chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Miasmes - Vermines

Chronique

Miasmes Vermines (EP)
Même si l’on peut se tromper et tomber à côté on se doute bien qu’avec un nom pareil il y’a de bonnes chances qu’on soit en présence d’un groupe ne faisant pas de finesse ! Et effectivement c’est le cas ici de ce trio fraîchement formé où l’on retrouve des vieux briscards ayant officié notamment au sein de COMO MUERTOS, RITUALIZATION ou encore INWARD, et qui livre ici son premier Ep quelques mois à peine après sa création. Officiant dans un Black Metal brut, crade et sans concessions le combo va ajouter à cette base classique et solide des éléments Punk pour y renforcer l’agressivité et l’énergie, le tout sur une structure très Rock’n Roll avec un chant en Français qui parle autant de la mort, de l’apostasie que de la déchéance humaine et de l’humanité en général. On aura donc compris qu’on n’est pas là pour rigoler et que ça va être radical et sans concessions, d’autant plus avec cette production brute de décoffrage vu que les cinq morceaux ont été enregistrés en live à l’ancienne, donnant un grain spécial et authentique à cette livraison qui n’en demandait pas tant.

Avec en prime une technique simplissime et une écriture rudimentaire le rendu va donc être cradingue à mort sentant le blasphème et la mort par tous les bouts, comme l’ouverture intitulée « Apostasie » va le dévoiler et donner le ton de ce qui va suivre tout du long. Car sentant autant la pisse, que la sueur et la bière chaude dégueulasse ce titre d’ouverture va balancer tout ce que les mecs savent faire, entre passages lourds à la noirceur exacerbée et brutalité inhumaine où le tabassage et les blasts sont de sortie, le tout en étant particulièrement remuant et vindicatif. En effet cela sera une constante permanente que cette envie de secouer la tête et d’en découdre dans la fosse sur un bon pogo ou un wall of death, et on va le ressentir un peu plus fort sur le long « Pestilence » qui malgré sa durée à rallonge ne souffre jamais de longueurs. S’il propose là-encore tout le panel technique des trois acolytes il mise majoritairement sur du gros mid-tempo entraînant, calé entre des rasades d’explosions de vitesse et de ralentissements massifs où l’on se surprend autant à retrouver des influences provenant de BATHORY, de VENOM ou de MOTÖRHEAD, mélangées de façon addictive. Si l’ensemble des compositions reprend grosso-modo le même schéma celles-ci ont néanmoins quelques subtiles variations afin qu’elles soient plus identifiables et mémorisables, à l’instar du massif « Désolation » qui s’il n’oublie pas les parties où ça tabasse sec, joue ici plus sur les ambiances suffocantes avec brio où l’humidité dégouline de partout. Résultat outre une alternance récurrente et régulière sur de longs passages débridés quelques cassures à la basse retentissent au milieu de ce chaos jouissif au possible, qui sert de transition parfaite à la doublette de fin plus décharnée côté texture mais aussi plus radicale.

