chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Cathartic - Through The Abysmal Gates Of Subconscious

Chronique

Cathartic Through The Abysmal Gates Of Subconscious
Si le Mexique est un des pays avec le plus fort taux d’homicide au monde il fait peu de doutes que cela influe grandement sur sa musique extrême, loin du cliché des mariachis et autres ambiances traditionnelles - vu que depuis longtemps il balance régulièrement nombre de groupes très énervés et à la forte radicalité, où la qualité est souvent au rendez-vous. Parmi tout cela on peut facilement citer RAVAGER, CENOTAPH, DISGORGE, MORBID MESSIAH, RAVENOUS DEATH, ZOMBIEFICATION, THE CHASM… et désormais il va falloir rajouter CATHARTIC qui déboule de Guadalajara avec un premier opus de très bonne tenue et aux accents rétro, qui sent bon la Suède des années 90. Malgré un climat totalement différent au sein de leur nation par rapport au royaume Scandinave le quatuor a visiblement bouffé du ENTOMBED et DISMEMBER à haute dose, tant on y retrouve les éléments typiques allant de la pédale HM-2 à la production râpeuse et granuleuse, le tout avec une sobriété et un rendu impeccable tel qu’on avait pu l’entendre sur l’Ep « Ceremonial Resurrection » sorti il y’a deux ans. Depuis le combo n’a pas changé son fusil d’épaule - même si deux batteurs se sont succédés, et a aussi signé chez le toujours qualitatif Awakening Records (qui continue son boulot de dénicheur de talents aux quatre coins du monde), histoire d'offrir ainsi un long-format puissant et homogène… certes dénué de surprises mais qui fait parfaitement le boulot avec une vraie sincérité et un réel engagement nostalgique.

On sait bien que dans ce style tout a été dit ou presque, néanmoins quand les choses sont suffisamment bien foutues elles passent toutes seules et c’est le cas ici vu que dès que démarre « Beyond Grief » on sait où l’on a mis les pieds, et ce à quoi on va avoir droit pendant plus d’une demi-heure. Car ce morceau d’ouverture va servir de parfait condensé de ce que propose ce long-format où les blasts et passages rapides bas du front vont se succéder à de gros ralentissements et moments de secouage de nuque en règle, comme cela sera aussi le cas sur les homogènes et réussis « In The Pits Of Anguish », « Path To Perdition » et « From The Unknown » qui s’écoutent facilement et sans fautes de goût. Cependant même si la recette va être souvent reprise (et donner ainsi le sentiment légitime de répétition et d’interchangeabilité) la formation va aussi légèrement s’éloigner de cette base nordique pour lorgner vers le Royaume-Uni, et Coventry en particulier vu que l’ombre de BOLT TRHOWER rôde dès que l’ensemble s’alourdit un peu plus fortement. Si les regrettés Britanniques restent moins en avant que leurs camarades de Suède on peut aussi entendre leur patte sur les sombres et rampants « Vanish Into Oblivion » et « Gloomy Ways To Decay », où la lourdeur massive amène un supplément de noirceur et de froideur portés par du riff gras mais où la rapidité n’est pas oubliée, vu qu’elle sait revenir à divers moments pour que le rendu soit toujours dense mais jamais linéaire. D’ailleurs qu’elle se fasse plus obscure et travaillée comme plus dépouillée et radicale la musique de l’entité ne perd jamais de sa puissance et de son accroche, il suffit d’écouter d’abord « Carried By The Wings Of Death » pour en être convaincu tant ici ça devient lugubre de par l’apport d’un break où la basse angoissante sert de transition entre des déferlantes de haine menées à cent à l’heure. Cette primitivité sera là-encore mise à l’honneur dès la plage suivante (« Hateful Faith ») où le frappeur se déchaîne littéralement à l’instar de ses camarades de jeu, vu que ça ne se pose pas de questions et balance la purée comme il faut en ne ralentissant pratiquement pas l’allure (mais où l’accroche reste imparable de par sa courte durée et sa fluidité générale).

