
Lire la chronique
Innumerable Forms
Punishment In Flesh
Lire la chronique
Heresie
Poésie Noire (EP)
Lire la chronique
Hyperdontia / Septage
Hyperdontia / Septage (Spli...
Lire la chronique
European Tour MMXXII
Faceless Burial + Innumerab...
Lire le live report
Ritualization
Hema Ignis Necros (EP)
Lire la chronique
Herbstlethargie
Melancholie im Blattfall
Lire la chronique
Chat Pile
God's Country
Lire la chronique
Lacrima Mortis
Posthumous
Lire la chronique