Débutant avec « Furie » - au nom totalement en raccord avec le contenu - cette plage qui sent bon le Metal noir des origines sort le mode défouloir de façon plus active, tant ça joue à deux-cent à l’heure de manière plus flagrante, même si heureusement ça n’en oublie pas de baisser un peu l’allure quand il le faut afin de densifier tout ça, et donc là-encore éviter de la linéarité regrettable. Point de cela non plus sur « Vermine » qui clôt les débats en retrouvant un certain équilibre des forces en présence tout en conservant sa rythmique élevée et son débridage chronique, ponctué de plans propices au headbanging déchaîné sous la chaleur des caves humides ou dans des squats crasseux d’où l’on ressort vidé et épuisé par tout ce qu’on vient de prendre dans la tronche. En effet même si tout cela passe beaucoup trop rapidement on ne s’en rend jamais compte tant l’impact est immédiat et radical, porté en plus par l’intensité continue mise par les vétérans (ça ne se repose jamais et ne débande aucunement) qui fait qu’on en termine aussi crevé et sur les rotules qu’eux, mais avec un plaisir auditif implacable qui s’appréciera aussi fort à chacune des écoutes. Avec tout ça il n’y aucune excuse pour ne pas foutre une oreille (voire même carrément les deux) sur ce disque prometteur pour la suite, et qui prouve encore une fois qu’on peut faire quelque chose de frontal et maîtriser parfaitement son sujet, tant chacun des membres ici présents jouent parfaitement leur partition sans donner la sensation de reprendre en boucle les mêmes notes et patterns… un exploit dans un registre si rudimentaire. Tout cela donne donc franchement envie d’en entendre plus rapidement et sur un format plus long, peut-être que cela arrivera bientôt mais en attendant on se délectera de chacune des secondes proposées qui renvoient à une vision pure et originelle d’une musique qui a encore des choses et réussit toujours à enfanter des rejetons énervés et inspirés.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Miasmes
Raw Black Metal
2022 - Les Acteurs de l'Ombre
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  4/5
Webzines : (2)  3.88/5

plus d'infos sur
Miasmes
Miasmes
Raw Black Metal - 2021 - France
  

tracklist
01.   Apostasie
02.   Pestilence
03.   Désolation
04.   Furie
05.   Vermine

Durée : 23 minutes

line up
  • G. / Chant - Basse
  • C. / Batterie
  • K. / Guitare

parution
3 Juin 2022

Essayez aussi
Todesstoss
Todesstoss
Ebne Graun

2017 - I, Voidhanger Records
  
Abkehr
Abkehr
In Feuer

2019 - Acid Tears Records
  
Pa Vesh En
Pa Vesh En
Pyrefication

2019 - Iron Bonehead Productions
  
Stutthof
Stutthof
And Cosmos From Ashes To Dust

2004 - Battlefield Records
  
Darkthrone
Darkthrone
Arctic Thunder

2016 - Peaceville Records
  

Wayward Dawn
All-Consuming Void
Lire la chronique
Bloodbath
Survival of the Sickest
Lire la chronique
Allocer Wolfe
A Man Made for Nowhere
Lire la chronique
Horror Within
Awaiting Extinction (EP)
Lire la chronique
Karmic Void
Armageddon Sun (Démo)
Lire la chronique
Wyrms
Sarkhral Lumænor - La lueur...
Lire la chronique
Kommand
The Demos (Compil.)
Lire la chronique
Phobophilic
Enveloping Absurdity
Lire la chronique
Miasmes
Vermines (EP)
Lire la chronique
Undr
Undr (EP)
Lire la chronique
Bones
Sombre Opulence
Lire la chronique
Mystic Circle
Mystic Circle
Lire la chronique
Cathartic
Through The Abysmal Gates O...
Lire la chronique
Broyeur d'Enfance
Suicide social
Lire la chronique
Trucido
A Collection Of Self​-​Dest...
Lire la chronique
Mineral Reflectance
Des chemins de vie
Lire la chronique
Proudhon
Social Tympanum
Lire la chronique
Prieuré
Nos prières (EP)
Lire la chronique
Egggore / Pharmacist
Paranoid Personality Disord...
Lire la chronique
Nuit Macabre
Chapitre III - Odeur de mort
Lire la chronique
Plague Patrol
Demo 2021 (Démo)
Lire la chronique
Sale Freux
Le corbeau clandestin
Lire la chronique
Innumerable Forms
Punishment In Flesh
Lire la chronique
Heresie
Poésie Noire (EP)
Lire la chronique
Hyperdontia / Septage
Hyperdontia / Septage (Spli...
Lire la chronique
European Tour MMXXII
Faceless Burial + Innumerab...
Lire le live report
Ritualization
Hema Ignis Necros (EP)
Lire la chronique
Herbstlethargie
Melancholie im Blattfall
Lire la chronique
Chat Pile
God's Country
Lire la chronique
Lacrima Mortis
Posthumous
Lire la chronique