Du coup même si au final on ne retient pas grand-chose de ce disque et qu’aucune plage ne se détache véritablement du lot on appréciera quand même facilement cette sortie faite avec sérieux et application et aux accents underground très agréables, et qui fait du bien par où ça passe. Se plaçant dans la droite ligne des réalisations de son label elle ne changera absolument pas la donne mais a suffisamment d’arguments pour faire passer un bon moment, vu que ça défoule sans discontinuer et met le cerveau en veille de façon appréciable. En espérant désormais que les latinos y gagnent en visibilité car ils le méritent, même s’il leur faudra en faire plus pour sortir de cet anonymat relatif où ils sont actuellement cantonnés… à voir donc ce que le futur leur réserve et on surveillera cela avec attention vu que le potentiel est là, il doit juste être mieux exploité.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Sosthène citer
Sosthène
19/09/2022 14:00
On les aime bien ces petits groupes de deuxième division ! Y a le chic logo, la pochette "Lovecraft style", c'est toujours un bon moment !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Cathartic
Death Metal
2022 - Awakening Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Cathartic
Cathartic
Death Metal - 2019 - Mexique
  

tracklist
01.   Beyond Grief
02.   In The Pits Of Anguish
03.   Vanish Into Oblivion
04.   Gloomy Ways To Decay
05.   Carried By The Wings Of Death
06.   Hateful Faith
07.   Path To Perdition
08.   From The Unknown
09.   Obliteration

Durée : 34 minutes

line up
parution
26 Août 2022

Essayez aussi
Witch Vomit
Witch Vomit
Abhorrent Rapture (EP)

2021 - 20 Buck Spin Records
  
Necrovation
Necrovation
Breed Deadness Blood

2008 - Blood Harvest Records
  
Funebrarum
Funebrarum
The Sleep Of Morbid Dreams

2009 - Cyclone Empire Records
  
Withdrawn
Withdrawn
Skulls Of The Weak

2009 - Another Sphere Records
  
Mitochondrion
Mitochondrion
Antinumerology (EP)

2013 - Dark Descent Records
  

Wayward Dawn
All-Consuming Void
Lire la chronique
Bloodbath
Survival of the Sickest
Lire la chronique
Allocer Wolfe
A Man Made for Nowhere
Lire la chronique
Horror Within
Awaiting Extinction (EP)
Lire la chronique
Karmic Void
Armageddon Sun (Démo)
Lire la chronique
Wyrms
Sarkhral Lumænor - La lueur...
Lire la chronique
Kommand
The Demos (Compil.)
Lire la chronique
Phobophilic
Enveloping Absurdity
Lire la chronique
Miasmes
Vermines (EP)
Lire la chronique
Undr
Undr (EP)
Lire la chronique
Bones
Sombre Opulence
Lire la chronique
Mystic Circle
Mystic Circle
Lire la chronique
Cathartic
Through The Abysmal Gates O...
Lire la chronique
Broyeur d'Enfance
Suicide social
Lire la chronique
Trucido
A Collection Of Self​-​Dest...
Lire la chronique
Mineral Reflectance
Des chemins de vie
Lire la chronique
Proudhon
Social Tympanum
Lire la chronique
Prieuré
Nos prières (EP)
Lire la chronique
Egggore / Pharmacist
Paranoid Personality Disord...
Lire la chronique
Nuit Macabre
Chapitre III - Odeur de mort
Lire la chronique
Plague Patrol
Demo 2021 (Démo)
Lire la chronique
Sale Freux
Le corbeau clandestin
Lire la chronique
Innumerable Forms
Punishment In Flesh
Lire la chronique
Heresie
Poésie Noire (EP)
Lire la chronique
Hyperdontia / Septage
Hyperdontia / Septage (Spli...
Lire la chronique
European Tour MMXXII
Faceless Burial + Innumerab...
Lire le live report
Ritualization
Hema Ignis Necros (EP)
Lire la chronique
Herbstlethargie
Melancholie im Blattfall
Lire la chronique
Chat Pile
God's Country
Lire la chronique
Lacrima Mortis
Posthumous
Lire la chronique